Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 11:40
DIX PETITS CONTES   N°I - AMOUR PATRIOTE par l'écrivain Henri Lhéritier

L'écrivain et ami Henri Lhéritier se lance dans rédaction de 10 petits conte,

que nous feront paraître au rhytme de un par semaine, ce sont des inédits,

comme toujours. Il y en aura donc jusqu'à la fin de l'année.

Je n’aime pas les allégories, ou plutôt, je les façonne à mon goût, sur
mes blocs de marbre, la France par exemple, je cogne, je cogne comme un
sourd, je peux l’assurer, je la traite comme un Prussien l’a toujours
fait, c’est ainsi que Marianne prend forme, on croit qu’elle est issue
de capillarités de civilisation, de voisinages harmonieux, d’adhésions
spontanées, de sage gestion patrimoniale, des clous oui ! ce sont les
chocs, les maladresses, les ladreries, les indélicatesses, les craintes,
les haines qui l’ont construite. La France est un ouvrage en négatif,
ses contours se sont dessinés parce qu’elle était morte de peur, c’est
un hexagone par défaut, toujours planquée derrière quelque chose, le
Rhin, les Alpes, les Pyrénées, la ligne Maginot, Pétain, la rente Pinay,
le thermalisme, de Gaulle et même Giscard d’Estaing.
Je suis le Guillaume II de la sculpture, malgré mon bras atrophié, je
tape sur elle, droit dans mes bottes, mon casque à pointe sur la tête,
je la frappe, les extrémités de ma moustache se hérissent d’héroïsme et
d’érotisme, han, han, je lui flanque de grands coups, j’ai l’impression
de la pénétrer, elle se donne à moi, elle plie sous moi, ce n’est pas un
viol, elle en redemande la garce, ça fait quand même quelque chose, au
fond quoiqu’on en pense je suis le seul à l’aimer avec une telle rage,
je puis en remontrer aux pseudo patriotes ou aux déclinistes, l’Amour
conjugal aussi en prend pour son grade, l’Amour conjugal a besoin de
coups, tout le monde sait ça, je tape en pensant à des choses réalistes
comme des fellations, des cunnilingus, des exercices sado-maso, des
sodomies et cela donne des résultats, ça dope mon inspiration, l’Amour
conjugal, lorsqu’il a les traits tirés, des poches sous les yeux, qu’il
est épuisé par le sexe, commence à ressembler à quelque chose,
La France est mon épouse.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans LECTURES
commenter cet article

commentaires