Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 10:36
 MOINS CHER, JOUR APRÈS JOUR! par l'écrivain Henri Lhéritier

C’était un épicier en gros qui parlait comme un philosophe bucolique, qui n’oubliait jamais, présentant ses yaourts, de vanter leur dimension humaine et animale car le lait dont ils étaient issus était extrait de vaches qu’il connaissait, qu’il voyait paître dans sa Bretagne natale qu’il aimait tant, au milieu des chapeaux ronds des Bretons qui croyaient dur comme fer aux druides et aux calvaires des carrefours qui rappelaient le souvenir des marins disparus en cette mer qui se brisait à la pointe du Raz où finissait, exténué, et dans une écume frénétique, le continent européen, après ce n’étaient que des îles et des Anglais.
Certains disaient qu’il était plutôt un philosophe tombé dans le tapioca au sortir de l’agrégation, qu’il parlait à la manière d’un Bhl, lequel était appelé le penseur « boudin blanc », et que, dans un geste d’une grandiose humanité, il se dressait tel un combattant de l’esprit et du gras-double, contre la vie chère.
Ce type nous évitait les passions tristes, celles que l’on éprouve en sortant de ses magasins, bon Dieu, se dit-on, qu’avais-je besoin d’acheter tout ça ? Mais ! dit l’épicier raisonneur, vous venez d’acquérir un bon de réduction, vous pourrez revenir l’utiliser. Pour acheter une merde identique ? se défend faiblement l’acheteur, heureux malgré tout de retrouver bientôt ce temple qui sent la mayonnaise aigre, le camembert mort et la pantoufle d’importation.
On l’a bien baisé quand même ce Michel Edouard au sourire béat d’adjoint au maire en train de refouler des roms à la périphérie de sa ville, se dit en se frottant les mains, Jules, qui préparait une thèse sur « La grande distribution en phase terminale dans le paysage municipal d’une France qui rote de plaisir ».
Michel Edouard avait tellement l’habitude de prendre ses clients pour des imbéciles qu’il inventa, un jour, avec des publicistes de haute volée, et le dévoila à la télé, car celle-ci était devenue un rayon de ses magasins, ce slogan :
« Dans nos magasins, on est moins cher, jour après jour ! »
Les révolutionnaires, dont Jules faisait partie, ripostèrent ainsi, pancarte en main, tous les jours, devant les portes tournantes :
« N’achetez donc pas aujourd’hui, attendez demain ! »
Et de fait les clients remirent sans fin au lendemain ce qu’ils auraient pu faire le jour même. Exit le philosophe légumier !
Il avait tant sollicité nos sphincters qu’il s’est reconverti dans le financement des stations d’épuration, son talent est intact, il est capable de faire rêver avec elles et aujourd’hui, on l’appelle le philosophe excrémenteux.

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Henri Lhéritier ARTICLES
commenter cet article

commentaires

Articles Récents