Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 12:48
"L'imposteur est aujourd'hui dans nos sociétés comme un poisson dans l'eau : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l'apparence et à la réputation plutôt qu'au travail et à la probité, préférer l'audience au mérite, opter pour le pragmatisme avantageux plutôt que pour le courage de la vérité, choisir l'opportunisme de l'opinion plutôt que tenir bon sur les valeurs
"L'imposteur est aujourd'hui dans nos sociétés comme un poisson dans l'eau : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l'apparence et à la réputation plutôt qu'au travail et à la probité, préférer l'audience au mérite, opter pour le pragmatisme avantageux plutôt que pour le courage de la vérité, choisir l'opportunisme de l'opinion plutôt que tenir bon sur les valeurs

Ce matin, on a mis en scène la tristesse et l'émotion pour les 130 morts devant leurs familles, avec leurs photos souriantes avec une Marseillaise ampoulée et en surpoids qui n'a plus rien du chant révolutionnaire des origines. Avec pour continuer dans l'hommage doucereux et pétri de bien-pensance , de symbole gras et compréhensible pour la masse, la chanson de Jacques Brel "Quand on a que l'amour" chanté par une bretonne de souche Nolwen Leroy, une enfant de l’émigration Camélia Jordana et une chanteuse de confession israélite Yaëlle Naïm, bref la douceur féminine fait l'union sacrée!

Quand la politique joue la carte de l'émotion, c'est qu'elle n'a en perspective que la ligne de mire de l'élection

Certains parents des victimes avaient refusé de venir à cet hommage, comme la soeur de l'un deux qui s'en était ouverte dans une lettre qui au-delà de l'émotion avec dressé un argumentaire accusateur.

Publié lundi sur la page Facebook de la jeune femme, le message a également été relayé sur la page "We miss you FX", créée en l'honneur de son frère. Ce mercredi, à la mi-journée, son texte avait déjà été partagé près de 20.000 fois.

"Rien n'a été fait" depuis les attentats de janvier

"En tant que famille de François-Xavier Prévost, victime de cette tuerie, nous n'y (l'hommage national, ndlr) participerons pas", commence Emmanuelle Prévost. Depuis les attentats de janvier "rien n'a été fait", argumente-t-elle. "Si des textes ont été votés, aucun décret d'application n'a encore été publié."

En France, "il est possible d'être en lien avec un réseau terroriste, de voyager en Syrie, et de revenir, librement", poursuit la jeune femme, "des personnes fichées S circulent librement, empruntent n'importe quel moyen de locomotion (...), louent des voitures (...), travaillent à nos côtés (...)."

"Parce qu'un homme condamné en 2008 est libre en 2013"

"89 mosquées sont recensées comme étant radicales, c'est-à-dire qu'elles appellent ou profèrent la haine", écrit-elle aussi, regrettant qu'il ait "fallu attendre les événements tragiques du 13 novembre pour que se pose enfin la question de leur dissolution".

"Parce qu'en France, un homme ayant perpétré un homicide en 2006, condamné en 2008, est libre en 2013", continue la sœur de François-Xavier Prévost, faisant référence à Jawad Bendaoud, mis en examen mardi dans le cadre de l'enquête. "Parce que ce même homme n'a pas peur de dire à la France entière après avoir hébergé plusieurs jours des terroristes : 'On m'a demandé de rendre service, j'ai rendu service'. Ben oui..."

Ce matin, je suis resté dans mon lit douillet (#Brassens #les bravesgensn'aimespasque): je n'avait aucune raisons de pavoiser...

Voir aussi:

François Hollande: pour battre le front national, il faut devenir le front national! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/11/francois-hollande-pour-battre-le-front-national-il-faut-devenir-le-front-national-par-nicolas-caudeville.html

Ajoutée le 10 sept. 2014 "L'imposteur est aujourd'hui dans nos sociétés comme un poisson dans l'eau : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l'apparence et à la réputation plutôt qu'au travail et à la probité, préférer l'audience au mérite, opter pour le pragmatisme avantageux plutôt que pour le courage de la vérité, choisir l'opportunisme de l'opinion plutôt que tenir bon sur les valeurs, pratiquer l'art de l'illusion plutôt que s'émanciper par la pensée critique, s'abandonner aux fausses sécurités des procédures plutôt que se risquer à l'amour et à la création. Voilà le milieu où prospère l'imposture ! Notre société de la norme, même travestie sous un hédonisme de masse et fardée de publicité tapageuse, fabrique des imposteurs. L'imposteur est un authentique martyr de notre environnement social, maître de l'opinion, éponge vivante des valeurs de son temps, fétichiste des modes et des formes. L'imposteur vit à crédit, au crédit de l'Autre. Soeur siamoise du conformisme, l'imposture est parmi nous. Elle emprunte la froide logique des instruments de gestion et de procédure, les combines de papier et les escroqueries des algorithmes, les usurpations de crédits, les expertises mensongères et l'hypocrisie des bons sentiments. De cette civilisation du faux-semblant, notre démocratie de caméléons est malade, enfermée dans ses normes et propulsée dans l'enfer d'un monde qui tourne à vide. Seules l'ambition de la culture et l'audace de la liberté partagée nous permettraient de créer l'avenir." A travers cette conférence, organisée dans le cadre des conférences de l'Université permanente de l'Université de Nantes, Roland Gori revient sur les idées fortes de son dernier ouvrage "La Fabrique des imposteurs".

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES VIDEOS
commenter cet article

commentaires