Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 14:40
Perpignan: viol et vidéo, le fait divers une vrai réussite locale? par Nicolas Caudeville

On sait s'amuser à Perpignan!

Après le tueur de la gare, les émeutes (dues à un lynchage et deuxième à un crime par balle), la famille disparues du légionnaire (qui se suicida ensuite), le faux viol de Lola (soit disant filmé) etc, arrive le vrai viol d'une femme par deux jeunes et mis sur internet avec des commentaires dégradants.Comme le décrit le quotidien d'ici l'Indépendant:"

Deux jeunes hommes ont été interpellés dans la nuit de dimanche à lundi à Perpignan, suspectés d'avoir violé une jeune fille et mis en ligne sur Snapchat la vidéo des faits.

La victime aurait été retrouvée, en état de choc, à leur domicile. On a d'abord cru que les faits s'étaient déroulés à Grigny, en région parisienne. Mais c'est finalement à Perpignan, quartier sud, que le drame se serait noué.Ce sont les internautes qui ont donné l'alerte suite à la mise en ligne d'une vidéo particulièrement choquante durant ce week-end de fête du Nouvel-an. Une vidéo largement reprise sur les réseaux sociaux. On y voyait deux jeunes hommes faire boire une jeune fille dans un appartement. Les images montraient également une relation sexuelle dans des conditions particulièrement brutales. "

Perpignan, semblerait une ville abonnée aux faits divers qui lui donnerait plus de renommée nationale que son soleil et ses chaudes températures. La question est,est-ce du fait de la fatalité, d'une culture ou d'une tradition, ou plus simplement l'état de dégradation économique et sociale qui génère ces types d'événements? Et le fait qu'il y ait un déni de cette dégradation, alliée à la déconstruction de la culture, masquée par l'agitation de la distraction à masque culturel, qui ferait que les faits divers, seraient un symptôme de celle-ci.

2016, commence bien, on a hâte de voir la suite!

Voir aussi:

Le viol de Lola: ou de l'emballement des masses et des médias! Par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/07/le-viol-de-lola-ou-de-l-emballement-des-masses-et-des-medias-par-nicolas-caudeville.html

Viol présumé mis en ligne : les deux suspects arrêtés à Perpignan, la jeune fille retrouvée chez eux

http://www.lindependant.fr/2016/01/04/viol-filme-et-mis-en-ligne-sur-facebook-les-deux-suspects-arretes-a-perpignan-la-victime-retrouvee-chez-eux,2136796.php

.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article

commentaires

Valérie 06/01/2016 15:38

Aux dernières nouvelles dans les pages de L'Indépendant, l'avocate de l'un des deux prévenus mis en examen et écroués pour - viol en réunion - défend son client en affirmant que la relation entretenue depuis cinq ans avec sa petite amie, est du - libertinage poussé, entre adultes consentants - pourquoi pas ? Quand bien même si c'est le cas, je pense que l'on ne peut pas parler d'amour, ni de sentiments amoureux, mais plutôt de relations sexuelles sado-maso, qui sont inconsciemment, l'expression de désordres psychologiques. A présent, il s'agit de savoir si la jeune femme de 19 ans, au moment des faits, était ou non réellement consentante ou abusée par son agresseur (car quoi qu'il en soit, il en est un), sous l'emprise de drogues, alcool ? Notamment le GHB, plus connu sous le nom de - drogue du viol - produit stupéfiant utilisé pour obtenir une - soumission chimique - de la victime, sans que celle-ci ne se souvienne de rien, parfois versée à son insu dans les boissons.

Le sens de votre article sur ce blog, est qu'il rappelle effectivement qu'à Perpignan comme ailleurs, il faut rester vigilant sur l'actualité et être attentif aux gens que l'on rencontre au quotidien. Ce fait divers presque banal aujourd'hui, ne doit pas faire oublier les ravages que la misère sociale peut entraîner, par manque d'éducation, de soins, de travail, bref tout ce qui donne sa dignité à un être humain. Le comportement de ces jeunes, que je trouve destructeur, traduit véritablement un malaise, sans doute un mal de vivre dans une société qui ne les fait plus rêver. Triste, quand on a 20 ans et qu'on imagine la vie devant soi. Toute la question est de savoir pour en faire quoi ?..

Valérie 05/01/2016 12:28

Je ne suis pas sûre que ce sujet soit ici abordé à sa place, mais il a le mérite d'interpeller, c'est sûr.

Quel que soit le contexte de ce qui s'est passé dans l'appartement où a été retrouvée une jeune femme de 19 ans en état de choc, l'enquête devra déterminer s'il s'agit d'auteurs du viol présumé ou d'acteurs qui se sont livrés à une sordide mise en scène, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux pour faire - le buzz -

Aujourd'hui la pornographie banalisée par internet, est d'accès facile et gratuit. Sa consommation est donc en illimité, par des consommateurs attirés par du virtuel No limit, la preuve en est faite (tout voir, tout montrer, tout de suite, tout le temps, partout, à tout le monde, en somme un exhibitionnisme forcené).
Cela montre aussi, comment les rapports entre hommes et femmes peuvent être faussés - l'un des deux jeunes hommes serait le petit ami de la jeune femme!! Le fantasme de l'homme dominateur et de la femme toujours prête à être soumise, trouve là sa forme d'expression bien singulière. Une telle violence dans la relation homme-femme est plus barbare qu'autre chose!! (je n'ose même pas parler d'amour à ce stade ou alors dans sa forme sado-maso qui bien sûr existe aussi).

Reste que 80 % des viols continuent à être jugés devant les tribunaux correctionnels. Un auteur de fausse monnaie est plus sévèrement puni qu'un violeur. Quand la société acceptera-t-elle enfin, de reconnaître le viol comme un crime ? Ne pas se poser la question devant cette réalité, ne peut qu'encourager et pire - légitimer - une inacceptable violence faite aux femmes (sans oublier également les enfants, qui sont encore de trop nombreuses victimes silencieuses...).