Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 14:25
Perpignan:depuis février,“France Bleu Roussillon défend la production locale”, c'est Showtime! par Nicolas Caudeville

Suite à l'article de L'archipel contre attaque "Comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon !" qui a fait de 4000 vues, et donné lieu à une pétition, le journaliste spécialisé musique Thierry Grillet a enquêté sur la place réel que laissait la radio publique de "proximité" à la création de musique d'ici sur sa grille de programmation.

Thierry Grillet a fait le même constat que nous "2 à 3 titres" pas plus ! La raison à cela, selon Christine Arribas la dernière directrice en date de la station :"Mais il faut savoir que l’on reçoit très peu de sollicitations de la part des groupes. On est en de-mande de bonnes productions locales" . Ce n'est pas vrai, les groupes d'ici font des demandes d'annonces de leur concert et de partenariat . Mais la radio se contente de faire l'annonce et passe à peine les morceaux, ne les intègre pas dans la programmation, et ne déclare pas leur court passage à la SACEM .

Quand bien même, ce ne sont pas aux groupes musicaux de se signaler, mais à la radio de faire son métier, en allant sur le territoire avec une soif de curiosité qui est le moteur de la "proximité" . On ne peut pas prétendre connaître le "concernant" des gens, si on pense le deviner enfermé dans les studios de sa radio (elle est plus la leur que la notre) et sans aller à leur rencontre .(J'ai été présent à de nombreux événement où France-Bleu était partenaire, et n'était présente que leur banderole en gros)

Dans sa réponse, la directrice de la station Christine Arribas laisse entendre en creux que depuis l'article, la radio va mettre de nouveaux dispositifs en place : "On va collaborer avec le Médiator, pour mettre en place, dans le cadre des Jeudis Free, une captation live, une interview avec un animateur de la radio et en faire un événement sur notre antenne. Celui-ci sera promu et diffusé, avec une semaine de communication qui précédera le live.»

J'avais fait l'interview du programmateur de la salle de musique "El Médiator" à Perpignan , Julien Bieules. Je lui demandé hors micro quels étaient ses rapports avec la radio de "proximité" (ils sont à 300 mètres de distance l'un de l'autre. Julien Bieules s'étonnait du peu d’intérêt de celle-ci pour son activité. Je lui demandais alors dans l'interview pourquoi le médiator ne ferait pas une radio internet pour programmer la création locale. La réponse du Médiator fut positive: il lui restait même un espace pour cela dans le bâtiment!

Une semaine après la diffusion de l'interview sur l'archipel contre attaque, France-Bleu Roussillon prenait contact avec lui (Il faut savoir que France Bleu Roussillon suit l'archipel contre attaque sur Twiiter)

On va voir ce qu'on va voir!(enfin entendre)

"sur ce projet on pourra se permettre d’être plus border line.

On annoncera le groupe,le titre,il y aura un jingle, “France Bleu défend la production locale”. Le deuxième axe est en cours de réflexion avec “Showtime” pour nom de code.Mais pour
l’instant,on ne peut pas en dire plus. »

Deux axes pour la musique d'ici, le premier en collaboration avec le Médiator et le deuxième "showtime" (c'est du catalan) dont il semble on ne puisse dire rien, parce qu'en filigrane, la station ne semble pas en avoir la moindre idée!

Encore que d'après le titre cela puisse être des concert depuis les studios de la radio (là, je donne des pistes)

Au sujet de qui est au départ de cette histoire et du bien-fondé de la pétition attenante ?

"une pétition!Pour nous, c’est un non-événement.Ça ressemble à un petit scud qui ne fonctionne pas. C’est un faux procès et on n’a pas envie de lui donner d’écho .En plus, il ne nous a même pas contactés pour que l’on en parle ensemble.»

Un petit scud qui ne fonctionne pas, un non-événement. J'aime la posture du mépris chez ceux à qui on vient de signaler qu'ils ne faisait pas le travail que leur statut de service public et de proximité suppose. Sans attendre de remerciement, ils aurait pu me faire gagner un chausse-pieds en inox ou un abonnement chez un commerçant du quartier. Mais la ligne éditoriale de France-Bleu Roussillon est anti-surfeur: pas de vagues. Ils sont là pour donner une représentation du territoire non dérangeante, folklorique, une kermesse bon enfant pour des auditeurs lotophages (référence Ulysse, l'Odyssée). La finesse et l'intelligence pour c'est pour Paris. Le temps a passé depuis les romains, mais le mot province, désigne toujours un territoire conquis!

Et l'article à fonctionné puisque, à partir de février: “France Bleu défend la production locale”

Voir aussi:

Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-comment-je-me-suis-auto-radicalise-en-ecoutant-france-bleu-roussillon-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan/ El médiator: quid du soutien à la création d'ici? interview Julien Bieules par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-el-mediator-quid-du-soutien-a-la-creation-d-ici-interview-julien-bieules-par-nicolas-caudeville.html

La pétition toujours à signer!

https://www.change.org/p/france-bleu-roussillon-christine-arribas-pour-que-france-bleu-roussillon-radio-publique-soutiennent-la-cr%C3%A9ation-musicale-locale?recruiter=47994738&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page&utm_term=des-lg-no_src-no_msg&fb_ref=Default

Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! par Nicolas Caudeville

La réponse du Facebook national de France-Bleu

La réponse du Facebook national de France-Bleu

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article

commentaires

Articles Récents