Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 14:34
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville

Le photographe Gregory Herpe est de nouveau sur la brèche aujourd'hui il se bouge pour l'éducation des petites filles au Cambodge http://fr.ulule.com/reportage-photo-cambodge/

Participez au financement du reportage photographique qui sera réalisé à l’occasion des dix ans de l’association « Toutes à l’école », créée par la journaliste Tina Kieffer et soutenez la visibilité d’un projet d’éducation des jeunes filles au Cambodge.

Pourquoi j’ai besoin de votre aide :

Je suis photographe et le projet que je vous présente tourne autour d’une noble cause : celle de petites et de jeunes filles au Cambodge qui ont besoin de notre aide.

Je dois partir à côté de Phnom Penh, réaliser un reportage artistique sur des écoles entièrement financées par l’association « Toutes à l’école », pendant deux semaines environs.

Présentation de "Toutes à l'école":

L’Association « Toutes à l’école » a été créée en 2006 par la journaliste Tina Kieffer, alorsdirectrice du magazine MARIE-CLAIRE.

La marraine de l’association est Claire Chazal, qui s’est engagée sur le long terme, profondément touchée par le bonheur retrouvé de ces petites filles avides d’instruction.

Moins du tiers des enfants scolarisés dans le monde sont des filles. Face à ce terrible constat, Tina Kieffer a fondé l'association dont la mission principale est de proposer unescolarisation de haut niveau aux petites filles les plus démunies, afin de les conduire à un métier qui leur apportera liberté et dignité.

L'école, située à 12 km de Phnom Penh, scolarise aujourd’hui 1080 élèves !

100 nouvelles petites filles sont inscrites chaque année.

Un centre de formation professionnelle a également ouvert à la rentrée 2013. Les jeunes filles sont accompagnées tout au long de leur formation universitaire ou professionnelle jusqu’à leur premier emploi.

L'école possède aussi un centre médico social, un cabinet dentaire et un planning familial!

Enfin, un internat d'une capacité de 130 places accueille les fillettes les plus démunies.

Ce qui exige de trouver des financements, malgré la crise !

L'objectif de l’école est de former les jeunes filles aux postes de réflexion et de décision de demain. Certaines deviendront médecins, enseignantes, juges, entrepreneures…

Les autres suivront un apprentissage professionnel et seront soutenues jusqu’à avoir un métier qui leur apporte liberté et dignité. Elles pourront se bâtir ici un avenir de femme libre et instruite, et participeront demain à la vie économique et à la reconstruction du Cambodge.

Pourquoi le Cambodge ?

Le Cambodge est un pays dont la moitié de la population a moins de 18 ans, et qui a perdu 90% de ses intellectuels lors du génocide par les Khmers Rouges.

La pauvreté est énorme et de nombreux parents n’ont souvent pas d’autre choix que de faire travailler leurs filles dès le plus jeune âge. Beaucoup de familles vivent dans une très grande précarité : logements insalubres, promiscuité, très faibles revenus (entraînant des carences alimentaires, des problèmes d’addiction ou des actes de maltraitance).

Les écoles publiques sont surpeuplées et ne donnent cours qu’à mi-temps. Les filles sont souvent évincées du système scolaire dès la fin du primaire pour aider leur famille. La prostitution fait des ravages parmi les très jeunes filles.

Pourquoi aider ces petites filles ?

Comme dans de nombreux pays pauvres, c’est souvent la femme qui doit faire face à des inégalités et à une condition précaire.

Aujourd’hui, 30% des femmes cambodgiennes âgées de 15 ans et plus, ne savent ni lire et ni écrire (pour 15% des hommes).

Les filles ne représentent que 36% des enfants scolarisés au Cambodge.

Plus de 65% des femmes vivant en zones rurales travaillent la terre sans être rémunérées(production de subsistance).

Seulement 21% des législateurs, fonctionnaires et directeurs sont des femmes.

40% des femmes vivant en zones rurales accèdent difficilement aux soins médicaux.

Ce voyage étant prévu pour le mois de juin 2016,

Il est donc urgent de trouver les fonds nécessaires.

La mousson, particulièrement impactante au Cambodge, viendra juste après l’été, ce qui rendra

impossible tout reportage photo à la rentrée scolaire.

En finançant ce reportage, vous ferez ferez un beau geste qui m'aidera à réaliser de belles images qui elles-mêmes serviront à aider ces jeunes filles!

Je compte sur vous !

A quoi va servir le financement ?

Dans quel but ?

Pour fêter les dix ans de « Toutes à l’école », ce reportage donnera lieu à une exposition à Paris, puis une autre à Bruxelles.

Lors du vernissage (sans frais pour l'association)de Paris regroupant de nombreuses personalités de la culture et de la télévision, toutes les photos seront mises aux enchères et la totalité de la recette sera reversé à l’association, au profit de ces petites filles (frais de scolarité, tenues vestimentaires, repas, etc.).

En m’aidant à monter ce projet, vous m’aidez bien sûr, mais vous aiderez surtout ces enfants qui, sans scolarité, n’auront jamais la chance d’avoir un avenir meilleur.

Le rôle des écoles construites et financées par l’association est déterminant pour l'avenir des petites filles de la région.

Le reportage mettra en valeur les écoles construites grâce à l’association, les + de mille jeunes filles scolarisées, et bien entendu, le Cambodge, pays sublime où + de la moitié de la population a moins de 16 ans.

A quoi servira l’argent récolté ?

Effectuer un tel voyage et réaliser ce genre de reportage coûte cher.

L’argent servira à payer les différents déplacements (avions, trains, bus, voiture), les repas, les différentes taxes (visa, etc), le matériel photo, et l’assurance, mais aussi les tirages photos qui sont très coûteux..

Je serais logé sur place donc, pas de frais d’hôtel.

Pourquoi ça me tient à coeur?

Depuis toujours, je garde une place importante dans mon activité professionelle pour m'occuper des autres, partager, aider, dans la mesure de mes moyens.

Actuellement, j'apprends la photographie à des trisomiques, des patients psychiatriques, des personnes âgées au sein d'une maison de retraites, et à de jeunes gitanes à qui on ne propose rien.

C'est si gratifiant de voir à quel point ils sont heureux de ce partage, à quel point ils sont dans la sincérité, et même l'émotion lorsque l'on s'interesse à eux, et qu'on les valorise autour d'un beau projet artistique.

Alors bien sur, le sort de ces petites filles au Cambodge m'a touché, et j'ai voulu apporter ma pierreen faisant ce que je sais faire de mieux: des photos.

A propos du porteur de projet

Qui suis-je ?

Je m’appelle Gregory Herpe et je suis un photographe éclectique, autodidacte et professionnel.

Je me suis spécialisé dans la photo d’art (surtout en noir & blanc), surtout de voyages, et ai eu la chance de réaliser des reportages sur Paris et la France, les Pays-Bas, l’Ecosse, les animaux d’Afrique, du Kenya à la Tanzanie, le patrimoine religieux, les bus vintage maltais, la communauté gitane, Barcelone et la Catalogne, et plus récemment la belle ville de Bruxelles.

L’an dernier, j’ai eu la chance de gagner deux prix pour mes photographies :

-Prix de la Meilleure Photo de Presse 2015 (Club de la Presse)

-Primé à la Biennale Internationale d’Art Contemporain de Gênes, Italie, 2015

J’ai aussi réalisé les portraits de nombreuses célébrités, de Gérard Depardieu à David Bowie, Iggy Pop, Omar Sharif, Jack Nicholson, ou encore Beyonce, pour une agence de presse…

Mais comme j’aime les gens, partager ma passion de l’image, et aider ceux qui souffrent, j’ai créé unatelier photographique dans le sud de la France dans lequel j’apprends à des trisomiques, des patients psychiatriques, des résidents de maisons de retraite, ainsi à des adolescents issus de minorités, à faire des photos en s’amusant beaucoup !

Mes photos ont été publiées en France, aux Etats-Unis, en Russie, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Italie, Espagne, Pologne, Grèce, Slovaquie, Thaïlande, Suisse…et exposées à Paris, Boston, San Diego, Bristol, Porto, Bruxelles, Spa, Cannes…

Journaliste pour différents magazines à Paris et à Londres, j’ai aussi été rédacteur en chef sur NRJ, Fun Radio & TV où j’ai pu interviewer George Clooney, Will Smith, Arnold Schwarzenegger, et d’autres stars du rock et du cinéma.

Elève de Francis Huster aux Cours Florent avec mes amis Jean-Paul Rouve et Edouard Baer, j’ai joué et mis en scène plusieurs pièces de théâtre en Europe, quelques films pour Jean-Pierre Mocky, André Téchiné, Pierre Etaix, et je fus directeur artistique d’un studio de production cinéma, d’un label.

Vous pouvez me retrouver sur mon site officiel:

www.gregoryherpe.fr ou www.gregoryherpe.com

ainsi que sur mes comptes instagram et twitter:

https://www.instagram.com/gregoryherpephotographe/

https://twitter.com/GregoryHerpe69

Voir aussi:

L'hommage à la Catalogne du photographe Grégory Herpe! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/12/l-hommage-a-la-catalogne-du-photographe-gregory-herpe-interview-par-nicolas-caudeville.html

Photographie: Grégory Herpe expose, de la maison rouge à Perpignan, jusqu'à Moscou, en passant par Gênes! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/photographie-gregory-herpe-expose-de-la-maison-rouge-a-perpignan-jusqu-a-moscou-en-passant-par-genes-interview-par-nicolas-caudevill

http://fr.ulule.com/reportage-photo-cambodge/

Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS INTERVIEWS
commenter cet article

commentaires

Articles Récents