Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 22:19

Alors que le froid s'installe doucement sur la ville et que les crèves la faim aimeraient être aussi désirés, autant que le père Noël et les cadeaux dans les chaussettes au pied du sapin, monsieur le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol se fait poète et comme monsieur Jourdain (#lebourgeoisgentilhomme) fait de la prose à propos de la ville qu'il est sensé gérer!

Le poème s'intitule "La ville comme nous l'aimons!"

 "HO! muse prête-moi ta lyre,
Afin qu'en vers je puisse dire
Un des combats les plus fameux,
Qui s'est déroulé sous les cieux."

Non ça ce n'est pas le début du texte sur le "blog officiel de Jean-Marc Pujol (je serais curieux de lire le blog non-officiel, à moins que ce ne soit que quelques colonnes comptables parallèles?) ça c'est le début de "De profondis morpionibus" 

Non le poème en prose du petit Jean-Marc commence comme ça :"

Tout le monde rêve d’une ville dynamique, prospère, sûre, agréable à vivre… Tout le monde souhaite vivre dans une ville où justement il fait bon vivre, une ville accueillante, innovante, attractive, une ville dans laquelle se faufile un air du temps respectueux de l’environnement, de l’architecture reçue en héritage, d’une identité suffisamment puissante pour servir de repère."

Ha ça l'a pas tort Totor, c'est vrai con, on en rêve . "i have a dream" comme a dit un pasteur noir qui s'est fait descendre peu de temps après (pourtant sa famille a juré ses grands dieux qu'il ne faisait pas partie de celle de JFK !) #maisjem'égare 

Bref, les rêves c'est comme l'huile palme, c'est dangereux faut pas trop en consommer (fermer les rangs et point à la ligne) 

Mais le petit Jean-Marc de cinquième C continue ainsi: "

Pour en arriver là, avec l’équipe municipale que je préside, et en fonction des besoins et des attentes de chaque Perpignanaise et Perpignanais, nous essayons de coller au plus près du quotidien de toutes et de tous."

Ouais, pour coller il colle le terrain, ça ya pas à dire. Mais pas pour les raisons invoquées.

Mais attends gentil lecteur, l'animal s'enhardit et fait dans l'anecdote signifiante, comme s'il voulait à mon instar édifier son auditorat .

"La semaine dernière, alors que je me baladais sur le quai Vauban, dans l’ambiance festive des illuminations de Noël et des traditionnelles fêtes de fin d’année, j’ai été accosté par une habitante de Cabestany qui est venue presque se jeter sur moi pour me féliciter avec des mots qui me vont droit au cœur, pour saluer les décorations mises en place. Ce fut un témoignage d’autant plus fort que cette personne m’a avoué ne pas partager ni mes convictions politiques ni adhérer à certains de mes projets pour la métropole. Nous avons eu une discussion franche, engagée, puis cette personne n’a pu s’empêcher de lâcher : « Avec toutes ces illuminations vous nous faites rêver, continuez car nous en avons bien besoin ». Et elle a conclu : « Perpignan ressemble enfin à une grande ville ! ».

Comme dirait l'autre, "viens là que  j'te congratule, ça te démangera moins!" 

Ben voui!

Faut arrêter d'avoir d'la merde dans ché noeils (comme disait mon arrière grand-mère Georgette qui avait garder le franc parlé picard (pas le surgelé) et une haine tenace aussi contre "ché boch" #z'onbombardaientmavache (un point commun avec Jean-Marc qui trouve que "les allemands sont excessifs en tout!")

Faut bien r'connaître comme disait l'habitante d'une des dernières villes communistes du monde (et oui, il est bien mort Fidel Castro) , donc une habitante de Cabestany:

« Perpignan ressemble enfin à une grande ville ! ».

Donc du coup et pour quasi conclure le poème il s'en adresse une juteuse parce qu'il le vaut bien!

"Ce témoignage, ce compliment, je le dédie à tout le personnel municipal, à toute l’équipe qui m’entoure..." 

Et parce qu'on est pas élu sans le vote des électeurs,dans la foulée, il félicite tout le monde. Il est un peu Jacques Martin et Perpignan, c'est un peu l'école des fans: tout le monde a gagné! 

"(...)plus particulièrement aux commerçants et aux riverains du centre-ville, à tous les Perpignanais bien sûr, car sans eux cela fût « mission impossible ». Mes collègues maires savent combien et comment de telles initiatives ne peuvent aboutir sans un soutien populaire ainsi que des forces économiques."

Bref, plus que des illuminations à Perpignan, il semble qu'il y ait des illuminés (pas de Bavière) qui croient nous aveugler sur l'état réel de la ville . Et passées les fêtes, comme passé minuit pour Cendrillon, la ville reprendra sa forme routinière et les habitants ne pourront que s'étouffer avec les éclats de la pantoufle de verve!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article

commentaires