Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 17:02

"Giovanni Drogo a choisi la carrière des armes. Dans une forteresse oubliée, aux confins de la frontière du Nord, il attendra de longues années, face à l'étendue aride, le début d'une guerre improbable. Jusqu'au jour où les mirages du désert s'animeront." texte bande annonce du "Désert des tartares" de l'italien Dino Buzzati https://www.youtube.com/watch?v=LTlL5YXIY1M . Aussi le perpignanais est un autre Giovanni Drogo qui attend en permanence le changement dans la ville qui ne dort jamais puisqu'elle fait tout le temps la sieste..

.Les perpignanais ont attendu le théâtre de l'archipel, la gare TGV, le campus Mailly, le retour des étudiants en centre ville ,le transfert de l'office du tourisme à la loge de mer, des événements architecturaux ou politiques qui feraient basculer la ville dans la modernité ou une autre dimension. La publicité a été faite par des entités publiques qui avaient recyclées avec plus ou moins de fortune , la fameuse phrase "demain, on rase gratis!" . C'est que le perpignanais a l'espoir chevillé au corps (en attendant le diable) , comme l'amoureux transi qui attend que sa belle laisse tomber son mouchoir afin qu'il se ramasse et existe enfin dans le regard de celle-ci. Mais le temps passe et passe encore le temps , et il se dit que ce sera pour la prochaine fois, un autre bâtiment construit (car quand le bâtiment v....mais comme même le bâtit ment...) ou une élection prochaine. Les jeunes candidats comme les vieux promettent comme des promoteurs, sur plan et même en 3D. 

"Quelle triste erreur, pensa Drogo, peut-être en est-il ainsi de tout, nous nous croyons entourés de créatures semblables à nous et, au lieu de cela, il n'y a que gel, pierres qui parlent une langue étrangère ; on est sur le point de saluer un ami, mais le bras retombe inerte, le sourire s'éteint, parce que l'on s'aperçoit que l'on est complètement seul."

(it) Le Désert des Tartares, Dino Buzzati

Chaque fois qu'il tend la main vers ce qu'il pense devoir obtenir la perspective s’étire et semble fuir à l'horizon comme pour Tantale dans le Tartare reporté aux calendes des grecs.  


"Mais une question lui vint ensuite à l'esprit : et si tout était une erreur ?"

(it) Le Désert des Tartares, Dino Buzzati

 Alors Perpignan serait-elle la métaphore de la punition , un lieu où l'on purgerait un karma chargé? Et les équipes municipales et autres élus du conseil général ne seraient que l'instrument de cette punition contre lesquels nous ne devrions pas nous opposer et même les remercier pour prendre leur temps pour nous purifier des pêchers de nos vies précédentes. Ainsi donc rien ne peut aboutir à Perpignan, parce que ce n'est pas l'objectif , l'objectif étant notre rédemption . Cette ville est là pour nous rendre humble. Tout perpignanais est un Sisyphe en puissance et Perpignan est le rocher qu'il doit rouler jusqu'en haut , pour le remonter à nouveau   .

"[...] Drogo s'aperçut à quel point les hommes restent toujours séparés l'un de l'autre malgré l'affection qu'ils peuvent se porter ; il s'aperçut que, si quelqu'un souffre, sa douleur lui appartient en propre, nul ne peut l'en décharger si légèrement que ce soit ; il s'aperçut que, si quelqu'un souffre, autrui ne souffre pas pour cela, même si son amour est grand, et c'est cela qui fait la solitude de la vie."

(it) Le Désert des Tartares, Dino Buzzati

Ainsi donc, cette ville commande le stoïcisme, ou comme on dirait maintenant à la "résilience" qui ne peut être obtenue que par "le lâcher prise" , jusqu'à ce que Godot soit élu maire ou président du conseil départemental...

"Ce qui est certain, c'est que le temps est long, dans ces conditions, et nous pousse à le meubler d'agissements qui, comment dire, qui peuvent à première vue paraître raisonnables, mais dont nous avons l'habitude. Tu me diras que c'est pour empêcher notre raison de sombrer. C'est une affaire entendue. Mais n'erre-t-elle pas déjà dans la nuit permanente des grands fonds, voilà ce que je me demande parfois"

En attendant Godot de Samuel Beckett

article dédié à Jan Bucquoy...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires