Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 décembre 2019 5 13 /12 /décembre /2019 12:41

La campagne est molle. Peut être que parce que son miroir médiatique ne renvoit même pas le reflet d'une alouette...Ces médias et ces communicants qui sont regroupés au sein du "club de la presse et des communicants" . Déjà, ce club est sous l'égide de celui de Montpellier a qui il paie une redevance pour lequel il n'a quasiment aucun retour.  Par adhérent la cotisation est  de  50 euros par an . Avant cela permettait au moins d'avoir un local (rue Jeanne d'arc) et un permanent, maintenant plus rien : la précarité comme dans le métier j'vous dis!

Donc, il est en permanence à se chercher des endroits pour se réunir . Des bars la plupart du temps , mais ce n'est pas le meilleur endroit pour échafauder des plans de reconquête de sa liberté . Un discours au début pour introduire aux libations, et puis jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à boire et un petit four à manger.

Mais du coup à quoi ça sert, me dirais-vous?

Ben, les dirigeants vous disent qu'entre 2  verres, des journalistes et des communicants, essaient de se caser pour un travail , voir un simple ménage. Mais le marché se réduit comme peau de chagrin alors il faut vendre son droit d’aînesse pour moins cher qu'un plat de lentille avec beaucoup de couleuvres à avaler dedans: that's life !

En tant que réunions d'individus , l'ensemble ne forme pas un collectif , ils ne sont donc d'aucune force et on ne leur doit aucun respect (comme dans leur quotidien) . Mais ils se contentent de dire "qu'ils en sont" et ça suffit à leur représentation sociale (après l'alcool et la vanité font le reste)

Le club de la presse et des communicants pourrait jouer un rôle stimulant dans la société perpignanaise et catalane .

Être une vigie et un porteur d'analyses pour dialoguer avec les dirigeants du territoire. Que chaque soir de club soit comme "une planche tracée" un moyen de tailler la pierre ensemble pour édifier ou consolider "le faire société" . Le cas est d'autant plus pattant en ce moment d'élections municipales où il devrait être le ferment de débats sur les perspectives et prospectives du territoire.

Mais ce n'est pas l'objet de leur quête ... En même temps la population ignore qu'il existe, comme il ignore la population : un presté pour un vomi aurait dit Coluche! En attendant, le club de la presse et des communicants est loin d'être l'une des colonnes du temple de la démocratie, mais plutôt par ses renoncements successifs à celui de la médiocratie...

"J'irai plus dans vos boum, elles sont tristes à pleurer , comme un sourire de clown , comme la pluie sur l'été!" Renaud

Partager cet article

Repost0

commentaires