Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 15:35

 

Si vous aussi, durant la prestation de notre président au sujet de la 5 G1vous vous êtes fait la réflexion chantée par Stephan Eicher2(“Je n’ai pas d’amish comme toi” Manu), c’est que l’infantilisation et le dénigrement , mamelles de la communication jupitérienne n’ont peut-être pas encore complètement annihilé votre capacité de réflexion ni fait dérailler la boussole de votre auto-défense intellectuelle.
 
Le délicat point 5 G dont on ne sait jamais où il se situe vraiment , a ainsi été traité d’un revers de manche et de mot par Emmanuel Macron qui - rendons lui justice-a toujours une comparaison insolite et datée sous le coude.
 
Assortie d’une belle aptitude à noyer le poisson (lesté par la tentative de moratoire, merci les écolos).
Car le vrai problème n’est pas (seulement) la 5G dont on trouvera des détracteurs comme des défenseurs, munis d’études scientifiques et de projections sur l’avenir qui, à elles seules, répartissent les français et les françaises sur l’échiquier de la conception philosophique de ce que doit être “la société de demain”.3
 
Non le vrai problème, c’est quand déjà, le petit camarade du jeune E. démoulait son pâté de sable trop près du sien dans le bac et que le futur banquier et président lui mettait sans sommation un bon coup de pelle, à la Benalla.
 
Le recours à la subtilité rhétorique viendrait un peu plus tard lorsqu ‘usant ses fonds de culotte républicaine sur les bancs de l’école de Ferry, Emmanuel découvrira le pouvoir des mots et de la culture-confiture, qui se sert au bon moment sur des toasts et citoyens bien grillés et sublimera son envie de violence dans des élans lyriques ou sarcastiques aux effets ravageurs et bien plus efficaces que n’importe quel coup de pelle en plastique.
Il apprendra - miracle de l’école républicaine- autant les poèmes de Rimbaud et Verlaine , menacés de Panthéon aujourd’hui (eux aussi doivent rentrer dans le rang)que les formulesassassines4 destinées à ses semblables, qui voustombent dans l’estomac comme un uppercut de Mohammed Ali ou un tir de flashball, selon les circonstances et la couleur de votre gilet.
 
Ça fait longtemps qu’il a compris que la consternation à l’instar de la Méduse paralyse les fonctions neurologiques des plus démunis, les pauvres d’esprits qui “ne sont rien” plus prisés dans le royaume des Cieux que dans toute démocratie laïque 5, lui qui a évolué dans les milieux feutrés de la finance où on ne s’abaisse qu’aux meurtres symboliques , gestes barrières en vigueur depuis toujours.
Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l'écologie contemporaine
 
 
 
 
Mais moi non plus, Manu. Rassure-toi.
Evidemment qu’assimiler les opposants (ou les simples interrogations)à la 5G à des Amishs est si grossier que même un gamin de bac à sable ne s’y risquerait pas. Evidemment.
 
Seulement,quand on n’a plus de pelle (dont la fabrication a été délocalisée, comme les masques, les respirateurs artificiels et les images paninien Chine) et que la comparaison un brin ricaine passera comme une lettre à la poste pour les pauvres d’esprits qui s’écrieront au mieux apathiques, ou pire blasés: “Qu’est-ce qu’il dit?”..
.
C’est trop tentant.C’est qu’il est malin notre président: il sait qu’après nous avoir refourgué l’argument du mal ricain moyen-âgeux qui menacerait nos belles côtes françaises, avec son ticket aller-retour des Pilgrim Fathers et ses lampes à huile à la Tom Sawyer, l’évocation romantique du beau Siècle des Lumières ,que c’est nous tous seuls qui l’avont inventé avec D’alembert et Diderot, achèverait d’emporter l’assentiment des esprits cultivés car ce sont, bien entendu les seuls à qui cela vaille la peine de s’adresser puisque ce sonteux qui dirigent et décident du destin du pays. A quoi bon dans ce cas chercher des métaphores avec le saucisson ou la rillette, seules accessibles auxcerveaux atrophiés de ceux qui ne savent meme pas traverser la rue pour demander une place d’équarisseur chez le boucher alors qu’ils savent bien griller leurs saucisses sur les ronds-points ?
 
La 5G rapporte à court terme, c’est tout ce qui compte. Alors le moratoire peut attendre et le débat aussi.
C’est pas comme si on avait le temps de “ dessiner un nouveau chemin”6. Ou comme si “chacun d'entre nous” devait “se réinventer” et “ collectivement faire différemment “ (sic, discours présidentiel ou plutôt la pelle du 14 Juin 2020).
Bon. Ben voilà. Pensez à éteindre les Lumières en sortant.
Ah non, c’est déjà fait depuis longtemps.

 

 

1. "J'entends beaucoup de voix qui s'élèvent pour nous expliquer qu'il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile ! Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l'écologie contemporaine" 15/09/2020 Emmanuel Macron, face à une demande de moratoire sur la 5G

2. Pour le plaisir et la nostagie (quarantenaires and co)  Je n'ai pas d'ami comme toi Stephan Eicher  https://www.youtube.com/watch?v=UlDpkV-eK8g

3.  Discours du 16/03/2020, Emmanuel Macron

Agissons avec force mais retenons cela : le jour d'après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour au jour d'avant. Nous serons plus forts moralement, nous aurons appris et je saurai aussi avec vous en tirer toutes les conséquences, toutes les conséquences. “Hissons-nous individuellement et collectivement à la hauteur du moment.

4. " je traverse la rue, je vous en trouve [du travail]."

    "Une gare, c'est un lieu où on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien."

5. "Bienheureux les pauvres en esprit, le Royaume de Dieu est à eux “ Evangile de Mathieu

Partager cet article

Repost0

commentaires