Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 22:37

2_0qr9l.jpg

La politique c'est comme le combat à l'épée, et tout candidat qui souhaite se confronter à l'ordalie link de l'élection se doit d'intégrer cet art du combat s'il veut être l'élu.A lire et à retenir donc:Trente préceptes d'escrime, tirés de l'Encyclopédie de Diderot, Article «escrime», 1755 

"1 Il faut se méfier de l'ennemi, et ne pas le craindre.

2 L'ennemi hors de mesure ne peut atteindre son estocade.

3 L'ennemi ne peut entrer en mesure sans avancer le pied gauche.

4 L'ennemi en mesure ne peut porter l'estocade sans remuer le pied droit.

5 Quand on rompt la mesure il est inutile de parer.

6 Si l'on n'est pas sûr de parer l'estocade, on rompt la mesure.

7 Il ne faut jamais entrer en mesure sans être prêt à parer, car vous devez vous attendre que l'ennemi prendra ce temps pour vous porter une botte.

8 N'attaquez jamais l'ennemi par une feinte lorsque vous êtes en mesure; car il pourrait vous prendre sur le temps, soit d'aventure ou de dessein prémédité.

9 Ne confondez pas la retraite avec rompre la mesure.

10 Quand l'ennemi rompt la mesure sur votre attaque, poursuivez-le avec feu et avec prudence.

11 Quand il rompt la mesure de lui-même, ne le poursuivez pas; car il veut vous attirer.

12 Les battemens d'épée se font toujours en mesure; car hors de mesure ils seraient sans effet, puisqu'on ne pourrait saisir l'instant où l'on aurait ébranlé l'ennemi.

13 En mesure, on n'entreprend jamais une attaque en dégageant sans être prêt à parer l'estocade que l'ennemi vous pourrait porter sur ce temps.

14 Les plus grands mouvemens exposent le plus aux coups de l'ennemi.

15 Lorsqu'on s'occupe d'un mouvement, quelque précipité qu'il soit, on se met en danger.

16 L'épée de l'ennemi ne peut être dehors et dedans les armes en même temps.

17 Pour éviter les coups fourrés, on ne détache jamais l'estocade d'une premiere attaque sans sentir l'épée de l'ennemi, et sans opposer.

18 Quand on ne sent pas l'épée de l'ennemi, on ne détache l'estocade que lorsqu'il est ébranlé par une attaque.

19 La meilleure de toutes les attaques, est le coulement d'épée; parce que le mouvement en est court et sensible, et qu'il détermine absolument l'ennemi à agir.

20 A la suite d'un coulement d'épée, on peut faire une feinte pour mieux ébranler l'ennemi.

21 Ne détachez pas l'estocade où l'ennemi se serait découvert, parce qu'il veut vous faire donner dedans; mais si votre attaque le force à se découvrir, vous pouvez hardiment détacher la botte.

22 Toutes les fois que vous parez ou poussez, effacez.

23 Quand vous parez ou poussez, ayez toujours la pointe plus basse que le poignet.

24 Quand l'ennemi pare le dedans des armes, il découvre le dehors, et quand il pare le dehors, il découvre le dedans, etc.

25 On ne peut frapper l'ennemi que dehors les armes, ou dans les armes.

26 Tenez toujours la pointe de votre épée vis-à-vis l'estomac de l'ennemi.

27 Si l'ennemi détourne votre pointe d'un côté, faites-la passer de l'autre en dégageant.

28 Que votre épée n'aille jamais courir après celle de l'ennemi, car il profiterait des découvertes que vous lui feriez; mais remarquez son pied droit, et n'allez à la parade que lorsqu'il le détache.

29 Après une attaque vive, faites retraite.

 

30 L'ennemi percera toujours le côté qui est à découvert; c'est pourquoi il ne faut pas allonger l'estocade sur cet endroit, mais feindre de la porter pour le prendre au défaut.

Trente préceptes d'escrime, tirés de l'Encyclopédie de Diderot, Article «escrime», 1755"

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article

commentaires