Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 21:17

le-renard-et-le-bouc--2-.jpg

A l'instar de Molières, les situations et les relations entre archétypes que propose Jean de la Fontaine sont toujours d'actualités.

Le coup des "subprimes", de leur "crise", et de comment des néo-libéraux, banquiers type Goldman and Sachs link, Morgan... fan des "chicagos boys"link (ce n'est pas un groupes de rock ou un club de basquetebol link), privatisaient les profits, et ont réussi par un tour de passe passe ("too big to fail" link ) à faire croire aux états qu'une seule banque tombe et toute l'économie est dépeuplée;  transformant leur dette privée ,en dette publique des états, que les cochons de contribuables devront payer, renonçant au passage à tout leurs aquis sociaux! Lisons comment, le banquier Renard a dupé le bouc état...

Capitaine Renard allait de compagnie

Avec son ami Bouc des plus haut encornés  .

Celui-ci ne voyait pas plus loin que son nez ;

L’autre était passé maître en fait de tromperie.

La soif les obligea de descendre en un puits.

                Là chacun d’eux se désaltère.

Après qu’abondamment tous deux en eurent pris,

Le Renard dit au Bouc : Que ferons-nous, Compère !

Ce n’est pas tout de boire ; il faut sortir d’ici.

Lève tes pieds en haut, et tes cornes aussi :

Mets-les contre le mur. Le long de ton échine

                Je grimperai premièrement  ;

                Puis sur tes cornes m’élevant,

                A l’aide de cette machine ,

                De ce lieu-ci je sortirai,

                Après quoi je t’en tirerai.

Par ma barbe, dit l’autre, il est bon ; et je loue

                Les gens bien sensés comme toi.

                Je n’aurais jamais, quant à moi,

                Trouvé ce secret, je l’avoue.

Le Renard sort du puits, laisse son Compagnon,

................Et vous lui fait un beau sermon

                Pour l’exhorter à patience.

Si le Ciel t’eût, dit-il, donné par excellence

Autant de jugement que de barbe au menton,

                Tu n’aurais pas à la légère

Descendu dans ce puits. Or adieu, j’en suis hors ; 

Tâche de t’en tirer, et fais tous tes efforts ;

                Car, pour moi, j’ai certaine affaire

Qui ne me permet pas d’arrêter en chemin.

En toute chose il faut considérer la fin.

Voir aussi:

Paul Jorion à Perpignan : vidéo de la conférence

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-paul-jorion-a-perpignan-video-de-la-conference-112216792.html

Perpignan : Paul Jorion à cent mètres du centre du monde. Par Nicolas Chéradame

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-perpignan-paul-jorion-a-cent-metres-du-centre-du-monde-par-nicolas-cheradame-109516682.html

henri solans, la crise mise à nue

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-32776439.html

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article

commentaires

LECOQ 09/10/2013 22:26


Allez donc voir "FABLES", une création Barcelone-Marseille : deux comédiens, deux clochards célestes, utilisant les déchets qui les entourent pour revisiter les Fables de la Fontaines, deux
comédiens déjantés et qui vous feront rire... sans doute de la bêtise humaine.


C'est à Thuir en 2014, mais chut, parce que tout ce qui se passe à Thuir, le quotidien départemental n'en parle qu'à discrétion... pourquoi... la question reste sans réponse.