Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 17:10

27346-affiche-jaures-fn.jpg

Même si tous les partis le font (on se souvient de l’incroyable tentative de Nicolas Sarkozy de récupérer un épisode douloureux de la Résistance française à la mémoire de Guy Môquet) le FN s’est fait le nouveau spécialiste de la récup’ de l’histoire politique.

 

Cette tendance à l’instrumentalisation de la mémoire historique coïncide avec la stratégie du parti d’extrême droite d’en faire un parti « sympa ». « L’idéologie du sympa » décrite par le regretté Philippe Muray allait donc atteindre aussi le parti de Jean-Marie…

 

Qui l’aurait dit ? Alors que le FN s’était construit sur le terreau rance de vieux démons du passé (Vichy, l’Indo, l’OAS): le sinistre parti qu’on se le dise est désormais dirigé par un sympathique Quarteron quadra de night clubbers à la cool attitude. C’est vrai presque tous les médias le disent. Mais ouiiiiiiiiii !!!! Le FN a changééééééééééééé !!!!!

 

Évidemment, cette nouvelle récup’ politique du FN est pilotée par Marine Le Pen et ses proches. C’est d’ailleurs son compagnon, Louis Aliot qui s’est fait ze spécialiste de la récup’ politique et du détournement des idées de ses adversaires politiques.

 

Tout a commencé en 2002. Louis Aliot, alors directeur de campagne de Jean-Marie Le Pen, avait soutenu sa thèse de droit public à une date peu innocente pour les vieux gaullistes : le 18 juin. Ce chef-d’oeuvre portait sur l’importance du rôle institutionnel du Président lors de la Vème République et le rôle précurseur du Général De Gaulle. La thèse s’intitulait : « les effets politiques de l’élection du Président de la Vème République ».

 

Parmi les membres du jury, il y avait l’ancien garde des Sceaux du Général : Jean Foyer. Certes, selon le spécialiste de l’extrême droit Jean-Yves Camus dans l’excellent numéro hors-série de « Charlie Hebdo » (co-écrit avec le non moins excellent Nicolas

Lebourg) : « l’UMP et le FN sont historiquement deux familles idéologies ennemies, mais que rapproche désormais la tradition plébiscitaire ».

 

En tout cas, ce premier coup est la stratégie idéale pour un FN qui cherche, depuis les présidentielles de 2002, à lisser son image et à promouvoir l’image plus soft de Marine le Pen.

 

Passé maître dans l’art de la provoc’, le subtil communicant a ensuite utilisé, en 2009, un célèbre portrait du pacifiste Jean Jaurès pour son affiche aux élections européennes : « Jaurès aurait voté Front National. Votez Louis Aliot » qu’il avait placardée sur les murs de l’ancienne ville minière d’Albi. Cela avait provoqué la fureur du maire PS de Toulouse, Pierre Cohen, qui avait décidé de commémorer justement les 150 ans de la naissance de Jaurès dans la Ville rose.

 

Deux ans plus tard encore, alors qu’il arrivait en tête d’un canton perpignanais et qu’il se faisait huer par des militants de gauche lors d’une « interview », Louis Aliot citait cette vielle ganache de la IIIe République : le Général Mac Mahon (qui à l’époque s’accrochait à la tête de l’exécutif sous les coups de semonce de Gambéta) : « je suis comme Mac Mahon, j’y suis, j’y reste ».

 

Aujourd’hui, l’autre tête pensante (si l’on peut dire) du FN Florian Philippot après avoir scandaleusement fleuri la tombe du Général pour la seconde fois consécutive, se targue de mettre une Croix de Lorraine sur ses affiches pour les prochaines municipales...

 

Les jeunes du FN récupèrent quant à eux le slogan Mitterrandien de 1981 avec la « France tranquille ». Il est vrai que l’affiche initiale (« la Force tranquille ») fleurait bon son retour à la terre.

 

Mais que l’on n’oublie jamais, alors que Marine Le Pen feint de se placer sous le signe de la République et de la laïcité, l’extrême droite française – tout comme les autres partis d’ailleurs - a sa propre histoire politique. Le dénominateur commun de toutes les

droites nationales radicales a toujours été le refus de l’héritage des principes de 1789 (depuis les idées des contre-révolutionnaires en passant par le boulangisme, etc).

Voir aussi:

 

Municipales Perpignan 2014: Le candidat FN Louis Aliot pense pouvoir prendre la ville! interview 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-municipales-perpignan-2014-le-candidat-louis-aliot-pense-pouvoir-prendre-la-ville-interview-par-ni-121801977.html

Qui sont "les idiots utiles" du front national? par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-qui-sont-les-idiots-utiles-du-front-national-par-nicolas-caudeville-120829633.html

FN: Marion Maréchal-Lepen:"Nous avons gagné la bataille des idées!" interview par Nicolas Caudeville et Nicolas Lebourg

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-fn-marion-marechal-lepen-nous-avons-gagne-la-bataille-des-idee-interview-par-nicolas-caudeville-115042522.html

Vidéo Politique: pourquoi l'extrême droite progresse-telle? conférence par l'historien Nicolas Lebourg

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-municipales-perpignan-2014-le-candidat-louis-aliot-pense-pouvoir-prendre-la-ville-interview-par-ni-121801977.html

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article

commentaires

olivier mtp 19/01/2014 12:22


De plus qu'Albi est la "ville rouge" et non la "ville rose". Cela dit, j'aurais bien aimé avoir plus d'infos sur la véritable histoire du FN, dommage que l'article s'arrête si tôt.

André Balent 18/01/2014 17:31


Albi n'a jamais été une ville minière : ne pas confondre avec Carmaux également dans le Tarn. Jaurès n'est pas né à Toulouse mais à Castres (Tarn). Ce sont des erreurs à ne pas commettre.