Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 14:44

"En reconnaissance Soignants et toutes les professions actives sur le front du #Covid #coronavirus. Tout mon soutien aux patients dans cette crise sanitaire anxiogène. Genèse du Projet expliqué en un Pdf: https://bdd.rdplf.org/index.php/bdd/article/download/19153/18133La Montagne dans le sang, un film "HUMAIN", "POSITIF" et "ENGAGÉ" - "Meilleur film 2019" au festival international Côte d'Azur Sport Film Festival."

La montagne dans le sang : se soigner la nuit pour revivre le jour. Découvrez l'aventure hors-norme de Fabrice Huré, dialysé depuis plus de 20 ans et fervent partisan de l'hémodialyse longue nocturne en chambres individuelles, qui s'est lancé le défi de participer au Trail du Bourbon au cœur de l'île de la Réunion.

Partager cet article

Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 14:39


Ces chroniques seront irrégulières et toujours liées à des moments où
la subjectivité critique et la raison sont mises à mal.La première s’adresse à Monsieur le Président, qui la lira peut-être,
s’il a le temps.

Monsieur le Président,
Je viens de vous entendre en cette soirée de confinement et, pour nous
Perpignanais, de couvre-feu. Vous avez tenté, après votre rôle de chef
de guerre de redevenir plus humain. Mais comme l’écrivait en son temps
Philip. K. Dick, un androïde restera toujours un androïde. Ce qui lui
fera toujours défaut, c’est l’empathie. Dick écrivait d’ailleurs à ce
sujet : « L’Univers tout entier est un vaste laboratoire, d’où sortent
des entités cruelles et rusées qui nous tendent la main en souriant.
Mais leur poignée de main est une étreinte mortelle, et leur sourire a
la froideur de la tombe. »
Monsieur le Président, un être humain qui se désintéresse du sort de
ses semblables, un être humain dépourvu d’empathie ou d’émotion est la
même chose qu’un androïde conçu pour ne pas en avoir, soit par erreur
soit à dessein : un pur et indifférent spectateur.
La mutation la plus spectaculaire qui bouleverse notre univers est
sans doute la déréalisation de l’homme, mais cette mutation
s’accompagne en même temps d’une pseudo-humanisation de l’inanimé par
la machine. Monsieur le Président, s’agissant de vous et de votre
gouvernement, on ne peut plus désormais opposer les catégories pures
du vivant et de l’inanimé. Cet inanimé traduit simplement ce qui vous
anime en tant que simulacre du vivant : un simple comportement de
banquier.
Monsieur le Président, on ne demande pas à un banquier ou un trader
d’être autre chose que des machines dénuées de toute humanité. On ne
leur demande pas non plus d’avoir une vision stratégique et une pensée
historique. On ne leur demande pas de prendre les bonnes décisions
dans des moments de crise, comme celle que nous traversons : ils en
sont incapables.
Monsieur le Président, dans votre allocution vous avez simultanément
interdit l’ouverture des cinémas, restaurants et cafés, mais encouragé
celle des écoles, collèges et lycées. Voici bien une affirmation, une
prétention et une mesure de banquier dont chacun peut comprendre les
enjeux indirects : qu’importe la contamination par les enfants du
moment que leurs parents travaillent. On peut percevoir ici, le mépris
dans lequel vous tenez le bas-peuple.
Monsieur le Président, depuis le début de cette crise, vous et votre
gouvernement n’avaient cessé de vous contredire, prenant la mesure
indispensable toujours trop tard. Vous, vos ministres et vos
conseillers scientifiques avaient sans cesse changé d’avis, parfois
jusqu’à deux fois dans la même journée (la fermeture des écoles).
S’agissant d’une telle faculté d’indécision, totalement hors norme, je
vous conseille de méditer cette réflexion du Cardinal de Retz : « Tel
est le sort de l’irrésolution : elle n’a jamais plus d’incertitude que
dans la conclusion. »
 

Voir aussi , La Société du Chaos

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/la%20societe%20du%20chaos/

Scène extraite du film Blade Runner, (1982) réalisé par Ridley Scott et inspiré assez librement du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Partager cet article

Repost0
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 19:34

Présentation du projet

https://www.helloasso.com/associations/i-got-the-blouse/collectes/i-got-the-blouse-au-profit-du-personnel-hospitalier-de-perpignan

L'idée de faire appel aux artistes de la scène locale est née des posts de tous ces artistes qui adoucissent nos jours et nos nuits, grâce à leurs initiatives individuelles.
Notre scène musicale étant une des plus fécondes de France, il m'a paru normal, connaissant la plupart des artistes grâce à mon métier de journaliste à "l'Indépendant", de leur lancer un appel à soutien pour le monde hospitalier. L'art et la solidarité ont toujours fait bon ménage, le but étant de récolter des fonds pour nos blouses blanches. Chaque artiste ou groupe sollicité et consentant offrira un de ses morceaux que le public pourra acheter sous forme de compilation portant le titre d' "I Got The Blouse" sur cette page. L'intégralité des bénéfices sera alors reversé à l'hôpital de Perpignan, au SMIT (service des maladies infectieuses et tropicales) qui combat le COVID-19 24H/24. 
Un geste altruiste pour ceux et celles qui sont dans les tranchées de la médecine d'urgence et pour vous, heureux donateurs et donatrices, l'occasion de faire une bonne action et de découvrir la richesse de notre scène musicale exceptionnelle.

Origine du projet

Le personnel hospitalier  a besoin de moyens pour améliorer ses conditions de travail et de savoir que chacun à son niveau, fait un geste en sa faveur. Nous avons agi dans la mesure de nos moyens, et espérons que vous vous joindrez à cette action de solidarité....

"Merci pour votre amical soutien qui nous accompagne dans ces instants de lutte intense dans un combat que nous savons tous essentiel pour l'avenir de notre communauté humain"Dr Hugues Aumaître, chef du service SMIT (CHU Perpignan)

Vous pouvez vous rendre sur la page facebook "I Got The Blouse" pour écouter les styles musicaux des artistes participants ; pop, rock, rap, chansons françaises, musiques du monde... Notre région a une richesse et une variété d'artistes musiciens incroyablement talentueux, laissez vous tenter par la découverte de leurs chansons !

https://www.helloasso.com/associations/i-got-the-blouse/collectes/i-got-the-blouse-au-profit-du-personnel-hospitalier-de-perpignan

Perpignan / Coronavirus:Vente de chansons offertes par les artistes de la scène régionale au profit du SMIT, en charge des malades du COVID-19 au CHU de Perpignan
Perpignan / Coronavirus:Vente de chansons offertes par les artistes de la scène régionale au profit du SMIT, en charge des malades du COVID-19 au CHU de Perpignan
Perpignan / Coronavirus:Vente de chansons offertes par les artistes de la scène régionale au profit du SMIT, en charge des malades du COVID-19 au CHU de Perpignan

Partager cet article

Repost0
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 17:44

Qu'enfin harem: artiste peintre décorateur et surtout dessinateur ! Ayant fait des études des beaux arts a Perpignan et Épinal ! Préfère l'école de la vie et les bouquins pour ma ressource personnelle et de l'apprentissage ! Tout mes travaux et expos se rejoignent dans l'humour et le dessin pour en extraire l’élixir de l'auto dérision

 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel
 BD/ Coronavirus : ''l'origine avant le confinement'' 2 par l'artiste perpignanais Quentin Harel

Partager cet article

Repost0
11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 15:40
 
Notre temps préfère l’image à la chose, la copie à l’original, la représentation à la réalité.
Ludwig Feuerbach
La certitude de nos concitoyens d’être plus instruits que leurs aïeux, moins dupes du système médiatique, plus critique sur la politique et leurs conditions de vie, confirme la victoire écrasante du postmodernisme.
 
Étant tout juste bons à valider des choix dont ils ignorent les causes et les conséquences, comment pourraient-ils juger des conditions de leur oppression ? Comment pourraient-ils s’opposer à ce système si parfaitement organisé alors que la contestation comme la rébellion licite repose très largement aujourd’hui sur les thèses postmodernes ?
Époque formidable que celle où la totalité des connaissances humaines est réduite à des signifiants interchangeables. Ce sont d’immenses positivités, dénuées de mémoire, qui s’affrontent dans des combats dont les enjeux eux-mêmes ont été falsifiés au point de disparaître.
Plus les formes de l’héritage démocratique seront jugées obsolètes et plus se développeront de micro-identités légitimant la guerre du tous contre tous et réorganisant l’espace social en niches protéiformes, en d’innombrables tribus sexuelles, religieuses et raciales.
Dans nos temps postmodernes, toutes les communautés en guerre mémorielle contre l’histoire combattent en flux médiatique tendu tout ce qui refuse de les légitimer. Au nom d’une quête identitaire poussée jusqu’au fanatisme, chaque communauté va réclamer, en son seul nom, des comptes au passé et sommer les politiques de légiférer : quitte pour cela à transformer les crimes du passé en crimes du présent.
Dans cette guerre mémorielle du tous contre tous, chaque communauté n’existe que pour elle-même. Toutes ces mémoires partisanes et ennemies se sont détachées du cours du temps historique, dont elles contestent non seulement la pertinence mais la réalité. Il y a eu de l’histoire, il n’y en a plus.
On comprend mieux pourquoi les maîtres d’Internet et des réseaux sociaux n’auront jamais rien à redire des postures postmodernes, qu’elles soient racialisées ou genrées : celles-ci ne remettront jamais en cause leur contrôle du savoir et du réel, ni leur pouvoir despotique.
Ils iront même jusqu’à les encourager, comme ils encourageront dans les faits les pratiques haineuses des réseaux sociaux dont la tâche principale est de diviser et non pas d’unifier la communauté humaine.
Pour pérenniser son discours, la postsociologie a besoin de victimes incontestables, seules capables de faire expier à l’ensemble de la population les fautes du passé colonialiste de l’Europe. Comment des victimes aussi parfaites pourraient-elles commettre des actes barbares ; comment pourraient-elles causer des torts particuliers alors qu’elles ont subi le seul tort recevable, celui du colonialisme ? Elles sont au-dessus de toute critique et leur violence, toujours qualifiée de symbolique, aide à expier et pousse vers la mortification et la résignation.
Pour les agents du postmodernisme, l’histoire est un amas de fragments interchangeables, de signifiants qui n’ont plus mission à signifier, et dont l’unique ambition est de justifier l’excellence et le caractère indépassable du monde dans lequel ils vivent.
Au nom d’une « redéfinition ethnique de la culture »,le relativisme est devenu un concept fourre-tout permettant de qualifier de raciste toute remise en cause de la tendance intégriste des religions, ou toute critique spécifique du sort réservé aux femmes dans les ghettos urbains.
Voir les autres épisodes de "la société du chaos" ici

Partager cet article

Repost0
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 16:04

Avec les beaux jours qui reviennent, il est tentant de vérifier si le printemps est bien revenu. C'est pourquoi les représentants de la communauté gitane de St Jacques (patriarches et pasteurs) pour inciter; à travers la vidéo, les personnes à rester chez elles ou , en tout cas à ne pas se rassembler.

Ils font appel aussi à la police et aux gendarmes (notamment au CRS stationnés sur la place Cassanyes) pour qu'ils appliquent la loi . Mais d’après les représentant du quartier , il semble plus que "l'autorité publique" ait plus rôle de contention dans l'espace du quartier pour éviter les débordements. Ils voudraient que des patrouilles soient faites au cœur de St Jacques pas aux abords et que les contrevenants soient verbalisés! Pour que le quartier ne soit pas une zone de non droit, mettant en danger tous ses habitants! 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 19:23
Rendant visite à sa sœur au alentour du 16 mars, celle-ce la contamine en ne cessant de lui tousser dessus. Elle commence à déclencher les symptômes jusqu'à ce que son fils appelle l'hôpital.Mise sous respirateur mais non traitée pour le covid19, elle rentre chez elle 6 jours plus tard. Elle est toujours à l'heure actuelle très affaiblie et chaque acte de sa vie et un effort. Notez aussi qu'elle et sa sœur sont diabétiques .
 
L'archipel contre attaque a obtenu son interview exclusive : voir vidéo au-dessus
!
 
Voir aussi:

Partager cet article

Repost0
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 10:05

Partager cet article

Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 16:40

 

Ennui. - Rien n'est si insupportable à l'homme que d'être dans un plein repos, sans passions, sans affaire, sans divertissement, sans application. Il sent alors son néant, son abandon, son insuffisance, sa dépendance, son impuissance, son vide. Incontinent il sortira du fond de son âme l'ennui, la noirceur, la tristesse, le chagrin, le dépit, le désespoir.
            Pascal, Pensées, section II, 131, 1670.

A Perpignan, on a pas les couilles sorties des ronces. La notion de confinement est relative selon le ressenti de chacun . Le problème d'être confiné chez soi, c'est d'être confiné avec soi (même si, l'enfer, c'est les autres)! Dans le confinement, on est donc face à soi-même et donc à "l'ennui pascalien" . L'"ennui pascalien", atteint aussi les Patricks et les Sylvies et toutes personnes (#vousappelezLeblanccestjuste et ben lui, c'est l'ennui Pascalien!) Ennui. - Rien n'est si insupportable à l'homme que d'être dans un plein repos, sans passions, sans affaire, sans divertissement, sans application. Il sent alors son néant, son abandon, son insuffisance, sa dépendance, son impuissance, son vide. Incontinent il sortira du fond de son âme l'ennui, la noirceur, la tristesse, le chagrin, le dépit, le désespoir.
            Pascal, Pensées, section II, 131, 1670.

Bref, face à soi-même, on est souvent face au néant et à l'idée de sa propre finitude . Et comme on ne peut sortir de soi-même ( sauf si on s'appelle Lopsang Rampa et qu'on pratique le voyage astral https://www.lobsangrampa.org/fr/voyage-astral.html).

Alors, on a envie de sortir malgré le confinement et le couvre-feu!

Aller chercher un colis à la poste, parce que "bougez avec la poste" , n'empêche pas de respecter les distances de sécurité . Ben si  (voir la vidéo)

Ou bien encore le syndrome du jeune à casquette qui continue toujours de fréquenter les lieux qu'il avait l'habitude de hanter habituellement comme "l'épicerie brasserie" de la place Rigaud http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2020/03/perpignan-con-finement-si-la-mairie-a-des-effectifs-de-police.html  ou comme dans la photo du dessus :"

Tous les soirs des personnes vont au tacos ave julien panchot ce commerçant ferme aprés 20h photo du 5 avril 2020 à 19h50, la Police Municipale passe ne dit rien ?

Moralité, moins les gens respecteront le confinement plus la charge virale continuera de circuler et plus longtemps les personnes seront obligés de rester à résidence!

Partager cet article

Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 15:03

 

 
Sébastien AGELET

45 Lot De L'Oliveraie
11350 PAZIOLS
mobile : 06 64 42 37 13
Vin biologique
 
Voir aussi les autres vinoscopie ici
 

Partager cet article

Repost0