Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 09:43
Chronique moscovite (épisode 17) : Faim de loup‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Les Russes… ne pourront se maintenir parmi ce sabbat infernal….parce que la social-démocratie de cet Occident supérieurement développé est composée de poltrons abjects qui, en spectateurs paisibles, laisseront les Russes perdre tout leur sang. » (Rosa Luxembourg, une grande dame, en 1917).

« Nous n’avons pas besoin d’être éperonnés ou stimulés. La Russie a une histoire millénaire, et pratiquement elle a toujours eu le privilège de pratiquer une politique extérieure indépendante. » (Blondin himself et en 2007. Tu vois, 7 ans avant la Crimée et l’Ukraine et tu n’écoutes pas ce que le Russien te dit alors ne sois pas étonné…).,

« Nous avons tous célébré, cette année, le 200e anniversaire de la naissance de Mikhaïl Lermontov, poète russe de génie. Nous nous rappelons les vers qu’il a écrits sur la bataille de Borodino : Mourons près de Moscou, comme nos frères y sont morts ! Mais il en a écrit d’autres : Adieu, Russie crasseuse, pays d’esclaves et de maîtres ; Adieu, uniformes bleus et peuple traître. Était-il un opposant ? Bien sûr qu’il l’était… C’était évidemment un opposant au pouvoir mais je pense que c’était aussi un patriote. Entre les deux, la frontière est ténue. » (Blondin, l’année dernière, et en plus, il a des lettres et c’est pas du Guillaume Musso. Et avec cette citation, je t’aide à comprendre le pays).

« Si pour certains pays européens la fierté nationale est une notion oubliée depuis longtemps et la souveraineté un luxe trop grand, pour la Russie, sa réelle souveraineté nationale, c’est une condition indispensable de son existence. » (toujours Blondin, pas étonnant qu’Européens, qui ont tous abdiqué leur souveraineté devant le Moloch de Bruxelles, et Russiens ne se comprennent pas).

Ouah, trop drôle, Blondin et ses séides ont inscrit trois Frantsouzy sur la liste noire. Cela signifie que le trio infernal ne pourra pas goûter aux nombreux charmes, cachés, de notre Russie. C’est également une réplique, ou plutôt une parodie, des sanctions personnelles que vous nous avez imposé suite au juste retour de la Crimée vers la Russe, même Giscard qui était à Moscou a admis que la Crimée n’avait jamais été ukrainienne (bon, ottomane, à la limite…). Et le plus drôle, c’est qu’ils se disent fiers… Alors, qui est ce trio. Ben, tu trouves Bruno Le Roux, le chef des socialistes au sein de votre Assemblée nationale. Alors là, le Kremlin montre tout son humour et toute sa drôlerie, à mon avis ils ont hésité entre Le Roux et une endive mais comme les endives sont déjà soumises à embargo depuis août, ils ont pris Le Roux, un bon apparatchik, bien transparent, un bon copain de Grollande. Alors, tu as Cohn-Bendit, un écolo et le mec qui avait foutu le bordel chez vous en 1968, d’ailleurs, tu ne le sais pas, petit Frantsouz, le bordel continue chez toi, c’est permanent. Bon, lui comment te dire… Ben, tu vois le Russien, il n’aime pas trop les drogués et les gens qui aiment un peu trop les enfants, tu sais, ces adeptes de la pédagogie alternative où tu te mets tout nu et tu cours dans les champs main dans la main… Et je finis par le plus fameux, ou plutôt fumeux, votre BHL national. Alors là, les Russiens ils se sont dit, ce mec a foutu un tel boxon en Libye qu’il faudrait que nous nous évitions une telle plaie.

Petite information économique du 1er juin 2015, histoire que tu comprennes qui tu as face à toi : le salaire minimum, je crois que c’est votre SMIC, pourrait atteindre 7189 roubles, soit 120 euros, soit une augmentation de 20 %. Le salaire médian est de 21 000 roubles (360 euros). Donc là, tu retiens trois choses, la première est qu’en situation de crise, le gouvernement prend soin des plus pauvres, deux, quand par chez toi j’en entends qui se plaignent, ben faut qu’ils viennent chez nous, et surtout trois, notre peuple est patient et dur à la tâche. Sûr, cela est bien loin des rêves que le Chauve et moi nous portions, mais quand même, quel peuple !! Tu as une partie de ce peuple, les plus privilégiés (ils me rappellent ceux à qui nous avions bottés le cul), qui dépensent sans compter, sans épargner et s’épargner, qui voyagent, qui sont globalisés, qui parlent des langues étrangères et tu en as une autre qui trime, qui ne parle aucune langue et qui n’a pas besoin des étrangers. Et tout cela mène une vie parallèle sans se rencontrer. Et c’est cette majorité qui soutient Blondin et qui répondra présent, comme ses aïeux avaient répondu présent en 1941 ! Ils habitent la banlieue de Moscou, la glubinka (la province) et c’est eux le principal soutien de Blondin, qui lors d’un de ses marathons télévisés leur a rendu hommage en disant qu’ils étaient le peuple russe, le vrai peuple. Et tu veux que je te dise la différence entre les Frantsouzy, les Européens en général et les Russiens, et bien c’est que les Russiens, ils ont faim, ils ont encore l’envie, alors que vous, vous êtes gavés. Gaffe, nous sommes là !! Gaffe à ton confort bourgeois…

Eh, t’as vu, les Ukrainiens recyclent Saakashvili. Tu te souviens de lui, de 2008, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud. A mon, avis, cela ne va pas porter chance aux Ukrainiens . Je crois que l’Ukraine devient un peu une sorte de guest house pour loosers… Tu vois, petit Frantsouz, en bon marxiste, je pense qu’il est possible d’échapper à son déterminisme social, à condition d’appartenir à l’avant-garde éclairée du prolétariat, mais à mon avis, pas possible pour un pays d’échapper à son déterminisme géographique, surtout avec des voisins comme les Russiens, des coriaces ceux-là, pas des mollassons comme tous ces Européens, qui ressemblent au tableau de Thomas Couture, « les Romains de la décadence ».

Tu as vu, ça frémit à nouveau dans le Donbass. Evidemment, les deux parties s’accusent mutuellement, dur de dire où est la vérité mais la couverture des événements est édifiante « Selon Kiev,… », « Kiev a annoncé… ». Marrant tout de même que cela se passe à l’approche d’un conseil européen… Il faut toujours chercher à qui profite le crime et là, je peux te dire, pas aux Russiens. Plutôt à Petro(lette), qui est un président fragile et qui a tout intérêt à montrer à son bon peuple, qui va endurer les thérapies du FMI, la « ligne bleue » du Donbass. Enfin, les Russiens ont l’habitude et puis faudrait faire attention avec les sanctions parce que les Russiens pourraient prendre l’habitude de se passer des Européens, voire les oublier pour quelques temps…

Tiens, avant de te quitter, prends donc des nouvelles de tes nouveaux amis ukrainiens…http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/187565#.VXgSgJscS70 Je ne sais pas comment tu prendrais la chose chez toi, petit Frantsouz, mais peindre des croix gammées sur le monument de Babi-Yar où ont été massacrés plus de 30 000 Juifs, moi, si je tenais les coupables, ce serait mon Nagant qui parlerait. Mais, bon, c’est tes amis… Ah, j’oubliais, les auteurs de ce sinistre massacre, mais il y en a eu tant à l’Est, c’est le 201e bataillon Schutzmannschaft, un bataillon de milice ukrainien, sous la supervision des SS.

Je te laisse, je me prends quelques vacances et puis j’ai quelques missions, au service de la cause, au service de la révolution permanente… Je t’offre une petite chanson de Sektor Gaza, je te conseille d’écouter ça, https://www.youtube.com/watch?v=cVz21Xcbbws Je suis sûr que cela va te faire guincher tout l’été par chez toi ! A la revoyure.

Пока!

Voir aussi les autres chroniques moscovites

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Partager cet article

Repost0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 16:34
Perpignan:Le cadavre par Serge Fauchier  Peintre

Le cadavre, ou cette roue de la charrette qui faille et fait le plus de bruit…Le cadavre, même la charogne, seuls ceux qui savent trouveront tout de suite l’allusion (ô combien noble, regard aux temps qui sont les nôtres). La roue qui grince fut de tout temps (depuis ceux platoniciens qui en dénonçaient les méfaits) dénoncée et combattue. Voilà qu’elle fait retour aujourd’hui aux propos dispensés dans les pages d’un journal. La roue grinçante fait bruits et fumées et elle sent, mais sans elle l’attelage s’écroule… Qu’importe, disent-ils, nous mettrons une attelle, et à l’illusion, personne ne se rendra compte du subterfuge ! Erreur, car là où il est question de remplacer, la vie subsiste, jamais aussi présente et dévoreuse de savoirs et de sensations.
Fermer une école d’art ? Ca peut se faire. Questions économiques ? Vas donc. Questions de rentabilité ? Oui-da. Tout se justifie aujourd’hui en ces temps de détresse. Mais une école d’art, il ne faut pas l’oublier, est le lieu de toutes les rencontres, celui ou le banal s’efface derrière la singularité qui trouve à s’affirmer, celui où, d’un seul coup, je me découvre autonome, ne relevant d’aucune autorité pour réaliser ma pensée. L’école d’art sert à cela.
Ceux qui s’acharnent et s’évertuent (verbe sciemment choisi) à en précipiter la perte, s’exposent pour des années et des décennies, si leur Dieu leur prête vie, à l’opprobre de tous ceux qui, leur vie durant, leur vie à venir, se souviendront de leur action.
Ils seront ceux qui auront fermé le lieu où s’exprimaient les libertés qu’ils se refusent.

Serge Fauchier
Peintre

Voir aussi, sur l'école des beaux arts

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/beaux-arts/

Partager cet article

Repost0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 08:59
Voilà le projet tel qu'il est dessiné par le promoteur. A noter que la largeur de la rue est tout à fait irréaliste ou alors sera élargie...Le bâtiment futur sera malheureusement beaucoup plus proche de la Casa Musicale...
Voilà le projet tel qu'il est dessiné par le promoteur. A noter que la largeur de la rue est tout à fait irréaliste ou alors sera élargie...Le bâtiment futur sera malheureusement beaucoup plus proche de la Casa Musicale...

Si il y a bien quelque chose de sûr, c'est que le quartier St Jacques est plus que fourni en habitants de la classe populaire. Mais pourquoi risquer la "gentrification" ? C'est pourquoi la mairie de Perpignan à signé le permis pour la construction d'un immeuble de type social de 6 étages sur le site de l'ancienne école Jeanne Hachette qui fut le siège de la lutte des sans papiers, et encore avant une école avec un potager...

Les habitants du quartier se mobilisent contre, mais ils n'obtiennent pas de réponse de la mairie: ils craignent la stratégie du pourrissement!

Problème d'un immeuble de 6 étages dans l'espace protégé du quartier ancien qu'est St Jacques:

Immeuble flambant neuf, il contrevient à l'architecture et l'homogénéité de l'ancien

Il va masqué la vu de l'église des Carmes (Perpignan, ville d'art et d'histoire?)

Situé à coté d'un site stratégique militaire, il en facilite la surveillance et en période de tension terroriste, sa mise en danger

Il favorise la concentration sociale, et les tensions

L'association des riverains de la place Cassanyes https://www.facebook.com/projetimmobilierjeannehachette, le collectif des Carmes va déposer un recours contre le permis de construire et toute une série d'actions http://www.decompte.net/compte-a-rebours/ex-ecole-hachette/

Nous avons eu un long entretien avec eux

Voir aussi:

Perpignan:Jean-Marc Pujol veut fermer le marché Cassanyes 4 jours sur 7 pour faire des économies! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-jean-marc-pujol-veut-fermer-le-marche-cassanyes-4-jours-sur-7-pour-faire-des-economies-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan/ quartier St Jacques: qui sont les riverains de la place Cassanyes? interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-quartier-st-jacques-qui-sont-les-riverains-de-la-place-cassanyes-interview-par-nicolas-caudeville.html

Nous sommes contre la construction d'un immeuble de 5 à 6 étages à l'ancienne école Jeanne Hachette qui dénaturera l'entrée des quartiers du centre ancien.

Perpignan: ce que va cacher l'immeuble de 6 étages sur l'emplacement de l'ex école Jeanne Hachette! interview les riverains de la Place Cassanyes/collectif des Carmes par Nicolas Caudeville
Perpignan: ce que va cacher l'immeuble de 6 étages sur l'emplacement de l'ex école Jeanne Hachette! interview les riverains de la Place Cassanyes/collectif des Carmes par Nicolas Caudeville
Perpignan: ce que va cacher l'immeuble de 6 étages sur l'emplacement de l'ex école Jeanne Hachette! interview les riverains de la Place Cassanyes/collectif des Carmes par Nicolas Caudeville
Perpignan: ce que va cacher l'immeuble de 6 étages sur l'emplacement de l'ex école Jeanne Hachette! interview les riverains de la Place Cassanyes/collectif des Carmes par Nicolas Caudeville
Perpignan: ce que va cacher l'immeuble de 6 étages sur l'emplacement de l'ex école Jeanne Hachette! interview les riverains de la Place Cassanyes/collectif des Carmes par Nicolas Caudeville

Partager cet article

Repost0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 12:32
Parce qu'il y a aimer les animaux et aimer les animaux!
Parce qu'il y a aimer les animaux et aimer les animaux!

Au moment où l'article Perpignan:Jean-Marc Pujol veut fermer le marché Cassanyes 4 jours sur 7 pour faire des économies! fait près de 4000 vues, qu'elle n'a pas été ma surprise de constater qu'un autre site l'archipel contre attaque est référencé sur google. Que celui-ci est déjà numéro deux en classement sur le nom. Que celui-ci reprend un le nom de domaine que j'utilisais précédemment . Et que "bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre", c'est un site de film pornographique qui voit se confronter humain et animaux: pour tout dire c'est un site zoophile!

Attention, rien à voir avec la page web de Trente millions d'amis...

Alors, hasard, coïncidence ou malveillance? Nous ferons des recherches.

Parce que ce n'est pas parce qu'on est parano, qu'il n'y a pas des gens qui nous en veulent!

Partager cet article

Repost0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 11:09
Perpignan/ école des beaux-arts: Clotilde Ripoull fait rien que d'énerver Jean-Marc Pujol! par Nicolas Caudeville

Il y a peu, l'opposante à la municipalité pujoliste Clotilde Ripoull prenait sa plume pour écrire à Ségolène Neuville la secrétaire d'état au handicap et à l'exclusion pour s'alarmer de la volonté municipale de fermer l'école d'art qui allait bientôt avoir 200 ans. Hier, sur son blog "officiel" Jean-Marc Pujol s’émouvait du fait, par un billet (un des rares billets qui sur son blog, traite de Perpignan) intitulé "Mme Ripoull, cessez d’enfumer les Perpignanais !" Dans cet article, où on le sent très énervé contre son opposante, il lui dénie le droit d'écrire à qui que ce soit pour dénoncer certaines actions municipales. Au nom de quelle légitimité, se demande-t-il, se permet-elle de critiquer?

"Mme Ripoull dénigre Perpignan et ses habitants, à travers des attaques visant son équipe municipale et sa gestion" Non, monsieur Pujol, c'est vous et votre équipe municipale qu'elle dénigre. Ne vous servez pas des perpignanais comme bouclier humain contre des critiques justifier.

Il enchaîne ensuite par "Depuis le temps, puisque à ses yeux Perpignan serait devenue invivable, on peut s’étonner qu’elle n’ait pas envisagé d’en partir… "

Là, je répondrai, que ce serait trop simple d'abandonner cette ville moribonde à son triste sort. Quoi qu'ait fait la ville de Perpignan, les peines allant avec ses maires successifs, sont trop lourdes et depuis trop longtemps. Et qu'avec seulement près de votes 17 000 pour Jean-Marc Pujol au second tours (et encore face au front national, c'est loin d'un Chirac post 21 avril: c'est le problème de l’indistinction.), on ne peut pas dire que la légitimité soi bruyante.

"Mme Ripoull, candidate multicartes (puisque selon la chaîne de télévision M6 elle serait maintenant « de gauche »), a été battue en 2008, en 2009 et en 2014. Les Perpignanais n’en ont pas voulu. Nous pensions que ces trois avertissements, ses trois échecs successifs, coup sur coup, venus des urnes, l’auraient ramené à la réalité."

Lui, qui dénonce le dénigrement, s'y lance avec allégresse. Et prétendant que Clotilde Ripoull n'est pas représentative, démontre le contraire en lui offrant ce billet, comme une médaille d'honneur. Un ami marocain avait cette phrase magnifique: "Que fait un gros caillou lorsqu'on le met à coté d'un petit caillou: il ne s'en occupe pas!" Apparemment, ce "petit" caillou qu'est Clotilde Ripoull est dans votre chaussure et vous empêche de marcher droit...

Post-Scriptum: à aucun moment vous ne répondez dans votre billet, aux arguments que développe votre opposante au sujet de l'école d'art. Aussi, préférez vous, vous focalisez sur la forme.

Clotilde Ripoull

Présidente de Perpignan Équilibre

Candidate à la Mairie de Perpignan en 2014

Conseillère municipale d'opposition de 2008 à 2014

Madame Ségolène Neuville

Secrétaire d'État

Députée des Pyrénées-Orientales

Perpignan, le 8 juin 2015

Madame la Ministre,

Comme ça avait été le cas en 2006, la Mairie de Perpignan veut aujourd'hui clore après presque 200 ans (1817-20...) l'histoire de l'école d'art (HEART) aux motifs qu'elle serait "inutile", "coûteuse", "pas assez rentable" ou "n'aurait pas assez d'élèves"...

Sans aucune stratégie culturelle, économique ou touristique, sans projet pour la jeunesse, la formation ou l'emploi, le Maire de Perpignan, poursuit la longue liste de fermetures arbitraires.

Un mauvais rapport de l'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES), offre à la Mairie le prétexte pour fermer la HEART (Haute école d'art).

Or, ce rapport relève de nombreuses et anciennes défaillances de la municipalité qui montrent plutôt une stratégie délibérée de fermeture de la part de Jean-Marc Pujol.

- En 2010, dès la création du nouveau master, la mairie refuse de financer une partie du poste budgétaire d'un enseignant de l'UPVD empêchant la coopération entre les deux entités : Université et HEART. Ce blocage conduit l'UPVD à démissionner du conseil d'administration de l'école. Cependant, durant la même période, la ville a continué à augmenter les postes d'enseignants conduisant aujourd'hui à un budget "personnels" de 800 000 euros par an, entièrement à sa charge.

- En 2013, la création du Centre d'Art Contemporain Walter Benjamin - contre lequel j'ai été la seule à m'opposer en conseil municipal car l'absence de projet culturel global et les finances de la ville ne le permettaient pas - a amputé selon l'AERES "la capacité d’accueil de l'école] (...) de moitié ce qui explique l'impossibilité d'atteindre les objectifs fixés".

- Enfin, alors même que la Mairie dépensait à la va vite 700 000 euros pour le nouveau centre d'art contemporain, les 5 dernières années de l'école ont été marquées par l'absence total d'investissements dans les outils numériques ce qui la rend obsolète et impropre à un enseignement supérieur de qualité.

L'école de Perpignan, soutenue budgétairement par l’État via la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) à hauteur de seulement 10 % ne semble pas être une priorité dans le contexte actuel de baisse du budget de la culture et dans la poursuite d'une stratégie évidente d'aménagement du territoire autour de métropoles. Cette politique conduit à un regroupement des structures universitaires sur les grosses agglomérations telles Montpellier et bientôt Toulouse et ceci, trop souvent, au détriment des Pyrénées-Orientales.

Le chef de l’État, François Hollande a fait des jeunes "la priorité" de son quinquennat. Lors du dernier festival de Cannes Manuel Valls a déclaré : "Cela a été une erreur (..) de baisser le budget de la Culture.". De ce point de vue, les intentions de votre majorité sont claires. L'action que je vous propose d'engager va donc dans ce sens.

Perpignan est malheureusement trop souvent abonnée aux mauvais classements économiques et sociaux. Fermer l'école d'art enfoncera toujours plus notre ville dans le marasme qui l’étouffe.

Madame, vous êtes députée des Pyrénées-Orientales, élue sur la circonscription de l'école d'art, aujourd'hui Ministre, vous devez intervenir pour sauver cette école et permettre à notre ville de conserver cet atout.

A cet effet, je vous demande localement de saisir la DRAC pour qu'elle précise ses intentions et s'engage fermement à soutenir la HEART.

Parallèlement, de par votre position, il vous appartient de convaincre la Ministre de la Culture, Fleur Pellerin de se saisir de ce dossier et de réunir tous les acteurs politiques concernés (Europe, État, Région, Conseil départemental, Agglomération, Ville, associations...) afin de construire une solution durable pour sauver cette école.

Pourquoi ne pas permettre que la HEART rejoigne le cercle des dix écoles d’art supérieur d’État directement gérées par le ministère de la Culture ? Cette décision pourrait s'inscrire dans un dispositif transfrontalier et européen qui permettrait de mobiliser d'autres moyens.

Les action sont possibles, aujourd'hui, seule la volonté politique manque pour sauver une école qui fait partie du patrimoine de Perpignan, qui contribue à l'attractivité culturelle du département et qui ne doit surtout pas faire les frais de la mauvaise gestion de la mairie et de son manque total de vision d'avenir. C'est cette volonté politique, cette capacité d'agir pour le département qu'avec les élèves de la HEART,que je vous demande de concrétiser dans l'intérêt général.

Je me tiens bien sûr à votre disposition et vous assure; Madame la Ministre, de mes sentiments les meilleurs

Voir aussi:

Perpignan:Jean-Marc Pujol veut fermer le marché Cassanyes 4 jours sur 7 pour faire des économies! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-jean-marc-pujol-veut-fermer-le-marche-cassanyes-4-jours-sur-7-pour-faire-des-economies-par-nicolas-caudeville.html

Barcelone, élection d'une maire indignée: Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan a peur des rouges à la frontière sud! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/barcelone-election-d-une-maire-indignee-jean-marc-pujol-maire-de-perpignan-a-peur-des-rouges-a-la-frontiere-sud-par-nicolas-caudevil

Partager cet article

Repost0
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 16:56
Il ne viendrait pas à l'idée de Jean-Marc Pujol de fermer 4 jours sur 7 le marché de La Place Jamaâ El Fna, Marrakech au MarocLa Place Jamaâ El Fna,  ,près duquel, il a son ryad!
Il ne viendrait pas à l'idée de Jean-Marc Pujol de fermer 4 jours sur 7 le marché de La Place Jamaâ El Fna, Marrakech au MarocLa Place Jamaâ El Fna, ,près duquel, il a son ryad!

A Perpignan lorsque la mairie ne sait pas gérer, elle ferme! On l'a vu, avec les bancs, le jardin de la Mirande, la maison de l'emploi, le festival d'été "les Estivales", l'école des Beaux Arts, les commerces en centre ville (non, en tout cas pas officiellement) et les mariages toujours au centre ville (Parce que Jean-Marc Pujol a trop peur de sanctionner par des amendes, les troubles à l'ordre public alors, punition collective) . Pour achever l’œuvre d'étouffement de Perpignan. Jean-Marc Pujol souhaite fermer 4 jours sur 7 le marché place Cassanyes! Prétexte affiché: les ordures coûtent trop cher. Ha ça, on le vérifie tout les jours !

Cela fait un moment, que le nettoyage de la ville est dû à l'agglomération et pas à Perpignan, elle-même. Depuis, on constate une dégradation de la propreté en ville. L'agglo fait, en effet, des économies sur le nombre de passages. Jean-Marc Pujol a beau jeu de dire que "les perpignanais sont sales" .

Le marché Cassanyes est le plus grand marché de la ville. Jusqu'à maintenant, il était ouvert 7 jours sur 7, avec brocante le lundi matin. Le fermer 4 jours sur 7, c'est contribuer à le tuer, comme il avait commencé à le faire en retirant les baraques du marché Tuer le marché, c'est achever la dégradation du quartier St Jacques déjà signalé dans la presse comme un quartier digne du tiers-monde.Tuer le marché Cassanyes, c'est achever le centre ville. Et finir d'achever Perpignan, elle-même!

Tuer le commerce en ville au profit de qui ?

Cette situation n'est-elle qu'absurde et due à l’incompétence du maire et de son équipe municipale ? Ou, et je n'ose y penser, faut-il interpréter les signatures du maire, Jean-Marc Pujol pour des grandes surfaces au pourtour de la ville, comme un signe de connivence ? L’intérêt des grandes surfaces à l'extérieur de la ville n'a rien à voir, voire est contradictoire avec celui de la ville et de sa vie: c'est une question de diversité. Une fois que les grandes surfaces auront le monopole du commerce, elles pourront faire les prix qu'elles veulent. Et les perpignanais n'auront plus le choix qu'entre elles et I-commerce: l'avenir des relations sociales et des échanges humains ! Mais, vu de Marrakech, cela semble bien petit"

Perpignan,les marchés: derniers endroits populaires et de sociabilisation(spéciale dédicace à la place Cassanyes).par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/07/perpignan-cassanyes-les-marches-derniers-endroits-populaires-et-de-sociabilisation-speciale-dedicace-a-la-place-cassanyes-par-nicola

La bataille de Cassanyes n’aura pas lieu

http://cqfd-journal.org/La-bataille-de-Cassanyes-n-aura

Perpignan/Tri sélectif: on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/08/perpignan-tri-selectif-on-peut-rire-de-tout-mais-pas-avec-n-importe-qui-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan/ quartier St Jacques: qui sont les riverains de la place Cassanyes? interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-quartier-st-jacques-qui-sont-les-riverains-de-la-place-cassanyes-interview-par-nicolas-caudeville.html

Les élus passent le système demeure! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/03/les-elus-passent-le-systeme-demeure-par-nicolas-caudeville.html

A Naples, des citoyens veulent sortir les déchets du jeu des politiques et de la mafia

http://www.reporterre.net/A-Naples-des-citoyens-veulent

Partager cet article

Repost0
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 14:38
Aurérlia Mari is "Mother Cooker" pour l'archipel contre attaque!
Aurérlia Mari is "Mother Cooker" pour l'archipel contre attaque!

L'archipel contre attaque est un laboratoire, on y cherche des formes de transmission et de vulgarisation du savoir."Mother cooker" (titre sur proposition de Jean Lhéritier) est une proposition que nous ferons évoluer.

"Mother cooker" se sont des cours de cuisine avec Aurélia Mari de Via del vi . Une cuisine en circuit court, biologique et fraîche. Pour commencer avec la chaleur de l'été qui arrive, une recette simple le sirop menthe/verveine pour vos rafraîchissements et vos salades de fruits.

L'archipel contre attaque made ​​her cooking class with Aurelia Mari of the restaurant Via del vi . A kitchen in short circuit, organic and fresh. To start with the heat of the summer arrives, a simple recipe mint syrup / verbena for your refreshments and fruit salads

Voir aussi:

"2 minutes 20, c'est le vin"

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/2%20minute%2020%20le%20vin/

L'archipel contre attaque made ​​her cooking class with Aurelia Mari of the restaurant Via del vi . A kitchen in short circuit, organic and fresh. To start with the heat of the summer arrives, a simple recipe mint syrup / verbena for your refreshments and fruit salads

En français

En anglais

Les ingrédients du sirop menthe/vervaine

Les ingrédients du sirop menthe/vervaine

Partager cet article

Repost0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 00:07
Perpignan Aujourd'hui 17h – 20h Maison de la Catalanité: lecture partagée du Tramway de Claude Simon, en 35 stations! interview Jean-Louis Coste et Henri Lhéritier par Nicolas Caudeville

17h – 20h Maison de la Catalanité – Perpignan
Lecture partagée du Tramway en 35 stations
par Samuel Fedoroff, Serge Bonnery, Marie-Claire Delmon, Philippe Meunier, Alastair Duncan, Aurélie Renaud, Roger Coste, Justine Baston, Cécile Yapaudjian, Henri Lhéritier, Nicolas Caudeville, Guilhem Rives, Amélie Orts, Marie Grau, Philippe Blanc, Lydie Parisse, Bernard Revel, Marianne Lauze, Christine Motta, Hannes de Vriese, Yves Gourmelon, Hyacinthe Carrera, Bertille de Swarte, Charly Prabel, Esther Assens-Mignon, Mathéo Salvat, Catherine Semat, Martine Créac’h, Joëlle Gleize, Christophe Caustier, Béatrice Alonso, Jean-Yves Laurichesse, Maria Moutot, Pascal Mougin, Françoise Merllié
Buffet ouvert au public

Le libraire Jean-Louis Coste raconte le Claude Simon qu'il à connu. Et l'écrivain Henri Lhéritier, nous parle du "Tramway"

Entretien

Voir aussi:

Perpignan:70 ans de librairie Torcatis interview Jean Louis Coste/Henri Lhéritier par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-70-ans-de-librairie-torcatis-interview-jean-louis-coste-henri-lheritier-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article

Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 16:30
Perpignan:Demain à la librairie Torcatis, présentation du livre jeunesse Adam et le grand secret! interview Philippe Bringel

RENDEZ VOUS LE SAMEDI 6 JUIN DE 14H A 18H30
pour la présentation du livre de jeunesse

ADAM ET LE GRAND SECRET éd. Philya

Dédicaces de Philippe Bringel et ateliers créatifs animés par Belya Dogan
Crée ton t-shirt de pirate à 14h30 et 15h30
Ateliers gratuits

Parce que, qui que vous soyez, vous avez bien un ou deux bambins rodant dans les parages. Et cela quelque soit votre statut : tante, oncle, parrain, grand parent, ami ou mieux encore : Parent !

Et aussi adorables et "mignons-tout-plein" qu'ils soient, les enfants demandent beaucoup (beaucoup) d'énergie. Et quoi de mieux qu'un bon livre pour vous octroyer quelques heures (ou minutes délicieuses) de répit.

Et fier de votre investissement, vous pourrez, non sans un soupçon de fierté, admirer ce "futur prix nobel" qui pose les bases de sa carrière de lecteur averti. Aujourd'hui Adam, mais demain, pourquoi pas, Malraux,Tolstoi, Steinbeck...

Et pour lui faire lâcher ses jouets (qui en plus d'être bruyants sont peut-être "Made in Taiwan") rien de mieux qu'un beau livre ("Made in France" of course !).

Mais pas n'importe quel livre : "Adam et le Grand Secret".

Dès 4 ans pour les plus précoces petits lecteurs ou en lecture accompagnée pour les plus petits, ce conte ludique et poétique est conçu dans sa forme et dans son fond pour plaire dès la première page.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 10:13
Perpignan: capitale du nostalgérisme ! interview Roger Hillel par Nicolas Caudeville

Ce livre raconte comment Perpignan est devenue la capitale des nostalgiques de l’Algérie française (les "nostalgériques") avec la création en 2003 d’une stèle OAS, d’un "mur des Français d’Algérie disparus" et d’un centre de documentation des Français d’Algérie en 2012.

Rien de cela n’aurait été possible sans le soutien partisan de la mairie de Perpignan au lobby pied-noir du Cercle algérianiste.

Roger Hillel s’est lui-même impliqué pendant dix ans dans un collectif qui s’est battu en vain contre cette triade incongrue et la falsification de l’histoire franco-algérienne.

Au-delà de la narration des péripéties de ce combat, l’auteur s’attarde sur une des plus stimulantes expériences de sa longue vie militante : la découverte de l’existence de pieds-noirs progressistes.

Ainsi, reconnaît-il que sans eux, il n’aurait jamais pris conscience du traumatisme subi par les pieds-noirs du fait de leur exode de 1962. Il montre aussi comment au cours de son long cheminement, il a acquis la certitude de l’inanité de « la guerre des mémoires » et que pour y échapper, le recours aux travaux des historiens qualifiés était un passage obligé.

Roger Hillel, ancien professeur d’université, est depuis plusieurs années journaliste au Travailleur Catalan. Il s’y est spécialisé dans le traitement des questions relevant du colonialisme passé et présent et de toutes les manifestations de racisme et de xénophobie. Depuis 2005, il est l’un des animateurs du collectif d’organisations d’abord dénommé “Non au musée de la mairie de Perpignan à la gloire de la colonisation”, puis “Pour une histoire franco-algérienne non falsifiée”

Voir aussi:

Vidéo de la conférence:Pieds - noirs, guerre d'Algérie : quand l'amnésie devient un argument militant?! par éric Savarése

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/05/video-de-la-conference-pieds-noirs-guerre-d-algerie-quand-l-amnesie-devient-un-argument-militant-par-eric-savarese.html

Jean-Marc Pujol révise l'histoire de la guerre et de la paix en Algérie! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/03/jean-marc-pujol-revise-l-histoire-de-la-guerre-et-de-la-paix-en-algerie-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article

Repost0