Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 16:37

Jan Bucquoy était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter son analyse des résultats de la législative britannique, et anticipe sur les résultats du premier tour des élections législatives de dimanche

Voir aussi, les autres moments Bucquoy ici!:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/jan%20bucquoy/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS Jan Bucquoy
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 15:53

Arrivé deuxième à la la dernière présidentielle, derrière Emmanuel "magic" Macron, le fatal Picard , le front national est dans les tourment intérieur, position gênante . On connait bien ici Louis Aliot, vi président du front national et compagnon de Marine Le Pen, médiatique et médiatisé . Mais peu les autres candidats FN , comme Sandrine Dogor, préparatrice en pharmacie. Quels sont leur discours à écouter Louis Aliot et Sandrine Dogor ....

PO/législatives 66 Front National: du médiatique Louis Aliot, à l'incconnu Sandrine Dogor, qui sont-ils? interview par Nicolas Caudeville
PO/législatives 66 Front National: du médiatique Louis Aliot, à l'incconnu Sandrine Dogor, qui sont-ils? interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 11:51

Madeleine Claus, vice présidente de l'association des amis de Walter Benjamin propose samedi 24 au mas reig à Banyuls sur Mer Denis Lavant Lit Walter Benjamin avec Pedro Soler à la guitare: "Le journal de Moscou": Asja - une quête amoureuse à 20h30 places limitées, réservation conseillée
https://www.facebook.com/events/1462183703805002/?active_tab=about

Réservations : office de Tourisme de Banyuls ou JPB 06 31 69 09 32 (18 euros ou 15 pour adhérents à l'Association Walter Benjamin)

 

 

Denis Lavant:"Le théâtre est un lieu de spiritualité, où l'on a toujours de l'ivresse!" interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-denis-lavant-le-theatre-est-un-lieu-de-spiritualite-ou-l-on-a-toujours-de-l-ivresse-interview-pa-119172509.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 15:44

Ici, on ne reconnait le talent artistique qu'à partir du moment, ou le monde entier l'a reconnu. Des ce moment, on se glose en disant, ha mais, on le connait bien: il est passé par chez nous. Et à posteriori , les tenanciers des mondanités locales de se vanter d'avoir toujours cru dans l'étincelle dont ils prétendent qu'ils ont répandu l'incendie. Mais ici, on investi pas dans la culture. On investi dans le bâtiment à objet culturel, ou dans les artistes qui ont triomphé depuis longtemps dont on compte bien récupérer une partie de la lumière et de la médiatisation. On se s'intéresse à l'art ou à l'artiste que lorsque celui-ci est une célébrité, alors : on le célèbre! 

C'est le syndrome Cali!

Qui se souciait de Bruno Calixuri lorsqu'il n'était que "Tom Scarlett" , personne à part des Thierry Grillet, des Jean Casagran, ou le Magazine créé par Jérôme Fricker "Le Scarabée" . Mais à partir du moment où il a signé avec la maison de disques UNIversal, alors là ...

Comme pour "Les Liminanas" ou Pascal Comelade.

Mais cette démonstration est valable dans tous les domaines!

Manque de curiosité, provincialisme, snobisme, "falta d'auto-estime" comme disent ces catalans qui ont réussi: ceux du Sud. Ici, on ne met en vitrine que la médiocrité locale, celle qui ne dérange pas. Là, où les autorités locales pourraient servir de tremplin d'abord, puis de soutien à la projection extérieurs des talents, on ne reconnait que les copains. Ainsi, c'est le mari du directeur de cabinet Michel Sitja qui fera la première partie de la chanteuse Véronique Samson produite au campo santo par ceux des "déferlantes" à  Argeles :le festival musical "maison de retraite" pour anciennes gloire! 

C'est l'histoire de l'éléphant et de la petite souris!

Un éléphant et une petite souris marche cote à cote. La petite souris dit à l'éléphant: "qu'est ce qu'on fait comme poussière!". Voilà qui sont, ceux qui ont en charge la culture ici.

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES catalans chroniques Coup de gueule
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 13:13

Madi Ali à couvert Perpignan de son personnage à un oeil qui prêche l'amour . Julien Dumas l'a invité dans la galerie de Jan Bucquoy à Bruxelles : las_bas son talent n'a pas tardé à exploser! Les talents d'ici ne feront pas la vitrine de Perpignan tant qu'il ne seront pas connus ailleurs. Alors, on les appellera "les enfants chéris de Perpignan" , on les fêtera, on dira même qu'on avait toujours soutenu leur talent...Il serai bon que le musée Rigaud, investisse dans les artistes vivants , montrant qu'il pense qu'ils les futurs Picasso... 

Perpignan/Bruxelles: l'artiste perpignanais Madi Ali explose son talent dans la galerie de Jan Bucquoy!  interview par Nicolas Caudeville
Perpignan/Bruxelles: l'artiste perpignanais Madi Ali explose son talent dans la galerie de Jan Bucquoy!  interview par Nicolas Caudeville
Perpignan/Bruxelles: l'artiste perpignanais Madi Ali explose son talent dans la galerie de Jan Bucquoy!  interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS Jan Bucquoy
commenter cet article
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 17:56

« Celui qui se noie ne sera pas pendu » (Proverbe russe, ça te met dans l’ambiance, non ?)

 

Mon Frantsouz, laisse-moi te parler de deux événements importants qui ont eu lieu fin mai et début juin, la visite de Blondin à Versailles et le forum économique de Saint Pétersbourg.

Blondin est venu à Versailles à l’invitation de ton nouveau Roi jupitérien pour y célébrer les 300 ans de la relation diplomatique entre la France et la Russie. Blondin n’a cependant pas négligé une petite leçon d’histoire en rappelant que bien avant, Anne de Kiev avait donné naissance aux Bourbons et aux Valois, histoire de souligner les liens entre les deux nations. Visite cependant sans chaleur, les deux campant sur leurs positions. Après, ce qui a été plus amusant, c’est ta presse, forcément dithyrambique sur le nouveau Roi qui aurait mouché Blondin. J’y ai trouvé quelques accents de ma regrettée Pravda… Ta presse oublie juste qui est Blondin.

C’est un monstre froid, habitué à la survie(en milieu hostile surtout)  et au combat de par son passage dans ma noble maison, le KGB, tout cela est dans son ADN, ce n’est pas un énarque ou un inspecteur des finances,c’est sûrement parfois un banquier, mais il n’est quand même pas du même ADN que votre nouveau Roi, qui est pas mal fort (à mon avis, vous allez connaître un peu la verticale du pouvoir, ça va vous faire du bien,parce que lui, contrairement à Mhollande, il sait décider, il sait trancher). Il a su se frayer un chemin au travers d’une violence politique hors norme, celle des premières années Eltsine. Il ne me semble pas que ton Roi ait vécu un effondrement d’empire ? Blondin est lucide, il sait qu’il n’a pas un super jeu entre les mains (économie en berne, comme toi, importance des matières premières, démographie en baisse, situation sanitaire problématique… tous les syndromes de la puissance pauvre) mais avec cette mauvaise main, il joue brillamment, avec audace. Face à lui, l’Occident a un très bon jeu mais reste passif, et perd. Blondin, avec son petit jeu, vous oppose un défi auquel l’Occident n’a pas de réponse. Regarde la Crimée, le Donbass, la Syrie… Il a su conserver de l’URSS « l’esprit de la guerre », l’enseignement de la guerre, les doctrines et l’industrie de défense. La doctrine permet d’inoculer une discipline intellectuelle de la résilience et de l’anticipation parce qu’elle est mise à jour tous les ans, chez vous les Frantsouzy, tous les 5 ans, au mieux...

 

Sur le forum économique de Saint Pétersbourg que te dire, si ce n’est qu’à nouveau votre Nain malfaisant y était, probablement pour y faire des affaires. Dommage qu’il n’ait pas géré le pays comme son portefeuille car à l’heure qu’il est, ce serait les délices de Capoue pour tous les Frantsouzy.

 

Côté culture, je suis allé voir une exposition photo, un Britannique, Tom Wood sur l’Angleterre des années 80. C’est amusant parce que dans votre imaginaire dégénéré, la grisaille, c’est l’URSS ou la Russied’aujourd’hui, ben si tu regardes les photos de Tom Wood, même en couleur, c’est gris et déprimant. Ah,l’Angleterre thatchérienne, c’est paraît-il le pied, le nec le plus ultra comme l’Allemagne merkelienne et ses boulots à 400 euros (tu as remarqué comme dans sa politique étrangère l’Allemagne poursuit les mêmes buts de guerre que le 3 ème Reich : la Russie fournisseur de matière première, du gaz et ce n’est pas une blague, les pays de l’Est, Ukraine compris, fournisseurs de bras esclavagisés). Cela devrait logiquement t’arriver, tu seras uberisé à l’allemande et tu auras tout juste de quoi te payer ton entertainment décérébrant. En Russie aussi, il y a des jobs à 300-400 euros, une protection sociale qui a la taille d’un string… Parfois, quand je vois mon pays aujourd’hui, je me dis « tiens, voici la France dans 5 à 10 ans… ».

 

C’est le grand Capital qui veut ça… Ne songe pas à la révolution, même ça ils te l’ont piqué puisque c’était le titre du livre de ton Roi. Ils sont forts ces banquiers, ils se parent des habits de la révolution. Ils osent et il n’ya personne pour leur faire une petite explication de texte. Une révolution, y a du sang sur les murs, rappelle-toi 1789 et 1793 (c’est mon cru préféré) et rappelle-toi 1917, en fait les deux seules révolutions, matinées de guerre civile, le reste, printemps arabes, Maïdan ukrainien ou révolutions de couleur, c’est du pipi de chat, à peine des coups d’état. Comme disait le camarade Mao, « La révolution n'est pas un dîner de gala ; elle ne se fait pas comme une œuvre littéraire, un dessin ou une broderie ; elle ne peut s'accomplir avec autant d'élégance, de tranquillité et de délicatesse, ou avec autant de douceur, d'amabilité, de courtoisie, de retenue et de générosité d'âme. La révolution, c'est un soulèvement, un acte de violence par lequel une classe en renverse une autre ».

 

Revenons à la culture et cette fois, je vais tenter de ne pas digresser. Je suis allé dernièrement voir l’exposition Zainaïda Serebriakova à la galerie Tretyakov. Cette peintre est très liée à la France. Elle est d’origine française, Lanceray, a quitté la Russie peu après la révolution et est morte en France. Les Lanceray, alliés à la famille Benois (une famille de musiciens et d’architectes établis en Russie), étaient en Russie depuis longtemps. C’était l’époque où le français était à la mode, ‘était un signe de distinction sociale.

 

Epoque révolue, l’angliche régnant en maître. Moi, j’parle pas la langue de l’ennemi !! Elle a été l’élève du célèbre Ilya Repine. Elle a peint beaucoup de portraits, des nus (mmh... ces femmes au bania…), la vie paysanne, le domaine familial… Une Russie à jamais enfuie et comme le dit le poète, « Maudite à jamais sois l’année 1914 »…

Toujours culture, enfin l’exposition d’été du musée Pouchkine, consacrée à Titien, Tintoret et Véronèse. J’en salive déjà, l’Italie vient à moi, elle vient d’ailleurs doublement à moi puisque nos amis italiens ont ouvert un magasin Eataly à Moscou. 7500 m 2 de culture et de bouffe italienne. Mais, me direz-vous comment font-ils puisqu’il y a les contre sanctions russes sur l’agroalimentaire ?? Etonnant, j’y suis allé et me suis tapé une planche charcuteries-fromages avec un vin du Veneto. Le fromage est paraît-il suisse… La Suisse, c’est pas loin de l’Italie, tu me suis ? Et puis, faut pas oublier que les Italiens produisent en local leur jambon, leur burrata… et puis surtout, il y a l’inventivité, la créativité et la souplesse italienne… Uno Abbraccio di Mosca !!

 

https://www.eataly.com/us_en/magazine/eataly-stories/moscow- russia- opens/https://www.eataly.com/us_en/magazine/eataly-stories/moscow-

Repost 0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 15:32

Pour le l'artiste belge Jan Bucquoy :" la vie est une fiction, il n'y a que le théâtre qui soit potentiellement réel"

Jan Bucquoy et le théâtre, c'est une vieille histoire qui remonte même à ses études

"Il étudie la littérature à Grenoble, la philosophie à Gand, la réalisation à Bruxelles (INSAS) et les sciences politiques à Strasbourg, et dans la même ville à l'École supérieure d'art dramatique[réf. nécessaire]. À Strasbourg, pendant ses études, il commence ses expérimentations de théâtre avec le Laboratoire d'action populaire (LAP) dans lequel il est directeur de troupe. Il met en scène des pièces de Meyerhold, Bertolt Brecht, Fassbinder, Erwin Piscator et Michel de Ghelderode. De ce dernier il met en scène à Narbonne4 : Barabbas, Christophe Colomb, Hop Signor!, Masques ostendais et Sortilèges (cette dernière en collaboration).

Pendant une tournée dans le Nord de la France durant l'été 1966, il met en scène Huis clos de Sartre. À Paris, il fait scandale en présentant la pièce de Fassbinder Les Larmes amères de Petra von Kant avec une handicapée poussée dans une chaise. À Grenoble, il sympathise avec Jean-Luc Godard et travaille dans son studio avec les bandes magnétiques afin de rendre le cinéma plus léger dans le transport. Il expérimente avec les acteurs : théâtre en rond/théâtre en bloque, dans lequel on voit les acteurs de tous les côtés, méthodes de relaxation d'acteurs comme dans sa mise en scène de Christophe Colomb, dans laquelle les acteurs doivent expérimenter la peur de la chute à la fin du monde dans le bateau sous une forme d'hypnose. Ces expériences de théâtre lui sont utiles plus tard comme réalisateur de cinéma (direction d'acteurs)"

Reste aussi, qu'il est de plus en plus dur de faire du cinéma et qu'au théâtre, il n'y a pas de limite . Le théâtre d'attitude http://www.janbucquoy.be/janbucquoy/Theatre_dattitude.html "Entre la conférence et le cabaret, le théâtre pauvre et l’improvisation, rien n’est épargné au spectateur à qui l’on demande d’être le jury actif & rétroactif"

Il est donc urgent pour lui de retourner brûler les planches: entretien 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS Jan Bucquoy
commenter cet article
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 17:58
Perpignan/culture catalane: Pour l'écrivain Joan Lluis Lluis, ici par de-là la cargolade, il y aussi une littérature! interview par Nicolas Caudeville

"Joan-Lluís Lluís, né à Perpignan en 1963, est un écrivain catalan. Il publie habituellement à Barcelone. Il est d'ailleurs le seul écrivain d'expression catalane de Catalogne Nord à avoir construit d'emblée sa carrière littéraire à Barcelone, sans passer par l'étape de publications locales. Il est considéré par la critique comme l'une des voix les plus originales de la littérature catalane actuelle et à ce titre a reçu des prix littéraires parmi les plus prestigieux en Catalogne.

C'est également un militant de la langue catalane qui dénonce "le linguicide commis par la France contre les langues dites régionales". https://fr.wikipedia.org/wiki/Joan-Llu%C3%ADs_Llu%C3%ADs

Il sort son 14 ième livre , un roman en catalan et triomphe en Catalogne Sud avec , alors qu'il reste le soldat inconnu de la littérature à Perpignan, pour la bonne est simple raison que les médias francophone le boude par leur ignorance du catalan et les catalanistes "post modernes" pensent que la culture catalane, c'est agiter un drapeau, du pain à la tomate et des jeux...Entretien en deux temps, d'abord en français puis en catalan 

On y parle culture, littérature, territoire exportation de la culture ....

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS catalans Mondeparallèle
commenter cet article
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 16:36

 

Philippe Salus gérant d'une des maisons d'édition phare de Perpignan réédite Éditions Mare Nostrum "Le miroir du foutre" le Kamassoutra catalan un oeuvre d'un anonyme du 14 iéme siècle , une traduction de Patrick Gifréu . Pae ailleurs , il fait un Crowfunding pour un livre d'art sur le poète Antonio Machado mort de fatigue à Collioures en fuyant le franquisme, soutenu par la fondation https://fr.ulule.com/les-jours-bleus-de-machado/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS catalans
commenter cet article
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 16:57

Priscilla Beauclair est l'incarnation de la femme d'aujourd'hui pour pouvoir être respectée , elle doit savoir tout faire . Et à l'hebdomadaire le Travailleur Catalan elle en fait : voyez plutôt! 

A la base, elle est la maquettiste du journal, mais elle y est aussi journaliste (mademoiselle a sa carte de presse), photographe et community manager; Le Travailleur Catalan est un journal engagé notamment dans les luttes sociales et les convictions ne font pas les gros budgets . Ainsi donc pour continuer d'exister, son équipe se doit d'être plus maligne que la moyenne de ses confrères plus fortunés. Ainsi donc Miss Beauclair est multi-taches . Cela vient peut être aussi de son parcours et une formation atypiques . En tant que ce qu'elle est , c'est une figure de la modernité du paysage local: interview

Perpignan:Priscilla Beauclair le couteau suisse de l'hebdo le  travailleur catalan! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan:Priscilla Beauclair le couteau suisse de l'hebdo le  travailleur catalan! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan:Priscilla Beauclair le couteau suisse de l'hebdo le  travailleur catalan! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan:Priscilla Beauclair le couteau suisse de l'hebdo le  travailleur catalan! interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article

Articles Récents