Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 11:44
Attentats à Paris, la franc-maçonnerie du SUBLIME CONSEIL DU RITE MODERNE communique

SUBLIME CONSEIL DU RITE MODERNE communique

Membre Fondateur de la Maçonnerie Universelle de Loges de Tradition

En 1723, les Constitutions d’Anderson, Charte de la Maçonnerie moderne, cherchaient à faire disparaître du paysage européen les guerres de religions et les guerres de chapelles, regroupant ainsi « des hommes de bien et loyaux ou des hommes d’honneur et de probité quelles que soient les dénominations ou croyances religieuses ». Le but affiché : « devenir le Centre de l’Union et le moyen de nouer une amitié fidèle parmi des personnes qui auraient pu rester à une perpétuelle distance ».

La Maçonnerie contemporaine conserve toujours des dispositions identiques, sans oublier d’inclure les femmes dans ce concert. Dans les circonstances dramatiques que connaît la France et qui agitent le monde, nous sommes tous des blessés de la haine qui cherche à se répandre et à dresser les uns contre les autres. Celle-ci ne vient pas que des terroristes mais de tous les intégrismes qui n’acceptent ni l’ouverture ni la richesse issue de la différence et de la diversité.

Notre marche individuelle vers une humanité plus fraternelle ne pourra trouver son assise que dans le vécu effectif des valeurs issues de notre tradition, car l’exemple du bien et de la douceur produit des effets bien plus sûrs que les beaux discours et les leçons les plus sages. Ayons à la pensée l’image de la colombe apparue à la fin du déluge, un rameau d’olivier au bec, pour que nous soyons tous capables de dépasser l’accablement par l’espérance, et d’éviter de tomber dans l’engrenage du soupçon, de la fermeture et de la colère, qui annonce le triomphe de l’obscurantisme.

Notre Rite Français s’est toujours voulu le garant de l’expression par chacun de sa sensibilité, dans le respect des autres. Hier à Marseille le choix s’est porté sur le remplacement du chant habituel de la fin des agapes, par une marseillaise entonnée par un Frère musulman ; demain à Perpignan l’ouverture des travaux débutera par un morceau de musique proposé par la Soeur Maître d’harmonie ; sachons toujours et partout exprimer et faire résonner notre affection fraternelle, tournée non seulement vers nos proches, mais partout où hommes et femmes souhaitent l’accueillir et tendre la main pour constituer tous ensemble une Chaîne d’Union présidée par l’amour entre les Hommes.

Voir aussi:

Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/11/chronique-moscovite-episode-23-douce-france-par-felix-edmundovitch-dzerjinski.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans franc-maçonnerie ARTICLES
commenter cet article
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 10:57
Chronique moscovite (épisode 24) : Plutôt mort que rouge! Славян невозможно победить!‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Le vieux monde se meurt, le nouveau est lent à apparaître. Et c’est dans ce clair-obscur que surgissent les monstres. » (Antonio Gramsci) Je te l’ai dit, je crois à plusieurs reprises, j’adooooore l’Italie ! Des visionnaires, ces gars-là !

« Etre de gauche ou être de droite, c’est choisir une des innombrables manières qui s’offrent à l’homme d’être un imbécile ; toutes deux, en effet, sont des formes d’hémiplégies morales ». (Ortega y Gasset). Réfléchis à ça, Charlie… J’aime beaucoup cet Ibère, il est comme moi, il n’aimait pas beaucoup la démocratie, l’ère des masses, forcément incompatible avec la haute culture. Il appréciait les élites, les vraies, comme les tchékistes par chez nous, pas celles que la masse se donne aujourd’hui avec des élections-pièges à cons. Il aimait le Beau, le Vrai, le Bien. A lire d’urgence car il te tend un miroir dans lequel tu te reflètes et tu n’es pas très beau. Il t’appelle l'« homme-masse », tu es un « enfant gâté » conformiste et égalitariste qui rejette le passé, la raison et l'exigence morale, le tout avec une « étatisation de la vie » et l'« idolâtrie du social ».

« Pour la France et la Russie, être unies, c’est être fortes, être désunies, c’est être en danger. C’est une condition indispensable du point de vue de la géographie, de l’expérience et du bon sens ». (Charles, pas Baudelaire, mais de Gaulle). A méditer…

Je vais essayer de t’apporter un peu de légèreté made in Russia… T’en as besoin, t’es pas dans ton assiette après ces tristes événements. Faut te dire que le Russien vit avec « ça » depuis 15 ans…

Les températures baissent sévèrement, nous sommes entre 3 et 5°, il neige, le bonheur. Cela sonne le retour vers le bania, afin de régénérer le corps et l’esprit du Russien. Franchement, petit Frantsouz, tu vivrais à Moscou, tu serais saisi par le sacrosaint nietzschéen élan vital, tu n’aurais de cesse de te nourrir, y compris culturellement, une vraie fringale. Il a l’air de faire meilleur en Syrie, plus chaud. Franchement, vous êtes des ingrats, les Frantsouzy, je ne parle même pas des Caincains. Le Russien va se battre en Syrie et ce n’est que reproches !!! Eh oui, le Russien est malicieux et il a ses buts de guerre, qui diffèrent des vôtres. Il frappe la brave et gentillette Armée de la conquête. Tu connais ces gars. Oui ? Non ? Alors laisse-moi te rencarder sur eux, ce n’est ni plus ni moins que les supplétifs de l’Arabie Saoudite et du Qatar, tu sais, tes nouveaux amis, qui te veulent tu bien et auxquels tu vends des armes. Tu sais, tes nouveaux amis, qui haïssent ton mode de vie, tes Lumières et tout ce que tu représentes, les mêmes qui sponsorisaient les terroristes islamistes tchétchènes, Bassaev et consorts, ceux du 13 novembre... Et voilà t-y pas que vous nous avez reproché de leur larguer des bombes sur la gueule, mais vous êtes malades, malade d’être Charlie et de ne pas voir le monde tel qu’il est !! Les Cains Cains, tes amis de 30 ans, n’ont pas l’air bien presser d’en découdre véritable avec les bandits en babouches…

Allez, accoudes-toi au comptoir et parlons plutôt culture, paraît que ça rapproche les peuples, laissons-nous dériver, oublions ces heures sombres et célébrons la vraie vie, celles que les bandits en babouches n’auront jamais, ils n’en sont pas capables…

Je voudrais te parler du photographe russe Igor Palmin, https://www.flickr.com/photos/igorpalmin/page4. Je te conseille vraiment. Ce type a fait des photos, essentiellement de bâtiments, un peu d’humanoïdes, mais son truc, c’est l’architecture. Tu iras sur son site et tu regarderas quelques album, je te conseille le Moscou Art nouveau, l’architecture soviétique, Shekhtel (un architecte Art nouveau) et light in architecture. Allez, sois curieux, c’est du bon ça, pas de culture estampillée Télérama, de la vraie, de la bonne ! Perso, j’adore l’Art nouveau, en russe Modern, cette esthétique des lignes courbes, ses couleurs, cette inspiration qui vient de la natures, des animaux, des végétaux, son petit côté décadent. Puis, je suis allé voir l’exposition « Terra Russa » (photos d’Erwin Parviz et Borja Carsi) chez les frères Lumière, belles photos du pays, faut dire qu’il est tellement photogénique. D’ailleurs certains de tes photographes ne s’y sont pas trompés, mais connaissent-ils vraiment le pays, ils ne font qu’y passer. Tu y as de tout, dans mon pays pour les photographes, un peu de guerre, des paysages urbains ou campagnards déglingués, des univers post-industriels dignes de Mad Max, des créatures… La Russie, mon petit Frantsouz, ce n’est pas un pays pour les tièdes, c’est un pays de passions, Stanley Greene a failli y laisser sa peau. Si tu es adepte du consensus mou, bref aujourd’hui par chez toi, socialiste, alors passe ton chemin. Ce ne sera pas une grande perte pour la Russie, qui s’en remettra. Et si tu es curieux, va voir les photos de Vladimir Filonov. T’as vu le crochet de la grue, saloperie, c’est quand ils ont enlevé ma statue de la place de la Loubianka, ça fait peur, non, ce crochet ? Et, t’as vu le raccord sur le mur sous le slogan ?

Belle expo Louise Bourgeois, au Garaj, le lieu consacré à l’art contemporain, sis Parc Gorki et qui appartient à la p’tite copine de l’oligarque Abramovitch, tu sais le propriétaire, entre autres du club de foot Chelsea. Ce Garaj, c’est un peu sa danseuse. Mais pour le faire, dans le parc Gorki, le beau Roman a dû cracher au bassinet. C’est lui qui a payé toute la rénovation de ce bon vieux parc soviétique devenu un parc digne de New York, avec ses buvettes, ses bars branchés, ses poufs sur la pelouse.. Bref, tout ce que j’abhorre, la douceur de vivre à la mode capitaliste, moi qui suis un ascète, me voilà servi ! C’est drôle, il a craché au basinet comme il avait craché au bassinet auparavant quand il était député de la Tchoukotka. T’avais Blondin qui à l’époque lui demandait, « Dis Roman, qu’as-tu fait pour tes administrés de la lointaine Tchoukotka ? », l’autre répondait « Euh… » et Blondin de suggérer : « Rénove les routes ». Et l’autre d’obtempérer illico presto car pas vraiment envie d’être dégusté à la sauce Khodorkovski. Bon, autrement Louise Bourgeois, bonjour le trauma, papa n’était pas vraiment sage, tyrannique, volage et la petite Louise de régler ses comptes à travers son art-thérapie. Maman est symbolisée par une araignée, prévenante, attentionnée, sa meilleure copine et papa par une « fillette », qui n’est autre qu’une bite. L’expo était consacrés à la cellule… Moi, en cellules, pour y avoir séjourné et y avoir fait séjourner, j’en connais un rayon mais comme je le disais, « Pour nos ennemis, quatre murs, c’est trois de trop ».

T’as vu le titre de la chronique ? Belle référence, hein ? C’est Goebbels qui en est à l’origine puis ensuite, il fut repris dans le berceau de la démocratie, à savoir l’Amérique des années 1950, ce pays que tu adules, ce modèle. Je me suis dit que cela serait sympa de te rafraîchir la mémoire, petit Frantsouz, toi qui atteint de ton Alzheimer, ira couler des jours heureux dans un village niché dans ce pays de Cocagne qu’est votre Sud-Ouest. Plutôt mort que vieux !! Bon, moi, chuis pas gérontologue, chuis tchékiste alors nous pourrions parler politique, du monde comme il va ou pas, de l’Europe, qui ne fait pas très envie en ce moment. Sauf à ces escrocs et autres Valaques d’Ukrainiens mais pour eux c’est un mariage de raison. Ils sont prêts à fermer les yeux au moment du coït et à s’imaginer dans les bras d’une splendide créature. Gaffe, Blondin pourrait les réveiller…

Prends ça, c’est pour toi : https://www.youtube.com/watch?v=Duan5QOstb8

Je termine par un petit poème, d’un Frantsouz, à la gloire de Jo le Moustachu… Tu méditeras sur ton passé.

Staline dans le cœur des hommes
Sous sa forme mortelle avec des cheveux gris
Brûlant d’un feu sanguin dans la vigne des hommes
Staline récompense les meilleurs des hommes
Et rend à leurs travaux la vertu du plaisir
Car travailler pour vivre est agir sur la vie
Car la vie et les hommes ont élu Staline
Pour figurer sur terre leurs espoirs sans b
ornes.

Et Staline pour nous est présent pour demain
Et Staline dissipe aujourd’hui le malheur
La confiance est le fruit de son cerveau d’amour
La grappe raisonnable tant elle est parfait
e.

Paul Eluard, 1950

Les autres chroniques moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Chroniques Moscovites chroniques ARTICLES
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 09:41
Devant l'ambassade de France à Moscou
Devant l'ambassade de France à Moscou

« Российские самолёты наносят и будут наносить удары в Чечне исключительно по базам террористов, и это будет продолжаться, где бы террористы ни находились. …Мы будем преследовать террористов везде. В аэропорту — в аэропорту. Значит, вы уж меня извините, в туалете поймаем, мы и в сортире их замочим, в конце концов. Всё, вопрос закрыт окончательно. » Traduction : « Les avions russes bombardent et bombarderont en Tchétchénie uniquement les bases de terroristes. Nous pourchasserons les terroristes partout. S'ils sont à l'aéroport, ça sera à l'aéroport. Cela veut dire, veuillez m'excuser, que si on les attrape dans les toilettes — on les butera dans les chiottes, finalement. C'est une question définitivement close ». (Blondin, en 1999).

A l’instar de mes compatriotes russiens, je compatis aux attentats qui se sont déroulés à Paris le 13 novembre. Le Russien, homme de culture (j’espère ne pas te surprendre en te disant cela, le Russien, ben tu vois, il est mieux que le qatari ou un autre bandit en babouches comme l’émirati pour lequel tu as construit un Louvre artificiel), il aime la France parce que pour lui, c’est une terre de culture, de peinture, de grande littérature, enfin c’était... Mais cela demeure dans l’imaginaire du Russien, qui aime à y passer quelques jours quand il a quelques roubles devant lui. Dès 3h00 du matin, le 14 novembre, le Russien est venu déposer des fleurs devant ton ambassade. Beau geste, la classe. Vous les Frantsouzy, vous faites plutôt dans la caricature, si je me souviens de ce qu’a fait ton journal satirique préféré suite à l’explosion de l’Airbus russe en Egypte. Pas classe… mais c’est la liberté paraît-il… Faut vivre avec son temps postmoderne… D’ailleurs, les terroristes ont visé le Paris de Festivus-Festivus…

Le Russien, tu vois petit Frantsouz, sait ce qu’est le terrorisme depuis près de 15 ans et il vit encore avec. Avec la peur au ventre quand il prend le métro ou le train, chaque jour, quand il sort… Mais il continue à vivre et je t’encourage à faire de même, ne te rends pas, ne cède pas. Je me souviens, il y a 15 ans, votre presse aux mains de trotskistes attardés, aujourd’hui aux commandes de vos médias, et de Mao-Mao écrivaient que ces attentats avaient été fomentés par le FSB, la maison de Blondin, afin d’asseoir l’autorité naissante de Blondin. Comme s’il avait besoin de ça ! Je me souviens de votre presse d’alors, parcourue par le doux frisson de la rébellion qui soutenait alors les Tchétchènes, appelés rebelles. C’est vrai, Bassaev, était un doux idéaliste… Je n’ai pas oublié Boudiennovsk, la Doubrovka, Beslan. Tu préférais évoquer les « horreurs » commises par l’armée russe, ben ouais désolé, la guerre c’est sale et celle contre le terrorisme encore plus, rappelle-toi de la guerre d’Algérie. Je me demande où est Sophie Sihab… Aujourd’hui, dans la presse russe, pas un journaliste n’a écrit que les attentats de Paris sont le fait de la DGSI pour assurer la réélection de MHollande… Faudrait juste être tordu pour écrire ça. Vous rendez-vous compte aujourd’hui de la façon dont vous considérez la Russie ?

Ces événements ont eu l’air de déciller les yeux de ton MHollande sur la marche du monde. Il prône désormais une vaste coalition contre les bandits en babouches, il est un peu apeuré, il en appelle à l’ONU (un machin qui ne sert à rien) et à l’OTAN, il ne fait plus du départ de Bachar, cet artiste qui nous régale de ses happenings, un préalable. Il aurait enfin compris qui est le véritable ennemi !! J’espère également qu’il va apprendre à mieux choisir ses alliés. Certes, tu vends des bricoles aux Saoudiens, aux Qataris et aux Emiratis, mais n’oublie pas que ces pays financent le terrorisme. Et il me semble que tes élites (faut-il vraiment les appeler ainsi ? Réfléchis si elles méritent cette appellation et au besoin plonges-toi dans Ortega Y Gasset), le nain ou MHollande, vous vous êtes trompés sur vos amis… Et puis va falloir prendre une série de mesures de couillu, chais pas si MHollande est capable de cela. Par exemple, il va falloir pratiquer des assassinats ou des disparitions ciblées en France ou dans des pays arabes. Peut-être même va-t-il falloir pratiquer la torture, je crois qu’il y a une bonne école française en la matière. Normalement, vous avez les bonhommes pour ça, dans une démocratie, y a toujours des mecs qui vont se salir les mains pour que tu puisses dormir en paix, que le politique pourra lâcher en rase campagne. C’est le jeu. Secoues-toi, y a urgence… Mais ton problème c’est qu’il y aura toujours des pleureuses dans ton pays qui diront que c’est pas bien, que c’est méchant, enfin tu iras expliquer ça aux familles qui ont perdu les leur le 13 novembre. Je te conseille de mettre la Justice au pas, qu’elle soit à la disposition des services…

Il te faut désormais petit Frantsouz t’approprier un logiciel que tu as oublié depuis longtemps et avec lequel le Russien vit depuis des années, celui de la guerre. Courage, la Russie est à tes côtés. Saches que le Russien n’abandonne jamais le camarade tombé au combat !!

Les autres chroniques moscovites ici!

Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Repost 0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 17:51
Pour l'indépendant, le vendredi 13 reste toujours un jour de chance! par Nicolas Caudeville

Le journal d'ici, n'en rate pas une! Au lendemain des attentats, la réputation maléfique du vendredi 13 reprend ses droits. Rappelons que cette réputation provient de la date d'arrestation des templiers le vendredi 13 octobre 1307. L'idée que le vendredi 13 puisse être une superstition positive, vient du fait qu'à l'instar d'Halloween, la date est là pour vous vendre des tickets de loto. L'indépendant avait prévu un article à cet effet pour parler de la super-cagnotte, avec un titre super accrocheur:" Le vendredi 13, on vend encore plus du rêve!"

La rédaction en chef, n'a pas eu la bonne idée de faire retirer l'article aux vues de l'actualité! LE problème, c'est que le journal boucle trop tôt, résultat, il la boucle trop tard!

En même temps restons positif, il faut toujours voir le verre à moitié plein!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Mondeparallèle ARTICLES
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 15:49
Perpignan/monde parallèle: l'université investirait dans le plus grand canon à mousse d'Europe! par Nicolas Caudeville

L'université de Perpignan, par la décision de son président Fabrice Lorente devrait investir dans le plus grand canon à mousse d'Europe. Le seul qui possédait un outil équivalent jusqu'à présent était une discothèque d'Ibiza.

L'objectif de ce nouvel outil pédagogique est d'organiser de grandes soirées mousse à l'université (dans le cadre de sa recentration au centre ville) pour attirer étudiants du monde entier et investisseurs pour sa fondation. "On est entré dans l'aire de "l'universitétment" a déclaré le président Lorente et "avec cet outil, c'est d'abord dans sa compétitivité que l'université investit" .

Il est vrai qu'avec le processus de Bologne, les notions d'enseignement, de pédagogie et de recherche ont évolué.

Le processus de Bologne est un processus de rapprochement des systèmes d'enseignement supérieur européens amorcé en 1998 et qui a conduit à la création en 2010 de l'Espace européen de l'enseignement supérieur, constitué de 47 états. Cet espace concerne principalement les états de l'Espace économique européen ainsi que, notamment, la Turquie et la Fédération de Russie. L'enseignement supérieur africain et celui de l'ancienne Union soviétique a été aussi réformé en raison des liens historiques, politiques et linguistiques qui unissent certains pays avec leur zone d'influence. Amorcé en 1998 par la déclaration de la Sorbonne du 25 mai 1998, le processus de Bologne vise à faire de l'Europe un espace compétitif à l'échelle mondialisée de l'économie de la connaissance, l'espace européen de l'enseignement supérieur.
L'université de Perpignan, géo-centré au centre du monde, ce devait d'être la parfaite incarnation de cette logique et même de la dépasser.

On doit imaginé,une recherche "pragmatique" qui doit être en lien directe et permanent avec le "réel", c'est à dire avec l'entreprise.

Pas d'idéologie...Les masters pourraient être sponsorisé directement par des marques ou des industries dont ils porteraient le nom. Par exemple le master urbanisme et communication deviendrait le master Bouygues.

Anticipant sur les nouveaux métiers et particulièrement sur l'évolution de la notion et du contenu de celui d'enseignant chercheur, l'université de Perpignan va créer(des qu'elle aura trouvé le sponsor adéquat) un master agent de d'universitaire. Comme pour les sportifs et les acteurs, celui-ci multiplier le potentiel médiatique de l'universitaire(en faire "un bon client" des plateaux TV/radio (Une sorte de Luchini de la science) .Ainsi le spécialiste du génome du grain de riz, le professeur Delsény, passerait chez Drucker en disant, "le grain de riz c'est énorme: surtout celui d'Oncle Bens" Ce clin d'oeil, placement produit du scientifique, lui assurerait un bonus pour ses recherches.

Si le l'enseignant chercheur rentrait par ses brillantes prestations médiatiques dans le cercle vertueux des "banquables" son université pourrait alors négocier ses droits télé, pour la France d'abord puis l'Europe, enfin les états-unis en pensant à un remake américain sur Harvard TV (sans compter le merchandising: les mugs les Tshirts et les cours en ligne!)

"La France était en retard sur ce domaine de recherche, avec l'université de Perpignan devient la pointe du "Universitétment", l'enseignement spectacle" affirma encore le président de l'université.

Comme les socialistes qui sont passés de la gauche complexée à la droite libéral décomplexée, l'université de Perpignan a su sauter le pas est devenir l'université du post-futur!

Scoop, on pense changer son nom, Via Domitia, pour devenir l'université Jacques Attali ou Alain Minc.

Voir aussi:

Perpignan:Le président de l'université, Fabrice Lorente, veut que celle-ci soit plus implantée et agissante sur son propre territoire. interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-le-president-de-l-universite-fabrice-lorente-veut-que-celle-ci-soit-plus-implantee-et-ag-114942580.html

Perpignan Université:Pour le président Lorente,"il faut garder le cap entre tradition et modernité" interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-universite-pour-le-president-lorente-il-faut-garder-le-cap-entre-tradition-et-modernite-122061734.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans PARODIES Mondeparallèle ARTICLES
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 18:50

Anna Knyszewski met sa verve et son style ironique au service d'un regard sur le monde dans lequel elle vit Perpignan et le reste de la planète . L'auteure de Justine fait ses gammes sur son blog https://annaknyszewski.wordpress.com/

Voir aussi:

Anna Knyszewski Roman, une Justine peut cacher une Juliette:interview par Nicolas caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/04/anna-knyszewski-roman-une-justine-peut-cacher-une-juliette-interview-par-nicolas-caudeville.html

https://annaknyszewski.wordpress.com/
https://annaknyszewski.wordpress.com/
https://annaknyszewski.wordpress.com/
https://annaknyszewski.wordpress.com/

https://annaknyszewski.wordpress.com/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 11:57
Perpignan dans le TOP 10 des villes où il fait bon travailler ! Si y'en avait du boulot! par Nicolas Caudeville

Les sondages ne sont plus un instrument de la prise en compte du réel, mais de la manipulation de masse. Avant lorsqu'on faisait un songe, on exposait les conditions dans lesquelles celui-ci a été réalisé. Avant, on précisait encore le nombre de personnes interrogées sur un échantillon dit "représentatif" . Quels sont les critères et les paramètres pour le choix d'un échantillon représentatif?

Comme le disait Michel Audiard dans "le président" par la bouche de Jean Gabin: "Le langage des chiffres a ceci de commun avec le langage des fleurs, on lui fait dire ce que l'on veut. Les chiffres parlent, mais ne crient jamais!"

Ainsi, sur le blog du maire de Perpignan Jean-Marc Pujol, on peut lire "Perpignan dans le TOP 10 des villes où il fait bon travailler !"

D'après l’Institut Great place to work, qui,nous écrit Jean-Marc Pujol "établit chaque année le palmarès des entreprises où il fait bon travailler, a réalisé une étude sur l’attractivité des principales villes françaises, en matière de bien-être au travail."

Revenons à l'histoire de la production de chiffres et de comment ils ont été produit: d'où provient cette étude et comment a-t-elle été construite?

Et voilà que Perpignan se retrouve à la 7 place ! Formidable, formidable ...à ce détail prêt qu'il n'y pas ou peu de travail. Les conditions de travail, le paysage, le climat ne sont pas en mains des élus perpignanais, c'est pourquoi, elles sont préservées. Confiez leur le Canigou, ils en feront un parking ou une zone de chalandise!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 13:01
HISTOIRE DE MA RÉSURRECTION par l'écrivain Henri Lhéritier

Je m’étais réveillé avec, à côté de moi, dans mon lit, une femme qui n’était pas la mienne et qui dormait.
J’ouvris à nouveau un œil quelques instants plus tard lorsque les Ottomans s’étaient emparé de Constantinople. Elle dormait toujours.
Même dans la pénombre, j’en étais sûr maintenant, je ne la reconnaissais pas. Lui jetant des regards étouffés, des regards de couette, je me repliai, de crainte de l’effleurer, au bord extrême de mon lit, du côté de mes pantoufles, côté gauche où je tentai de réfléchir pendant que Soliman n’en finissait pas de régner avec magnificence. À la radio le matin, ils diffusent d’incroyables conférences destinées à réveiller les dormeurs ou à endormir les auditeurs, on ne sait pas ! Depuis une semaine on avait droit à un panorama complet de l’empire ottoman, le sort des Turcs, à l’heure présente, m’importait moins que la présence de cette forme allongée si proche, une belle femme, le drap remonté jusqu’au menton, au visage reposé, mi-souriant. J’avais déjà connu quelques matins nauséeux où je ne reconnaissais rien, pas même mes pantoufles auxquelles j’étais pourtant habitué, style babouches, aujourd’hui je me sentais dans un jour ordinaire, cette présence à mes côtés était un phénomène qui ne dépendait pas de mon état mental, ni imaginaire, ni posthume puisque me touchant, je constatai que je vivais.
Je soulevai le drap et le rabaissai aussitôt : nue, elle était nue. Extrêmement. La clarté d’un corps l’emporte toujours sur l’obscurité de la nuit.
Pendant ce temps, trente mille turcs venaient d’aller au tapis, le conférencier s’en étouffait de bonheur, à Lépante, une ligue de catholiques bon teint, rangés sous un oriflamme papal avait envoyé par le fond, pour le principe, des pauvres types attachés à leur galère à qui on avait sans doute promis une croisière en Méditerranée, sans danger, ni tempête. Depuis six siècles qu’on leur tape dessus, les Turcs n’ont encore rien compris, ils persistent à vouloir entrer dans une Europe où personne ne les veut, sauf moi, me disais-je à chaque fois que cette histoire d’adhésion de la Turquie revenait sur le tapis. Mais je comptais si peu et pour tout dire, je m’en foutais, surtout à l’heure présente où la question turque n’était pas mon problème le plus crucial. Puisque je ne reconnaissais pas ma compagne de lit, un doute me vint avec soudaineté, peut-être moi-même, n’étais-je pas moi ? J’étais un autre, il n’était pas impossible qu’elle soit elle, et que moi je ne sois pas moi, en d’autres termes l’inconnu dans ce lit n’était pas elle, c’était moi. J’étais chez elle et pas chez moi.

A SUIVRE (PEUT-ÊTRE)

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Henri Lhéritier ARTICLES
commenter cet article
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 18:36
Conférence:Journalisme/franc-maçonnerie sont-ils deux mondes parallèles? samedi 17 octobre au temple Ramon Llull à Perpignan

Trois journalistes (Julien Marion L'indépendant, Fabrice Thomas Créme Catalane, C PO litque, Nicolas Caudeville L'archipel contre attaque) exprimeront leur vision de l’avenir de la presse écrite et du rôle des différents médias, le samedi 17 octobre à 18h15, temple Ramon Llull, 454 Rue Pierre Pascal Fauvelle à Perpignan. Réservation obligatoire auprès d’Yves Chicheportiche mailto: yveschicheportiche@orange.fr prix conférence seule 5 €, avec le dîner-débat qui suit 14 €.
L’actualité immédiate échappe de plus en plus à la presse écrite, du fait de la rapidité d’information apportée par Internet, la radio et la télévision. Perdant son levier dans l’instantané, la presse écrite ne s’est-elle pas ainsi débarrassée du risque de myopie, pour inscrire sa marque dans une réflexion approfondie ? La Franc-Maçonnerie amène les Maîtres

Maçons à proposer leurs réflexions sous forme de travaux appelés au Rite Français « Morceaux d’Architecture ». Le rituel a provoqué de l’émotion ouvrant sur l’intellection.

Le journaliste peut-il aussi vivre des moments d’émotion ou se veut-il rédacteur à la technique neutre et impartiale, maitrisant l’ensemble du sujet ? N’est-il pas celui qui sait écouter chaque parti, chaque acteur, et apporter une image contrastée d’une vérité qu’il appartient à chacun de regarder avec sa propre sensibilité ?



Cette conférence est ouverte aux profanes et au grand public



La Loge maçonnique mixte Le Laurier et l’Olivier se réunit au temple Ramon Llull à Perpignan. Elle travaille selon le Rite Français qui correspond à l’image de la Maçonnerie française au siècle des lumières, dont la synthèse intervint en 1785.

La Loge adhère à l’Alliance des Loges Symboliques (A.L.S.) qui est elle-même membre de la Maçonnerie Universelle de Loges de Tradition (MULT), dont l’objet est de proposer sur le plan international une Maçonnerie qui respecte l’ouverture et l’indépendance qui fit rayonner l’Art Royal au 18e siècle, avant qu’en France l’Empire n’en fit sa chose, en exigeant qu’elle se soumette à l’autorité obédientielle, chargée d’en faire une structure « politiquement correcte ». Pli que les obédiences historiques ont malheureusement conservé dans leurs gènes, et qui sévit au travers de bon nombre de leurs dirigeants !

En proposant des conférences ouvertes à tous et à toutes, en précisant comment la Franc-Maçonnerie entend apporter aux questions de chaque époque une réflexion qui évite les conflits, ouvre les esprits à des dimensions que beaucoup auraient pu ignorer ou trop vite balayer, offre une large place à la lumière apportée par toutes les civilisations à travers leur rayonnement puis leur décadence et leur chute, la Loge Le Laurier et l’Olivier n’impose aucune thèse ni synthèse mais répond à son devoir de proposer à ceux qui cheminent, des éléments supplémentaires pour jalonner la voie et les bifurcations qu’ils se choisissent.

La Maçonnerie régulière n’a en effet pas pour objet de régenter la vie de ses membres, ni de les couper du reste d’une humanité jugée profane et bancale, mais au contraire de permettre à chacun d’apprécier la richesse de l’autre, en acceptant de s’oublier un peu ! L’humilité est considérée « comme le vrai chemin de la perfection maçonne ».

La presse écrite s’inscrit dans la présentation par le journaliste

d’un Morceau de son Architecture.

Voir aussi:

Vidéo de la Conférence:« Quand la Franc- Maçonnerie connait des inversions du champ magnétique » Présentation par Hervé Vigier et animation par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/12/video-de-la-conference-quand-la-franc-maconnerie-connait-des-inversions-du-champ-magnetique-presentation-par-herve-vigier-et-ani.htm

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans franc-maçonnerie ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 15:12
OBSCURE CLARTÉ par l'écrivain Henri Lhéritier

Il pleuvait dru. Des gouttes virulentes tapaient contre les vitres de la porte-fenêtre.
À travers la buée nous regardions les géraniums en pot et la gamelle du chien flotter sur la nappe d’eau qui noyait la terrasse. Elle commençait à ressembler à une mangrove.
Ecoutez, me dit-il :
« Ce lieu me plaît, dominé de flambeaux,
Composé d'or, de pierre et d'arbres sombres,
Où tant de marbre est tremblant sur tant d'ombres;
La mer fidèle y dort sur mes tombeaux! »
Il ne décrivait pas sa terrasse, il faisait référence à un cimetière, à Sète, au sommet du Mont St. Clair, d’où vivants et morts aperçoivent comme un « toit tranquille », la mer qui « palpite entre les pins, entre les tombes ».
C’est une chose que j’admire ce « Cimetière marin », me dit-il, j’ai toujours été tenté d’apprendre par cœur les vingt quatre strophes de ce poème, mais qui écouterait aujourd’hui cent quarante quatre vers de Paul Valery, surtout lus par moi. D’ailleurs, Paul Valery ne revendiquait-il pas de pouvoir écrire « l’obscur », et dans nombre de ses textes il ne s’en est pas privé. Hé bien !, voyez-vous, je crois que l’espace naturel de l’écrivain est l’ellipse, le difficile, le voilé et même le tu, mais jamais l’obscur.
Un texte est un iceberg, la partie supérieure est parfaitement visible, l’inférieure immense et insondable. Dessus, une glace crevassée et bleue sculptée par le vent et l’océan est le domaine de l’écrivain, dessous c’est celui du lecteur. Faire de l’obscur un attribut de la littérature est un jeu, un rébus, une sorte de sudoku, ce n’est pas écrire, car écrire ne consiste pas à dire l’obscur ou la clarté, mais seulement à diffuser une lumière à laquelle est naturellement attachée son ombre. L’écrit fait exister le non écrit.
Vous ne faites pas un peu d’obscur, là ? lui dis-je.
Non, d’ailleurs tout ce que l’on peut énoncer au sujet de la littérature, tout attribut que l’on veut lui coller, policière, d’aventure, érotique, sentimentale ou je ne sais quoi me paraît être comme une étiquette sur un aliment désossé ou pré mâché, présenté sous cellophane. La littérature n’est rien de cela et tout cela à la fois. Lire ce n’est pas contempler un glaçon dans un verre, c’est se confronter à un iceberg. Il me jetait des définitions à la figure, qu’il me restait à digérer.
Pendant ce temps, la gamelle du chien était en train d’obstruer l’évacuation de la piscine et l’eau commençait à devenir menaçante.

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier!

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Henri Lhéritier ARTICLES
commenter cet article