Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 23:08

Samedi 12 avril avait lieu au musée de l'instrument de musique de Céret une journée hommage au musicien Déodat de Séverac qui finit ses jours en cette bonne ville comme le commente Paul Macé le directeur du musée http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/12/ceret-le-musee-de-l-instrument-de-musique-un-outil-d-anthropologie-a-l-ecoute-du-monde-interview-paul-mace-par-nicolas-caudeville.ht

"Il appartient à MúSIC de ramener à la mémoire collective le rôle majeur de ce grand musicien, lui qui s’est situé résolument à la croisée des musiques traditionnelles et de la création, oublié au cours du XX° siècle, qui a oeuvré au rayonnement des instruments, des instrumentistes et des couleurs musicales du Vallespir. L’Occident et l’Asie le redécouvrent depuis quelques années. Enregistrements, concerts, livres se multiplient de Paris à Taï Peï. Comme souvent, c’est en France qu’il est le plus méconnu. ll n’est que temps, d’une part, que la population soit en mesure de se réapproprier cette histoire, son patrimoine afin que l’évocation du nom d’un lycée ou d’une rue soit l’illustration de ce personnage qui a joué un rôle décisif dans la venue des artistes à Céret et d’autre part, que touristes et mélomanes voyageurs soient conscients de l’importance de ce compositeur au plan international et de son rôle majeur dans l’histoire artistique de la ville. Paul Macé, directeur de MúSIC Musée des instruments Céret" 

http://www.music-ceret.com/pdf/plaquette_deodat.pdf

suivons le dans Céret d'une application qui, en réalité augmentée, nous raconte le Céret de Déodat de Séverac, où l'on croisera Picasso et plein d'artistes de cette époque . Ecoutons Yves Duchâteau , l'auteur de "Mecque du cubisme" nous retracer sa vie et les interactions avec les créateurs de son époque, et écoutons le enfin interprété au piano par François-Michel Rignol 

Céret/Musée de l'instrument de musique/ Dédodat de Séverac: la ville en réalité augmentée par une application! interview Paul Macé/ Yves Duchâteau par Nicolas Caudeville, réalisation Joan Planes
Céret/Musée de l'instrument de musique/ Dédodat de Séverac: la ville en réalité augmentée par une application! interview Paul Macé/ Yves Duchâteau par Nicolas Caudeville, réalisation Joan Planes
Céret/Musée de l'instrument de musique/ Dédodat de Séverac: la ville en réalité augmentée par une application! interview Paul Macé/ Yves Duchâteau par Nicolas Caudeville, réalisation Joan Planes
Céret/Musée de l'instrument de musique/ Dédodat de Séverac: la ville en réalité augmentée par une application! interview Paul Macé/ Yves Duchâteau par Nicolas Caudeville, réalisation Joan Planes
Céret/Musée de l'instrument de musique/ Dédodat de Séverac: la ville en réalité augmentée par une application! interview Paul Macé/ Yves Duchâteau par Nicolas Caudeville, réalisation Joan Planes

 

Céret: le musée de l'instrument de musique, un outil d'anthropologie à l'écoute du monde! interview Paul Macé par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/12/ceret-le-musee-de-l-instrument-de-musique-un-outil-d-anthropologie-a-l-ecoute-du-monde-interview-paul-mace-par-nicolas-caudeville.ht

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS Mondeparallèle
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 16:42

Les 30 avril et 1er mai à Perpignan à la chapelle St Dominique rue Rabelais aura lieu le premier salon des vins naturels dit "Salon indigènes , vin des d'Occitanie et des 2 Catalognes" 

84 vignerons natures, un marché bio , un film en avant première "fermentation spontanée" 

Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville ont mis en place chaque semaine "Flashs Indigènes" en français, en catalan et en italien pour informer de la mise en place du salon, au fur et à mesure 

30 d'abril i 1 de maig a Perpinyà a St. Dominique carrer Rabelais capella serà la primera exposició de vins naturals anomenats " Saló, natius el vi i l'occità 2 Catalonias" 84 tipus productors de vi, un mercat orgànic, una primera pel·lícula abans de "fermentació espontània" Jean Nicolas Caudeville Ljérietier i va establir setmanals "Flash Natius" en francès, català i italià per informar poc a poc

aqui ells 4 primers en català

Perpignan: les 4 premiers ' Flash indigène" en català (si us plau)  du salon des vins natures par Joan Lhéritier! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: les 4 premiers ' Flash indigène" en català (si us plau)  du salon des vins natures par Joan Lhéritier! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: les 4 premiers ' Flash indigène" en català (si us plau)  du salon des vins natures par Joan Lhéritier! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: les 4 premiers ' Flash indigène" en català (si us plau)  du salon des vins natures par Joan Lhéritier! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: les 4 premiers ' Flash indigène" en català (si us plau)  du salon des vins natures par Joan Lhéritier! interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS catalans JeanLhéritier
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 16:09

Jean Lhéritier était en direct sur l'archipel contre-attaque pour l'enregistrement d'interviews à radio Arrels par Laura Bertran pour le salon des vins natures "indignénes " qui aura lieu le 30 avril et 1er mai à la chapelle Saint Dominique

Joan Lhéritier estava en viu a l'Archipel contre attaque per a la gravació d'entrevistes a Ràdio Arrels Laura Bertran per al vi natures justes "indignénes" que tindrà lloc el 30 d'abril i 1 de maig a la capella de Sant Domènec

 

El que es juga en el vi natures justes van dir "nadius de 2 Catalonias i occitana" excedeix l'aspecte gastronòmic, ja que és alhora una perspectiva i prospectiva punt de cristal·lització per a una àrea geogràfica en Occità passant pels dos Catalunya (nord i sud) pel que fa a la modalitat de l'agricultura, la cultura, el turisme, l'economia o fins i tot la política. Des que va venir natural és afirmar que un altre vi possible i per tant: un altre món

 

Perpignan: le salon des vins naturels 'Indigènes' s'invite à la radio indigène radio Arrels!
Perpignan: le salon des vins naturels 'Indigènes' s'invite à la radio indigène radio Arrels!
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS catalans JeanLhéritier
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 14:20

Le SEIGNEUR dit à Noé: Entre dans l'arche, toi et toute ta maison; car je t'ai vu juste devant moi parmi cette génération...je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j'exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j'ai faits." Genèse

"Le SEIGNEUR dit à Noé: Entre dans l'arche, toi et toute ta maison; car je t'ai vu juste devant moi parmi cette génération...je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j'exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j'ai faits." Genèse 

A la crainte de Dieu, il faut désormais rajouter celle du marché. Et le candidat de gauche Jean-Luc Mélenchon en est un des blasphémateurs. Mais ceux-là qui agitent la peur des marchés savent-ils qu'il n'y à pas dans le code pénal de délit de blasphème et qu'on peut bien être un athé du capitalisme et tous ces saints comme le marché, les dividendes, les patrons. Placer sa fois dans l'humanisme et plutôt croire en la lutte perpétuelle des classes. 
Oui comme le rapport à l'économie libérale soit celui qu'on accorde à une religion (le crédo des 3% par exemple), les reproches qui sont fait aux candidats non orthodoxes, le sont par les curés de la fois ultra-libérale. Hors de ceci foin de salut. Ils ont pour langage "le réalisme", le "pragmatisme", le "bon sens" , mais plus on emplois des mots en litanie, plus on peut être sûr que ceux-ci perdent de leur sens, tant il n'ont de valeur que d'invocation! 

Ainsi donc Dieu détruira la France si elle franchit la ligne du catéchisme économique en vigueur!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 23:37

« Ils n’ont jamais imaginé que l’homme n’était en réalité que du bétail dans l’abattoir de l’histoire. » (Imre Kertesz)

 

« La mondialisation, ce sont les salaires américains pour les dirigeants et les salaires chinois pour les ouvriers. » (Louis Schweitzer, ancien PDG de Renault, humaniste et homme de gôôôôche, moi, faut m’expliquer comment tu peux être les deux mais avec les sociaux-traîtres, tout est possible)

 

Tu l’as vu, les bandits en babouches ont frappé la Russie et par n’importe où, à Saint Pétersbourg, le berceau de Blondin. Là, il est énervé. Le coupable, un Kirghize, un loup solitaire, donc forcément imprévisible contrairement aux réseaux qui sont plus jouables car ils laissent des traces, notamment en raison de l’infrastructure nécessaire au réseau. Un loup solitaire, c’est plus dur, au passage, tu constateras que nous avons quelques mois de retard par rapport aux Européens, frantsouz, germains ou britons, vous étiez en avance pour une fois. Loup solitaire ou pas, je puis te dire que le FSB s’est chargé de son entourage, forcément vaste, et qu’à l’heure qu’il est quelques copinous du loulou sont en train de chanter des airs qu’ils ne pensaient même pas connaître. Ben ouais, faut stériliser et surtout faire passer l’envie de passer à l’acte. Donc, cela signifie descente dans l’environnement du kamikaze, arrestations, interrogatoire selon les normes de la convention européenne des droits de l’homme et après ça…

 

Allez, un peu d’humour maintenant, après la gravité. Quel blagueur que ce Blondin ! Il a reçu la Blonde fille de son père ! Faut dire que Blondin l’a dit, il se réserve le droit de recevoir qui il veut, donc c’est open pour tous les candidats à la présidentielle, mais bin, y en a qui osent pas ou qui n’osent plus, et certains qui n’ont aucune vision géopolitique, qui n’ont pas encore compris où se trouve the place to be. Je ne vais pas commenter votre présidentielle, qui est bien foutraque, mais pas d’inquiétudes, Blondin suit cela de très loin, pour lui la France, c’est presque rien. En tout cas, la Blonde fille de son père a eu une excellente presse parmi les Russiens, la gueuse est appréciée. Elle apparaît volontariste, nationaliste et ça, ça plaît aux élites russiennes, le nationalisme, la notion d’intérêts vitaux…, ça nous parle !

 

A propos d’intérêts vitaux, tu as vu la Syrie ? C’est fou, les fondamentaux demeurent pour ces deux anciens empires, que sont la Russie et la Turquie. Blondin et le grand Turc se croyaient tranquilles avec les Iraniens, établissant un condominium à 3 et paf, la Trompe qui décide d’envoyer quelques tomahawks, histoire de rappeler que les US sont là et toujours aussi impérialistes. Par contre, la France, l’UE, personne ne les voit sur ce dossier si ce n’est pour chanter en chœur avec les Cains Cains, toujours suivistes, les Frantsouzy, mentalité de collabos ! Mais c’est pas grave, parce que dans 4 jours, tu as Rex Tillerson, le secrétaire d’Etat de la Trompe qui vient à Moscou pour parler

Syrie. Et toi, petit Frantsouz, où tu seras ? Ben, tu regarderas, faut pas déranger les grands ! Et tout cela n’empêche pas le Russien de se balader en Libye, aux côtés du général Haftar où nous y avons envoyé quelques forces spéciales, tu sais, des conseillers militaires… Syrie, Libye, ben ouais, faut bien qu’il y ait quelqu’un pour réparer toutes les bévues accumulées par les camarades occidentaux privés de vision et décadents ! Et surtout, c’est une sacrée manière à la Blondin, un mec habitué au combat et à la survie en milieu hostile, pour montrer que la Russie est de retour et qu’elle défendra ses intérêts et quelques notions de droit international, éculées par chez toi, comme la souveraineté des Etats, façon congrès de Vienne 1815 !

Civilisation. Un de ces samedis, un Russien de mes amis m’a proposé d’aller assister à un concert de cloches à la cathédrale du Christ Sauveur. Tu ne le sais probablement pas mais les cloches, c’est important en Russie, elles sont de toutes les tailles dans un clocher, ce qui permet d’avoir plusieurs nuances de son. Tu ne le sais pas également (car finalement, sorti de ton magma culturel indigent, tu es assez ignare), mais le Christ Sauveur avait été édifié suite à la victoire sur Napoléon, qui s’en était retourné la queue entre les jambes sur ses terres. Le Christ Sauveur a été détruit en 1931 par Joe le Moustachu parce que la religion, ben c’est l’opium du peuple, il en savait quelque chose, l’ancien séminariste… Et l’édifice a été remplacé par une piscine. Fin des années 1990, Iouri Loujkov, alors maire de Moscou, qui a beaucoup volé, décide pour se faire pardonner de reconstruire le Christ Sauveur, je crois que cela s’appelle les indulgences. Tu le sais, je suis un authentique bolchevik, un internationaliste mais je dois reconnaître que c’est une réussite architecturale. Quand tu es à hauteur du Kremlin, tu aperçois ses coupoles, quand tu es sur les ponts de Moscou, tu l’aperçois, bref, le Christ Sauveur, qui est un peu la maison du Patriarche Kirill (je l’aime bien lui, c’est un ancien de ma maison, un collègue du KGB, un pote de Blondin, ben ouais, faut que tout soit sous contrôle) est partout. Donc me voilà sur un clocher, vue imprenable sur la Reine des villes avec 6 Russiens qui sonnent les cloches. Je ne suis pas religieux pour deux sous, mais il y avait de la ferveur et à voir leurs visages, leurs bonnes gueules de Russiens, de Slaves défenseurs de tous es Slaves où qu’ils se trouvent (t’as compris la fine allusion ?), ben je me suis dit que le pays avait de la chance, qu’il allait durer encore longtemps et que toi, cher Occident, tu ne te débarrasseras pas comme cela du Russien ! Au fait, je n’y ai pas croisé les Pussy Riot, probablement passé de mode par chez toi… Blondin est un garçon fin, ses deux piliers, l’armée et les services de sécurité, et la religion orthodoxe. Avec cela, il entend donner une structure, une colonne vertébrale au pays, le Russien sait d’où il vient et où il va, il n’est pas hors sol, il ne flotte pas dans des limbes libérales postmodernes. Bien sûr, tes experts certifiés objecteront, « mais la situation économique, la corruption, etc… » Me ne frego, comme disent mes Italiens adorés, car la populace est habituée à la souffrance, à des degrés plus ou moins fort selon la période historique, le Russien est résilient, toujours debout et toujours là pour t’emmerder surtout !

Puisque j’en suis à des considérations civilisationnelles, je voudrais revenir sur le bania, le sauna russe. Tu es enfermé dans une pièce, la parnaya, où la vapeur peut monter à 90-100°. Rien à voir avec le voluptueux bain turc, immortalisé par Ingres. En fait, le bania est très représentatif de la culture russe où la volupté est absente, tu n’as que des plaisirs virils. Cette vapeur qui monte te fait serrer les dents ou pousser des cris d’ours, puis tu attends, tu attends que ça redescende lentement et que cela devienne plus vivable. Ben là, tu as la métaphore du caractère russien : les mecs sont durs, ils peuvent endurer, subir, mais ils savent que la pression redescendra… un jour et peu importe quand. Au bania, tu te sens vivant, tu ne t’épargnes pas et tu n’épargnes pas (ben ouais, épargner, c’est mesquin, pas très grand seigneur). Tu comprends mieux aujourd’hui pourquoi les sanctions occidentales n’ont que peu d’effet sur le Russien, il serre les dents le Russien, pas les fesses, ça les fesses, c’est toi qui as intérêt à bien les serrer dès le 7 mai…

Un peu de littérature pour te familiariser avec le Russien, la fameuse âme slave que tu fantasmes. Lis « Oblomov » de Gontcharov. Oblomov est un rejeton noble qui laisse ses domaines aller à vau-l’eau, il est perdu dans la nostalgie de son enfance, il n’est plus dans la réalité, c’est un pur velléitaire, une sorte de mollusque. Il a un ami, un Russien d’origine allemande, qui répond au nom  

de Stolz. Ce dernier est tout le contraire d’Oblomov, il est viril, volontariste, dynamique. Ben le Russien, il est un peu des deux à la fois, saches-le. Admettons que Blondin, il est plutôt du genre Stolz, mais dans le bon peuples, combien d’Oblomov… Laisse-moi, pour finir, te parler brièvement de deux expositions de peinture, qui traitent à peu près de la même période. La première s’intitule Le dégel, elle a lieu à la nouvelle Tretyakov et traite de la période 1953 (mort de Jo le Moustachu) à 1968 (rétablissement de l’ordre bolchévique en Tchécoslovaquie). Ça t’en bouche un coin, le bonheur soviétique, ben c’est comme ça. A la mort de Jo le Moustachu, les gens ont été autorisés à souffler, à lâcher prise et cela donne des tableaux où le bonheur, y compris consumériste comme en Occident, s’exprime (le tableau qui illustre cette chronique était présenté à l’expo, c’est fantastique, la fille, en communication avec le cosmos, a l’air de jouir). La seconde exposition, au musée Pouchkine, s’intitule Visage de l’avenir, 1945-1968, sauf que là, tu as des artistes soviétiques comme Deyneka, qui côtoient des artistes occidentaux comme Lucian Freud, Buffet, Picasso, Baselitz, Léger ou Klein.

Pour finir, une petite image parce que tu as été sage, pour te montrer que le Russien t’aime bien quand même petit Frantsouz, bon seulement quand tu es son copain, puisqu’il a baptisé un méthanier brise-glace le « Christophe de Margerie ». Normal, big moustache était un vrai pote de la Russie qu’il aimait et qui l’aimait en retour…

Chronique moscovite (41) par Felix Edmundovitch Dzerjinski : « Nous nous affairons dans la fourmilière humaine, notre vie consiste à consommer et à être consommé. » (Imre Kertesz)
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES chroniques Chroniques Moscovites
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 16:26

Salon des vins naturels des Catalognes et d'Occitanie.

- Près de 90 vignerons à découvrir et à déguster ! 
- BON pour le goût, PROPRE pour la planète, JUSTE pour le vigneron et le consommateur.
- Un marché de producteurs d'exceptions !
- Un lieu historique : l'Église des Dominicains (13ème siècle) !

Toutes les infos sur www.salon-indigenes.com

aura lieu le 31 avril et le 1er mai . En amont, les organisateurs dont l'archipel contre attaque et parti prenante , on mis en place les Flashs Indigènes (en Français, Catalans, italiens et bientôt en Anglais) , sorte  pastilles d'information sur l'état du projet en construction (déjà sur Youtube, bientôt sur l'archipel contre attaque) et une série de conférences de presse dont la première à eu leu à Villabréche au Mas Marroch près de Gérone en Catalogne Sud ; le lieu événementiel des frères Roca du fameux restaurant "Le cellier Can Roca" (nommé trois meilleur restaurant du monde par une revue britannique ) et Josep Roca notre hôte meilleur sommelier d'Espagne.

En présence de trois vignerons participants de Catalogne Nord, de Catalogne Sud et d'Occitanie et co-animé par Jean Lhéritier et Josep Roca lui-même. Face à des journalistes de l'agence de noticies de Catalunya , TV Girona, el Punt, la revue transfrontalière Culturae, la correspondante pour le sud de l'indépendant ...etc et évidemment l'archipel contre attaque qui avait ici un rôle hybride entre communicant et journalistique.

Ce qui ce joue sur le salon des vins natures dit "indigènes des 2 Catalognes et d'Occitanie" dépasse l'aspect gastronomique puisqu'il est à la fois un point de cristallisation perspective et prospective pour toute une zone géographique de l'Occitanie en passant par les deux Catalogne (la nord et la Sud) en terme de de mode d'agriculture, de culture, de tourisme, d'économie: voir même de politique. Puisque faire du vin nature, c'est affirmer qu'un autre vin est possible et par là même : un autre monde

Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Gérone: le salon "indigènes" des vins natures de Perpignan s'affiche chez les frères Roca pour leur première conférence de presse! par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES VIDEOS catalans Mondeparallèle
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 23:19

La présidentielle arrivait et les enchaînements et les situations semblaient stupéfiantes . De la télénovela mexicaine, du mélo, de la sueur et des larmes (qu'on promettait aux français, cette bande de veaux, qui ont élu des gougnafiers qui  vivent au-dessus de leur moyen, mais c'est quand même eux qui devront faire pénitence. Sans quoi, on finirait par les confondre avec des grecs.Et pour les grecs, c'est pas "plus belle la vie"http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-europe-la-dette-de-l-esclavage-des-grecs-par-nicolas-caudeville-112242386.html ) , avec des accents politiques de moins en moins convaincants. 

Bref, où en était la France à la fin du quinquennat de François Groland, alias le "président normal" . François, tellement convaincu de son propre bilan qu'il renonça à se présenter pour 5 more years!

La campagne sur la forme fut pleine de rebondissements, un vrai "soap opéra" , avec vengeances, trahisons, poules buantes et tous les effets spécieux au menu . Et les candidats, ha, des redoutables!Certes un peu primaire, pour ceux qui avaient accepté. Il y avait les beaux et les drôles, le bon, la brute et le truand (pour un peu, il y aurait eu les 7 nains et les 3 petits cochons, mais z'avaient pas eux les 500 partenariats) . 

Par contre sur le fond, on le touchait plus qu'on y accédait .

Les sujets essentiels n'étaient pas abordés, parce qu'on passait plus de temps à commenter les "petites phrases", les bourdes et autres "dérapages" , ou alors chiffrer (ça rassure les créanciers de la dette, surtout si vous comptez sortir de l'euro après minuit sans la permission de vos parents)

Quid des 9 millions de français vivant sous le seuil de pauvreté, des 3 464 400 chômeurs (d'jà qui avait eu des tas d'irradiés par Paul emploi) et 501 morts dans la rue en 2016 (http://www.la-croix.com/France/Exclusion/501-morts-2016-2017-03-21-1200833528

Ouais, les pauvres quoi!  Ben rien, ça passe à l'as ...

Perpignan est une ville où l'on prend conscience, que même au soleil, la misère reste la misère (et c'est pas la faute qu'à la tramontane)

Quel meilleur endroit donc pour initier une réflexion et trouver des solutions à ce sujet avec les gens de terrains, les pauvres ces premiers consternés par le sujet et tous les citoyens volontaires. Parce que comme le dit l'artiste belge Jan Bucquoy "la pauvreté est une insulte à la société elle-même!"  

"Les assises de la pauvreté" , avec une "Marche des mendiants" dans le centre ville pour rendre visible ce que les aveugles ne veulent pas entendre et donner à voir aux sourds .

Mais la tache est ardue, le chemin est long et couvert d'épines. Pour François, l'ennemi c'était la finance, d'autant plus redoutable qu'elle est invisible et n'a pas de nom.

Ici, les ennemis se nomment lâcheté, paresse, habitude, individualisme (autant dire égoïsme) et cette interrogation: la pauvreté est-elle un marché si intéressant qu'il soit plus utile de le prolonger que de le résorber avec toutes les possibilités qu'offre une époque moderne?

Nous eûmes une première réunion le 28 février . Mais après, la coordination fut dure

Alors en attendant, on fait des vidéos de soutient. Voici les 5 premières personnes qui ont bien voulu se prêter au jeu.Qu'elles en soit remerciées, ainsi que celles qui suivront.

Ils sont précaires,femmes politiques ou artistes et ils ont répondu présent:

Timéa, Françoise Fiter, Clotilde Ripoull, Jan Bucquoy, Grégory Herpe

Perpignan: ils soutiennent #lesassisesdelapauvreté ! Timéa,Françoise Fiter,Clotilde Ripoull, Jan Bucquoy, Gregory Herpe...interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 13:49

Au moment où l'on devrait s'interroger sur l'état d'un territoire , ses forces/ ses faiblesses et tabler sur une prospective, les élections sont encore et toujours le prétexte à des polémiques filandreuses qui masquent ce qui n'est plus qu'une course de canasson, voir de vieilles ganaches . Et qu'est-ce que c'est  que le programme d'une course de chevaux: c'est d'arriver le premier . Même programme que pour Mussolini qui disait "notre seul programme, c'est de prendre le pouvoir!" 

Fut un temps, la situation en aurait inquiété plus d'un . Mais abreuvé de postures,et de médias focalisés sur des petites phrases, tabassé de sondages, le citoyen pour ce qu'il en reste, est ou plein de rage ou plein de la léthargie de la bête qui va à l'abattoir et qui a accepté son sort.

Il semblerait que plus rien ne bouge, hors les médias , comme les verres sur un cadavre. Le cadavre est-il celui de la république, ou plus particulièrement celui de la cinquième?

La cinquième république, c'est le désert des tartares, forteresse pleine d'enfants qui n'ont cessé de crier aux loups!

"Ils est encore fécond le ventre de la bête immonde" "le retour du bruit des bottes" "ça rappelle des heures sombres" (surtout à ceux qui ne les ont pas vécu) , "ça ressemble aux années 30 " (bis) 

Et les mêmes de pleurer sur la mémoire des camps , de la "retirada" . Et aveuglés par le sel de leurs larmes , ils sont dans le déni des mécanismes qui ont amené à ces situations.

Le but n'est pas de réfléchir, mais de s'émouvoir et de couvrir de son courroux, ceux qui ont l'arrogance de ne pas s'émouvoir avec eux . Il faut pouvoir comparer tout avec tout! Les époques se valent, ainsi que leur comparaison. L'histoire, c'est d'abord de la morale. Et pour une fois, on ne regarde pas les mécanismes économiques et sociaux. "Il y a les gentils et les méchants" 

Enfant, je ne pensais pas que l'insignifiance puisse gronder avec la fureur d'un lion!

La sémiotique, c'est la science des signes. Les choses ont un "signifiant" et "un signifié" . Mais quel signe nous donne une civilisation dont il ne reste que "le signifié" : quelle est "insignifiante". Que le "contenu" est livré sans son "contenant" .

Un signe pour reconnaître l'insignifiance: elle ne supporte pas le second degré!

C'est le règne de l'imposture et des imposteurs qui règnent sur les médiocres. Certains craignaient avant "la dictature du prolétariat et les collectivisations" et la perte de la "propriété" . Les mêmes n'ont pas peur de la dictature des médiocres et la perte de la dignité! 

La dignité: il y a des kits à 7 euros pour ça!

L'ONG "Solidarité internationale" fait actuellement campagne sur ce slogan, "aidons-les à rester digne", de qui parle-t-on? Des politiciens, des élus, des médias, des sondeurs ...non des miséreux de la planète qui pensent que l'herbe est plus verte ailleurs que dans leurs déserts! http://www.kitdignite.org/ En faisant un don de 7 euros, on peut restaurer la dignité de ces gens dans le dénuement. Et pour les autres, si on peut chiffrer un programme, une vision de la société. Combien elle nous coûte leur dignité, ou leur manque?

Comme disait Cioran “Au zoo. Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin.”

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES chroniques
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 16:57

« Regarder à l’intérieur de soi pour mieux comprendre le monde »

Exposition à la Galerie des Hospices avec l’artiste Mathieu Renault : L’érosion des corps
Dates : 1er avril au 1er mai 2017
Entrée : libre
Horaires : ouvert tous les jours de 15H à 18H
Vernissage : samedi 1er avril à partir de 18H30

 

MURS A NUS

 

«J’ai commencé à prendre les murs en photo lors de mon premier voyage en Inde, en avril 2002, et depuis, je n’ai jamais vraiment cessé … »

 

Confrontant ses dessins de nus à la matière brute photographiée, l’artiste mêle la chair au minéral.

Parfois, les corps semblent faire partie intégrante du mur, et les touches de couleur créées par les encres du dessin se fondent avec le mur ; parfois, le corps est plus évident et la matière du mur vient enrichir le dessin.

La peinture vient s'ajouter à la photographie et au dessin. Le corps se confond avec le mur qui se fond avec la peinture ...

L'éphémère confronté à la durée dans le temps, représentation de notre propre fragilité et d’une idée d’éternité. Les murs du monde, l'universalité ...

Abolir les frontières ? Brouiller les pistes ? S'interroger, certainement ...


Le temps qui passe, les abîmes de notre inconscient, et le regard de chacun sur notre propre existence sont les thèmes abordés par l’artiste.


Aurélie Lafourcade perd le regard du spectateur pour l’emmener dans les tréfonds de lui même, vers une autre réalité.

 

Ensuite, à chacun de s’approprier l’œuvre et de se raconter sa propre histoire ...

 

 

Technique mixte : photo (tirage unique digigraphique fine art), dessin à l’encre de chine, peinture acrylique, peinture à la bombe, ajout de matière (sable, cendre, terre ….).

 

DESSINS POEMES/DESSINS COLLAGE

 

« Laisser une trace, même fugace »

 

On retrouve dans cette approche les thèmes chers à l’artiste : le temps qui passe, les stigmates sur notre corps et notre inconscient, la femme « sacrée », symbole métaphorique du cycle de la vie et de la mort.

 

Il s’agit ici d’aborder l’intime, de transcender notre quotidien, notre devenir, notre condition d’être humain.

 

L’encre de chine, les coulures, les coups de pinceaux sont comme une allégorie du souffle qui nous traverse, notre force de vie, ce qui nous relie au divin.

Les vieux journaux déchirés sont une métaphore de nos existences, de nos cicatrices, de nos états d’âme…

 

A travers sa démarche, l’artiste évoque aussi la douleur de vivre et le bonheur d’exister.

 

 

Technique mixte : dessin à l’encre de chine, vieux papiers arrachés et marouflés, peinture acrylique, peinture à la bombe, vernis …

Ocre des pierres

Sable des chevelures

Pigments des corps soulignés

Cendre des ciels
O Miroir des déesses
Nos âmes s'envolent
Cherchent à travers l'oubli
Le passage
Inondées par la lumière

Clandestine

La tonalité des densités carbones séduit le spectateur.
Le climat de l'œuvre respecte la nature lisse et piquée par la douce réalité.
Le vivant, en binôme, véhicule un ordre esthétique, une onde bénéfique.
L'équilibre devient façon, modèle.
L'image, témoin du temps qui passe, assouvie par la destinée fragile,

se relève à l'essai plus qu'au défi.
Elle arbore un présent défini.

Chaque femme est un pétale de l'histoire collective.
Façonnée, elle entre en caractère, pour mieux appréhender l'infini.
En ce mouvement elle conquiert l'espace.
Le surmoi conteste jusqu'à l'équivoque; manifeste en calligraphie son dessein.

 

Le champ esthétique

Le style reste sobre, vacant à l'objection des matières.
On observe une puissance et le pouvoir de l'évocation.
Une œuvre picturale infinie.
Un désordre partiel volontaire, calibré.
Des palissades ou passages.
Une volonté des noirs à réfléchir la lumière.
Le grain se mêle à la couleur cendre.
Les ombres créent des transparences: des blancs au motif de l'ombre inversée.
Une transposition des formes aplanies de l'imaginaire.
Aurélie Lafourcade nous évoque le peintre Pierre Soulages ou encore Antoni Tàpies

par son approche esthétique du zen.

Le climat reste épuré, silencieux, absorbé par la lumière de l'intensité.
Du noir profond de Soulages à l'humilité des matières brutes de Tapies,

l'art pour l'essentiel.

Le mur
La sensation
L'hémisphère
Le front
Les anges.

 

 

 

Valérie MEGARDON

 

Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Canet en Roussillon: Aurélie Lafourcade s'expose à la galerie des Hospices, spicy picture! interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 21:11

"Depuis les années 1980, les enquêtes épidémiologiques ont évoqué l’implication des pesticides dans plusieurs pathologies chez des personnes exposées professionnellement à ces substances, en particulier des pathologies cancéreuses, des maladies neurologiques et des troubles de la reproduction. Ces enquêtes ont également attiré l’attention sur les effets éventuels d’une exposition même à faible intensité lors de périodes sensibles du développement (in utero et pendant l’enfance)." suite http://www.inserm.fr/espace-journalistes/pesticides-effets-sur-la-sante-une-expertise-collective-de-l-inserm

Ainsi donc, des meurtriers sont en suspend dans l'air , dans l'eau et dans les aliments que nous consommons nous tuant par un peu tous les jours pour le plus grand profit de multinationales de la chimie!http://www.ineris.fr/centredoc/drc-15-152407-12400a-rex-vf2-1465459131.pdf

 Mais il y a des alternatives! Il s'agit que nous citoyens, sachions imposer nos choix, à commencer par notre quotidien

La 12 semaine pour les alternatives aux pesticides commence dans notre département, demander le progragmme http://www.cap66.net/ ici et là http://www.semaine-sans-pesticides.fr/ en attendant une mise bouche avec l'interview des représentants du collectif Gérard Llorca et Laurence Saulnier

 

Gérard Llorca et Laurence Saulnier était en direct de la terrasse des épicuriens pour nous faire la bande annonce de la 12éme semaine pour les alternatives aux pesticides. www.cap66.net dans tout le département des PO . Présentation du film "Zéro phyto 100% bio" le premier films des villes sans pesticides et cantines bio en présence réalisateur . Conférence pesticide et santé par François veillerette . Et une projection débat sur la terrifiante disparition des abeilles (comme les disait Albert Einstein "«Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre ».) des échanges de graines à Paulilles...

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article