Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 14:12
L'année dernière, le drapeau français de la mairie était déjà en berne pour le 19 mars: ha la gueule de bois de la St Patrick!
L'année dernière, le drapeau français de la mairie était déjà en berne pour le 19 mars: ha la gueule de bois de la St Patrick!

Notre maire outre qu'il est un bon gestionnaire de la ville, homme de culture, grand voyageur (Toujours entre Canohès/Marrakech/Luxembourg) est aussi historien!

Et, comme historien et maire de la ville ne souhaite pas (comme l'année précédente, cela devient une tradition http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-drapeaux-en-berne-a-la-mairie-jean-marc-pujol-est-il-un-maire-communautariste-par-nicolas-caudevil-116428208.html ) commémorer la date du 19 mars parce que comme il l'écrit sur son blog (une vrai bible) :"

- Le 19 mars 1962, est un cessez le feu qui a fait plus de victimes civiles et militaires après, qu’avant : • 558 soldats français sont morts ou portés disparus, • 80.000 à 150.000 Français de souche nord-africaine ont été assassinés par le F.L.N (maires, conseillers municipaux, fonctionnaires, harkis, anciens combattants qui avaient libéré la France du joug nazi, et avec eux leurs familles.), • Des milliers de Français de souche européenne ont été enlevés : plus de 3000 disparus et tués, • 1 million de Français de souche européenne ont été contraints à l’exode pour échapper à une mort annoncée (la valise ou le cercueil.), • Le 26 mars 1962, a eu lieu à Alger le massacre de la rue d’Isly où l’armée ouvrit le feu sur une foule de manifestants français pacifiques : 82 morts, plus de 160 blessés graves, • Le 5 juillet 1962 à Oran, massacres d’Européens - au minimum, 750 victimes, impitoyablement abattues, égorgées sur place ou enlevées et disparues à jamais.

Plutôt que de participer à cette cérémonie qui est une insulte à la mémoire de toutes les victimes de la guerre d'Algérie sans distinction de religion ou d'origine, depuis 2013 en signe de respect je refuse de pavoiser la ville et fais mettre en berne le drapeau national sur le fronton de l’hôtel de ville de Perpignan."

Ce garçon à qui a quitté l'Algérie à 12 ans (persuadé que c'était son pays) ne pardonne ni n'oublie pas (qu'il fasse attention, il finira par voter Front National!). Cependant son écharpe de maire n'inclut pas qu'il positionne la mairie de Perpignan de tel ou tel manière suivant qu'il pense que l'histoire ou sa mémoire de pied noir soit chagrinée: harki soit qui mal y pense!

En temps que maire, il est représentant de la loi. Et se doit le premier de la respecter! Sans quoi, il ira rejoindre la cohorte de Robert Ménard le maire de Béziers qui a débaptisé la rue "du 19 mars 1962" pour la transformer en rue "Héli de St Marc" résistant mais néanmoins putschiste pro Algérie française.

http://www.leparisien.fr/politique/beziers-la-rue-du-19-mars-1962-debaptisee-nouvelle-polemique-14-03-2015-4603495.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

D'autant qu'il n'a toujours pas renié son attachement à la stèle de l'OAS du cimetière nord :"Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol qui a exprimé plus d’une fois sa sympathie pour la cause de l’Algérie française, n’en démord pas et tente de justifier le maintien de cette stèle en faisant feu de tout bois. "La mémoire des morts est dans les cimetières" a-t-il déclaré dans les médias, argument proche du "il faut laisser les morts reposer en paix" que l’on trouve dans la lettre circulaire que son adjointe Suzy Simon-Nicaise, par ailleurs présidente du Cercle algérianiste, a fait parvenir à plusieurs organisations. La pensée est fort louable, sauf que les morts auxquels la stèle est dédiée ne sont pas enterrés dans le cimetière, et qu’elle n’est donc qu’un cénotaphe élevé à la gloire de tueurs de l’OAS. Madame l’adjointe ajoute dans son courrier "qu’il faut accepter l’histoire de France dans sa globalité avec ses périodes d’ombres et de lumières". comme l'indique un article sur le sujet de la Ligue des droits de l'homme de Toulon:http://ldh-toulon.net/stele-OAS-de-Perpignan-en-finir.html

Le 19 mars Jean-Marc Pujol se sent plus rapatriè que catalan, plus "pied noir" que maire de Perpignan!

Voir aussi:

Perpignan:Drapeaux en berne à la mairie, Jean-Marc Pujol est-il un maire communautariste? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-drapeaux-en-berne-a-la-mairie-jean-marc-pujol-est-il-un-maire-communautariste-par-nicolas-caudevil-116428208.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 21:58
Jimmy Paradis à fait retirer sa vidéo dont il n'assume plus l'interview, voilà ce qui reste
Jimmy Paradis à fait retirer sa vidéo dont il n'assume plus l'interview, voilà ce qui reste

J'ai rencontré Jimmy Paradis, suite à mon interview de (à l'époque) la conseillère générale socialiste Ségolène Neuville. Il m'a contacté par Facebook, se présentant comme prostitué et représentant du syndicat des travailleurs du sexe "Le strass" . Pour m'éclairer sur lui, il m'a transmis un lien d'un reportage de France 3 où il se préparait au maquillage, en tant que prostitué travesti, me signalant aussi ses annonces sur internet à la rubrique "pour un soir". Après plusieurs lapins (https://www.youtube.com/watch?v=9PoSe8xKkww) que je passais à l'attendre en vain, je finis par lui dire que , ne tenant pas plus que ça à cette interview et à perdre plus de temps, je ne souhaitais pas donner suite. Il me rappela en se confondant en excuses, et en assistant pour la faire. Il finit par venir. Se présentant comme "fils de pute", car sa "maman" disait-il exerçait le même métier que lui. Que derrière les bordels du sud, il y avait une forte activité prostitutionnelle à Perpignan, avec des situations sociales graves. Et que "madame Ségolène Neuville ferait bien de s'occuper d'ici, plutôt que de dénoncer ce qui ce passe en Catalogne sud" . Il me contacta souvent, pour parler sur le même sujet. Mais je ne souhaitais pas faire trop d'interview de la même personne sur ce sujet et le transformer en "un consultant" sur ce sujet, à l'instar de Dominique Sistach et d'Alain Tarrius qui font de la recherche et des publications .

La deuxième interview que je lui accordais, et qu'il sollicita avec beaucoup d’insistance, l’a été lorsque la paroisse St Joseph de Perpignan (paroisse très tradi), le pria de quitter la chorale en raison, disait-il, de son homosexualité.

Là encore, il se posait en victime, et se régalait de s'étaler dans les médias locaux comme dans l'indépendant http://www.lindependant.fr/2014/04/25/perpignan-je-suis-repenti-homo-et-l-eglise-m-exclut-de-la-chorale,1875665.php .

Durant les municipales de 2014, Jimmy Paradis s'engage aux côtés de la liste de gauche, avec les têtes de liste Axel Belliard et Jacqueline Amiel-Donat. On le revoit aux actuelles départementales sur la liste dite "des désobéissants", dite "sans étiquette" : Beaucoup de cette liste étaient au coté de la liste Belliard/Amiel-Donat!

Parce que l'un des « désobéissants » m'avait posé un lapin (eh oui, j’en ai tout un clapier) pour une interview (qu'il avait lui-même sollicité) et voyant que Jimmy Paradis y participé, je lui demandais une interview, voulant parler tout de même de cette liste peu classique. Il me répondit, que "oui", avec plaisir. Mais que je ne fasse pas références à ses anciennes activités. Je confimais que oui, sans problèmes, dans la mesure où il n'y avait pas de lien entre les deux. C’est dire si je suis bonne pâte !

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je reçus les jours suivant un mail de mon fournisseur vidéo, signalant qu'à la demande de Jimmy Paradis, ses interviews avaient été retirées parce qu'il les considérait comme sa propriété intellectuelle et comme constituant une atteinte à sa vie privée! Je me suis senti tout d’un coup moins affable envers Jimmy et envers le Paradis.

J'écrivais alors à la page, mais comme les réponses sont produites par des robots, cela peu prendre un certains temps, voir un temps certains.

J'écris alors à Jimmy Paradis, le questionnant sur cette soudaine propriété intellectuelle, qui me répond qu'il ne souhaitait plus étaler "sa vie privée"!

Contrairement, donc à sa première demande d’interview et aux les suivantes, car c'était alors comme représentant d'une activité (la prostitution) qu'il étalait en public sa vie privée et notamment en participant à un reportage de France 3. Il précisait que, désormais il n'assumait plus l'image qu'il avait répandu, parce qu'il pensait qu'elle pouvait "nuire à sa carrière politique", et qu’il voulait en faire disparaître les traces.

Et le droit à l'information des citoyens sur ceux qui sollicitent leurs voies pour un mandat républicain (peu importe lequel d’ailleurs) est-il à passer sous le tapis comme la poussière?

Le bougre, rajoute dans son message qu'il est toujours partant pour une interview!

Le drame de Jimmy, c'est le puits sans fond de son besoin de reconnaissance médiatique, dont il ne veut pas assumer toutes les conséquences! En vrai, ce n’est pas en politicien qu’il se voit, mais en célébrité prompte à réécrire sa substance selon ses envies du moment. Encore faudrait-il que la substance soit là. C’est bien quand on a le talent d’un Bowie, moins convainquant dans d’autres cas

Voir aussi:

Jimmy Paradis, l'ancien prostitué, exclu de son église,parce qu'homosexuel! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/05/jimmy-paradis-l-ancien-prostitue-exclu-de-son-eglise-parce-qu-homosexuel-interview-par-nicolas-caudeville.html

Prostitution: les bordels catalans cachent la forêt de la prostitution perpignanaise! interview de Jimmy Paradis par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-prostitution-les-bordels-catalans-cachent-la-foret-de-la-prostitution-perpignanaise-interview-de-j-113378428.html

Ségoléne Neuville,la prostitution ce n'est pas le "Paradise" interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-segolene-neuville-la-prostitution-ce-n-est-pas-le-paradise-interview-par-nicolas-caudeville-65780666.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES PARODIES Mondeparallèle
commenter cet article
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 10:23
Les élus passent le système demeure! par Nicolas Caudeville

Il y a quelques mois de cela, je discutais avec une élue de la ville. A ma demande d'interview, elle me répondit qu'aux discours ,elle préférait l'action. Je lui demandé aussi pourquoi (parce que déjà à l'époque ) en sus de son mandat municipal (et à l'instar de son binôme masculin) elle était candidate à l'élection départementale? Mon argument qu'avez-vous fait en 1 an de mandat municipal qui justifie que l'on vous souhaite comme conseiller départemental. Pourquoi je voterais pour vous, moi qui suis contre le cumul des mandats? Parce que, me dit-elle, sur un problème précis, je vais changer le règlement des le mois de janvier et vous allez voir la différence...Là, je me dis chic, vivement l'année prochaine pour voir ce qu'on allait voir!

J'ai revu la dite élue sur un marché bio en février (elle faisait sa campagne avec son binôme pour les départementales de mars) .Et je lui demandais "Alors, ce règlement, vous avez réussi à le changer?" "Non, c'est à dire...c'est compliqué...Par contre, je vais changé ça, mais ça coûte cher et ce n'est pas gagné!" Mangeant au restaurant, il y a peu, le patron m'aborde et me parle de cette élue,dont il est proche: "Elle est allé à une réunion sur ce sujet avec des représentants des différents services, ainsi que d'autres élus. Et là on lui a expliqué que certaines implications étant ce qu'elles étaient: rien n'allait changer!"

Je racontais cette anecdote à l'apéro. Ce à quoi mes partenaires de boisson me répondirent que "s'il elle était sincère, elle aurait pu démissionner!" Elle aurait pu oui. Mais elle ne l'a pas fait. Et se présente pour un autre mandat (peut être pense-telle faire plus comme conseillère départementale, que comme conseillère municipale. A moins que cela soit un "cursus honorum" vers de plus hautes ambitions personelles?)

Tout le monde n'est pas Serpico http://fr.wikipedia.org/wiki/Serpico à risquer sa vie pour dénoncer un système!

Voir aussi:

Perpignan/Tri sélectif: on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/08/perpignan-tri-selectif-on-peut-rire-de-tout-mais-pas-avec-n-importe-qui-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan,les marchés: derniers endroits populaires et de sociabilisation(spéciale dédicace à la place Cassanyes).par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/07/perpignan-cassanyes-les-marches-derniers-endroits-populaires-et-de-sociabilisation-speciale-dedicace-a-la-place-cassanyes-par-nicola

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 11:36
LES CHATS D’OSAKA par l'écrivain Henri Lhéritier

Toute sa vie il s’était pris pour un thon rouge à cause de la Méditerranée qu’il aimait tant.
Il chérissait cette mer non pas pour l’eau qui remplissait ses flancs mais pour les terres qui la découpaient. S’extrayant parfois de son banc, sautant au-dessus de ses congénères et contemplant ses rivages, il ressentait une grande fierté de lui appartenir, de rôder, libre et puissant, à l’intérieur de ses lignes brisées, longeant ses plages, heurtant ses promontoires et remontant ses estuaires.
Combien de fois, passant au large de Rome, s’était-il cru César ou kaiser à Trieste, tsar à Sébastopol, sultan à Istanbul, raïs au Caire, Ramsès II à Memphis, négus à Addis-Abeba, bey à Tunis, gouverneur à Alger, tyran à Syracuse, comte à Barcelone, président de la république à Marseille, tous les potentats locaux, les Cléopâtre aux seins d’albâtre, les princes des déserts, et les despotes sanguinaires, défilaient devant lui, il les reconnaissait, il se racontait leur histoire, et il faisait des bonds de joie au-dessus des rouleaux, alors que flottaient encore autour de lui les bois brûlés des batailles passées, Salamine, Lépante, Aboukir, Odessa, et les os blanchis des marins sacrifiés.
Et maintenant, il se trouve là, abandonné.
Il entend encore ce cri de fureur lorsque d’un coup de couteau, on le transperça, devant des faces jaunies, dans cette halle hurlante, vide d’eau et emplie de puanteurs cruelles :
« Nom de Dieu, il est blanc ! »
Il se croyait rouge, il n’était que blanc
Il gît sur ce trottoir où on l’a jeté, blessé à mort, les flancs palpitant encore, séparé des siens qui l’avaient toujours accompagné et qui le sachant différent l’avaient accepté comme un des leurs, sans un reproche, ni la moindre remarque, lui agonisant si loin des horizons qui avaient tenu une telle place dans sa vie, des criques devant lesquelles il croisait, des visages de l’histoire dont cette terre regorgeait, entouré des chats d’Osaka qui lui mangent déjà les ouïes.

Voir aussi:

"OBLOMOV" par l'écrivain Henri Lhéritier

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/03/oblomov-par-l-ecrivain-henri-lheritier.html

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

LES CHATS D’OSAKA par l'écrivain Henri Lhéritier
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans chroniques Henri Lhéritier ARTICLES
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 16:47
Avant-garde:La vidéo de Jean Castex, UMP, maire de Prades, candidat aux départementales!

"Il ne faut jamais avoir 20 ans d'avance" disait Lénine! L'avant garde pour éclairer et guider le peuple ne doit pas se perdre trop loin devant. Jean Castex a peut être commis cette erreur avec cette vidéo de propagande trop art contemporain , qui frise l'esprit canal! A être dans le deuxième degré, on perd la masse au lieu de l'édifier.

Pitch de la vidéo: le candidat Castex déclare sa candidature et là le vidéaste introduit un passage de film américain, où à la base de la NASA, on réagit à la candidature comme par une explosion d'enthousiasme comme à un lancement de fusée réussi...

Le peuple n'est pas prêt pour cela! Il n'est pas prêt pour des slogans trop subtile comme "catalans gagnants", il n'est pas prêt à voir la photo de son Canigou inversé. Le capitaine Némo avait fait ce constat à la fin de 20 000 lieux sous les mers lorsqu'il coule le Nautilus:"Ils ne sont pas prêt!"

Voir aussi:

élection départementale: Sans Louis Aliot dans la campagne, il n'y a pas de leader locale au Front National pour le journaliste Julien Marion! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/03/election-departementale-sans-louis-aliot-dans-la-campagne-il-n-y-a-pas-de-leader-locale-au-front-national-pour-le-journaliste-julien

élection départementale: les politiciens font semblant de faire campagne, je ferai semblant d'aller voter! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/02/election-departementale-les-politiciens-font-semblant-de-faire-campagne-je-ferai-semblant-d-aller-voter-par-nicolas-caudeville.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS ARTICLES
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 16:10
Il occupe le terrain sur la bien nommée place de la victoire!
Il occupe le terrain sur la bien nommée place de la victoire!

And the winer is! Guillaume Géniez des caves Maillol http://www.cavesmaillol.fr/fr/accueil#.VPciZ45j-iw.

Après une campagne flamboyante sur tout son territoire (pas un endroit de son canton, où il n'y ait son affiche), avec son programme politique:manger mieux et boire mieux!Pour un comerce du centre ville... Il a su convaincre une majorité d'amateur. C'est pourquoi par rapport à des concurrents qui faisaient campagne à reculons, pour mieux ensuite une fois élu la faire à l'envers, que Guillaume Géniez obtienne les moyens de ses ambitions!

Voir aussi:

élections départementales: ce serait un canular du Front National! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/02/elections-departementales-ce-serait-un-canular-du-front-national-par-nicolas-caudeville.html

élection départementale: les politiciens font semblant de faire campagne, je ferai semblant d'aller voter! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/02/election-departementale-les-politiciens-font-semblant-de-faire-campagne-je-ferai-semblant-d-aller-voter-par-nicolas-caudeville.html

Une campagne de terrain: il ne lâche rien!
Une campagne de terrain: il ne lâche rien!

Une campagne de terrain: il ne lâche rien!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans PARODIES Mondeparallèle ARTICLES
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 09:59
Chronique moscovite (épisode 12) : La roue de l'Histoire et du T-34‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Idéaliste probe, implacable et chevaleresque, au profil émacié d’inquisiteur, grand front, nez osseux, barbiche rêche, une mine de fatigue et de dureté. Mais le parti avait peu d’hommes de cette trempe ». (Victor Serge, sympa, il parle de moi…)

« Car désormais, dans un monde en proie à la cohue et à la plèbe, la plus haute conquête est l’œuvre d’art ». (André Suarès, Le Condottiere)

Ben même si je ne passe pas, de prime abord pour un esthète vu mon beau métier, qui est tout de même un métier de seigneur/saigneur, je me sens proche de cette citation et je pense que le véritable gentleman, aujourd’hui, je ne te parle pas des post-modernes gavés par la globalisation, euh j’adore le concept, t’es allé en Thaïlande, quel peuple, quelle douceur, non mais la guerre je supporte pas, le racisme non plus et la faim dans le monde itou… (sans en avoir conscience, il est un peu cette cohue et cette plèbe même si sa classe est celle des dominants), se doit d’avoir lu ou de relire ce magnifique livre qui parle d’un temps où l’Homme fut grand (hormis notre révolution, bien sûr), la Renaissance en Italie.

« Nous devons puiser dans différentes périodes historiques tout ce qui est réellement important et précieux. Cette synthèse peut être résumée par la formule ’’foi, justice, solidarité, dignité, grandeur de l’État’’ ». (Kirill, Patriarche de Moscou et de toutes les Russies).

Kirill, un ex du KGB, de ma grandiose maison qui assure le présent et l’avenir de mon glorieux pays. Et l’histoire n’est pas prête de s’arrêter vu que c’est nous, les Russiens, qui tenons la plume et nous ne sommes pas prêts de la lâcher. Bon, dans ce qui dit le petit père Kirill, tu l’auras compris, Blondin ne retient que la grandeur de l’Etat. Et quoi de mieux que nous, les organes, pour assurer et incarner cette grandeur. Le reste, c’est tout juste bon à amuser la galerie et le populo. Si tu t’intéresses à la religion aujourd’hui en Russie, cours voir « Leviathan » de Zviaguintsev, un film qui en dit long sur la Russie d’aujourd’hui, c’est-à-dire libérale, ultra-libérale comme tu aimes…

Quel coquin ce Blondin, il aurait proposé, en marge du G20 (pas le supermarché, le sommet qui sert à rien et te coûte cher) à la Füreur Angela de régler l’affaire de la petite province, l’Ukraine, à la tchétchène. C’est-à-dire en achetant les deux entités agitées, à coup de subvention et d’autonomie. Elle en a été soufflée, la Füreur. Faut nous comprendre, nous les Russiens, nous avons un côté un peu oriental, un peu marchand de tapis, un peu négociant de bazar. Désolé, petit Frantsouz, nous n’avons pas la même culture et je crois que nous résistons tout de même bien à la globalisation même si le mode de consommation est le même mais tout cela, dans le fond, n’est qu’apparence. Les fondamentaux demeurent. Bon, tu vois, tout en haut de la pyramide, que dis-je, du mausolée, il y a Blondin et en bas, il y a tout le reste. Et dans tout ce reste, tu as nos députés, bon ils sont un peu comme les tiens, pas finauds, sensibles aux lobbies, j’en passe. Ben chez, nous, dans le contexte des sanctions et de la crise économique, tu en as certain qui ont trouvé des solutions, des génies. Ils disent au bon peuple : « Mangez moins, utilisez de la betterave en guise de rouge à lèvres, préférez les culottes russes en coton à la délicate lingerie française et rappelez-vous que Dieu met votre foi à l'épreuve. » Alors, je te vois avec ton air narquois, mais cela en dit long sur le pays et sur les mentalités. Cela démontre notre patriotisme. J’en veux pour preuve que peu de Russes se sont rendus à l’étranger pour les fêtes. Normal, chute du rouble oblige, bon sauf pour certains de nos oligarques qui sont allés aux Seychelles ou à Saint-Bart’. Les fonctionnaires (tu te rappelles la chanson de la dernière chronique, de Seminon Slepakov, sur ce fonctionnaire qui a tellement peur qu’il n’arrête pas de voler) ont dû donner l’exemple cette année, ils sont restés dans le pays comme la plupart de leur compatriotes, ils sont allés à Sotchi s’adonner aux joies des sports d’hiver. C’est ça la patriotisme à la russe. Allez, écoute cette chanson sur Paris de Semion Slepakov (https://www.youtube.com/watch?v=9eCvm9YJPXY). C’est l’histoire d’une baba (une bonne femme chez nous) qui dit à son muj (son homme), voir Paris et mourir et lui de lui égrener bons nombres de villes de notre 1 000 fois Sainte Russie où tu peux mourir itou et pour moins cher. La chanson se termine par un « Vperiod Rossiia » (en avant la Russie) et « Parij govno » (Paris, c’est de la merde) et il dit même qu’il veut mourir en Russie !

Tu as le sens de l’Histoire, petit Frantsouz ? Non, je ne crois pas. Tu es perdu dans l’immédiateté, dans le consommable, le rapide et le jetable, c’est ça la postmodernité. Ben, tu vois nous sommes en février et je veux m’arrêter au 4 février. En 1900, j’étais arrêté en raison de mes activités révolutionnaires et mis en prison à Varsovie (tu as la photo), dans une citadelle, pavillon 10.

Mais surtout le 4 février est une date mémorable, en 1945 surtout. C’est la conférence de Yalta !! J’ai pas l’impression que ta presse s’y arrête, sûrement une mémoire sélective ou gommeuse… Cet anniversaire a été l’occasion pour Blondin de participer à une conférence intitulée « Yalta : passé, présent et futur » (y avait un député qui est le petit-fils de Molotov). La conférence avait lieu en Russie, en Crimée, à Yalta au palais Livadia, ancienne résidence d’été de ces pourceaux de Tsars, que nous avons jetés dans les poubelles de l’histoire en 1917. Pour nous, dans le contexte actuel où chacun réécrit l’Histoire à sa façon, vois ces bouffres de Polonais, ces pitres d’Ukrainiens, cet anniversaire est important. Ces salopards minimisent le rôle de la vaillante Armée rouge dans la victoire sur le fascisme. Et Blondin, qui se mue en professeur d’Histoire te donne une leçon à cette occasion en soulignant que malgré des divergences idéologiques profondes, ben le trio de la photo (tu as remarqué, petit Frantsouz, y a pas un Frantsouz sur la photo des vainqueurs qui se partagent le gâteau) a fait un boulot plutôt constructif (ce qui va dans le sens de nos intérêts est forcément constructif) qui a abouti à la fin de la 2èmeguerre mondiale. Mais Blondin, il est fort et le passé lui rappelle le présent et inversement d’ailleurs et il te dit « dommage que les récents événements nous disent le contraire : sous nos yeux, se déroule une campagne de révision du bilan de la 2ème guerre mondiale, diminuant la part de l’Armée rouge dans la victoire. » Blondin, ça l’énerve que les anciens vassaux se mettent à prendre la plume pour écrire et dire n’importe quoi. Et il te dit que Yalta, c’est un modèle de règlement de conflit, y a pas plus clair comme message !!! Mais aujourd’hui, avec qui veux-tu parler ??

L’Histoire, ne l’oublie pas, demeure un enjeu idéologique et politique et Blondin l’a bien compris, alors que vos dirigeants occidentaux, ben, ils sont postmodernes et pas vraiment animés par la grandeur et l’épopée… Y a qu’à voir le procès du gras sodomite qui voulut être roi qui se déroule actuellement chez toi petit Frantsouz, ça passionne les foules… Quelle misère, incapable de voir au-delà du bout de sa queue… Vous en avez des visionnaires par chez vous, dites donc !! Imaginez ce gras sodomite président de votre petite république… Imaginez que le bout de sa queue ait pu guider votre politique étrangère… Je peux te dire qu’il aurait adoré la Russie, ce qui est le cas aujourd’hui puisqu’il y vient fréquemment en tant que membre (tiens…) du conseil de surveillance d’un fonds et d’une banque… Je pense que nous devons avoir les images à la Loubianka… Au moins, Blondin est un ascète, un ascète gourmand !! Je reprendrais bien una fettina d’Ukraine…

Bon, le cessez-le-feu a l’air de tenir, du moins, tout le monde fait semblant d’y croire, surtout les Européens. C’est le jeu, d’abord, il faut dire que la négociation a été un succès, puis le temps passant… Toutes ces histoires me fatiguent, de mon temps, nous serions déjà à Kiev, en train de laver nos bottes dans le Dniepr… Pour me distraire, je suis allé au Musée Pouchkine, non pour voir la magnifique collection des impressionnistes, mais pour aller voir une exposition sur la thématique des Madone à l’enfant depuis les icônes byzantines jusqu’à la Renaissance italienne, le cinquecentao. Tu y avais donc une magnifique Madone de Piero della Francesca, un Bellini, un Cosme Tura. Puis après, j’ai baguenaudé dans le musée, peinture italienne, flamande… Et j’ai vu un drôle de truc. Il y avait là une jolie femme, une étrangère, une Frantsoujenka. La voilà abordé par un jeune Russien, en anglais. Elle lui répond en russe, il est agréablement surpris de constater que cette étrangère ne parle pas que la langue de l’impérialisme. Et le jeune Russien de la questionner : « vous aimez Nicolas Sarkozy ». Elle fait la moue, je la comprends. Et le jeune Russien de lui répondre : « Moi, j’aime Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen ».

Woua ! J’apprends que vous décorez le patron du contre-espionnage marocain. Moi, en tant que professionnel, je trouve ça bien, il mérite. Ce Monsieur protège ses concitoyens et je pense même qu’il échange de substantielles informations avec ses collègues occidentaux sur ces barbus qui causent tant de tracas. Et je pense qu’il peut même rendre service, surtout à toi petit Frantsouz, ou plutôt à des hommes politiques, qui parfois en villégiature au Maroc, se laissent un peu aller en s’adonnant en toute impunité à leurs vices cachés. Tu vois ce que je veux dire ? Bon, mais là n’est pas la question, les gens de ma profession font leur miel de ces failles si humaines, argent, sexe, ego, déviances diverses… C’est du tout bon ! Non, ce qui m’amuse, c’est que toi qui est si prompt à défendre les droits de l’Ôm, ben là, je t’entend pas beaucoup. Tu imagines que vous ayez décoré le patron du contre-espionnage russe (qui le mérite tout autant que son collègue marocain, tchékistes de tous les pays, unissez-vous !), cela aurait donné lieu à de jolis discours indignés et bien-pensants, à de jolies cris d’orfraies, ce dans quoi tu excelles, petit Frantsouz, un peu comme un castrat. Tout est dans le rapport de forces et c’est un domaine dans lequel tu ne brilles pas, un peu comme si tu n’avais rien compris à la marche du monde. Et c’est comme cela que tes élites, ton Grolland and Co., qui se disent porteurs de valeurs, et vas-y que je fasse un fourre-tout république-droits de l’homme…, baisent les babouches des grand bey assis sur des bonbonnes de gaz ou de pétrole ou tentent de leur vendre des armes dernier cri… En fait, vous les Frantsouzy, vous êtes un peuple schizophrène, vous ne vous assumez pas.

Obama, le président de l’Empire du mal, a dit que ce qui distinguait les Etats-Unis de la Russie, c’était la capacité à produire de l’innovation, de l’immatériel, bref la créativité. Eh, nous aussi, nous sommes capables, nous sommes des créatifs. J’en veux pour preuve le nom d’un des bataillons des agités du Donbass, Motorola, qu’il s’appelle. Et qui sait, bientôt un bataillon Google, Apple, tu auras toute la Silicon Valley dans le Donbass !!! Et puis, nous sommes sacrément créatifs, en géographie surtout ! Blague à part, ce que dit Obama est très important. Il n’a justement pas compris que nous étions différents, nous les Russiens. Ben ouais, nous sommes plus dans le concret, nous, c’est des territoires que nous conquérons, voilà tout. Et moi, pauvre naïf, qui croyais qu’aux Etats-Unis tu avais le droit d’être différent…

Allez, je te laisse, petit Frantsouz, je vais en Pologne, pas en T-34 et pas pour laver mes bottes dans la Vistule, tu peux rassurer tes amis polonais vendus aux américains, juste en villégiature, histoire de me remémorer mes origines, visiter Cracovie, la ville Mitteleuropa par excellence, un temps bien révolu, puis Auschwitz, histoire de se souvenir et surtout de ne pas oublier et le musée de l’insurrection (où éclate tout le réalisme politique de Jo le moustachu puisque pendant l’insurrection menée par l’armée de l’intérieur, qui dépendait du gouvernement polonais en exil à Londres, l’Armée rouge n’a pas bougé, faut dire que ces résistants n’étaient pas très collectivistes dans l’âme…). Tu vois c’est ce qui nous caractérise le réalisme, nous nous sommes complètement affranchis de critères moraux, nous avons des intérêts et nous cherchons à nous y tenir, tant pis s’il y a des morts, ce sont des copeaux de l’Histoire, tandis que par chez toi, petit Frantsouz, vous êtes très à cheval sur la morale et vous avez des critères dignes d’une cours de récréation « il est gentil », « il est méchant ». Prends Blondin, il n’est ni gentil, ni méchant, il poursuit ses intérêts personnels et ceux de son pays. Rien à ajouter, circulez. Après tu es d’accord ou pas et alors… « Me ne frego » comme disait les autres dans les années 30 en Italie.

Mais avant de te laisser pour mieux nous retrouver plus tard, un petit retour sur l’assassinat de Boris Nemtsov s’impose.

Pas un mec que j’aurais fréquenté, un libéral, un de ceux qui ont vendu le pays et qui ont bien profité, pas le genre de ma crèche si tu vois ce que je veux dire, ancien vice-Premier ministre de l’Outre alcoolique que vous aduliez en Occident à cette époque. Remarque, je vous comprends, à cette époque, le pays qui était vendu à la découpe vous faisait rire, vous disiez que c’était une démocratie, en fait c’était un bardak (bordel), aujourd’hui qu’il s’exprime et qu’il a des intérêts, ben le même pays vous fait peur. Vous avez oublié qu’à l’époque de l’Outre alcoolique, des assassinats de ce type, tu en avais des dizaines par mois et à peine un entrefilet dans ta presse de révérence… Attention, faut pas imputer l’assassinat de Nemtsov à Blondin comme l’insinue, par des détours pervers, la mauvaise presse occidentale, il y est pour rien et il prend même personnellement le contrôle de l’enquête. Le Nemtsov ne représentait aucune menace pour Blondin. Tu as écouté le discours ambiant des potes de Blondin, « c’est une provocation étrangère »… Ce climat me rappelle des souvenirs, pas toi ?… Les mecs qui ont fait ça sont probablement des types un peu bas du front (national), des nationalistes qui ne supportent pas que le pays soit critiqué et Sali et pour lesquels Nemtsov était un agent de l’étranger à moins que ce ne soit des Russiens qui aient tout perdu dans les années 1990 et qui aient décidé de se venger. Faut dire qu’en ce moment, Blondin et ses séides bourrent le mou du populo sur un pays assiégé, entouré d’ennemis, mais bon, c’est un poil vrai, la Russie est aujourd’hui en guerre et c’est le doux climat délétère d’un pays en guerre. Bon faut reconnaître que Blondin leur a un peu lâché la bride, ben ouais, c’est ça la démocratie, la liberté d’expression et tutti quanti… mais c’est pas lui ! Au fait, Blondin est toujours à 85% d’opinions favorables, alors… Personne ne changera le pays, c’est un pays dur, surtout pour les siens si cela peut te rassurer petit Frantsouz.

Ah, au fait Nicolas, commande-moi le livre de Victor del Arbol ! Moi, je te recommande « La limite de l’oubli » d’Alexandre Lebedev.

Voir les autres chroniques moscovites ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Chronique moscovite (épisode 12) : La roue de l'Histoire et du T-34‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Chronique moscovite (épisode 12) : La roue de l'Histoire et du T-34‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Repost 0
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 13:36
élection départementale: les politiciens font semblant de faire campagne, je ferai semblant d'aller voter! par Nicolas Caudeville

Il parait que dans moins d'un mois,il y a des élections.

Ha bon, on n'a rien vu venir...Oui, ça et là des gens posent sur des affiches, hommes et femmes avec des slogans étranges comme "catalans gagnants" (génial slogan pour une rifle ou "pour le département" Autant d’enthousiasme fait plaisir à voir, mais pour leur défense, les candidats savent qu'avec la nouvelle loi "notre" la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles et la loi relative à la délimitation des régions.,il ne leur reste plus grande marge de manœuvre . Derrière l'arbre de la loi Macron, la forêt de la loi notre . Alors, ils semblent faire semblant d'être intéressant pour être élu. Mais pas de bilan, pas de débats, de projet de territoire: pas d'envie d'avoir envie, juste pour la plupart , la pulsion du cumul de mandats. On nous annonce par sondages non public interposé un raz de marée du Front National: so what, diront les électeurs au second tours . Ce ne sera plus le problème de ceux qui auront décidé de rester chez eux...Le front national n'est le problème que de la classe politique en place, parce qu'il va les remplacer, jusqu'à "l’atterrissage" décrite dans la chute d'un homme, d'un immeuble de 50 étages dans le film "La haine": "jusqu'ici tout va bien!"

Voir aussi:

Élections départementales. Flou dans les compétences des départements

http://www.ouest-france.fr/elections/departementales/elections-departementales-flou-dans-les-competences-des-departements-3203587

"J'aime pas les départementales"

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 15:08
 ITINÉRAIRE D’UN VOYEUR par l'écrivain Henri Lhéritier

C’est comme si elle ne me voyait pas, d’ailleurs comment le pourrait-elle ?
Les surprendre dans leur intimité est mon vice favori.
Par la porte entrebâillée, je l’observe, elle et ses formes rondes, élancée, belle, hiératique, sombre malgré un rayon de soleil venu du jardin, tout animé encore du frémissement des fleurs et des feuilles entre lesquelles il s’est glissé, et qui, sans la toucher ou l’effleurant à peine, donne du relief à ses flancs et des reflets cuivrés à sa robe.
C’est le meilleur du désir ces instants volés tout chargés des mystères qui ne nous sont pas destinés, que pourtant nous faisons aussitôt nôtres, ces moments où le plaisir s’attise sans que l’objet qui va le satisfaire n’en ait conscience, sans qu’il imagine la violence de la passion qu’il est en train de concentrer.
Flottant sous mon nez dont les ailes frémissent, tous les parfums m’environnent déjà, le sentiment d’un corps et d’une chair m’envahit, alors je reconstitue les gestes que je vais faire, la prendre par l’épaule, la pencher doucement, flatter ses rondeurs de ma main, toucher son cul, y glisser mes doigts, m’abreuver à ses humidités, tout est là, je suis en feu.
Elle m’attend, fraîche et dégoulinante.
Allez, j’entre.
Oh, tu sais, je me suis déjà tapé tes cousines, elles ne m’en veulent pas, bien au contraire, elles ont cédé sous mes assauts, aucune goutte n’a été perdue du plaisir qu’elles ont pris et de celui qu’elles m’ont donné, j’ai encore à l’oreille le son cristallin de leur libération, je les ai laissées pantelantes, vidées.
Léoville Poyferré et Léoville Barton, à l’ombre de st. Julien, ont gémi sous l’ardeur de ma langue, tu verras le bonheur que nous allons vivre.
À nous deux, ma garce !
Elle n’a pas jeté un regard vers moi, elle était condamnée à l’amour, mon verre de cristal à la main, mon tire bouchon dressé, je me suis approché de ma bouteille de Léoville Las Cases 1990, elle était prête, je la gardais dans ma cave depuis tant d’années.
Son temps de jeune fille était fini.
Elle allait y passer comme les autres
Je suis un insatiable amant.

Voir aussi:

les autres fait littéraires d'Henri Lhéritier

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Henri Lhéritier
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 12:26
La république n'a rien à faire des communautés! par Nicolas Caudeville

La France n'étant plus la fille aînée de l'église depuis la révolution, elle ne considère plus les habitants comme des sujets, représentants de telle ou telle corporation ou telle ou telle communauté, comme sous l'ancien régime.

La nuit du 4 Août 1789 on été voté l'abolition des privilèges de l'aristocratie et de l'église, qui dans l'ancien régime étaient distingués du tiers-état. En république, comme l'enseigne le "contrat social" de Jean-Jacques Rousseau, là où le citoyen perd de sa liberté personnelle, il la retrouve dans la liberté collective. Aussi, a-t-il en tant que citoyen des droits, parce qu'il rempli face à la république ses devoirs. Le tout étant inscrit dans la loi, qui est, la même pour tous.

Cela étant bien entendu, la république française n'a pas à reconnaître des communautés qui voudraient des droit spécifiques, en tant que tous les citoyens sont égaux devant la loi. Ce qui fait dire au Comte Stanislas de Clermont-Tonnerre (1757-1792) « Il faut tout refuser aux juifs comme nation ; il faut tout leur accorder comme individus ; il faut qu’ils soient citoyens »

Les personnes qui comme Jean Paul Alduy ont utilisé le mot "fraternité" et "laïcité" en en détournant le sens parce qu'ils y avaient des objectifs politiques personnels (il visait avant les émeutes de Perpignan 29 mai 2005 le titre de ministre de la ville), en laissant libre cours aux communautarismes (les îles de l'archipel) n'ont fait que convoquer la désagrégation de notre modèle du "vivre ensemble". Jean-Marc Pujol est le continuateur de cette politique, notamment lorsqu'il fait le "mur des disparus" de la guerre d'Algérie et le musée sans conseil scientifique attenant.

C'est un appel à tout ce qui ne sesentent pas reconnus, la communauté des sourds et des mal-comprenants, les malveillants qu'on appellera pas les aveugles et de tous leurs représentants auto-proclamés qui eux aussi pensent qu'ils peuvent réclamer réparation...Quand tous ces gens là réclament en leur propre nom, qu'ils ne s'étonnent pas alors que le "vivre ensemble" en prend un coup dans sa face. La seule légitimité provient de la citoyenneté. Tout ce qui est réclamé par ailleurs, l'est fait au détriment des citoyens et de la république!

La république n'a rien à faire des communautés!

Voir aussi:

Perpignol 2014: que reste-il du MRC 66? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/03/perpignol-2014-que-reste-il-du-mrc-66-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:Drapeaux en berne à la mairie, Jean-Marc Pujol est-il un maire communautariste? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-drapeaux-en-berne-a-la-mairie-jean-marc-pujol-est-il-un-maire-communautariste-par-nicolas-caudevil-116428208.html

Avant les européennes, réfléchissons avec l'ex directrice de l'ENA Marie-Françoise Bechtel! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/05/avant-les-europeennes-reflechissons-avec-l-ex-directrice-de-l-ena-marie-francoise-bechtel-interview-par-nicolas-caudeville.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article

Articles Récents