Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 15:19

foto2-6307.jpg

Les articles se multiplient autour de la gréve totale des personnels de médipoles, les soutients politiques commence à apparaître, celui d'olivier Amiel pour le MRC et Jean-Vila le maire communiste de Cabestany, commune de la clinique médipole. Jean Vila qui a mis à disposition une salle du centre culturel et les moyens pour imprimer leurs tracts.

foto2-6312.jpg

Mais voilà des nouvelles du front que nous donne une infirmière

"Nous avons rassemblé des représentants de chacun des services afin de faire le point sur les motivations, les inquiétudes et la position des équipes par rapport aux propositions de la direction.  De façon générale et en grande majorité, les salariés refusent de revoir leurs revendications à la baisse estimant qu'ils ont déjà fait beaucoup d'efforts par rapport à leurs requêtes initiales qui étaient, en résumé,une augmentation de la valeur du point de 5% et un 13 ème mois. Mr Hermann et Mr Aulombard, quand à eux, avaient proposé 1% (le minimum obligatoire) et sont passé à 2% échelonnés sur 2 ans... donc 1% par an!!!

Nos revendications à ce jour sont : 3% d'augmentation de la valeur du point, 50 euros net de prime de dimanche et jours fériés, la remise à niveau de la participation aux bénéfices de l'entreprise et l'engagement de la direction de ne plus, à l'avenir, imputer les investissements immobiliers de l'entreprise sur la participation des salariés. La médiation est donc suspendue jusqu'à nouvel ordre. Une campagne de sensibilisation aux autres cliniques ( Notre-Dame et Saint-Pierre) est mise en route et la CFDT fait remonter l'information à toutes les autres cliniques du groupe.

Le point a également été fait, à l'aide d'un conseiller juridique sur les droits des salariés, le paiement des jours de grève, sur la réquisition. Un fond de solidarité a été mis en place par la CGT et en collaboration avec la CFDT. 

Les dons :  Ordre: USD CGT Santé des PO

                Adresse Union locale CGT : USD, CGT SANTE 66

                                                     Bourse du travail

                                                     46, Place Rigaud

                                                      66000 Perpignan

Demain, RV est donné sur le parking du parc des exposition à 10h pour une manifestation jusqu'à la préfecture afin de sensibiliser les citoyens.

 

Pour info, une ASH avec 22 ans d' expérience touche 1130 euros net à temps plein!"

foto2 6299

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 14:12

jo1-copie-1.jpgPhoto 1   Aleix 30 ans en arrière

Au début du mois de mai le journaliste Aleix Renyé evocait dans son blog de El Punt “La 

llesqueta del septentrio” -et ici même- les 30 ans d’existence de Ràdio Arrels, la radio catalane de Perpignan. La naissance de cette radio, dans la foulée des radios libres et pirates du début des années 80, fut capitale pour la langue catalane en Catalogne Nord. Le journalisme professionnel en langue catalane, a Perpignan et tout le département, il a débuté avec Radio Arrels, une de les plus anciennes radios associatives en France. Et le premier journaliste professionnel en langue catalane en Catalogne Nord n’était autre que notre collaborateur  et actuel journaliste de El Punt. 

Les évocations nostalqiques et humoristiques d’Aleix Renyé dans son billet ont donné des idées à la rédaction de France 3 de Perpignan qui ont realisé ce reportage sur les  30 ans d’Arrels.L'Indépendant et Radio France Roussillon feront de même?

http://www.pluzz.fr/jt-local-19-20---pays-catala--2011-06-18-19h15.html

jo2.jpg

Photo 2 equipe actuel de Radio Arrels

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 01:07

gréves3

Gréve à Médipole,Olivier Amiel, le secrétaire régional et élu d'opposition à la mairie de Perpignan du MRC (mouvement républicain et citoyen) prend fait et cause pour le personnel de médipole et du groupe des cliniques détenues par Marcel Herman en général

"Solidarité avec le personnel en grève de la clinique Médipôle à Cabestany

Le système français de santé est en danger, alors qu'il est primordial d'assurer la synthèse républicaine entre excellence médicale et égalité d'accès aux soins.

Au-delà de la crise de l'hôpital public, le secteur privé de la santé connaît des dérives financières qui ne peuvent que nuire à la qualité des conditions de travail des personnels et donc des soins prodigués aux patients.

L'Argent Roi doit avoir ses limites dans le domaine médical.

La puissance publique doit pouvoir imposer une certaine décence entre les profits des actionnaires de groupes médicaux et les conditions de travail du personnel notamment non médecin.

C'est pourquoi la grève du personnel de la clinique Médipôle de Cabestany entamée mardi 14 juin et reconduite à 94% ce samedi 18 juin devrait s'élargir légitimement dans les autres établissements du groupe."

 

 

 

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 16:23

greve.jpg

Ils sont 300 comme les spartiates aux Thermopyles, face à  Marcel Herman patron de toutes les cliniques du département et ses actionnaires. Des hommes et des femmes qui tous les jours travaillent au service des patients, en empathie avec leurs souffrances. Ainsi lorsqu'ils se mettent en grève, ce n'est pas par caprice, ce n'est  pas contrairement aux actionnaires pour s'offrir un quatre quatre de plus. C'est parce que la fin de mois arrive trop souvent bien avant le 30 . Ils ont à subir la hausse du gaz, de l'électricité de l'essence, de la nourriture, payer leurs crédits, pour eux et leurs familles. Que demandent-ils, la réponse par la voix d'une infirmière : « On a démarré les négociations annuelles obligatoires, on a eu deux réunions suite à ces réunions, nos revendications n'ont pas été acceptées, l'augmentation du salaire, l'augmentation du point de 5% qui a été refusée, les primes de dimanche et jours fériés à 50 euros net. La proposition de la direction a été d'augmenter le salaire de 1%, entre temps nous avons appris que notre prime de participation avait diminuée de 2/3. Tous le personnel de la clinique a décidé de se mettre en grève dès mardi lors d'une assemblée générale. Aussi bien, les infirmières, les aides soignantes, les femmes de ménages, la cuisine, la lingerie...A l'heure d'aujourd'hui, les représentants sont en négociation à l'inspection du travail avec messieurs Herman le président du groupe, Olombart le directeur de médipole (et gendre de monsieur Herman Ndlr) et le directeur de la clinique St Pierre (même groupe de clinique NDLR) »

 

Entre temps, on fait des sit-in, des picnics devant la clinique, on fait signer une pétitions aux patients. Les médecins ne se positionnent pas, ni en faveur, ni contre, pris entre le marteau et l'enclume . D'un coté, il ne vont pas se révolter et mordre la main des financiers qui leur permettent notamment de payer leur abonnement au golf . Et d'autre part, comme ils travaillent au quotidien avec le personnel en grève...On a évacué la majorité des patients sur les autres cliniques et l’hôpital, hier vendredi, il en restait encore 29. Pour la nuit et l’hémodialyse,  la direction réquisitionne par voix d'huissier, les infirmières et autres personnels nécessaires. Hier, ce fut plus d'une quarantaine  de réquisitions qui furent apportées directement sur la pelouse de médipole. L'acte d'huissier coûte entre 30 et 40 euros par réquisition apportées.

 

 Hier la négociation a durée plus de 5 heures pour aboutir aux propositions suivantes : « augmentation d'1% au 1er juillet, de 0,5% au 1er septembre, de 0,5% au 1er janvier 2012 imputable à une éventuelle augmentation de 1% en 2012. Tout ça sur la valeur du point. Ensuite, Une augmentation de 10% sur les primes de dimanche et jours fériés en juillet et 10% en septembre. Il est proposé de débloquer une enveloppe EXCEPTIONNELLE de 210000 euros pour rééquilibrer la participation aux bénéfices de l'entreprise qui avait baissée de 2/3. La Direction s'engagerait pour les années suivantes à ce que les investissements immobiliers ne soient pas décomptés de notre participation » Mais après une assemblée générale ce matin samedi, dont les débats ont démontré que ce que la direction donnait d'une main, elle l'étalait suffisamment dans le temps pour que ce ne soit pas signifiant de l'autre, le personnel a  voté à 94% contre ces propositions, ainsi que pour le maintien de la grève !

 

Des rumeurs circulent sur le fait que la clinique Saint Pierre du même groupe se mette en grève dès lundi prochain. En attendant, les grévistes ont le soutien des patients qui savent que la qualité de leurs soins dépend de la qualité de traitement des personnels qui les exécutent, renvoyant ainsi dans les cordes l'argument spécieux de la direction « sur la prise en otage des patients ».

 

Contrairement aux médecins, les financiers qui investissent dans des établissements de santé, n'ont pas prêté le serment d’Hippocrate et  leur devise serait plutôt : « la santé c'est vous qui la vivez ; c'est nous qui en vivons ! »

 

Ne nous y trompons pas, le combat qui se joue à Médipole, n'est pas que le combat de son personnel face à la direction. Mais celui de ceux qui pensent que la valeur du travail est plus forte que la valeur du capital engagé. Et aussi du fait que nos vies valent mieux que leurs profits !

greve2.jpggreves3.jpggreve4.jpggreve-5.jpggreve6.jpggreve7.jpgPhoto0652.jpgPhoto0653.jpg

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 22:40

 

Les ones ens inundant ens unten d’ones” (Gerard Jacquet)

antenes-1024x682.jpg

Ceux qui dans les années 80 et 90 suivaient et écoutaient en catalan le chanteur le plus rock du moment en Catalogne Nord, Gerard Jacquet, (bien avant qu’il ne devienne l’animateur radio bien connu et auteur du best-seller “Le Dico d’aqui”) doivent se rappeler de cette chanson d’où j’ai tiré le titre de cet article. Je tiens à souligner que parmi les divers talents qu’on lui connaît -poète, conteur, homme de radio, compositeur, chanteur (et j’en oublie) - on devrait y ajouter également le pouvoir prémonitoire -tel un oracle du Riberal- puisqu’il annonçait, depuis plus de vingt ans, l'inquiétude de la population pour les ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile. Oracle Jacquet, oui, parce que les téléphones portables n'existaient pas quand il a composé la chanson. Et je me demandé si le four à micro-ondes domestique existait déjà... je pourrais le savoir, mais “tinc la goda” de chercher...

 Bon, ce que je voulais écrire c’était sur ce truc des ondes électromagnétiques des téléphones portables, et leur impact supposé sur notre santé. Évidemment, l'idée m’est venue après avoir entendu de tout et son contraire à Villeneuve de la Raho, après qu’on sache que trois enfants de l’école souffrent d’un cancer. Une école à proximité du château d'eau où il y a 25 antennes relais.. Parmi les voisin du lotissement qui entoure le château d'eau il y aurait également trente personnes convaincues que son mal au cœur, son Alzheimer, aigreurs d’estomac, céphalées et phlébites sont causés par ces antennes. Faut dire que la moyenne d'âge de ces résidents est assez élevé ...Dans le cadre de mon travail j'ai dû écrire quelques articles sur cette question, qu’on peut trouver dans l’édition digital de El Punt et, plus précisément, en consultant l’actualité de Vilanova de Rao.

Je ne savais pas comment aborder la question ici, dans mon blog, sans blesser trop des sensibilités. Parce qu'il dit exactement ce que je voulais dire, je reproduis l'opinion d'Albert Cañellas i Pagès de Sant Andreu de Palomar, exprimé après lecture du dernier de mes articles sur le sujet:

“Dans mon HLM, il y a 3 cas de cancer, et il y a un salon de coiffure au raz de chaussé. Je pense que ça a été démontré que les salons de coiffure provoquent le cancer, et que le salon d’en bas de chez moi doit être fermé.. Nous ne devons pas mettre en danger la vie des gens simplement parce que certains veulent s’enrichir... Et il faut interdire l'aperture des salons de coiffure jusqu'à ce qu'il soit prouvé qu’ils ne causent plus le cancer!”

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 10:14

002AncienneUniversite HD

Alors que partout ailleurs en France à la demande de l'Etat les services d'archives sont mutualisés entre eux pour accroître leurs performances, alors que partout ailleurs en France les archives municipales intègrent les fonds des archives des agglomérations, alors que partout ailleurs en France les collectivités territoriales sont fières de conserver l'identité et de diffuser l'histoire de leur ville, à Perpignan, il en va tout autrement. Ici, on se distingue, on innove, on s’accommode de la loi ! On mutualise les archives... et la bibliothèque!

Ou plutôt non, on détruit le service des archives pour faire rayonner la bibliothèque. Qui pourrait expliquer pourquoi? Sans doute les rédacteurs associés du texte du maire ! 

Sous la superbe, royale, merveilleuse dénomination de "pole de la lecture publique et du patrimoine écrit", derrière un texte ampoulé plein de contradictions -comme dit mon copain qui dit tout et son contraire-, et tellement indécriptable qu'on ne peut que l'imaginer intelligent pour éviter de chercher à tout comprendre, en agitant comme un chiffon rouge devant un taureau une hypothétique subvention de 300 000 E pour la numérisation devant les yeux -médusés!- des élus, le maire n'annonce ni plus ni moins dans son texte de la CTP du 24 juin prochain que le début de la lente agonie de son service d'archives .... qu'il va faire présenter par ses élus culture comme la plus belle chose qui pouvait arriver à ce service. Plus c'est gros, plus ça marche. Mais ne dit-on pas : Timeo danaos et dona ferentes (je crains les grecs et leurs présents)?

Le resserrement qu'il annonce des missions des archives municipales autour des missions régaliennes (comment peut-on resserrer ce qui est, par essence, sans doute pourrait-il l'expliquer, mais ça laisse vraiment rêveur), en élargissant ensuite les missions du bibliothécaire, ça veut dire quoi ? Ca veut dire que les archives ne géreront plus la conservation des documents - la ville pourra donc faire détruire tout ce qu'elle voudra-, ni leur numérisation, et qu'elles n'auront plus aucune action culturelle. Pourtant, comme le rappelle le maire un peu plus loin, il paraît que les missions des archives c'est conserver, classer, communiquer! Ah bon... mais alors il le sait ??? Ca serait pas plus qu'un resserrement, tout ça ? Ca ne relèverait pas plutôt de l'atrophie pure et simple? Et il aurait le droit, comme ça, le maire, d'enlever à l'archiviste, sans les lui enlever tout en les lui enlevant, pratiquement deux de ses missions sur trois ?

Mais bien sûr! Il le prend, et en plus il confirme l'amputation en expliquant que le service des archives municipales de Perpignan va passer de 11 à 5 personnes. A ce sujet, des bruits courent, mais il faut toujours s'en méfier, que la ville de Saint-Cyprien va être submergée de demandes d'embauches. Le maire de cette commune, il sait ce que c'est, lui, le patrimoine écrit et sa conservation!  Dans une très belle démarche patrimoniale, le maire de Saint-Cyprien est en train de créer son service municipal d'archives, il équipe et met son dépôt très correctement aux normes, il a accordé à l'archiviste, qui s'implique à fond, tout le personnel nécessaire, le matériel informatique adéquat, il déploie une réelle politique de formation de agents des archives et sensibilise son administration et ses administrés aux richesses et au respect du patrimoine écrit de sa commune.

A Saint-Cyprien, 4 agents dans le service des archives gèrent 300 mètres de documents. A Perpignan, dans quelques jours, il n'y aura plus que 4 agents pour 3 kilomètres. Toutes les municipalités ne gèrent pas la crise de la même façon, dans les PO! On va pas parler de l'harmonisation des collections prévue par ce pole, parce qu'alors là, mais alors là... On nage en plein surréalisme!  et le mot est faible... Perpignanais, amoureux de l'histoire et du patrimoine de Perpignan, sachez que dans quelques jours, les archives municipales ne seront plus, et que la mémoire de votre ville sera en grand péril... et finira, au mieux, comme les collections de la Casa Pairal Joseph Deloncle (Castillet) et bientôt les collections du Museum, par pourrir, imbibées d'eau, dans des sacs poubelles. Le touriste qui arrive en ce moment à Perpignan a intérêt à être très bourrin. Pas un musée digne de ce nom à visiter!

casa-payral-3.JPGcasa-payral.JPGcasa payral 2

 Les restes de la collection de la casa Payral, stockés dans les entrepots Morer à Perpignan suite à une grosse fuite d'eau, on a conservé les piéces dans des sacs poubelles, ou conservé dans le papier bulle du transport, ce qui ne peut qu'accéler la moisissure!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 00:07

bourquin_alduy_perpinya_2003.jpg

Depuis longtemps ,très longtemps "les" Alduys " père ou fils,ce sont toujours adaptés  aux circonstances. Le père Paul élu en 1959 avec les gaullistes a retourné sa veste plusieurs fois;mais toujours du bon côté!.Conservant le pouvoir malgré quelques tentatives avortées de  Jacques Godfrain(futur ministre),Jacques Farran ou de Claude Barate.Quant au fils Jean Paul,il a débuté troskiste pour terminer Radical (Rouge dehors et blanc à l'intérieur) en passant par la présidence de l'UMP. Reconnaissons aux Alduys un certain savoir faire pour un partage du pouvoir : le Père partageant avec Grégory et Pams (Le célèbre G A P ) et le fils Jean Paul laissant  Bourquin s'occuper du conseil général, pendant que Christian lui laissait le Champ libre sur la ville. Nous passerons sous silence, les coups fourrés , dont furent victimes André Touné (PCF) et Paul Blanc , candidats malheureux à la Présidence du Conseil Général.Nous oublierons aussi, les Municipales de 1993 où Jean Paul roula dans la farine Claude,François et même un certain Jean Marc Pujol

Pour prévoir et comprendre l'avenir, ce retour au passé est nécessaire mais peut-être pas suffisant. En effet d'autre éléments et d'autres facteurs  interviennent pour cette conquête d'un Pouvoir; qui peut procurer chez quelques d'individus, des sensations de dominant,de puissant et parfois de séducteur irrésistible.

Alors ce pacte Bourquino-Alduyste existe-t-il vraiment?  

             Oui il existe. Mais les deux "Dei ex machina" ont de plus en plus de problèmes pour mettre au point leurs  stratégies.Pour écarter le "vieux" Louis Caseilles, le PS aux ordres d'un exclu, a voté pour Campigna l'inconnu d'Argelès;qui n'aura peut-être pas de bulletins de vote!.Pour calmer les envies de candidature de Guy Ilary (l'Homme de Tautavel Sans étiquette) , Président de l'association des Maires, J P Alduy lui aurait proposé un poste de suppléant ; avec la promesse de démissionner à mi-mandat??? Comme il avait fait à la Mairie de Perpignan!... De plus , les deux favoris ont des problèmes personnels;ce qui inquiète les grands électeurs qui seraient prêts a susciter de nouvelles candidatures. On parle de plus en plus de Guy Ilary qui ne peut se satisfaire d'un poste de suppléant.On susurre aussi le nom de Jacqueline Irles, notre charmante députée, qui doit vérifier sa côte de popularité!!....  

         Dans ce Méli-mélo politique un Homme garde le silence. Cet Homme c'est Jean Castex ,apprécié à Prades comme un sage,un homme politique de terrain,sans sectarisme et très proche du peuple . Pourtant Jean ,un gersois qui maîtrise le Catalan, qui est au sommet de l'Etat Français; et que certains ( les 2 Dei ex macina) voudraient faire passer pour un Haut Fonctionnaire hautain et dédaigneux . Le SILENCE  assourdissant du Maire de Prades doit donner le tournis à certains... 

        Harry STOPHANE... 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 13:56

puignau.jpgAlexandre Puignau

Le numéro 3 de la Généralitat de Catalogne Germà Gordo a confié à plusieurs reprises, et l'information a été confirmé par le président de CDC catalunya nord Jordi Véra, l'ouverture mi juin d'un bureau à Perpignan, en dehors de celui de la casa de la Généralitat pour le montage de dossier de projets européens transfrontaliers afin d'accélérer notamment la construction de l'Eurodistrict. Ce bureau sera dirigé par Alexandre Puignau, le maire des Cluses.

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:14

002AncienneUniversite HD

 "Dans le journal L'Indépendant de ce jour, Marie Costa, dans l'interview de Josiane Cabanas concernant les archives, annonce : "Nous suivrons les préconisations de Mme Geneviève Étienne, inspectrice générale des Archives".http://www.lindependant.fr/2011/06/12/les-historiens-et-usagers-des-archives-sont-surpris,29058.php

 Cette phrase, qui sous-entend que la Ville peut se passer de l'avis scientifique et technique de Mme Langé et obtenir directement celui de Mme Etienne, est en parfaite opposition avec la législation en vigueur et entre autres la circulaire du 1er avril 2011 dans laquelle il est précisé que les projets de "mutualisations" des services d'archives sont d'abord validés par l'archiviste départementale avant d'être transmis à l'inspectrice Mme Etienne, circulaire qui de plus n'aborde pas la possibilité d'une mutualisation d'un service d'archives avec une médiathèque mais simplement la mutualisation de services d'archives entre eux."

voir aussi

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-archives-municipales-la-farce-cachee-de-la-mairie-interview-clotilde-ripoull-nicolas-mar-76160241.html

et dans le punt par l'excellent Aleix Renyé

http://www.elpunt.cat/noticia/article/2-societat/5-societat/422514-polemica-pels-arxius-municipals-de-perpinya.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 09:57

logo-mrc66

Suite aux articles parus espectivement dans l'archipel contre attaque(http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-archives-municipales-la-farce-cachee-de-la-mairie-interview-clotilde-ripoull-nicolas-mar-76160241.html) et le punt(http://www.avui.cat/noticia/article/2-societat/5-societat/422514-polemica-pels-arxius-municipals-de-perpinya.html), le MRC66 présent dans l'opposition à la municipalité de Perpignan a réagi"Le Mouvement Républicain et Citoyen demande des « excuses » et des « explications » au sujet du projet municipal de réorganisation des archives.

-       Des excuses, car il était intolérable de la part de Monsieur le Maire lors du Conseil municipal du 16 mars de comparer les intérogations légitimes et fondées de Madame Ripoull avec des dénonciations sous l’occupation…

-       Des explications, car il est inquiétant de voir la municipalité vouloir réduir à peau de chagrin le fonds géré directement par les services des archives (300 mètres au lieu de 3km) qui sont pourtant les seuls compétents en la matière. 11 juin 2011"


Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article