Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 19:41
 Chronique moscovite (épisode 35) :« La paix n’est qu’un accident » (John Rambo) ‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Immense est la foules des imbéciles » (Saint Augustin)

« La paix n’est qu’un accident » (John Rambo)

Salut petit Frantsouz, je te reviens après plus de deux mois de repos bien mérité, tant Moscou est une ville dévorante et puis ce travail… Tchékiste, c’est tout simplement un boulot pas humain, tant il te faut abattre du travail, toujours pour dépasser la norme du Plan et surtout se dépasser soi-même.

Pour me reposer, je suis resté au pays, un peu de Moscou et beaucoup de Nord, j’aime le froid, la région d’Arkhangelsk, les îles Solovki. Tu connais ? Il y a un monastère, du 15ème siècle, qui est devenu un lieu saint de tous ces obscurantistes qui osent croire en une divinité. Mais, surtout, en 1923, c’est devenu le premier camp et comme les moines y étaient déjà, ben, nous les avons fait un peu trimer, parce que ça va bien de vivre aux crochets des gens qui bossent… Tu vois, le tchékiste est porteur d’une forme de justice sociale, je dis bien une forme, hein…

J’ai suivi de loin tous les événements malheureux qui ont traversé ton pays cet été et pour une fois, je me tairais, mais quand même, et dire qu’il y en a en Occident pour dire que la Russie est la principale menace, cela me laisse songeur… Et puis, tu as vu, tes amis américains ont espionné ton président en 2012… Cela me laisse aussi songeur, j’imagine ce qu’auraient hurlé tes chiens de garde si cela avait été les Russes. Tes amis américains ont une drôle conception de l’amitié, après un TAFTA qui initialement était une négociation commerciale destinée à rester secrète et qui va continuer. Tu es bien sûr de tes amis ? Au fait, je vais me permettre de te rappeler ton histoire. Tu te souviens lequel de tes ministres avait ordonné l’arrestation d’espions américains sur le sol frantsouz ? Allez chien de Pavlov, allez éternel jouisseur postmoderne qui a oublié qu’il y a eu un avant… Tu ne vois pas ? Eh bien, c’était entre 1993 et 1995 et le zigue en question, c’était Charles Pasqua…

Je voudrais profiter de cette chronique pour te parler du pays, de la Russie. La Russie n’est pas faite pour les tièdes, elle les vomit, c’est le pays des extrêmes, spatiales, climatiques, économiques et sociales. Passe ton chemin si tu es ami du genre humain ou adhérant PS, ce pays n’est pas pour toi. Il faut en supporter des choses dans ce pays : le climat, la distance et surtout, car je suis resté un authentique bolchevik, les inégalités. Tu as des très riches, une minorité, et des très pauvres, qui souvent cumulent un ou deux, voire trois emplois pour s’en sortir. La mythique classe moyenne, ce n’est pas grand-chose, comme par chez toi dans quelques années. Gaffe, vous allez finir par ressembler socialement à la Russie, qui a été guérie de ses maux communistes par les méthodes des Chicago boys, tu sais cette école libérale, chez nous, ça c’est appelé thérapie de choc. A voir par chez toi…

Je voudrais profiter de cette chronique pour te parler du pays. Tu vois, nous célébrons, chaque 9 mai, la victoire sur l’Allemagne nazie et c’est toujours plus grandiose comme si nous, les Russiens, avions quelque chose à prouver. Ben, j’vais te dire le fond de ma pensée. Si le Russien insiste autant sur la victoire, c’est tout simplement parce qu’il a été défait, et c’était en 1991, une sale défaite, la dégringolade finale, le grand badaboum, le pays découpé, vendu au plus offrant, ce que tu possédais ne valait plus rien le lendemain…

Je vais te rassurer sur le compte du Russien, cet été, j’ai pas mal arpenté mon Moscou, j’ai pris une partie de mes quartiers d’été au parc Gorki. Et qu’y a-t-il au parc Gorky ? Ben des individus, comme en Occident, des citoyens jouisseurs-consommateurs, tout pareil que chez toi, tu devrais te sentir rassuré, le Russien te ressemble, il est postmoderne, il a ses hipsters, ses lieux, ses cafés, ses restaurants, ses magasins hype, son vide… tout comme toi, tout pareil. Quoi ? Ta presse ne t’avait rien dit, tu croyais que la Russie était habitée par 140 millions de Blondin ?

Allez avant de te quitter, je voudrais te parler d’un de tes polémistes, Eric Zemmour. Il a dit que l’armée française se préparait à reconquérir les territoires perdus de la République avec l’aide des Israéliens. Bon, là faut dire, c’est des experts, y s’y connaissent. Mais bon, petit Frantsouz, sois partageux, invite tes copains russiens, tu verras, avec l’expertise qu’ils ont de la Tchétchénie, ils vont tout te remettre au carré, bon après question design des villes, après le passage du Russien, y aura du boulot pour tout relever, mais c’est le résultat qui compte et puis quand le bâtiment va, tout va comme disait MM. Bouygues et Vinci !

Les autres chroniques moscovites ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Chroniques Moscovites chroniques ARTICLES
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 20:02
Le quinoa au shaker pas à la cuillère
Le quinoa au shaker pas à la cuillère

Salut, c’est encore moi Ladislas, faut que je te parle mon vieux, y a urgence, y a le fascisme qui monte, tu le sens, tu te rends compte un peu, non ? D’abord, y a eu le Brexit, puis après, tu imagines Trump à la tête des Etats-Unis et Marine Le Pen en France et puis Poutine en Russie. Et tu paniques même pas ?? Mais la situation est méga grave, tu comprends, tu peux pas rester sans bouger, sans rien faire. C’est l’axe du mal et il se construit sous tes yeux !! Moi, je pousse un cri de révolte, Hoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooouuu !

Tout ça, cette menace, que je sens, c’est quand même la faute des classes populaires. Tu sais, y sont pas bien instruits, y sentent un peu, y z’ont pas toutes leurs dents, y sont mal habillés, ben ouais, y connaissent pas Maje, Kooples, Zadig et Voltaire et puis y mangent mal, de la viande de chez Lidl, des pâtes, des patates, y voyagent pas donc y connaissent pas le monde, y sont jamais allés en Thaïlande ou à Dubaï… Ils sont un peu primaires. Tu te rends compte que cette horde de crétins décérébrés menace notre édifice économique et social mais surtout notre liberté ! J’en viens à me demander s’il faudrait pas rétablir le suffrage censitaire, tu vois, tu paies des impôts, tu votes et si tu n’en paies pas, tant pis pour toi, fallait travailler à l’école, chais pas faire HEC ou l’ENA ! C’est vrai quoi, je paie des impôts, chuis un peu l’actionnaire de l’Etat !! Comme le dit ce philosophe contemprain, Didier Super, « Y en a marre des pauvres ».

Vraiment, j’ai peur. Heureusement, y nous reste Guy Bedos, Renaud et Yannick Noah. Parce que faut te préparer à revivre ce qui s’est passé le 21 avril 2002 !! Je me souviens à cette époque, j’étais étudiant en dernière année à Sciences-Po, je revenais d’un stage aux States chez Lehman Brothers, et j’ai manifesté contre le fascisme, t’vois un peu. T’vois, j’ai pris des risques, chuis devenu résistant, ah ouais. Après Sciences-Po, qui m’a donné le goût du sacrifice pour mon prochain, j’étais alors membre d’une assos’ de lutte contre la faim dans le monde grâce au quinoa, j’ai fait HEC, et là encore, je me suis senti proche de mon prochain, j’ai été membre d’une assos’ défendant notre mère la terre, Gaïa, contre le changement climatique, passque là, chui vachement concerné, j’fais du vélo, je mange bio et j’trie mes déchets. Et aujourd’hui, toujours animé par l’amour de mon prochain, chuis banquier d’affaires, j’arrête pas de travailler, sur des fusions-acquisitions, c’est fou ce que l’amour de mon prochain me fait faire. Les fusions-acquisitions, c’est fait pour aider les ouvriers, mais comme y sont bêtes et pauvres, y comprennent pas ce qu’est la compétitivité et le progrès. Je milite toujours contre le changement climatique et aujourd’hui pour l’accueil des migrants. Passque ce qu’ils vivent, c’est terrible tout de même, t’as vu la Syrie, Alep, les pôôôôvres. Ce Poutine et ce Bachar, c’est vraiment des fascistes. Tu te rends compte quand même, c’est les musulmans les premières victimes du terrorisme, faut pas oublier et faut pas croire ceux qui te disent que en fait, c’est d’abord les chiites, ensuite les chrétiens d’Orient et enfin les Européens. Ce genre de comptabilité macabre, c’est pas pour moi. Allez, je te laisse, j’ai une soirée Sauternes-foie gras dans notre jardin de quartier où je suis maître-composteur. Trop dur ce monde avec du gluten, ouais, trop dur…

Chronique d'un citoyen concerné (1): Rivesaltes, mieux qu'un muscat, un mémorial! par Lasdilas C

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/08/chronique-d-un-citoyen-engage-1-par-lasdilas-c.html

Repost 0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 22:49
Michel Rocard, son vrai nom , c'est Fantomas!
Michel Rocard, son vrai nom , c'est Fantomas!

Et voilà, encore un scoop et une révélation dut au procès de Jérôme Cahuzac, qui n'est que l'homme qui cache la forêt de l'histoire parallèle de la France.Carole Delga, la présidente de la région OCCitanie, n'aurait pris la décision de ce nom qu'à la demande de Michel Rocard. L'inventeur de la seconde gauche, le Poulidor de François Mitterrand emporte ses secrets dans la tombe. On parle aussi de lui cependant quant à une prochaine révélation sur l'assassin de Kennedy ! Comme toujours, la vérité est tailleur (Channel)!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans PARODIES Mondeparallèle catalans ARTICLES
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 21:47
OCCITANIE: les kings de l'économie n'ont rien à foutre, en grau, qu'y ait du catalan dedans! par Nicolas Caudeville

"Le milieu économique s'agace de la "bataille" pour le nom de la région et préférerait une bataille pour l'emploi. Alors qu'une nouvelle manifestation est programmée samedi et que la secrétaire d'État Ségolène Neuville vole au secours de "Pays catalan", se disant "blessée" par le choix du nom "Occitanie", le monde économique local s'agace."

Nous indique l'indépendant dans un article d'aujourd'hui http://www.lindependant.fr/2016/09/06/economie-le-nom-de-la-region-un-sujet-secondaire-532-000-chomeurs-en-occitanie,2252880.php

à cela ils rajoutent

"Hier, en marge d'une rencontre avec le président du Conseil économique et social régional (lire ci-dessous), le président de la CCI régionale Bernard Fourcade et le premier adjoint perpignanais Romain Grau ont clairement manifesté leur agacement. "S'il y a bien un sujet secondaire en ce moment, c'est le nom de la région ! On s'en moque !, a ainsi lâché Romain Grau. Le vrai sujet c'est : on crée des emplois ou pas ? On fait venir des entreprises ou pas ? Moi, en tant que politique, c'est là-dessus que je demande à être jugé"

En Gros, en gras et Grau cela veut dire, on va pas se fâcher avec la région et se priver de subventions régionales pour un nom à la con et un peuple qui n'existe plus. Et nous parlez pas de culture et encore moins d'identité : quand on nous parle de culture, on sort nos bétonnières et notre seul identité, c'est le fric (parce que le fric c'est chic)!

Toujours la vieille rengaine de ceux "qui que si" , y feraient vachement de choses!

C'est messieurs du "milieu économique" qui squattent le territoire d'ici depuis un certains n'ont pas fait monts et merveilles en la matière, si ce n'est continuait à s'enrichir avec la vieille stratégie de "l'économie de la rente" que décrivait déjà il y a plus de 20 l'économiste Henri Solens

"essai sur l'économie des Pyrénées-Orientales" (Le Publicateur, 1993). Ce traité d'économie régionale nous révélait scientifiquement ce que beaucoup murmuraient : hier comme aujourd'hui, la culture économique des Pyrénées-Orientales se fonde sur la rente, qui domine tant le système productif que la gestion de la force de travail. L'objectif, au travers du thème choisi , clientèle et rentes est, sur la base de l'enquête statistique proposée par Henri Solans, de reprendre cette étude, vingt ans après, pour tenter d'investir ce territoire tel qu'il s'est développé, ou pour être plus précis, tel qu'il est resté économiquement en l'état, et sociologiquement pour constater ce qu'il en reste. L'idée centrale que nous retenons de cet espace roussillonnais se fixe dans ce paradoxe qui en fait simultanément un lieu perdu de la modernité nationale et un lieu exemplaire

de son développement mondial. Perpignan et ses alentours, abandonnés au sud de nulle part, se trouvent en rupture du territoire national, tant en terme économique que social, et constituent un espace singulier de la mondialisation des flux financiers et humains. La ville est donc un laboratoire économique et social de la récession française, un lieu social exemplaire de la débrouillardise, un espace de négoces singuliers, l'un des centres de passage de tous les commerces. Le monde entier se soumet à la loi du marché, Perpignan vit encore de ses rentes. Partout, la politique ne peut rien, ici, elle dit tout. L'individualisme fait oeuvre, ici, les communautés fleurissent. Bref, vous l'avez compris nous tenons là un espace où la circulation du spécifique et de l'universel n'est pas plus maîtrisée qu'ailleurs, mais où son ralentissement, résultant de son inversion et du rétropédalage constant de ces élites, permet de la visualiser, au moins quelques instants."

https://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/sistach-dominique/voir-perpignan-d-ici-et-d-ailleurs-clienteles-et-rentes,60127577.aspx#product-details-and-summary

Bref, ils ont besoin de l'argent public, encore et encore, et dans ce cas précis celui de la région parce qu'il ne sont pas foutu de développer des entreprises et emplois par leur propre force . Ils sont pour le libéralisme soutenu par l'économie public: les risques pour les contribuables et les bénéfices pour eux. A ce titre ils sont prêts à vendre le nom, le titre, le sous-titre de l'identité locale pour un plats de saucisses lentilles Toulousaine!

Pour les "partenaires économiques" d'ici, ils voient en Carole Delga, une partenaire particulière!

Voir aussi:

France 2, envoyé spécial à l'agglo de Perpignan: Alduy, Romain Grau et cie tombent le masque! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-france-2-envoye-special-a-l-agglo-de-perpignan-alduy-romain-et-cie-tombe-le-masque-par-nicolas-c-121242661.html

Perpignan: où sont passées les délégations renforcées de Romain Grau?par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/05/perpignan-ou-sont-passees-les-delegations-renforcees-de-romain-grau-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: où sont passées les délégations renforcées de Romain Grau?par Nicolas Caudeville

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 18:09
La rentrée des classes et la lutte perdent leur latin! par Nicolas Caudeville

Avec la réforme de l'enseignement voulu par Vincent Peillon et appliqué par Najat Vallaud Belkacem, voilà que l'enseignement du latin et du grec disparaissent.

Vous me direz, ces deux langues étant mortes, autant les ranger dans leurs cercueils respectifs Mais "o tempora, o mores" , à force de laisser parler les imbéciles, ils se persuadent qu'ils sont légitimes. Ainsi, ce qui eut été impensable avant, est possible désormais. Par choix politique, on nivelle pas le bas et on liquide l'élitisme pour tous au profit de celui pour certains.

Ainsi désormais, les pauvres n'auront plus la possibilité de s'inscrire dans des classes épargnés par la décadence généralisée de l'éducation nationale. Ce qui jusqu'à présent,leur permettait d'échapper à la médiocrité d'un destin de classe.Pour les pauvres, il ne reste désormais plus que la miséricorde pour les pendre!

Cependant, il y a toujours des petits village gaulois pour résister, même pour le latin!

Un calendrier pour défendre l’enseignement des langues anciennes.

Un petit groupe d’amoureux des langues anciennes venus des quatre coins de la France, réunis par les réseaux sociaux, a décidé de défendre avec humour le latin et le grec, menacés de disparition par la réforme du collège 2016. Ils vous proposent ainsi un superbe calendrier scolaire de septembre 2015 à août 2016, dans lequel ils se sont mis en scène sous les traits des déesses et dieux grecs de l’Olympe.

"

Les défenseurs des langues anciennes ont été traités par le mépris, humiliés.

Le travail des professeurs de lettres classiques a été complètement dévalorisé par leur ministre de tutelle.

Humour et autodérision sont les maîtres mots de ce calendrier, qui imite, parodie ou détourne souvent la statuaire antique bien connue, avec des clins d’œil à l’actualité : que pensent, en effet, les Immortels de la disparition de l’enseignement de leur langue et de leur civilisation ?

Au-delà de la défense des langues anciennes, c'est pour un système éducatif de qualitéque nous nous battons. Cette initiative, qui réunit des professeurs de lettres classiques, mais aussi de physique-chimie, de musique, de lettres modernes, d’histoire, d'arts plastiques et des étudiants, est à but non lucratif."

https://fr.ulule.com/calendrierdesimmortels/

S'il ne fallait qu'un seul argument pour sauver le latin!

Comment peut-on dire qu'une langue est morte lorsqu'elle contient le mot cunnilingus?

Voir aussi:

Société: les langues anciennes, comme le latin, le catalan, ont-elle un futur? Interview Olivier Rimbault par Nicolas Caudeville

Société: les langues anciennes, comme le latin, le catalan, ont-elle un futur? Interview Olivier Rimbault par Nicolas Caudeville

Perpignan,Librairie Torcatis:Conférence sur les langues anciennes avec Olivier Rimbault

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-librairie-torcatis-conference-sur-les-langues-anciennes-avec-olivier-rimbault-108024113.html

La rentrée des classes et la lutte perdent leur latin! par Nicolas Caudeville
La rentrée des classes et la lutte perdent leur latin! par Nicolas Caudeville
La rentrée des classes et la lutte perdent leur latin! par Nicolas Caudeville
La rentrée des classes et la lutte perdent leur latin! par Nicolas Caudeville
La rentrée des classes et la lutte perdent leur latin! par Nicolas Caudeville
La rentrée des classes et la lutte perdent leur latin! par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 17:31
dessin Théo Villacéque
dessin Théo Villacéque

"La Présidente de la nouvelle région Carole Delga était à Perpignan pour s'entretenir avec le groupe Al Chemist qui symbolise le mécontentement catalan sur le choix du nom Occitanie. Pour Carole Delga, un retour en arrière n'est pas possible alors elle vante les atouts du pays catalan."

Nous raconte France-Bleu Roussillon sur sa page toile https://www.francebleu.fr/infos/politique/carole-delga-je-respecte-profondement-les-catalans-1472061647 (enfin web) qui a eu l'insigne honneur de recevoir la présidente de l'Occitanie dans ses studios, celle-ci s'étant prêtée au jeu de l'interview (pas forcément à celui de la vérité, puisque Patrick Sabatier n'était pas présent!)

"​J'entends cette inquiétude par rapport à la culture catalane, à l'identité catalane. Je voulais vraiment rencontrer le groupe Al Chemists pour leur expliquer le processus du choix du nom mais aussi pour démontrer la volonté de la Région d'accompagner la culture catalane et son développement."

Ne t'inquiètes pas Carole de notre inquiétude quant à la culture catalane, on ne se s'inquiète plus de ce qui est mort et repose. Nous voulons juste que sur la pierre tombale soit inscrit notre non, tant il est est sûr que cette grande région Occitanie sera notre mort...

Tu l'as senti toi-même, lorsque ton choix de représentants culturels s'est porté sur ce phare la pensée locale qu'est ce groupe "Al Chemist"

Tu parles aussi de développement d'ici, avec des accents de difficultés comme si tu parler d'un enfant retardé, puisque qu'on doit "l'accompagner". C'est qu'ici on titube et pas qu'à cause du vin: il faut nous soutenir!

Tu annonces même qu'avec ta baguette magique à subvention tu vas créer "un office public de la langue catalane", est-ce que ça se cuisine aussi à la sauce aigre-douce et quelques câpres, comme la langue de bœuf et qui placera-t-on pour digérer tout ça? Je peux te donner le nom de quelques catalanistes qui se feront un plaisir de l'avaler.

Et aussi un "contrat d'avenir", bonne idée pour nous faire oublier notre passé!

J'apprends encore, que tu respectes les catalans (qu'est ce que ça serait si ce n'était pas le cas!).

Avant lorsqu'un mari disait qu'il respectait sa femme, on comprenait confusément qu'il ne la touchait plus parce que le désir n'était plus là.

C'est qu'à Toulouse, on fabrique des avions et des fusées, c'est dire qu'on prend de la hauteur...alors pour un territoire qu'on ne connait que par sa météo ou ses faits divers...

Bref, à cette rencontre manquait "une culture territoriale" , une vision perspective et prospective. Mais les fiches ne te sont pas encore, à ce jour rédigées.

Ne t'inquiètes pas les catalans ne sont plus ce qu'ils étaient, même pas en rugby. Et puis tu n'es pas la seule à n'avoir aucune vision pour ce territoire, nos propres élus recevrons bientôt chacun un chien guide...

Voir aussi:

Occitanie: la présidente Carole Delga veut rencontrer le chanteur du groupe Al Chemist, la fête de l'insignifiance signifiée II! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/08/occitanie-la-presidente-carole-delga-veut-rencontrer-le-chanteur-du-groupe-al-chemist-la-fete-de-l-insignifiance-signifiee-ii-par-ni#ob

Panneau Perpignan la catalane: la fête de l'insignifiance signifiée! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/08/panneau-perpignan-la-catalane-la-fete-de-l-insignifiance-signifiee-par-nicolas-caudeville.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 22:22
Occitanie: la présidente Carole Delga veut rencontrer le chanteur du groupe Al Chemist, la fête de l'insignifiance signifiée II! par Nicolas Caudeville

Le nom de la nouvelle grande région (sans mention de traces ni de cacahuètes, ni de catalans) glisse au cœur de l'été en guerres qui tiennent plus des guerres picrocholines que de la saga de Tyrant lo blanc . Jugez plutôt en réponse à l'affront toulousain, les catalans n'ont pas levé une armée pour aller incendier, piller, violer comme les conquérants du nord ont pu faire au sac de Béziers durant la croisade des albigeois criant la fameuse phrase du légat du pape "tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens!"

Une centaine de catalanistes a pris le maquis à Montoriol, ont agité quelques drapeaux catalans, (les plus audacieux avait une étoile dessus, signe d’indépendantisme!) et ont fait des discours sur une jeep américaine, des maires ont fait des panneaux pays catalans, et un avion a même inscrit en panache de fumée le mot catalan dans le ciel catalan (malheureusement trop loin pour que les toulousains le vissent...) .

Là-dessus un groupe de balloche locale, plus habitués à vanter les mérites des filles de la Junquéra que de faire de la prose militante, se fend d'une chanson qui n'a rien du vengeur "bon cop de fals" des segadors, ni du lyrisme de la Varsovienne https://www.youtube.com/watch?v=7yirVpYlyVs, mais qui explique que le catalan n'est pas occitan, c'est trop pas pareil et que quand même faudrait pas abuser Hé HO!

Mais dans la chaleur de l'été et à force de pastis, la chanson "Occéxit" des Al Chemist https://www.youtube.com/watch?v=tm44NT2RZGo fait un carton!

Alors, dans un moment sur-réaliste le cabinet de Carole Delga, présidente de la nouvelle grande grande région Occitanie appelle le chanteur du groupe pour lui signifier que celle-ci veut le rencontrer .
Foi de catalan, on a bien senti que cette fois-ci, l'ogresse toulousaine nous prenait au sérieux et qu'on n'aurait pas à faire dans cette rencontre à un dîner de con (que le chanteur des Al Chemist n'oublie cependant pas son Castillet en allumettes et un paquet de rousquille!)

Un grand moment d'histoire se prépare qui restera dans les ivres d'histoires, enfin de coloriages! Nous nous apprêtons de pieds fermes à retrouver notre fierté sang et or!

Quant à moi, je retourne cultiver mon jardin en écoutant les Béruriers Noirs! Salut à toi!

https://www.youtube.com/watch?v=X75ce-CAorU

Voir aussi:

Panneau Perpignan la catalane: la fête de l'insignifiance signifiée! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/08/panneau-perpignan-la-catalane-la-fete-de-l-insignifiance-signifiee-par-nicolas-caudeville.html

Occitanie: les delgats collatéraux de lady delgaga! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/07/occitanie-les-delgats-collateraux-de-lady-delgagat-par-nicolas-caudeville.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 15:38
"Discrétion" : musulmans prenez exemple sur les catalans du nord! par Nicolas Caudeville

La figure républicaine et laïque ex président du parti "Mouvement républicain et citoyen" pressenti par François Hollande comme futur président de la fondation de l'islam de France,Jean-Pierre Chevènement a appelé, dans un entretien accordé au Parisien lundi 15 août, les musulmans de France à faire preuve de "discrétion".

Une polémique a tout de suite explosé sur la notion de "discrétion", l'accusant au passage de vouloir faire disparaître l'islam de l'espace public #discrimination, #islamophobie #lameilleuredéfencestlattaque...

Mais pour approcher cette notion qui pour certains pourrait paraître ambiguë, voir équivoque de "discrétion" prenons l'exemple des catalans français.

Alors que peuple historique du Roussillon et autres hauts cantons qui forment les Pyrénées-Orientales en est l'âme historique, il a la pudeur de considérer sa langue comme désuète et de ne plus posséder de celle-ci que "l'aççant" , d'ailleurs la meilleure preuve est la plupart des messes se font en français et quelquefois en latin (langue de l'ancien envahisseur) .

Le catalan s'habille comme tous les français, il ne porte aucun signe distinctif sur lui qui permette de signifier qu'il est comme disent les américains un "native". Sur France Bleu Roussillon, 40% des programmes proviennent de Paris et ne sont diffusés que que 2 à 3 titres de musique locale.

Il ne lui est accordé aucun jour férié particulier pour vénérer ses anciens dieux et saints (même pas la Sant Jordi). Il est plus facile de trouver une pizzeria ou un resto chinois qu'un resto proposant de la gastronomie issue du cru (Les restos dit d'ici proposent des tapas à l'andalouse qu'ils veulent faire passer pour "typiques!")

Bref à part quelques poussées folkloriques constituées de noms de rues, de panneaux inscrit "pays catalan" en français , de drapeau sang et or et larmes, le catalan a su rendre sa culture à l'état...de folklore .

Car ils ont su faire de la "discrétion" un mode de vie!

Car la République est un Dieu jaloux:

la république ne reconnait que la république

Rien pour le catalan en tant que peuple, tout pour le catalan en tant que citoyen

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES catalans
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 14:26
Comment la distribution de friandise gâte la république...
Comment la distribution de friandise gâte la république...

Une tradition catalane et qui est un marqueur identitaire dans les Pyrénées-Orientales , plus que la sardane et la langue catalane, c'est le clientélisme.

C'est un mode de "gouvernance" politique qui pense qu'il vaut mieux privilégier des représentants auto-proclamés en général cachés derrière le petit doit d'associations, en les subventionnant, plutôt que d'agir pour l'intérêt général.

Car en plus du fléaux dit de l'individualisme (qui est un savant mélange d'égoïsme et de nombrilisme) se fixe celui des intérêts dit communautaire (les philatélistes, les véliplanchistes...) qui disent représenter au-delà de leurs activités un poids politique qui va se retranscrire dans les urnes. Ainsi, pour l'élu (qui compte bien y être à nouveau) , il semble plus simple de financer des associations dite "représentatives" (toujours au nom de "l'intérêt général") que de convaincre chaque citoyen que sa politique va pour le bien être de tous!

Le clientélisme fait qu'on ne demande pas des choses pour tous, mais des avantages en particuliers qui empiètent sur le droit et les libertés de tous.

Pour "faire société" il ne faut pas que les uns débordent sur les autres!

La république considère en théorie l'égalité face à la loi . Dans sa pratique c'est la faiblesse des élus face à ceux qui sont devenus leurs clients qui augmentent les frictions sociales. Et à termes la déconstruction de ce qui "fait la société" .

Comment le clientélisme prépare la guerre civile...

A force de différence de traitement, des parties de la population vont se sentir lésées. Et ne plus regarder les institutions dirigeantes comme arbitre de l'intérêt général, mais comme soutient d'intérêts particuliers ou communautaires et se constitueront eux-même comme arbitres et protecteurs de leurs propres intérêts. A ce moment là interviendront les affrontements et le chaos. Et ceux-là même qui, à force de temps, auront installé cette situation feront semblant de ne pas comprendre, comment nous en serons arrivés là...

Là encore, comme le disait Arthur Koestler "Toute chose cesse d'être drôle à partir du moment où, elle s'assoit sur vous!"

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 14:58
Jean-Marc Pujol le maire grand format déambuloscope, 'impressionnant ballet mécanique' ! par Nicolas Caudeville

Dans le programme des jeudis de Perpignan, on trouve cette étonnante annonce entre cri de vérité et langage crypté selon qu'on le prenne du coté d'un reflet ou d'un autre de l'énonciation du texte .

Dans un premier temps, on pourrait prendre le texte pour ce qu'il se veut être: l'annonce d'une attraction déambulatoire, voir péripatétienne des "jeudis de Perpignan ordonnée par le Thierry Meier d'entre nous , dont le départ a été donné par le maire de Perpignan Jean-Marc Pujol. D'un autre coté, comme disait Bertold Brecht "seule la mort est pour rien, tout le reste se paie!" , donc en déduire que, l'action du maire de donner le départ d'une attraction déambulatoire signifie qu'il fait acte de présence dans la ville où il a la charge de premier magistrat (là où on l'accuse de goûter la plupart du temps aux plaisirs épicés de la mare à sketch!) et participe se faisant aux liesses populaires "des jeudis" .

Un troisième regard (pas forcément celui du troisième oeil ...) serait de considérer que tout l'intitulé du message concerne Jean-Marc Pujol

A savoir que "Jean-Marc Pujol maire de Perpignan" soit à lui tout seul , "un grand ballet mécanique" à classer dans la catégorie " grand format déambuloscopie" qui aurait comme une assonance cognitive avec le mot andoscopie:"

L'endoscopie est une méthode d'exploration et d'imagerie médicale ou industrielle qui permet de visualiser l'intérieur (endon en grec) de conduits ou de cavités inaccessibles à l'œil. L'endoscope est composé d'un tube optique muni d'un système d'éclairage. ou la coloscopie :" sorte de documentaire sur nos vies intérieures

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article