Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 11:23

univer.JPG

Communiqué de l'intersyndicale de l'Université de Perpignan

(syndicats de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche des Fédérations CFDT, CGT, FSU, UNSA)

 

L'Assemblée Générale réunie à l'appel de l'intersyndicale a adopté l'action de mobilisation suivante contre la « réforme » des retraites 

pour la journée du vendredi 22 octobre :

Débrayage d'une heure dans l'ensemble des catégories de personnels de l'UPVD pour un " sit in " de 11 heures à 12 heures devant l'entrée 

de l'Université sur l'avenue Paul Alduy. La communauté universitaire de l'UPVD fera connaître son opposition à la « réforme » actuelle de 

la retraite tant dans sa méthode que dans son contenu. Elle se joindra aux nombreux appels à la suspension ou au retrait de cette réforme 

afin que soient enfin ouverts des négociations.

Une conférence de presse est proposée à 11 heures 45 sur le point de rassemblement des personnels de l'Université.

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 17:29

guillaume-sarkozy-le-post-fr.jpg






Le site d’information Médiapart affirme jeudi 14 octobre que la réforme des retraites pourrait favoriser les intérêts du groupe Malakoff Médéric, dont le délégué général n’est autre que Guillaume Sarkozy, le frère du chef de l’Etat.

Selon Médiapart, la réforme "va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition" et sera donc "propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près". Parmi les opérateurs privés d’ores et déjà sur les rangs, figure le groupe Malakoff Médéric.

Des alliés puissants

"Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille", écrit Médiapart, "l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation". Le site ajoute : "Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l’occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile."

"Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de l’Elysée", écrit Médiapart. En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d’Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée.

En outre, la Caisse des dépôts gère le Fonds de réserve des retraites. "Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation?", demande Médiapart. "Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l’Etat?"

L’enjeu n’est pas mince. Le marché pourrait représenter "40 à 100 milliards d’euros" : en fonction de l’aspect final de la réforme, les Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du taux de remplacement, c’est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Médiapart publie notamment un "business plan" confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marche de "17%" d’ici dix ans.


Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 10:24

buvard.

Les emplois-buvard*

 

Les anthropologues ont souligné à l'envi que le pourtour de la Méditerranée est marqué par une tradition clientéliste bien établie. La pratique consacrée consiste à dépasser les aléas et les vicissitudes des clivages politiques en se constituant un matelas de voix qui soit acquis en toutes circonstances électorales, un apport a priori qui assure d'obtenir à coup sûr des majorités dans toutes les situations politiques. Les célèbres emplois municipaux (plus généralement des collectivités territoriales) sont les emblèmes consacrés de cette tradition vécue par beaucoup comme une fatalité. Une tradition qui n'est pas sans conséquences … on peut le constater sous nos fenêtres…

 

 

D'abord c'est mieux que le chômage …

 

Ces emplois, quel que soit le jugement moral que l'on porte sur les conditions de leur attribution doivent être considérés en tenant compte de leurs effets pratiques c'est-à-dire comme une sorte de traitement social du chômage spécifique à la région. En répondant à une nécessité sociale habituellement couverte par les prestations sociales, ils trouvent une justification en contribuant objectivement à l'absorption de la pauvreté et au maintien de pans entiers de la société dans le secteur protégé. D'où leur qualification d'emplois-buvard. Du point de vue comptable ils génèrent un transfert de charges du contribuable national vers le contribuable local. Le pouvoir local a tout loisir d'en fixer le niveau en fonction des difficultés prévisibles des échéances électorales. Il n'est pas rare que celles-ci soient précédées de recrutements massifs. Plus le doute plane sur le maintien du pouvoir en place plus on recrute …

 

Des dynasties municipales élargies

 

La notion de dynastie prévaut souvent au niveau du pouvoir municipal. "Maire de père en fils", Perpignan connait cette chanson et la cohorte des employés municipaux qui collaborent à son maintien n'est pas étrangère à son maintien. On peut même observer une amusante résonnance entre la dynastie du sommet et le renouvellement de la cohorte des emplois municipaux au sein de certaines familles ou le fils ou la fille héritent de l'emploi du père ou de la mère avec des extensions fréquentes aux parents et alliés. Les familles nombreuses sont particulièrement recherchées car elles maximisent l'investissement. La reconnaissance du ventre se transmet de génération en génération et dans ces familles on ne fait pas de politique ou plutôt on fait exclusivement celle de l'élu en place, de quelque étiquette qu'il soit. On fait aussi sa campagne et on lui fait la claque au moment des vœux de fin d'année…

 

Pléthore et incompétence

 

Certes si on est rentré dans une collectivité territoriale avec un diplôme de beau-frère on n'est pas le plus qualifié a priori pour toutes sortes d'emplois. Heureusement il peut advenir que le contraire soit vrai et que la bonne volonté et la formation sur le tas produisent leurs effets. Cependant la qualité générale du service en pâtit et surtout on reste loin de l'optimum en traînant des pesanteurs rédhibitoires qui plombent durablement les budgets. Car pour un beau-frère incompétent recruté il faudra obligatoirement recruter une personne compétente pour faire le boulot …

 

*cette heureuse expression m'a été suggérée par Nicolas Caudeville

 

 

Robert Marty

Blog "Signes du temps, enquêtes sur le sens commun" : http://robertmarty.unblog.fr/ 

Tous sites personnels :http://perso.numericable.fr/robert.marty/index.htm

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 23:39

Les travaux de la place Cassanyes sont-ils illégaux ?

olivier amiel

Au-delà de l'inopportunité sociale et économique des travaux de la place Cassanyes (avec notamment la destruction définitive des baraques) qui méprisent un projet issu d'une concertation entre riverains, commerçants et élus... Ils pourraient être illégaux.

 En effet, par courrier en date du 7 juin, j'ai demandé au Préfet de me fournir une copie de l'Autorisation Spéciale de Travaux de l'Architecte des Bâtiments de France et du dossier correspondant. Dans un secteur sauvegardé comme le Centre historique perpignanais, le dossier doit obligatoirement être transmis pour avis.

 Ma demande étant restée lettre morte, j'ai saisi la Commission d'Accès aux Documents Administratifs (CADA) qui lors de sa séance du 23 septembre a émis un avis favorable concernant ma requête, la Préfecture étant enjointe de me transmettre le dossier, si tant est qu'il existe...

 Car, de deux choses l'une : si l'Architecte des Bâtiments de France a été saisi, mais a gardé le silence à l'expiration du délai d'un mois, les travaux sont légaux. Cependant, s'il n'a pas été saisi, les travaux sont illégaux.

 

À suivre...

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 14:53

Numériserperpignanvilledavenir-1.jpg

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-entretien-avec-dominique-sistach-politologue-suite-et-fin-52950281.html

Ici, ça longtemps qu'on essaie de s'y coller à "Comprendre Perpignan" plus pour Champollion de décrypter la pierre de rosette.Mais comme le disait Jean-Patrick Capdevieille: "Quan tu es dans le déser depuis trop longtemps..." On a même demandé à plein de gens, comme l'économiste Henri Solans, l'historien Nicolas Lebourg,,etc. Un de nos témoin récurant, créateur de l'université populaire de Perpignan, etc Dominique Sistach ("La postmodernité transfrontalière du commerce sexuel en Catalogne :des « clients » dans un espace sans-frontière") participe pour la troisième reprise avec les éditions du trabucaires à une entreprise de cartographie mentale de notre territoire, ce vendredi 15 octobre de 14 heure à 18h, 11 traverse de Pia 66000 Perpignan

 

ÉDITO

COMPRENDRE,

AGIR... ET RÉSISTER

Avec cette troisième édition des

rencontres « COMPRENDRE ET AGIR »

dont la formule a été initiée en octobre 2005

– quatre mois après les « événements de

Perpignan» – et a été reconduite en mai

dernier, la collaboration originale entre un

éditeur – Éd. Trabucaire – et des acteurs

soucieux de partager une réfl exion sur le

fonctionnement de la société locale prend le

rythme souhaité de rendez-vous réguliers.

Comme le rappelait le précédent édito

qui évoquait la nécessité de voir s’organiser

ici des espaces de production d’intelligence

collective : « Il importe de gagner en

lucidité, d’identifi er et de caractériser

les enjeux qui nous concernent – qu’il

s’agisse des effets de la mondialisation

qui façonne aussi ce territoire au coeur des

espaces catalans ou bien des spécifi cités

du fonctionnement interne qui bloquent

toute évolution dynamique. »

La rencontre du 28 mai 2010 a été

centrée sur la mise en évidence des

mécanismes ségrégatifs qui pèsent de

plus en plus fortement sur ce territoire et

qui y renforcent les discriminations et les

phénomènes de repli. Le constat du recul

progressif de la mixité sociale dans les

établissements scolaires perpignanais a

été, à cet égard, révélateur de l’étendue des

dégâts (voir p.9 le texte de J-Luc Panek).

La prochaine rencontre du vendredi 15

octobre, qu’annonce cette plaquette, tentera

d’élargir la focale de notre analyse en

éclairant l’inscription de notre territoirefrontière

dans les grandes mutations

économiques et sociales qui travaillent le

large pourtour méditerranéen auquel nous

appartenons.

L’ouverture de la rencontre sera

faite par David Giband qui introduira

la problématique de la frontière dont

l’importance pour notre territoire

départemental, justifi e que lui soient

consacrées deux rencontres successives,

celle du 15 octobre et la suivante en

mars 2011. La réfl exion et les échanges

s’appuieront ensuite sur les travaux

d’Alain Tarrius qui conduit actuellement

une recherche pour le Plan Urbain sur les

nouveaux cosmopolitismes migratoires.

Suivra enfi n une intervention de Dominique

Sistach sur l’aspect transfrontalier du

commerce sexuel en Catalogne. Un débat

ouvert suivra ces interventions.

Pour terminer la proposition de constitution

d’un groupe d’enquête formé de participants

volontaires sera exposée (voir encadré ciaprès).

Nous vous attendons au moins aussi

nombreux que lors des précédentes éditions

à cette rencontre du 15 octobre. Vous

trouverez ci-après les textes de présentation

des différentes interventions prévues.

Nous ne pouvons clore cet édito sans

évoquer les scandaleuses prises de position

qui ont fait la une de la presse cet été : du

discours de Grenoble prononcé par le chef

de l’État aux prises de position subalternes

qui ont suivi (et relayées jusqu’au niveau

local), nous avons assisté à une offensive

À LIRE PAR AILLEURS

– Invention sécuritaire et violence pure : appel à une éthique de la résistance

Par Pascal Maillard

Article publié le vendredi 27 août 2010

– http://www.mediapart.fr/club/edition/les-invites-de-mediapart/article/260810/invention-

securitaire-et-violence-pure-appel-un

– Ville, école intégration, actualité: http://www.cndp.fr/revueVEIactu/360/360Imp.pdf

frontale, assumée et décomplexée contre

le socle de valeurs de la République. Dans

un contexte où se développent depuis des

années, comme nous le soulignions en

mai dernier, les mécanismes ségrégatifs et

discriminatoires ainsi que les mises à l’écart

des populations des quartiers populaires, des

supposés étrangers et de toute une partie de la

jeunesse, les propos tenus au plus haut niveau

ne peuvent que venir renforcer chez nos

concitoyens ainsi visés le sentiment profond

d’une inégalité de traitement et favoriser une

profonde amertume et les phénomènes de

repli dans l’entre soi.

Des propos sur le karcher au discours de

Grenoble nous assistons à la consolidation

par touches successives d’une politique

basée sur l’insécurité et la xénophobie

d’État. Devant cette politique le devoir des

citoyens démocrates qui ne veulent pas céder

à la peur, à l’indifférence ou au fatalisme est

très clairement « d’entrer en résistance1 ».

Jean-Paul CARRERE Professionnel du

développement social

David GIBAND Géographe

Dominique SISTACH Juriste et Sociologue

Alain TARRIUS Sociologue

1 Selon la formule de Pascal Maillard Professeur

agrégé à l’Université de Strasbourg in Médiapart 27

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 00:22

Photos: "je me suicide , tranchez-moi le tronc" par Mélanie Calcet

platanes.jpgplatanes2.jpg

Les baraques rasées, c'est pour le 2,3,4 novembre mais le terroriste place Cassanyé pour marquer qu'il ne plaisante pas face aux habitants et autres défenseurs de l'esprit populaire, a fait abattre quatre platanes. Motif, ils étaient malade. Lorsqu'on veut tuer son chien dit qu'il a la rage! Ces arbres avaient-ils mordu Jean-Marc? Où les confondant avec des calamars, comme du temps où il était champion de France de chasse sous-marine par équipe, seule épisode un peu brillant de son existence...Ou est-ce Marcel Zidani  et son obsession de la "perspective"? A moins que ce ne soit Pierre Parrat qui trouvait que leurs feuilles couvraient le chant de vision de sa caméra. Non, c'est sans doute Aminda Quéralt qui pour que le marché soit plus méditerranéen veut remplacer les platanes par des palmiers. Non, définitivement non! Comme dans le roman de l'américain Kennedy O'Toole, c'est : "La conjuration des imbéciles"!

platanes3.jpgplatanes4.jpgplatanes5.jpgplatanes6.jpgplatanes7.jpg

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 12:17

Mardi 12 Octobre:il est 6heures 15minutes un besoin naturel me tire du lit!.... je reviens dans ma chambre et après avoir tiré le rideau;le nez derrière la vitre, je m'aperçois que la Têt aussi a quitté son lit(comme moi) ;elle a envahi la voie sur berge qui est devenue un canal impétueux qui arrivé au rond point du passage à gué s'écoule:à gauche vers la Têt ,et à droite vers la Basse - dont le niveau a baissé- puis retourne à la Têt. Un vrai casse Têt..e!!!! Et le "Nouvel",pardon le deuxième " Nouveau" Théâtre ( le premier , appartenait à la famille Font,  avait été démoli pour construire un immeuble plus lucratif que la culture ! n'est ce pas vrai frère Jacques?..)a-t-il les pieds dans l'eau? les pompes (pas celles de Rachida) qui ne sont pas refoulantes (quoique) sont -elles prêtes a fonctionner?

                         : il est maintenant 7 heures j'allume France bleue Roussillon ( une Radio publique) pas d'informations de la musique!!!!.. C'est vraiment dommage, en période d'alerte orange, les personnes obligées de se déplacer attendent autre chose que de la musique! Service Public que deviens tu?

                         :il est maintenant 8 heures , j'ai déjà parcouru les titres du "Dépendant":  - Le déluge est passé ...( Les dégâts vont apparaître)  - Soutien massif aux 3 palestiniens (9 personnes dont 3 voilées..) - Tournant à droite à Saint Estève... ( Deux jours après l'élection de Robert Vila  dans la deuxième vile du Département, mériterait une analyse politique plus approfondie...)

                          : il est 9 heures j'arrête de réfléchir , je sors prendre l'air humide de ma belle ville de Perpignan qui emploie plus de 3000  personnes (trois mille employés ,vous avez bien lu)... L'agglo c' est plus de 600... le Conseil Général c'est aussi aux alentours de 3000...

                          Sur les chaussées, vides de monde, je réalise qu'il va y avoir des manifs contre la retraite à 62 ans....... Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Ne vous faites pas de soucis pour les politiques et les syndicalistes; ils s'occupent d'eux ,de leurs familles, de quelques amis a remercier .... Demain, la faillite annoncée ,ils s'occuperont de vous!                  

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 17:03

vila

Robert vila est le futur maire de St Estéve ça c'est joué à peu de voix comme dit dans le communiqué de l'indep "Robert Vila qui a manifestement bénéficié à la fois du désistement de son frère Jean-Jacques et du maintien du candidat d'Europe Ecologie. Robert Vila obtient 45,39 % des suffrages contre 43,87% au maire sortant socialiste. JeanMarc Panis réalise quand à lui un score de 10,71%. " 

Quels nouveaux rapports vont être redéfinis entre cette ville, l'agglomération dirigée par Jean-Paul Alduy et le conseil Général de Christian Bourquin , les deux ont besoins des nouveaux grands électeurs de St Estéve pour les sénatoriales!

Mais laissons la parole à Harry Stophane qui a mis son coeur à nu pour cette élection

 Dimanche 10 Octobre ,Perpignan s'éveille sous la pluie et le vent marin. A l'abri derrière ma vitre, je regarde les cimes des platanes des Allées Maillols s'agiter au gré des bourrasques . Je pense au travail d'élagage qui n'a pas été fait: les platanes culminent a près de 25 mètres de hauteur ;recherchant le soleil en haut  et l'eau en bas ( Comme dans beaucoup de domaines dans cette ville, tout part en déliquescence) .... J'imagine cette Promenade bien entretenue,des platanes bien taillés ,des pelouses uniformes(pas du synthétiques et du naturel non entretenu),des sols propres sans canettes ,sans excréments,sans restes de nourritures jonchant le sol..... Aujourd'hui heureusement il y a la pluie et le vent qui feront office de nettoyage naturel! A quelque chose malheur est bon et les brigades vertes resteront au chaud!!!

Dimanche 10 Octobre , il est 8 heures et les bureaux de vote vont ouvrir à Saint Estève où le second tour des élections municipales vont avoir lieu.Elie Puigmal , abandonné par une partie des siens, mais toujours soutenu en coulisses, par JPA etChB ( plus par intérêt que par conviction) ;affronte Robert Vila un jeune candidat , qui a été préféré à son frère par les électeurs stéphanois. L'élection de Robert Vila pourrait ouvrir une nouvelle ère pour sa Ville et peut être même pour l'avenir politique d'un Département décomposé à Droite et à Gauche.

Dimanche 10 Octobre,il est 21 heures ,il pleut toujours sur Perpignan et Saint Estève; mais une très bonne nouvelle vient d'arriver: Robert Vila a battu Elie Puigmal; il va devenir a 44ans, le Maire de la deuxième ville du département sans l'aide des "Dei ex Machina" (JPA et ChB). Agriculteur de profession ,nul doute qu'il va ouvrir le sillon aux jeunes génératons. Bons vents ,et Bons vins, à Robert VILA.

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 00:16

brochure-retraite-pg-titre.jpg

Un appel avait été lancé sur les réseaux du net appelant à bloquer la circulation au cours Lazare Escarguel à la fin de la manifestation. A 12H40, la manif arrive place de Catalogne. La tête de la manifestation est occupée à tour de rôle, vagues après vagues de manifestants, par chacune des centrales syndicales. Ce jour là, c'était  le tour de « solidaires »

Le syndicat Sud avance donc jusqu'au fond de la place et occupe le carrefour et bloque la circulation.

A ce moment, la CGT est en deuxième position. Son camion sono s'arrête au début de la place, à 30 mètres de la fin du boulevard Clémenceau ; arrêtant la manif, qui se disloque et se disperse d'elle-même. 

Au fur et à mesure de leur arrivée, certains cortèges rejoignent « Solidaires »: la CNT, certains syndicats CGT (santé notamment) , le NPA, quelques portes drapeaux de FO...Quelques 300 personnes bloquent le carrefour.

Aucune centrale syndicale n'appelle au blocage: toutes s'empressent de disperser.

Finalement la fin de la manif étant en vue, le camion CGT s'en va longeant les occupants du carrefour, et sous les sifflets évidemment...

La FSU est en fin de cortège. Elle comptait organiser un pique-nique au centre de la place Catalogne. Du coup, elle se retrouve sans personne pour manger les sandwichs qu'elle avait prévu. Et, elle se garde bien d'approcher les bloqueurs. 

Au bout de trois quart d'heure, les occupants du carrefour se dispersent ensemble.

L'action en elle-même n'est pas particulièrement audacieuse: ce n'était pas la prise du palais d'hiver!

Mais elle avait au moins un intérêt:afficher une détermination, exprimer une combativité face à l'autisme du pouvoir. C'était visiblement trop pour certains. Ceci dit, force et de constater, que les manifestants n'ont pas débordé en masse les directives syndicales, pour se joindre aux plus déterminés 

Ce sera pour une fois, « le grand soir à midi » 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 20:11

marie-pierre-baux.jpg

l'ex directrice et créatrice des estivales Marie-Pierre Baux

 Comme nous vous l'avions annoncé dès cet été: les  « Estivales de Perpignan »,  c’est fini.

Après 23 ans de succès et plus de 500 000 spectateurs , Estivales de Perpignan a été sabordé sur injonction de la ville de Perpignan ce lundi 27 septembre à 18H30.

Estivales de Perpignan, rendez-vous culturel incontournable du mois de juillet des perpignanais, festival de renommée nationale et internationale, n’aura désormais plus lieu.

La Ville de Perpignan ayant annoncé le retrait des subventions et des lieux (Campo Santo et Couvent des Minimes) à l’association les Estivales de Perpignan, la majorité de ses membres a  procédé lors d’une AG exceptionnelle, ce lundi 27 septembre, à la dissolution de l’association contre la volonté de sa directrice et fondatrice Marie-Pierre Baux.

En effet, depuis un an le projet d’intégration de l’association Estivales de Perpignan au sein de la régie du Théâtre de l’Archipel menaçait l’indépendance et la liberté de programmation du festival. Les négociations n’ont pas abouti, aucune proposition concrète et acceptable n’ayant été faite, en raison de la volonté affichée de la direction du Théâtre de l’Archipel de s’approprier le festival d’été.

IMAG1716.JPG

l'équipe des estivales

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article

Articles Récents