Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 16:15

En 2015, un cycle de manifestations a été organisé en Catalogne, en particulier à Barcelone, afin de commémorer les 600 ans de l’arrivée du peuple gitan en Europe. La date du 26 novembre y tenait une place particulière car elle fait référence à un document daté du 26 novembre 1415, signé à Perpignan (appartenant alors à la couronne d’Aragon) par le roi Alphonse V, autorisant un certain « Tomàs, fill del duc Bartomeu de Sabba, de l’Índia Major d’Etiòpia » à voyager et visiter la tombe de l’apôtre Saint Jacques à Compostelle.

Si les historiens remettent en question la réalité des origines gitanes (d’Inde) de ce Tomàs de Sabba, il n’en demeure pas moins que le peuple gitan lui-même célèbre cette date comme l’un des jalons marquants de son histoire.

C’est donc dans le prolongement de ces commémorations initiées l’an passé que veut se placer cette journée de rencontre sur la diaspora, la langue et la musique gitanes, qui trouve en outre, à Perpignan, une résonnance toute particulière.

En effet, un travail remarquable de préservation et de valorisation est accompli depuis plusieurs années à Perpignan par la Casa Musicale en faveur de la Rumba Catalane, cette musique vivante, dynamique, aux racines populaires et urbaines qui a émergé en Catalogne au milieu du XXè siècle, mais est le résultat d’un processus continu de croisement et d’appropriation de diverses traditions musicales par les gitans qui la jouent.

L’enjeu est de faire inscrire la Rumba catalane sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, et par là-même de contribuer à modifier les représentations négatives et folklorisantes dont peuvent souffrir cette musique et par extension la culture gitane.

Dans le cadre de ce projet, un cycle de conférences a été initié, de part et d’autre des Pyrénées, au début de l’année 2016.

Ce « grand rendez-vous de la médiathèque » en présence de Bernard Leblon, Eugeni Casanova et Jean-Paul Escudero s’inscrit dans ce cycle de conférences et sera filmée afin de venir étayer la constitution du dossier de candidature pour l’UNESCO.

 

Des gitans à Perpignan en 1415 ? - Bernard Leblon 

En guise d’introduction à cette journée, Bernard Leblon, professeur émérite de l'Université de Perpignan, historien, musicologue, linguiste et auteur d'ouvrages de référence sur l'histoire et la musique des Gitans d'Espagne, propose de se pencher sur le sauf-conduit d’Alphonse d’Aragon et d’en actualiser l’analyse en livrant les arguments qui l’inclinent à penser que le pèlerin concerné n’était pas gitan…

 

La découverte d’une population « perpignanaise » ignorée : les gitans catalans de France - Eugeni Casanova

Il existe en France une communauté composée de dizaines de milliers de personnes qui parlent catalan et se définissent elles-mêmes comme « gitans catalans », communauté qui est restée ignorée pendant des siècles.

A l’origine cette communauté était installée en Catalogne sud, et notamment en Empordà. Les gitans commencent à s’établir en Roussillon au XVIIIè siècle grâce à une loi du roi d’Espagne Charles II les autorisant à voyager, après des siècles d’interdiction. Ils vont suivre deux grands axes migratoires, le long de la côte méditerranéenne et le long de la Garonne.

Leurs descendants continuent de considérer Perpignan comme une ville de référence.

Aujourd’hui, une douzaine de noms de famille tels que Baptiste, Patrac, Ferrer, Pubill, Cargol ou Maille se retrouvent de Bordeaux à Nice et de Saint-Gaudens à Douai au sein de communautés – Eugeni Casanova en a référencé 160 – qui ont majoritairement conservé la langue et les coutumes des gitans de Perpignan.

Eugeni Casanova, diplômé en Sciences de l’Information et en Philosophie, docteur en Langue et Littérature Catalanes, est professeur de Communication à l’Université de Lleida. Il a publié une vingtaine de livres de recherche journalistique, ethnographique, linguistique, nature et voyage. Sa thèse, « Identificació i localització de les poblacions de gitanos catalans a França, llengua, cultura i itineraris migratoris » est accessible dans son intégralité en ligne :http://www.tdx.cat/handle/10803/285611

 

Regard sur la musique et la langue des Gitans: à la recherche de l'essentiel dans l'éphémère - Jean-Paul Escudero

D'un pays à l'autre, d'une histoire à l'autre, d'une langue à l'autre, à travers la misère et le racisme quotidien, l'extraordinaire capacité d'adaptation des hommes voyageurs et de leurs descendants, souvent devenus sédentaires, semble défier le temps. Au-delà de toutes les divisions géographiques communément admises chez les Tsiganes, nous retrouvons une même dynamique d'imprégnation, adaptation-transformation de musiques nées à l'extérieur de la communauté, quelle que soit leur origine. De par sa condition de minorité culturelle, le peuple gitan a développé ce savoir-faire très particulier - que l'on retrouve également dans les différentes langues parlées - dont on peut dire qu'il fait partie intégrante de son identité.

Jean Paul Escudero est linguiste et musicien. Il a enseigné à l’Université Via Domitia de Perpignan où il a soutenu sa thèse de doctorat en Lettres, « Contribution à l'étude de la langue des gitans de Perpignan ». En 2004, il a publié « Les gitans catalans et leur langue : une étude réalisée à Perpignan », aux éditions de la Tour Gile.

 

Conclusion en rumba avec Antoine Tato Garcia

Guitariste, chanteur, auteur, compositeur, interprète, Antoine « Tato » Garcia apprend la guitare dès l’âge de 7 ans au côté de son frère José et des grands musiciens gitans de Perpignan. La musique est omniprésente dans la communauté gitane et intimement liée aux évènements traditionnels de la vie : fiançailles, mariage, baptême...

Il devient dès lors un fervent ambassadeur de la rumba catalane, musique née dans les années 60 dans les quartiers gitans de Barcelone, où le flamenco s’est nourrit d’échanges avec le son cubain.
La notoriété d’Antoine « Tato » Garcia dépasse très vite les frontières de la Catalogne. 
Il travaillera sur de nombreux projets et sillonnera le monde avec la Familia Valera Miranda, Kaloomé, Agnès Jaoui, les Rumberos Catalans, Tékaméli ou encore la fanfare Ciocarlia. 
Il décide de transmettre sa passion en enregistrant en DVD la première méthode pédagogique d’apprentissage de la guitare rumba catalane intitulée « El ventilador ».

Hervé Parent un des fondateurs du projet nous fait la bande annonce

 

Perpignan:Demain, 26 novembre à partir de 14h. Introduction par Bernard Leblon, conférences d'Ugeni Casanova et Jean-Paul Escudero animées par Gérard Jacquet. Présentation du livre de photographies de Pierre Parcé et Claude Bellim sur la rumba catalane. Conclusion "en rumba" avec Antoine Tato Garcia. interview Hervé Parent par Nicolas Caudeville
Perpignan:Demain, 26 novembre à partir de 14h. Introduction par Bernard Leblon, conférences d'Ugeni Casanova et Jean-Paul Escudero animées par Gérard Jacquet. Présentation du livre de photographies de Pierre Parcé et Claude Bellim sur la rumba catalane. Conclusion "en rumba" avec Antoine Tato Garcia. interview Hervé Parent par Nicolas Caudeville
Perpignan:Demain, 26 novembre à partir de 14h. Introduction par Bernard Leblon, conférences d'Ugeni Casanova et Jean-Paul Escudero animées par Gérard Jacquet. Présentation du livre de photographies de Pierre Parcé et Claude Bellim sur la rumba catalane. Conclusion "en rumba" avec Antoine Tato Garcia. interview Hervé Parent par Nicolas Caudeville
Perpignan:Demain, 26 novembre à partir de 14h. Introduction par Bernard Leblon, conférences d'Ugeni Casanova et Jean-Paul Escudero animées par Gérard Jacquet. Présentation du livre de photographies de Pierre Parcé et Claude Bellim sur la rumba catalane. Conclusion "en rumba" avec Antoine Tato Garcia. interview Hervé Parent par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans VIDEOS INTERVIEWS
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 23:57

On s'est toujours demandé comment commencent les guerres. Parfois, sur une bousculade, qui devient algarade ou l'assassinat d'un archiduc austro-hongrois par un étudiant serbe...

Perpignan, au centre ville, à la rue Lazare Escarguel, la gérante d'une nouvelle franchise arrivée en ville, avec un élu de la mairie de Perpignan, viens reprocher à la boutique de souvenir d'identité catalane que l'âne qui tient lieu d'enseigne épate par trop la galerie et masque sa vitrine qui obéit à un "dress code" très strict et normé dans le monde entier par la marque. Discussion sur l'antériorité de l'âne, du besoin de communiquer pour les petits commerçants indépendants de la rue sur les grands axes pour avoir des débouchés sur le flux des chalands . Mais rien ni fait, la nouvelle commerçante est sur sa terre promise et ne compte rien lâcher face aux "indigènes". Elle finit par dire pour tout argument: " On est en France ici!" 

Là, on est aux bords de la crise de nerfs, comme la crise des missiles de Cuba en 1962. D'autant que l'esclandre se répand comme une traînée de poudre dans les réseaux sociaux. 

Les chars russes vont-ils défiler dans la rue (à moins que ce soit le condottiere) ou bien des GI's vont-ils débarquer dans cette autre baie des cochons?

Heureusement, une deuxième vague d'élus municipaux plus gradés, sont venus rassurer les commerçantes de la boutique "Visca" : la guerre de la rue Lazare Escarguel n'aura pas lieu!

Interview de Muriel Taurinyà et Nathalie Cursan

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS catalans
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 16:38

Le recours contre le nom de la région "occitanie" tombe à l'eau. Les catalans n'ont plus voix au chapitre. Il y a peu Carole Delga passait en Perpignan à aucun moment les catalanistes de carton pâte ne l'ont interpellé. L'indignation est à l'action ce que l'éjaculateur précoce est au sexe...Cependant, Jean Lhéritier brame toujours!

Voir aussi:

Le tout meilleur de Jean Lhéritier

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/jeanlheritier/

Les autres coups de gueule

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/coup%20de%20gueule/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES JeanLhéritier Coup de gueule catalans
commenter cet article
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 23:22

 Avec plus de 300 exposants à cette édition, le concept lancé il y a 17 ans à Vic attire les plus grands chefs français, catalans et espagnols. Le président de slow food pays catalan Jean Lhéritier, fait des propositions de "markéting territorial" au directeur et fondateur du "forum gastronomic" Pep Palau pour prochain "forum gastronomic" de 2017 à Girona, au programme, la chèvre catalane,la vache des Albères et le Rancio Sec

Dimanche dernier, le forum gastronomique de Pep Palau et Jaume Von Arend s'est installé à l'espace fira pour la deuxième fois et pour 4 jours à Barcelone. http://www.forumgastronomic.com/

Plus de 300 exposants liés à la gastronomie, dans une version plus internationale et plus bizness qu'à Gérone. Il y a toujours des ateliers avec des grands chefs dont le thème de cette cession était "les douceurs" 

Nous avons aussi rencontré Laura Cera (qui travaille pour la société mondo fino) au stand Gourmet du quotidien La Vanguardia qui édite un supplément gastro-économique de vente de produit "prémium" http://www.gourmetlavanguardia.com/ pour les membres du "club" qui sont connectés à l'application ou au site

On a vu dernièrement Pep Palau dans la série documentaire "à pleines dents" avec Gérard Depardieu http://tv5.ca/a-pleines-dents?e=cx7g01tf4dt79 et aussi http://sites.arte.tv/apleinesdents/fr/la-catalogne-apleinesdents

Pep Palau avec Gérard Depardieu dans la série documentaire "à pleines dents" sur la Catalogne http://sites.arte.tv/apleinesdents/fr/la-catalogne-apleinesdents

Pep Palau avec Gérard Depardieu dans la série documentaire "à pleines dents" sur la Catalogne http://sites.arte.tv/apleinesdents/fr/la-catalogne-apleinesdents

http://www.gourmetlavanguardia.com/

Barcelone: le deuxième forum gastronomique, en attendant le retour à Girone en 2017! interview Pep Palau, Laura Cera par Nicolas Caudeville
Barcelone: le deuxième forum gastronomique, en attendant le retour à Girone en 2017! interview Pep Palau, Laura Cera par Nicolas Caudeville
Barcelone: le deuxième forum gastronomique, en attendant le retour à Girone en 2017! interview Pep Palau, Laura Cera par Nicolas Caudeville
Barcelone: le deuxième forum gastronomique, en attendant le retour à Girone en 2017! interview Pep Palau, Laura Cera par Nicolas Caudeville
Barcelone: le deuxième forum gastronomique, en attendant le retour à Girone en 2017! interview Pep Palau, Laura Cera par Nicolas Caudeville
Barcelone: le deuxième forum gastronomique, en attendant le retour à Girone en 2017! interview Pep Palau, Laura Cera par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans Gastronomie INTERVIEWS VIDEOS JeanLhéritier
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 00:52
Occitanie:le parti 'Oui au pays catalan' le nouveau front national d'aqui?! Occitanie uber älles versus achtung Gottalunya! par Nicolas Caudeville

Occitanie uber älles versus achtung Gottalunya!

Da kommt er angerannt
Il arrive en courant
Mit der Fahne in der Hand
Avec le drapeau dans la main
Mein Land, Mein Land
Ma terre, ma terre
Du bist hier im meinem Land
Tu es ici sur ma te
rre
Mein Land, Mein Land
Ma terre, ma terre
Du bist hier im meinem Land
Tu es ici sur ma terre
Mein Land
Ma terre

Le mouvement Oui au pays catalan est devenu parti samedi dernier! Parti de l'énervement de la plupart des habitants (sur les réseaux sociaux) des Pyrénées-Orientales qui s'est incarné dans une manifestation de seulement 10 000 personnes avec en plus des habituels identifiants "sang et or" un rang et demi d'écharpes tricolores signifiant la venue d'élus locaux de la république ("qu'un sang impur abreuve nos sillons")

Certains voyant la dynamique, se dirent qu'il serait dommage de ne pas prendre la vague. Ainsi donc samedi dernier convoquèrent-ils ce qu'ils appelèrent sobrement un "congrès fondateur"

D'abord prévu à l'université de Perpignan jusqu'à ce que son président Fabrice Lorente ne s'aperçoive que l'élan citoyen voulait être converti en allant politique, auquel il signifia "une fin de non recevoir" à la grande déception et colère de ses instigateurs.

Alors faute de...on convia chez le sieur Jacques Font (qui lorsqu'il n'est d'obédience trotskiste, a l'accent, la langue et la culture catalane bien pendus!) au cinéma MégaCastillet...

"Le territoire des Pyrénées-Orientales est effacé par une région "Occitanie" qu’il n’a pas choisie. Son avenir, son économie et son identité méritent une force politique nouvelle, « Oui au Pays Catalan », fruit des mobilisations populaires de 2016 à Perpignan. Cette entité orientera le destin d’un territoire, dans le cadre de la République française. Son congrès fondateur, ouvert à tous, se déroulera le samedi 15 octobre à 15h au Mégacastillet, Perpignan.

Oui au Pays Catalan agira avec détermination pour qu’un Statut de Collectivité Territoriale Unique (CTU) soit attribué à notre entité géographique millénaire comprenant le Roussillon, le Conflent, le Vallespir, la Cerdagne, le Capcir et le Fenouillèdes : un projet territorial, moderne, déconnecté de l’Occitanie, issu de l’article 72 de la Constitution.

Ce rassemblement, novateur et politiquement transversal, s’appuiera sur un nom reconnu, comme le Pays Basque, et sur une identité dynamique, qui unit et fédère. Il reposera sur une communauté soudée et solidaire, aux origines diverses. Il saura compter sur un peuple fier, qui a droit au respect et à la parole, pour un avenir positif.

INSCRIPTION FORTEMENT RECOMMANDEE : CLIQUEZ ICI"

Alors question: ce nouveau parti qui fait appel au peuple d'ici et qui se veut patriotique, n'est-il qu'un parti "populiste" et "néo-nationaliste", voir "néo-boulangiste"?

"Und nichts und nieman

Et rien ni personne

lädt mich zum bleiben ein

ne m'invite à rester

Mein Land, Mein Land

Ma terre, ma terre

Du bist hier in meinem Land

Tu es ici sur ma terre

Mein Land, Mein Land

Ma terre, ma terre

Du bist hier im meinem Land

Tu es ici sur ma terre

Meine Welle und mein Strand

Ma vague et ma plage

Und nichts und nieman

Et rien ni personne

lädt mich zum bleiben ein

ne m'invite à rester"

Finalement "oui au pays catalan" ne nous invite-t-il pas à retrouver en tant que catalans notre "espace vital" le "Lebensraum" allemand?

A revendiquer des choses comme cela, on glisse imperceptiblement. Parce que quoi? Est-on catalan par le sang (blut), la terre (erde), la culture (kultur)? Finalement qu'est-ce que l'identité? (Schließlich, was ist Identität?)

En fait, ce nouveau front national du pays catalan, ne porte-il pas en germe ce qu'on reproche à celui qui veut la souveraineté d'un pays plus grand?

Parce qu'on ici chez nous?!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans ARTICLES VIDEOS PARODIES
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 21:11
Occitanie: quand la sorcière Delga ramène à la vie l'armée des ténèbres! par Nicolas Caudeville

Voltaire dans Le Siècle de Louis XIV, publié en 1751, écrivait : « La Catalogne est un des pays les plus fertiles de la terre, et des plus heureusement situés. Autant arrosée de belles rivières, de ruisseaux, et de fontaines, que la vieille et la nouvelle Castille en sont dénuées, elle produit tout ce qui est nécessaire aux besoins de l’homme, et tout ce qui peut flatter ses désirs (…). La Catalogne, enfin, peut se passer de l’univers entier, et ses voisins ne peuvent se passer d’elle. » évidemment Voltaire faisait référence à la partie encore espagnole . Cependant, sa partie nord française a aussi du potentiel bien que saboté par ceux qui sont sensés la potentialiser . Et comme un malheur n'arrive jamais seul., Carole Delga s'amuse (ça ressemble à une vengeance) , prétend que mettre le mot catalan , dans occitanie en guise de région, serait un repli sur soi https://www.mmmieux.fr/mieux-dans-ma-vie/vie-sociale/le-repli-sur-soi/le-repli-sur-soi-le-reconnaitre-et-le-combattre.html . Mais à cela se rajoute la loi de Murphy dite loi de l'emmerdement maximum http://www.e-scio.net/cqfd/loi.php3 puisque les zombies du catalanisme ressortent de leur sépulcre pour défiler telle l'armée des morts. Les 10 000 grands enfants (voir le dénouement du film "sixième sens") qui les ont suivis , et la presse qui en a fait caisse de résonance , les ont fait s'enhardir! Et de mouvement citoyen , ils se sont transformés en parti politique . Ils ambitionnent pour eux des places électives et les prébendes qui vont avec. Alors que certains sont déjà élus ou l'on été et ne brillent, ni n'ont brillé par leur efficacité...

Lorsqu'on discute avec eux, en arguant qu'un nom ce n'est pas suffisant , qu'un projet de société ce n'est pas mal non plus, voir que pratiquer son identité et sa culture "al dia dia" ça pourrait rendre crédible leur mouvement. On vous répond que "la culture , les gens n'en ont rien à foutre!Et que cette vision est élitiste!"

Comme disait el Duce Bénito Mussolini à propos du projet fasciste: "Notre seul programme, c'est de prendre le pouvoir!"

Maudite Delga qui a l'insulte à rajouter le retour de l'armée des ténèbres!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Mondeparallèle ARTICLES catalans
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:26
Avant de boire le chocolat à la Xicolatada a PALAU, exercice catalan : déguster le muscat a la "borratxa"
Avant de boire le chocolat à la Xicolatada a PALAU, exercice catalan : déguster le muscat a la "borratxa"

François Calvet maire "les républicains" du Soler, vice-président de la communauté urbaine de Perpignan, et sénateur fut le premier maire à poser le panneau "pays catalan" dont les copieurs enorgueillissent aujourd'hui. La ville du Soler possède aussi un collège Bressola en catalan. Et François Calvet faisait parti des 10 000 manifestants du 10 septembre à Perpignan, contre le simple nom Occitanie de la région, sans la mention du peuple minoritaire catalan dedans . Lorsque le gouvernement a confirmé la décision de la présidente socialiste Carole Delga sur le nom de nouvelle grande région "Occitanie" son sang de cerdan n'a fait qu'un tour!

"Je suis très déterminé à ne pas laisser madame Carole Delga, continuer avec un mépris et une morgue jacobins...Je lui promets un mandat d'enfer!"

"Nous n'avons rien d'indépendantisme forcené"

"Les catalans c'est un peuple extrêmement accueillants!"

"L’absence du nom catalan dans le nom de la région, c'est un génocide culturel!"

"Je ne peux pas accepter qu'elle piétine l'identité catalane, même si après, elle nous distribue quelques rousquille à travers son institut!"

Mais d'autres sujet ont aussi été abordé, l'investissement dans l'intelligence, l’université et la culture. L'état financier de la communauté urbaine et la nouvelle taxe inondation.

"La matière grise c'est important"

"Nous avons un emprunt toxique qui est une épée de Damoclès que nous avons réussi à contenir"

"La taxe inondation représentera 20 euros par foyer, soit 5 millions: nous avons de graves problèmes hydrauliques et de danger d'inondations!"

"il ne faut pas tailler dans les défenses de la culture"

à écouter avec attention monsieur le sénateur se fâche et se lâche!

Occitanie: pour le sénateur François Calvet, 'L’absence du nom catalan dans le nom de la région, c'est un génocide culturel!' interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans INTERVIEWS Coup de gueule
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 18:26
Claude Belime est de retour http://www.fotolimo.org/
Claude Belime est de retour http://www.fotolimo.org/

http://www.fotolimo.org/

  • Tout a débuté par l’accostage de deux passionnés dans un bâtiment singulier à la frontière franco-espagnole: l’Hôtel du Belvédère du Rayon Vert http://www.rencontrescerbere.org/category/programme/, Patrick Viret, cinéaste et programmateur des Rencontres Cinématographiques de Cerbère/Portbou et, David Samblanet photographe, fondateur de la galerie itinérante Photoeil.

Dès le commencement et cela depuis 11 ans, Patrick Viret, le directeur des rencontres a composé une programmation faite de cartes blanches en partenariat avec d’autres festivals ou cinéastes et, a lancé des prix donnant lieux à des résidences. Les rencontres cinématographiques sont la fondation, le socle de cette intrigue qui a toujours lieu le premier week-end d’octobre. Dès 2009, tout compte fait depuis 6 ans, la photographie s’est associée à cette croisière sur ce grand navire de béton, immobile à quai, flanqué de rails de chemin de fer, l’Hôtel du Belvédère du Rayon Vert, face à la mer.

Pour que l’immersion de la photographie s’harmonise avec la programmation de Patrick Viret, il a fallu établir un protocole : les conditions portaient et portent encore sur des thèmes que nous avons imposés; il fallait nécessairement des photographies en relation avec le cinéma ou sur le thème générique du passage pour faire référence à l’oeuvre “ passages ” de Dani Karavan, le mémorial en hommage au philosophe Walter Benjamin, l’un de nos plus brillants théoriciens de l’image, pourchassé alors par les nazis, qui est visible à Portbou, ville frontière franco-espagnole en Catalogne du Sud, voisine de Cerbère.

À partir de notre partenariat avec les rencontres cinématographiques, de nombreux photographes, collectifs ou plasticiens ont été invités. Nous ne les nommerons pas tous mais pour récapituler rapidement nous citerons en 2009, l’exposition de Séverine Brigeot, photographe de plateau qui travaille sur des films longs métrages avec les nouvelles générations de comédiens. Ses images fixes qui ont été prises lors de tournages, constituent un document original sur les coulisses du cinéma “grand public”, une sorte de hors champs.
En 2010, Jérôme Sevrette avec sa série photographique “ Commodore ” qui est une invitation dans le théâtre des souvenirs du Belvédère du Rayon Vert; cette même année nous avons également projeté dans la salle de cinéma du Belvédère, la série “ Cannes ” du collectif Temps Machine, résultat de leur résidence pendant le festival de Cannes de 2009, photographies de Vincent Leroux, Yannick Labrousse, Philippe Grollier, Patrice Normand et Valentine Vermeil. Pour l’année 2011, nous avons reçu Guillaume Chamayan, Nicolas Havette, Aurélie Le Gall des Nuits Photographiques, plateforme dédiée à la promotion, la diffusion et l’aide à la création du film-photographique, nous avons projeté sur grand écran les lauréats de leur première édition.

En parallèle à notre programmation, nous avons décidé en 2012 de modifier notre proposition. Elle s’est transformée en un appel international à candidatures pour les années à venir; Nous avons souhaité intégrer Claude Bélime de Lumière d’Encre dans notre jury.
Six lauréats ont été sélectionnés : une installation de Laurent Bonté (France), notre lauréat gagnant pour la résidence et cinq autres pour la projection de leur série :
N.Jaisingh (Inde), Jonas Berggren (Suède), le collectif Forlane 6 Studio : Hortense Le Calvez & Mathieu Goussin (France), Marie Fontecave (France), Joséphin Mueller (Allemagne).
En 2014, le choix de notre jury composé de NegPos de Nîmes (30), Lumière d’Encre de Céret (66) et de nous même, c’est porté pour Dom Smaz, photographe de nationalité Suisse/Brésilien et sur six autres lauréats :
Frédérique Félix-Faure, Alice Forge, Kirk Ellingham, Philippe Accary, Romain Courtemanche, Soraya Hocine.

Voir aussi:

Claude Belime, un certains regard sur la photographie exposé à la lumière d'encre! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/claude-belime-un-certains-regard-sur-la-photographie-expose-a-la-lumiere-d-encre-interview-par-nicolas-caudeville.html

Girona: conférence de presse de Jazzébre à travers la frontière! interview Ana Maria Cabéro, Yan Causse par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/09/girona-conference-de-presse-de-jazzebre-a-travers-la-frontiere-interview-ana-maria-cabero-yan-causse-par-nicolas-caudeville.html

Qui est Jean Charles Sin propriétaire hôtel Belvédère Cerbère?! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/10/qui-est-jean-charles-sin-proprietaire-hotel-belvedere-cerbere-interview-par-nicolas-caudeville.html

http://www.fotolimo.org/

http://www.fotolimo.org/
http://www.fotolimo.org/
http://www.fotolimo.org/
http://www.fotolimo.org/

http://www.fotolimo.org/

Transfrontalier:FOTOLIMO un nouveau festival de photos entre Cerbère et Portbou  du 27 sept au 2 octobre! interview Claude Belime par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans VIDEOS INTERVIEWS
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 15:39
rue des cardeurs à Perpignan, le Perpignan parallèle est là
rue des cardeurs à Perpignan, le Perpignan parallèle est là

10 000 manifestant le 10 septembre contre l'absence du nom des catalans dans la régions Occitanie : ils ont manifestés et puis après ?

Carole Delga installe l'institut de la langue catalane (regardez bien qui le compose, ce qu'on les paye et ce qu'ils feront) avec mise en scène à l'université de Perpignan. Jean Lhéritier s'énerve à nouveau

Voir aussi:

Coup de gueule

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/coup%20de%20gueule/

Quand les Toulousains déformaient le crâne de leurs enfants

http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/12/2416697-quand-les-toulousains-deformaient-le-crane-de-leurs-enfants.html

Coup de Gueule Jean Lhéritier, 'ils ont manifesté contre le nom Occitanie et puis après?
Coup de Gueule Jean Lhéritier, 'ils ont manifesté contre le nom Occitanie et puis après?
Coup de Gueule Jean Lhéritier, 'ils ont manifesté contre le nom Occitanie et puis après?
Coup de Gueule Jean Lhéritier, 'ils ont manifesté contre le nom Occitanie et puis après?
Coup de Gueule Jean Lhéritier, 'ils ont manifesté contre le nom Occitanie et puis après?
Coup de Gueule Jean Lhéritier, 'ils ont manifesté contre le nom Occitanie et puis après?
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Coup de gueule catalans VIDEOS INTERVIEWS JeanLhéritier
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 14:53
Disparition de Claude Delmas, l'écrivain catalan:J'ai écrit pour garder la femme que j'aimais!

L'écrivain Claude Delmas nous a quitté suite à un cancer, il va rejoindre son ami (et le mien) l'écrivain Henri Lhéritier qui nous a quitté pour les même raisons mais dans sa version foudroyante http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/05/perpignan-video-le-defile-du-condottiere-hommage-a-l-ecrivain-henri-lheritier.html. Nous les avions avions rencontré une dernière fois ensemble, au restaurant la Cigale à Perpignan, où nous avions mangé des brochettes arrosé d'un solide vin rouge du pays. Peu de temps avant nous avions pris le thé à la menthe au Tanger place Cassanyes. Ce dernier entretien entre Claude Delmas et Henri Lhéritier, on parle de son roman du moment "à jamais ton nom sur ma langue", des livres, des siens,des autres, de la littérature, de pourquoi écrire, de pourquoi lire..Il égraine avec force phrases ce qui fait que l'écriture nous rend différent des autres et nous transcende

"Je crois que j'écris pour me délivrer de mes prisons"

"J'ai écris pour garder la femme que j'aimais!"

"On ne peut écrire un grand livre que si, on est malheureux!"

"J'ai toujours vécu pour voir l’avènement d'une république espagnole" nous dit-il encore dans une réflexion sur l'éventualité de l'Indépendance de la Catalogne par rapport à l'Espagne .

Et l'ami Henri qui nous dresse son portrait.

Son dernier roman "La disparition des Pyrénées-Orientales" édité par la Librairie Torcatis (alors, qu'il était édité d'habitude par les Trabucaires) est un roman testament sur lui et le territoire, qui annonce la mélancolie que le goût et les saveurs d'ici, ne seront plus les mêmes! Et la disparition des écrivains Henri Lhéritier et Claude Delmas pour les catalans est plus fondamentale qu'un signalement d'un nom dans celui de la région ou des panneaux (électoraux) et nous rend un peu plus agnosique ...

Voir aussi:

NOTES DE LECTURES . CLAUDE DELMAS : DISPARITION DU DEPARTEMENT DES PYRENEES ORIENTALES Editions Libre d’Arts. Préface (remarquable) de Henri Lhéritier. par Michel Lloubes

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/07/notes-de-lectures-claude-delmas-disparition-du-departement-des-pyrenees-orientales-editions-libre-d-arts-preface-remarquable-de-henr

le dernier roman d'Henri Lhéritier:"Réquiém pour mignon" aux éditions "Trabucaire", la lecture!

http://loeildupharynx.over-blog.com/article-le-dernier-roman-d-henri-lheritier-requiem-pour-mignon-aux-editions-trabucaire-la-lecture-83706490.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article

Articles Récents