Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 23:37

« Ils n’ont jamais imaginé que l’homme n’était en réalité que du bétail dans l’abattoir de l’histoire. » (Imre Kertesz)

 

« La mondialisation, ce sont les salaires américains pour les dirigeants et les salaires chinois pour les ouvriers. » (Louis Schweitzer, ancien PDG de Renault, humaniste et homme de gôôôôche, moi, faut m’expliquer comment tu peux être les deux mais avec les sociaux-traîtres, tout est possible)

 

Tu l’as vu, les bandits en babouches ont frappé la Russie et par n’importe où, à Saint Pétersbourg, le berceau de Blondin. Là, il est énervé. Le coupable, un Kirghize, un loup solitaire, donc forcément imprévisible contrairement aux réseaux qui sont plus jouables car ils laissent des traces, notamment en raison de l’infrastructure nécessaire au réseau. Un loup solitaire, c’est plus dur, au passage, tu constateras que nous avons quelques mois de retard par rapport aux Européens, frantsouz, germains ou britons, vous étiez en avance pour une fois. Loup solitaire ou pas, je puis te dire que le FSB s’est chargé de son entourage, forcément vaste, et qu’à l’heure qu’il est quelques copinous du loulou sont en train de chanter des airs qu’ils ne pensaient même pas connaître. Ben ouais, faut stériliser et surtout faire passer l’envie de passer à l’acte. Donc, cela signifie descente dans l’environnement du kamikaze, arrestations, interrogatoire selon les normes de la convention européenne des droits de l’homme et après ça…

 

Allez, un peu d’humour maintenant, après la gravité. Quel blagueur que ce Blondin ! Il a reçu la Blonde fille de son père ! Faut dire que Blondin l’a dit, il se réserve le droit de recevoir qui il veut, donc c’est open pour tous les candidats à la présidentielle, mais bin, y en a qui osent pas ou qui n’osent plus, et certains qui n’ont aucune vision géopolitique, qui n’ont pas encore compris où se trouve the place to be. Je ne vais pas commenter votre présidentielle, qui est bien foutraque, mais pas d’inquiétudes, Blondin suit cela de très loin, pour lui la France, c’est presque rien. En tout cas, la Blonde fille de son père a eu une excellente presse parmi les Russiens, la gueuse est appréciée. Elle apparaît volontariste, nationaliste et ça, ça plaît aux élites russiennes, le nationalisme, la notion d’intérêts vitaux…, ça nous parle !

 

A propos d’intérêts vitaux, tu as vu la Syrie ? C’est fou, les fondamentaux demeurent pour ces deux anciens empires, que sont la Russie et la Turquie. Blondin et le grand Turc se croyaient tranquilles avec les Iraniens, établissant un condominium à 3 et paf, la Trompe qui décide d’envoyer quelques tomahawks, histoire de rappeler que les US sont là et toujours aussi impérialistes. Par contre, la France, l’UE, personne ne les voit sur ce dossier si ce n’est pour chanter en chœur avec les Cains Cains, toujours suivistes, les Frantsouzy, mentalité de collabos ! Mais c’est pas grave, parce que dans 4 jours, tu as Rex Tillerson, le secrétaire d’Etat de la Trompe qui vient à Moscou pour parler

Syrie. Et toi, petit Frantsouz, où tu seras ? Ben, tu regarderas, faut pas déranger les grands ! Et tout cela n’empêche pas le Russien de se balader en Libye, aux côtés du général Haftar où nous y avons envoyé quelques forces spéciales, tu sais, des conseillers militaires… Syrie, Libye, ben ouais, faut bien qu’il y ait quelqu’un pour réparer toutes les bévues accumulées par les camarades occidentaux privés de vision et décadents ! Et surtout, c’est une sacrée manière à la Blondin, un mec habitué au combat et à la survie en milieu hostile, pour montrer que la Russie est de retour et qu’elle défendra ses intérêts et quelques notions de droit international, éculées par chez toi, comme la souveraineté des Etats, façon congrès de Vienne 1815 !

Civilisation. Un de ces samedis, un Russien de mes amis m’a proposé d’aller assister à un concert de cloches à la cathédrale du Christ Sauveur. Tu ne le sais probablement pas mais les cloches, c’est important en Russie, elles sont de toutes les tailles dans un clocher, ce qui permet d’avoir plusieurs nuances de son. Tu ne le sais pas également (car finalement, sorti de ton magma culturel indigent, tu es assez ignare), mais le Christ Sauveur avait été édifié suite à la victoire sur Napoléon, qui s’en était retourné la queue entre les jambes sur ses terres. Le Christ Sauveur a été détruit en 1931 par Joe le Moustachu parce que la religion, ben c’est l’opium du peuple, il en savait quelque chose, l’ancien séminariste… Et l’édifice a été remplacé par une piscine. Fin des années 1990, Iouri Loujkov, alors maire de Moscou, qui a beaucoup volé, décide pour se faire pardonner de reconstruire le Christ Sauveur, je crois que cela s’appelle les indulgences. Tu le sais, je suis un authentique bolchevik, un internationaliste mais je dois reconnaître que c’est une réussite architecturale. Quand tu es à hauteur du Kremlin, tu aperçois ses coupoles, quand tu es sur les ponts de Moscou, tu l’aperçois, bref, le Christ Sauveur, qui est un peu la maison du Patriarche Kirill (je l’aime bien lui, c’est un ancien de ma maison, un collègue du KGB, un pote de Blondin, ben ouais, faut que tout soit sous contrôle) est partout. Donc me voilà sur un clocher, vue imprenable sur la Reine des villes avec 6 Russiens qui sonnent les cloches. Je ne suis pas religieux pour deux sous, mais il y avait de la ferveur et à voir leurs visages, leurs bonnes gueules de Russiens, de Slaves défenseurs de tous es Slaves où qu’ils se trouvent (t’as compris la fine allusion ?), ben je me suis dit que le pays avait de la chance, qu’il allait durer encore longtemps et que toi, cher Occident, tu ne te débarrasseras pas comme cela du Russien ! Au fait, je n’y ai pas croisé les Pussy Riot, probablement passé de mode par chez toi… Blondin est un garçon fin, ses deux piliers, l’armée et les services de sécurité, et la religion orthodoxe. Avec cela, il entend donner une structure, une colonne vertébrale au pays, le Russien sait d’où il vient et où il va, il n’est pas hors sol, il ne flotte pas dans des limbes libérales postmodernes. Bien sûr, tes experts certifiés objecteront, « mais la situation économique, la corruption, etc… » Me ne frego, comme disent mes Italiens adorés, car la populace est habituée à la souffrance, à des degrés plus ou moins fort selon la période historique, le Russien est résilient, toujours debout et toujours là pour t’emmerder surtout !

Puisque j’en suis à des considérations civilisationnelles, je voudrais revenir sur le bania, le sauna russe. Tu es enfermé dans une pièce, la parnaya, où la vapeur peut monter à 90-100°. Rien à voir avec le voluptueux bain turc, immortalisé par Ingres. En fait, le bania est très représentatif de la culture russe où la volupté est absente, tu n’as que des plaisirs virils. Cette vapeur qui monte te fait serrer les dents ou pousser des cris d’ours, puis tu attends, tu attends que ça redescende lentement et que cela devienne plus vivable. Ben là, tu as la métaphore du caractère russien : les mecs sont durs, ils peuvent endurer, subir, mais ils savent que la pression redescendra… un jour et peu importe quand. Au bania, tu te sens vivant, tu ne t’épargnes pas et tu n’épargnes pas (ben ouais, épargner, c’est mesquin, pas très grand seigneur). Tu comprends mieux aujourd’hui pourquoi les sanctions occidentales n’ont que peu d’effet sur le Russien, il serre les dents le Russien, pas les fesses, ça les fesses, c’est toi qui as intérêt à bien les serrer dès le 7 mai…

Un peu de littérature pour te familiariser avec le Russien, la fameuse âme slave que tu fantasmes. Lis « Oblomov » de Gontcharov. Oblomov est un rejeton noble qui laisse ses domaines aller à vau-l’eau, il est perdu dans la nostalgie de son enfance, il n’est plus dans la réalité, c’est un pur velléitaire, une sorte de mollusque. Il a un ami, un Russien d’origine allemande, qui répond au nom  

de Stolz. Ce dernier est tout le contraire d’Oblomov, il est viril, volontariste, dynamique. Ben le Russien, il est un peu des deux à la fois, saches-le. Admettons que Blondin, il est plutôt du genre Stolz, mais dans le bon peuples, combien d’Oblomov… Laisse-moi, pour finir, te parler brièvement de deux expositions de peinture, qui traitent à peu près de la même période. La première s’intitule Le dégel, elle a lieu à la nouvelle Tretyakov et traite de la période 1953 (mort de Jo le Moustachu) à 1968 (rétablissement de l’ordre bolchévique en Tchécoslovaquie). Ça t’en bouche un coin, le bonheur soviétique, ben c’est comme ça. A la mort de Jo le Moustachu, les gens ont été autorisés à souffler, à lâcher prise et cela donne des tableaux où le bonheur, y compris consumériste comme en Occident, s’exprime (le tableau qui illustre cette chronique était présenté à l’expo, c’est fantastique, la fille, en communication avec le cosmos, a l’air de jouir). La seconde exposition, au musée Pouchkine, s’intitule Visage de l’avenir, 1945-1968, sauf que là, tu as des artistes soviétiques comme Deyneka, qui côtoient des artistes occidentaux comme Lucian Freud, Buffet, Picasso, Baselitz, Léger ou Klein.

Pour finir, une petite image parce que tu as été sage, pour te montrer que le Russien t’aime bien quand même petit Frantsouz, bon seulement quand tu es son copain, puisqu’il a baptisé un méthanier brise-glace le « Christophe de Margerie ». Normal, big moustache était un vrai pote de la Russie qu’il aimait et qui l’aimait en retour…

Chronique moscovite (41) par Felix Edmundovitch Dzerjinski : « Nous nous affairons dans la fourmilière humaine, notre vie consiste à consommer et à être consommé. » (Imre Kertesz)
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES chroniques Chroniques Moscovites
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 19:04

Élections présidentielles 2017 l'artiste belge Jan Bucquoy répond à la question" y a t il un vote utile?"

 

France/Présidentielles: l'artiste belge Jan Bucquoy "le vote utile" à qui! interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Jan Bucquoy INTERVIEWS VIDEOS chroniques
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 13:49

Au moment où l'on devrait s'interroger sur l'état d'un territoire , ses forces/ ses faiblesses et tabler sur une prospective, les élections sont encore et toujours le prétexte à des polémiques filandreuses qui masquent ce qui n'est plus qu'une course de canasson, voir de vieilles ganaches . Et qu'est-ce que c'est  que le programme d'une course de chevaux: c'est d'arriver le premier . Même programme que pour Mussolini qui disait "notre seul programme, c'est de prendre le pouvoir!" 

Fut un temps, la situation en aurait inquiété plus d'un . Mais abreuvé de postures,et de médias focalisés sur des petites phrases, tabassé de sondages, le citoyen pour ce qu'il en reste, est ou plein de rage ou plein de la léthargie de la bête qui va à l'abattoir et qui a accepté son sort.

Il semblerait que plus rien ne bouge, hors les médias , comme les verres sur un cadavre. Le cadavre est-il celui de la république, ou plus particulièrement celui de la cinquième?

La cinquième république, c'est le désert des tartares, forteresse pleine d'enfants qui n'ont cessé de crier aux loups!

"Ils est encore fécond le ventre de la bête immonde" "le retour du bruit des bottes" "ça rappelle des heures sombres" (surtout à ceux qui ne les ont pas vécu) , "ça ressemble aux années 30 " (bis) 

Et les mêmes de pleurer sur la mémoire des camps , de la "retirada" . Et aveuglés par le sel de leurs larmes , ils sont dans le déni des mécanismes qui ont amené à ces situations.

Le but n'est pas de réfléchir, mais de s'émouvoir et de couvrir de son courroux, ceux qui ont l'arrogance de ne pas s'émouvoir avec eux . Il faut pouvoir comparer tout avec tout! Les époques se valent, ainsi que leur comparaison. L'histoire, c'est d'abord de la morale. Et pour une fois, on ne regarde pas les mécanismes économiques et sociaux. "Il y a les gentils et les méchants" 

Enfant, je ne pensais pas que l'insignifiance puisse gronder avec la fureur d'un lion!

La sémiotique, c'est la science des signes. Les choses ont un "signifiant" et "un signifié" . Mais quel signe nous donne une civilisation dont il ne reste que "le signifié" : quelle est "insignifiante". Que le "contenu" est livré sans son "contenant" .

Un signe pour reconnaître l'insignifiance: elle ne supporte pas le second degré!

C'est le règne de l'imposture et des imposteurs qui règnent sur les médiocres. Certains craignaient avant "la dictature du prolétariat et les collectivisations" et la perte de la "propriété" . Les mêmes n'ont pas peur de la dictature des médiocres et la perte de la dignité! 

La dignité: il y a des kits à 7 euros pour ça!

L'ONG "Solidarité internationale" fait actuellement campagne sur ce slogan, "aidons-les à rester digne", de qui parle-t-on? Des politiciens, des élus, des médias, des sondeurs ...non des miséreux de la planète qui pensent que l'herbe est plus verte ailleurs que dans leurs déserts! http://www.kitdignite.org/ En faisant un don de 7 euros, on peut restaurer la dignité de ces gens dans le dénuement. Et pour les autres, si on peut chiffrer un programme, une vision de la société. Combien elle nous coûte leur dignité, ou leur manque?

Comme disait Cioran “Au zoo. Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin.”

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES chroniques
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 18:59

 

 

http://www.mamm-mdf.ru/en/exhibitions/alternative-culture-of-80s/

http://www.mamm-mdf.ru/en/exhibitions/alternative-culture-of-80s/

« À cette fin, nous devons présenter la Russie non comme une entité pré-libérale mais comme une force révolutionnaire post-libérale combattant en faveur d’un futur alternatif pour tous les peuples de la planète. » (Alexandre Douguine)

« La Russie est la première puissance idéologique post-libérale combattant contre le libéralisme nihiliste pour le salut d’un futur ouvert, multipolaire et réellement libre. » (le même)

Alors comme cela, l’éphèbe MacrHollande dit que les Russiens l’espionnent et cherchent à entraver sa campagne. Il y aurait des tentatives de hacking, les médias proche du pouvoir propagerait des informations fausses sur son compte, voir pour cela l’interview donné par un député frantsouz… Non, un peu de sérieux tout de même, M. MacrHollande. En ce moment, le Russien a plein de taf. D’abord les sanctions occidentales, ensuite la Syrie et pour finir la Libye et puis un pays-continent à gouverner. Des pailles, n’est-ce pas ? Alors, laisse-moi te dire que le Russien a un peu autre chose à faire en ce moment que de s’occuper d’élections qui ont lieu dans une sombre province. Et le Russien, il aime le concret, l’immatériel, le virtuel, c’est pas son truc, il préfère une petite Crimée à se mettre sous la dent, tiens, regarde-moi cette vidéo, https://www.youtube.com/watch?v=OW3-0u_0-q4. Et puis, le Russien, ben il voit grand et la France, c’est petit, tout juste bon pour des vacances. La France, l’Europe, qui ne fait pas très envie, cela ne compte pas pour le Russien qui n’a de cesse de se hisser comme l’égal du Cain-Cain.

Intéressant, d’ailleurs cette tendance du Russien. Le Russien se définit par rapport à l’Occident. L’Asie n’est pas véritablement pensée sauf pour les vacances, Thaïlande, Vietnam ou Inde, et pour les plus clairvoyants qui voient en l’Asie la mort de l’homme blanc (ben ouais, contrairement à par chez toi, l’Asiatique est bosseur et industrieux, tout ton contraire, toi qui dors…, l’Asiatique c’est un peu en quoi MacrHollande aimerait bien te transformer en te start-upisant). Le Russien ne se pense pas occidental mais il se définit par rapport à l’Occident, dans un jeu d’attraction/répulsion (en ce moment, c’est plutôt la répulsion) et ce depuis des siècles, vois la querelle entre slavophiles et occidentalistes au 19

ème siècle. Vois Pierre le Grand, un conseil, lis « Le mythe de Saint Pétersbourg » d’Ettore Lo Gatto. Quand il décide de construire Saint Pétersbourg, il veut créer une « fenêtre ouverte sur l’Europe ». Pour cet exploit, il est appelé le « bâtisseur thaumaturge » par certains poètes. Il veut tirer le pays de l’arriération et de la tradition incarnée par la Moscovie. Pour ce faire, il fait venir à lui des ingénieurs, des architectes occidentaux. Ce que feront également ses successeurs Elisabeth Petrovna et Catherine II. Tous trois s’attacheront les services d’architectes italiens, Trezzini, Rastrelli et Quarenghi, ce dernier puisant ses inspirations chez Palladio. Et comment crois-tu que le bon Pierre fut remercié par le bon peuple. Et bien, en étant traité d’Antéchrist, soit de démon. Il est vrai que quand cette modernité a surgi, ça leur a piqué les yeux, y compris aux boyards… Après, tu as des penseurs comme Alexandre Douguine, un des fondateurs du parti nationaliste-bolchévique avec Edouard Limonov, un vieux croyant dont le papou travaillait dans ma maison, officier du KGB qu’il était le papounet. Lui, il rejette l’Occident et considère la Russie comme un continent entre Occident et Orient. Bref, la Russie a un rôle historique spécifique à jouer, celui de la défense d’un certain nombre de valeurs face à un Occident décadent. Blondin est assez proche de cette vision. Douguine récuse le primat de l’individu, porteur d’atomisation, pour lui priment l’Etat et la famille. Attention la famille avec un papa et une maman, tu me suis… Douguine est un peu ésotérique, par chez toi, il plaît aux mecs du GRECE, ils s’inspirent mutuellement. Sa théorie, c’est le néo-eurasisme. Je vais te faire mon wiki. Il oppose « thalassocratie » et « tellurocratie », « île mondiale » (l’Amérique) et « terre mondiale » (l’Eurasie), à la hauteur d’une explication de l’histoire. La civilisation thalassocratique, anglo-saxonne, protestante, capitaliste, est opposée à la civilisation continentale, russe-eurasienne, orthodoxe et musulmane (ça, cela te montre le caractère multiple de la Russie), d’esprit socialisant. L’Occident, là où le soleil se couche, représente le déclin, la dissolution. L’Eurasie représente la renaissance, c’est le pays des dieux, puisque c’est là que le soleil se lève. Le but déclaré du mouvement néo-eurasiste est de constituer un grand bloc continental eurasien pour lutter à armes égales contre la puissance maritime « atlantiste », qui représente le « mal mondial » entraînant le monde vers le chaos.

Allez, cessons ces considérations et promenons-nous de par la reine des villes. Le Sieur Rappoport, déjà propriétaire, entre autres, des restaurants Docteur Jivago, Kitaïskaya Gramota, Voronej… vient d’ouvrir le petit dernier, le Beluga, à l’étage de l’hôtel National. Ce restaurant est dédié au caviar dans tous ces états, osciètre, sevruga et surtout, le meilleur, le beluga. Pas la portée de toutes les bourses. Très fréquenté, surtout par des poulettes, très apprêtées et rénovées, notamment les bouches, forcément gourmandes. Comme je n’aime pas trop le caviar, j’y ai mangé une blanquette de canard, avec des morilles, arrosée d’un Riesling de Crimée, et au dessert, un soufflet à la mandarine accompagné d’un sorbet au champagne.

Pour finir, un peu de culture. Si jamais tu viens sur mes terres, va jeter un œil à deux expos. La première est une exposition consacrée aux Caprices de Goya, mis en regard avec la parodie respectueuse qu’en avait faite Dali. Regard acéré sur les mœurs de son époque que celui de Goya. Et Ettoi, qui est ton Goya ? Houellebecq ? Autre expo, celle consacrée au photographe russe des années 80 et 90, Igor Mukhin. Lui, il a su saisir la transition, le grand badaboum de 1991 en Russie et tous les délires qui l’ont accompagné. Il a aussi photographié l’underground russe, notamment le chanteur de Kino, Viktor Tsoï. Comme il était pédé et camé jusqu’aux yeux et ce qui faisait qu’il ne correspondait pas trop aux standards de l’URSS finissante, il s’est suicidé ou plutôt selon la légende noire, mon humble maison, l’aurait suicidé. Allez, pour se quitter, la chanson peremen (changements), contestataire en diable (tu vois, Felix est ouvert, du moment que tout cela reste sous contrôle), https://www.youtube.com/watch?v=FU8csnZxdPA

Voir les autres chroniques moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Chroniques Moscovites chroniques
commenter cet article
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 18:16

Dimanche matin, place Hyacinthe Rigaud au restaurant "les épicuriens" à 10H30 jusqu'à 12H aura lieu le quatrième opus des débats d' "En Vie de POlitique" avec pour titre (selon l'ambiance du moment) " La Campagne sauvage ou de la politique spaghetti " 

Animé par Nicolas Caudeville et Eric Rémy, notre nouveau débat tentera d’aborder les différentes personnalités des candidats. Le caractère conflictuel de la campagne entre ces candidats, mais aussi de plus en plus vis-à-vis des médias ou du « système ». 

Avec le politologue Dominique Sistach, le cinéaste et artiste belge Jan Bucquoy, la blogueuse Maïté Torres, Sophie Baron Laforêt ...

Le public pourra intervenir 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES VIDEOS chroniques
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:24

« Chacun voit ce que tu parais, peu perçoivent ce que tu es. » (Nicolas Machiavel, j’adore cet Italien, je ne m’en lasse pas et en bon réac’, j’adore l’Italie, c’est le top de la vieille Europe, y a pas mieux. C’est fou, tu as tout pour t’élever, à portée de main, les livres, ou à portée de voitures, l’Italie, et tu as renoncé…).

« Donc, puisqu'un Prince est obligé de savoir imiter les bêtes en temps et lieu, il doit surtout prendre pour modèles le Lion et le Renard : le Lion ne sait pas éviter les filets ; le Renard ne peut se défendre contre les Loups. Il faut donc être Renard pour découvrir les pièges, et Lion pour se défaire des Loups. Ceux qui se contentent d'être Lions, manquent d'intelligence. » (Le même, pas mal, non ? Blondin, lui, c’est un véritable bestiaire à lui tout seul).

Pour bien commencer l’année, petit Frantsouz, laisse-moi t’habiller pour l’hiver, qui chez nous dure environ 6 mois, un pays d’hommes la Russie, crois-moi… Vaut mieux être velu ! Allez, je commence à te tailler un petit costard, tu vas y être moulé comme un lévrier, je vais te le tailler façon grande sartoria napolitaine... Je vais te dire ce que Blondin pense de ton pays. Tu as vu la petite explication sur la rencontre entre Blondin et le Nain malfaisant en 2007. C’est éloquent, juste un hors-d’œuvre... Qui aurais pu penser en 1991, que 25 plus tard, le Russien se permettrait de parler comme ça à ses bienfaiteurs, à ses nouveaux amis et maîtres ou prétendus tels. Qui aurait pu penser que le pays allait relever la gueule, tout seul, car tu ne l’as pas vraiment aidé… Et aujourd’hui, t’as Blondin… Aïe !

Blondin considère que ton pays est faible, petit et étriqué, peuplé de bobos/babas... C’est un pays impuissant en raison du laxisme ambiant, du triomphe de l’individu sur le collectif, de l’absence de patriotisme, d’un manque de connaissance de l’histoire et de la géographie, du politiquement correct et d’une absence d’homogénéité de sa population… Pour Blondin, ton pays est tout juste une petite province, qui, il est vrai en termes de PIB est largement devant la Russie, mais de cela, Blondin n’en a cure, ce n’est pas sur le PIB qu’il construit la puissance. Blondin est un homme du siècle dernier, voir du 19ème siècle, la Sainte Alliance, il établit donc un rapport de force. Et puis Blondin est à la tête d’un pays continent. Blondin observe avec attention ce qui se passe sur le continent européen avec le retour de la réaction et des valeurs traditionnelles, qu’il souhaite voir incarner par la Russie, dont il entend faire un rempart face à la décadence qui ronge l’Europe. Blondin se délecte… Il s’est par exemple délecté en voyant la réaction face au mariage entre personnes de genre fluide. Blondin est un vrai tchékiste, c’est un joueur, il veut faire de la Russie la garante des valeurs traditionnelles et chrétiennes. Exactement tout ce que j’abhorre, moi qui étais un révolutionnaire bouffeur de curés mais j’admire Blondin, parce que je pense que même pour lui, toutes ces valeurs, c’est poudre de perlinpinpin, ce qui compte pour lui, c’est dominer et à cela, tous les moyens sont bons.

Intéressant ce qui se passe aux sommets de l’Etat russe en ce moment sur ton élection présidentielle. Blondin est content, il se dit qu’il va revoir son copinou François Fillon. Narychkine, ancien président de la Douma et aujourd’hui revenu à ses premières amours, il est chef du service renseignement extérieur (SVR), c’est un créatif, lui, il mise plus sur la Blonde fille de son père. Le ministre de la défense, Choïgou, un austère, lui, est plus enclin à soutenir François. Bref, y a débat et quand y a débat, ben y a démocratie comme tu dis petit Frantouz. Il me revient que les Cains-Cains sont inquiets d’un hypothétique soutien russien à la Blonde fille de son père… Franchement, de quoi je me mêle. Tes seigneurs et maîtres craignent une influence russienne sur ta campagne électorale. Non, mais Blondin n’est plus humain, c’est un super héros, laisse-moi t’énumérer son palmarès : Brexit, élections en Moldavie, élections en Bulgarie, élections cain-caines… Non, sérieusement, faudrait leur dire d’arrêter l’intox. Parce que même si c’était vrai, ben faut toujours aider quelqu’un qui est dans le besoin, c’est ça la solidaritude, comme le dirait une grande philosophe frantsouz, aujourd’hui ministre des petits oiseaux ! En tout cas, le Russien d’en bas, le pékin de la rue, ben il la kiffe la Blonde fille de son père. Il n’est pas rare d’entendre que ce qui la distingue ben que c’est она лидирует, je te traduis, cela signifie que c’est un leader, une meneur d’hommes et ça, le Russien de la rue, il apprécie. Il y a un livre intitulé « « Dans la tête de Vladimir Poutine (Blondin) » qui est sorti de par chez toi. L’auteur est un certain Eltchaninoff, les deux ff à la fin du nom indiquant qu’il est un descendant de Russiens blancs. Zut, en voilà encore qui m’ont échappé et dont les ancêtres ont dû être taxi à Paris dans les années 20 ou effeuilleuses dans les cabarets d’Istanbul… Dingue, le livre fait à peine 100 pages (adapté à ton intelligence) alors qu’il faudrait une véritable encyclopédie pour savoir ce qu’il y a dans la tête de Blondin, même moi, parfois je m’y perds.

Hou, ça sent pas bon par chez toi, les kompromats commencent à sortir, notamment sur l’épouse de François Fillon, probablement l’homme à abattre du moment par chez toi. C’est le jeu, mais vous n’êtes pas sympa, parce que lui, au moins c’est un esthète, toujours smart, il passe ses vacances en Toscane et pas en Thaïlande, mais ça, Festivus ne peut le comprendre... Mais ce qui me chiffonne, c’est que rien ne sorte sur votre jeunot, le Macron, la coqueluche de tes médias si libres. Merde, tout de même, c’est un ancien banquier d’affaires, le nec plus ultra du capitalisme… Bizarre, tout de même, qu’un ancien banquier d’affaires consente à se sacrifier pour le collectif, suspect du point de vue tchékiste…

Il me revient que vous vous apprêtez à accueillir comme réfugié politique, un Russien, un ci-devant artiste, un certain Pavlenski, accessoirement auteur d’une tentative de viol. C’est effectivement un artiste total. Il a fait flamber la porte de ma maison, la Loubianka, ce qui lui a valu un petit tour dans un asile psychiatrique. Ben ouais, les bonnes vieilles méthodes, jamais démenties… Il est assez familier de ce genre d’endroits, le gugusse. Faut dire, quand tu te cloues les testicules sur les pavés de la Place Rouge, ben à mon avis, le gars ne doit pas être vraiment net ou je ne comprends plus l’art, j’avoue ne plus être dans le coup. Tu es vraiment gentil, petit Frantsouz, un peu trop à mon goût.

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Chroniques Moscovites chroniques
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 11:55

Chronique diffuser en direct de la Brasserie de la gare pour En Vie de Politique,

prochaine chronique Vendredi 17 février à 19h au cinéma Castillet, enVIE de POlitique vous propose en avant première le film "Chez Nous" suivi d'un débat avec Nicolas Lebourg , historien, spécialiste de l'extrême droite.

Les Spices Girls revendiquaient le " girl power", le lapin rose de Duracell (sed lex) celui de la pile alcaline , les "vieux" eux ne revendiquent rien et pourtant ils l'ont !

Parce que le plus beau coup du diable, c'est de faire croire qu'il n'existe pas.

Vous les croisez tous les jours. Ils sont une persistance rétinienne dans notre quotidien. Certains d'entre nous, on même, des vieux à eux! Mais force est de constater (pas de prostater) , ceux qui tiennent les affaires d'une main à la peau fatiguée, mais néanmoins de fer, et pas de fer blanc, se sont les seniors! 

Ho, je n'en veux pas particulièrement aux "vieux vieux", qui savent encore nous apprendre à pécher et nous font toujours de merveilleuses confitures, mais aux "vieux jeunes" !

Ceux-là se sentent assez la patate, en ont assez sous le pied, pour ne pas se mettre au rencard. Du coup se sont les générations qui suivent qui ne peuvent trouver leur place, vue qu'elle est déjà occupé par ses briscards. 

La générations 68, croit en l'éternelle jeunesse: la sienne!

Pas besoins de jeunes, lorsque on l'est toujours soit-même . Nos générations ne voient pas ce qu'il y a de terrifiant derrière le sourire ou la moue maussade de cette communauté. Celle-ci a ses propres rites, ses propres références, son folklore, et surtout ses propres réseaux. Et les réseaux des plus forts sont toujours les meilleurs!

En plus, ils nous laissent un monde et une société en piteux état (et qu'en je dis qu'ils nous la laissent, ce n'est une expression) .

Il ont flambé la vie par tout les bouts . Ils ne lâcheront que lorsqu'il n'en restera que le trognon ! Pour cette génération la vie est une fête, et c'est nous qui nettoierons derrière! Leur monde en paix, a lentement mais sûrement, préparé notre monde en guerre. Si l'on faisait la psychanalyse de la poussière qu'ils ont glissé sous le tapis, on reconstituerait le portrait pas très glorieux de Dorian Gray !

Ce sont eux qui nous crève les yeux, qui nous reproche d'être aveugle!

Et outrecuidants avec ça! "Moi a ton age, j'avais fait déjà fait ça..." Oui, mais tenter l'aventure de la vie, lorsqu'on est beau riche et en bonne santé, est plus facile que lorsqu'on est petit, doté d'un physique de radio et par dessus le marché phtisique. Du genre de touristes à Venise se moquant d'un migrant se noyant dans le grand canal parce qu'il ne sait pas nager! Ha le con, il a traversé la Méditerranée et l'est pas foutu de grimper sur la berge! Moi à son age...Ta gueule!

Cette génération se croit sortie du cuistre de Jupiterne. D'enfants gâtés qu'ils étaient, ils devenus des enfants gâteux, alors qu'on les espérait papy gâteaux! 

Cette génération qui a fait de" l'individualisme" un mode de vie, a généré par son égoïsme un concept hybride et simultanément débridé de "nihilisme épicurien".

Comme mon grand père Gaston, venant pour une fois, voir son fils (mon père), et lui disant: "Mon petit garçon, j'étais venu avec un paquet de bonbons (parce que les fleurs c'est périssables) . Mais comme je suis très gourmand, j'ai tout mangé!"

"Du passé faisons table rase!", Mais pas que, "de votre futur aussi!" . "Nous on se défonce aux hydrocarbures et on a la particule fine!" 

Ha ça ira, ça ira, ça ira, les gérontocrates à la lanterne!

C'est eux ou nous. Et de notre point de vue, il vaudrait mieux que ça soit eux! Un coup de pilule Bucquoy, subtile mélange de somnifère, de cyanure et de sirop de Liège (que la fin ne semble pas trop amère) pour nous débarrasser  le plancher . Parce que juste après, il faudra régler le compte des jeunes derrière nous!

 

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES chroniques Chronique ta mère
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 17:20

Débat de "enVIE de POlitique" au café de la poste à Perpignan le dimanche 22 janvier 2017. Le théme étant " La politique émoi, et moi et moa"

« enVIE de POlitique » s’adresse à tous !

Ceux qui parlent, échangent, suivent la politique. Ceux qui ne vont plus voter ou n’y sont jamais allés. Ceux qui souhaitent en savoir plus mais ne se retrouvent pas dans les lieux traditionnels du débat politique : partis politiques, réunions publiques… Cette initiative citoyenne et non partisane revendique la pluralité d'opinions et la tolérance de chacune d'entre elles. « enVIE de POlitique » s’adresse à tous ceux qui aiment le débat, qui permet de mieux faire fonctionner notre démocratie !

« enVIE de POlitique » c’est des rencontres ayant pour but de permettre à des opinions différentes de se croiser, de s’écouter, de se confronter dans une ambiance bienveillante, constructive et conviviale ! Les plus jeunes, qui vivront en 2017 leur première expérience électorale, sont particulièrement bienvenus. Ils seront prioritaires dans la prise de parole…

Organisation générale : une rencontre tous les 15 jours, dans un café différent, avec une « Charte » des participants aux débats qui seront filmés et mis en ligne !

Déroulement : il sera identique, sauf si nous avons un invité d’audience nationale. Des "chroniques" thématiques, proposées par des journalistes, blogueurs, experts… alterneront avec des temps de débats. Nous terminerons par une performance artistique, un regard décalé sur nos échanges.

« Charte des participants » : Faire de la politique c’est s’exprimer, écouter l’autre, respecter des avis divergents, argumenter etc. Les intervenants acceptent donc la « charte », deux « arbitres » en feront respecter les principes :
• Des interventions brèves (3 minutes maximum) ; accordées par les arbitres ;
• L’intervenant se présente : prénom, âge, profession ou activité, etc. 
• Il n’est pas possible de lui couper la parole ;

Calendrier : lieux & thèmes seront annoncés d’une réunion sur l’autre.

• Dimanche 22 janvier : 10h30 – 12h / Café de la Poste - Thème : « Les élections émoi » – Journaliste animateur du débat : Fabien Palem
• Vendredi 3 février : 19h – 20h30 / Brasserie de la Gare 
• Dimanche 19 février : 10h30 – 12h 
• Vendredi 3 mars : 19h – 20h30 
• Dimanche 19 mars : 10h30 – 12h
• Vendredi 31 mars : 19h – 20h30

Des envies de participer ou de proposer une chronique ?
contactez-nous : enviedepolitique66@gmail.com

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS chroniques
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 20:13
 

Dimanche dernier, je faisait ma première "Chronique ta mère" en direct du café de la poste pour le nouveau concept de débat citoyen "En Vie de POlitique"

La politique , c'est au sens grec, gouverner la cité; à l'époque où la ville pouvait être simultanément un état à l'instar d’Athènes .
Le terme de gouverner nous viens aussi des grecs, puisque avec le gouvernail on dirige sa navigation au grès des vents et à la force des rameurs . Athènes mère de la démocratie invente simultanément le théâtre pour dire ce qui ne peut être dit à l'assemblée . Ainsi donc , les deux systèmes de représentations sont complémentaires et toutes choses signifiantes peuvent être signifiées .
 
Et puis les choses se sont délitées. Sur une mauvaise interprétation de Machiavel, on s'est mis à croire que "la faim justifiait les moyens!".
Et de la politique d'alors, on bascula dans l'agro-alimentaire. Et les politiciens en batterie se sont mis à faire de la réclame, de la publi-cité !
Alors en guise de discours sur leur conviction et leur vision de la sus_cité, on eut plus droit, qu'à des spots de "story telling" où l'on tentait de démontrer les mérites des éligibles (#tape1) ou des déjà élus (#tape2), jusqu'à ce qu'ils nous paraissent tous éculés. Jusqu'à ce que leurs langues de bois nous paraissent tellement élimées, que nous finissions par être allergique à leurs copeaux...
L'urne qui recueillait les espoirs d'un avenir meilleur, à vu brûler les bulletins dont on la nourrissait par le feu de la convoitise du "pouvoir": elle n'est plus que le réceptacle de leurs cendre .
Parce que, les promesses ne valent, que ce que valent les bulles de savon à barbes quand c'est le jour où qu'on rase gratis!
 
Alors, les maîtres chanteurs se succèdent sur la vie où coulent la scène et des jours pas très heureux. Ceux-là sont des chanteurs à coffres, parfois helvétiques, parfois à Panama, mais c'est nous qui portons le chapeau.
Ils sont prospères youp la boum et krak boum U...z'ont un piège à fric, un joujou extra...
Mais, toutes les bonnes choses ont une fin, et il devient plus facile à un chameau de passer par le fil d'une aiguille, qu'à un politicien de rentrer au royaume des élus.
A force de prendre des lessives pour des lents ternes, on finit par se lasser. Faites abstention, he péricolo sporgési!
Quand la balance pense dans les extrêmes, nous dit-on, il ne fait pas bon descendre les poubelles sans en faire le trie.
 
Et de démocatrie directe , on est passé à la démocatrie représentative et nous sommes désormais à l'age de la démocatrie d'opinion.
Si qu'on a une opinion, c'est qu'on c'est fait sonder. Parfois même, ya des opinions qui se colloscopent! Parce que oui, il en va des opinions comme des trous du cul: tout le monde en a une!
Dis moi, à quoi se parfume la majorité et je te dirai, ce que je croa qu'on doit pencher!
Alors qu'arrive l'élection principale de notre pays, en classe de cinquième république, qu'attendent journalistes, sondeurs, et politiciens comme un enfant riche attend ses cadeaux au pied du sapin , ayant glissé ses souhaits dans ses chaussettes au préalable, le citoyen lui est comme une truie qui doute!
Z'ont à l'esprit comme une envie de tout foutre en l'air, comme une envie de s'casser la voie!
L'homo électus est en phase de pleine lune et sa transformation pourrait bien faire mal !
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Mondeparallèle chroniques ARTICLES
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 18:25

Salut, J’rentre du Sri Lanka - j’adore l’hiver au soleil – où j’ai pris un peu de recul pour réfléchir à notre présidentielle. Je t’avais dit que j’avais peur du tandem Fillon/Le Pen, de ce fascisme rampant qui vient lentement et inexorablement, menaçant les fondements de notre société sympa et multi. Heureusement, je suis rassuré, il y a Emmanuel. C’est un révolutionnaire. Fini, ces has been de socialistes… Ils ont vécu et ne sont plus adaptés au réel. Ils doivent mourir, c’est juste une destruction créatrice comme disait Schumpeter, pour laisser le champ libre à autre chose…. A Emmanuel ! C’est la loi de l’offre et de la demande, mon pote, tout est économique, y a que Poutine aujourd’hui pour croire dans le politique.

Tu sais qu’Emmanuel en hébreu, ça veut dire Dieu est parmi nous ? Quand je le regarde, c’est exactement l’impression que j’ai ! Regarde comme il est beau, bien habillé, moderne (pas comme Fillon avec ses Barbour et ses Loden), regarde comme il est devenu riche parce qu’il est intelligent, regarde comme il a de bonnes idées comme la flexisécurité pour les précaires (alors que Fillon, lui, c’est la précarité inflexible), le rapprochement avec l’Allemagne (c’est un pays vachement cool, les Allemands ont vraiment changé, regarde comme ils accueillent les migrants pas comme ces égoïstes de Français), l’accueil des migrants (c’est un vrai libéral, il ouvre tout et il est conscient qu’une main d’œuvre pas chère à domicile, c’est bon pour la compétitivité) et pour les fumeurs de bon matos, la légalisation du cannabis ! Rrrah, c’est la mesure qui me plaît le plus. Je trouve qu’il ressemble à une rock star, une sorte de Jim Morrisson du digital high tech.

Emmanuel, c’est un vrai libéral. Il ouvre tout, rien ne lui résiste. Il te promet une société sur le modèle des start ups, le pied, quoi. Fillon, lui, il fait semblant. Il dit qu’il est libéral économiquement mais conservateur socialement et sociétalement. En fait, Fillon, il date du 19ème siècle, c’est une sorte de M. Guizot ou de M. Thiers, et un bon catho, prêt à remettre en cause cet acquis social majeur du 21ème siècle, que les autres nations nous envient, le mariage pour tous. Alors qu’Emmanuel, tu peux dire tout ce que tu veux, il a trahi, il a été méchant…, mais il est parfaitement cohérent : libéral économiquement et socialement. La société qu’il dessine est celle des possibles.

Franchement, Dieu est parmi nous ! Avec Emmanuel, à toi les joies de la société consumériste, à toi les joies de l’hédonisme, à toi un nouveau mode d’exploitation épanouissant, celui des start up, du travail le dimanche et de Perpignan/Lille en 14h00 de bus. Avec Emmanuel, c’est la mort du citoyen consommateur, c’est l’avènement du citoyen jouisseur sans entrave aucune, bon, surtout s’il appartient à l’hyperclasse. Les meilleurs seront gratifiés, les autres devront travailler ou essayer de. Un conseil, vote pour lui surtout si tu es socialiste, me dis pas qu’un Valls ou un Montebourg ont son épaisseur. Si tu es socialiste, j’ai un message spécial pour toi : j’espère que le candidat socialiste aura la classe de lui céder la place. Emmanuel est notre seul et ultime espoir avant le chaos fasciste ! Avec Emmanuel, ce ne sera plus la révolution permanente, le vieux rêve de nos parents sera dépassé, ce sera l’innovation permanente ! Tu seras surpris. Allez faut que j’y aille, je prépare mon prochain voyage, les Vanuatu, pour faire un peu de plongée et manger du poisson grillé.

Repost 0

Articles Récents