Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 17:27
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS chroniques
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 15:14

 

« ​J'appliquerai le principe du plan d'une main de fer. Quelques-uns savent très bien que j'ai la main lourde et qu'elle peut frapper fort. Je ne permettrai pas que le travail soit fait comme il l'a été jusqu'à​ ​présent,​ ​c'est-à-dire​ ​dans​ ​l'anarchie​.​ ​»​ ​(ça,​ ​c’est​ ​de​ ​moi,​ ​pas​ ​mal​ ​non ?)
La main lourde, drôle, non ? Vu tout ce qui m’est reproché aujourd’hui mais n’empêche, j’ai mené ma mission de main de maître, j’ai mis le pays des Soviets sur les rails de l’histoire, moi ! Et je vais te dire, même si le Russien se laisse envahir par le quinoa, le thé blanc et la postmodernité, ben y a encore des petits gars de ma trempe, ma descendance. Pour preuve, quand chez le Russien tu as une prise d’otages, eh bien, le Russien se débarrasse de tout le monde, des otages et des preneurs d’otages. Au final, il considère qu’il a éliminé un dangereux criminel après s’il y a des victimes collatérales, bah, ce sont les copeaux de l’histoire. Tu te souviens du Koursk, du théâtre de la Doubrovka, de Beslan… Chez le Russien, il y a toujours le primat du collectif qui l’emporte sur la petite individualité. Vois ce qui se passe à Alep…, le Russien ne comprend rien à votre indignation, c’est​ ​un​ ​problème​ ​de​ ​logiciel.
Bon, je me refuse à aborder tes ratés, petit Frantsouz, en ce qui concerne les relations entre nos deux pays et entre ton pays et ces braves Polonais, qui ne t’ont même pas acheté tes hélicoptères…
J’en ris, les mecs sont européens comme toi et ils vont voir oncle Sam… Drôle d’époque. Chez le Russien, en ce moment, bel épisode de propagande contre oncle Sam, sur la première chaîne, Piervy Kanal. Il y a des messages invitant le populo à faire des provisions et à aménager sa cave en cas de bombardement. Rrah, ça me rappelle l’époque de la guerre froide, quel ambianceur que ce Blondin et dire que ton Hollande a hésité à le recevoir, « ptêt ben qu’oui, ptêt ben qu’non… ». De l’art de prendre une décision… Alors c’est Blondin qui décide et qui dit, je viendrai quand tu seras prêt… Rrrrroh, mais tout ça est plein de sous-entendus, c’est je t’aime, moi non plus, d’ici que ça finisse avec des anamours transitoires… ​https://www.youtube.com/watch?v=yi-FZ37CLj0 ​Drôle,
c’est​ ​un​ ​Russien​ ​qui​ ​chante​ ​cette​ ​délicate​ ​chanson,​ ​si​ ​bien​ ​troussée​ ​comme​ ​une​ ​gueuse…
Je te propose de cesser de parler de ce qui fâche et divise, parlons culture, d’égal à égal car petit Frantsouz, qui dit France, dit forcément culture. Dernièrement, je suis allé au Garage, un lieu d’exposition d’art contemporain. Il appartient à la poulette de Roman Abramovitch, l’oligarque qui possède le club de foot de Chelsea, quelques biens immobiliers à Londres, Moscou ou Gordes. Il a dû faire un gros chèque à la ville de Moscou, car il a installé le Garage de sa poulette dans le parc Gorky, qu’il a forcément contribué à moderniser et rénover. Désormais, tu as le wifi partout, des guinguettes branchouillettes, des poufs sur les pelouses, un skate parc, bref, tout pour plaire à Festivus, car, tu as un Festivus russe, qui te ressemble. Mais revenons à l’expo. C’était une expo consacrée à Goya (les caprices, la série tauromachie, les désastres de la guerre), Eisenstein (Ivan le terrible, Alexandre Nevski, Octobre, la grève, le cuirassé Potemkine…) et un artiste contemporain – cherchez l’intrus – Robert Longo. Le point commun de ces artiste est de présenter une vision désenchantée d’un monde nouveau, surtout Goya et Longo, Eisenstein se contentant de présenter
le monde nouveau que le Chauve, le Moustachu et moi accouchions, et crois-moi, à l’époque, il n’aurait pas eu intérêt à dire que c’était désenchanté. D’ailleurs, moi-même, le père des tchékistes, j’étais​ ​un​ ​enchanteur​ ​modèle,​ ​si,​ ​si​ ​et​ ​surtout​ ​un​ ​accoucheur,​ ​notamment​ ​de​ ​vérités…
Moscou fourmille en ce moment de belles expos. Tu peux aller admirer des Raphaël tout droit
arrivés des Offices de Florence au musée Pouchkine ou le peintre russe de marines,Ayvazovski à la nouvelle Tretyakov. Il a aussi peint des vues, des sortes de vedute, de villes comme Istanbul ou Venise. A venir, une expo sur Iakov Khalip, un photograhe des années 30 et 40, élève de Rodtchenko et enfin une expo sur Rodtchenko lui-même à la maison de la photographie. Cela n’arrête pas, il y a une véritable énergie qui circule dans les rues de Moscou, tu te sens aspiré par un​ ​tourbillon.
 
Les autres chroniques moscovites ici:
 
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans chroniques Chroniques Moscovites ARTICLES
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 20:20
 Chronique moscovite (36)  : Octobre sera rouge, camarade !!par Félix Edmundovitch Dzerjinski

«Pour les tâches de classe du prolétariat il est complètement indifférent que l'amour prenne la forme d'une union durable ou qu'il trouve son expression sous forme de liaison passagère. L'idéologie de la classe ouvrière ne fixe point de limites formelles à l'amour. » (Alexandra Kollontaï)

Salut petit Frantsouz, il me revient en parcourant ta presse, forcément libre, que la Russie en Syrie poursuivrait, au-delà du maintien au pouvoir de Bachar le poète, ses propres objectifs tels que par exemple la mise hors d’état de nuire de bandits en babouches originaire du Nord Caucase ou chercher à éviter votre glorieux épisode libyen, ça, j’espère que t’as pas oublié. Diable, comme c’est étrange pour un pays, pour un Etat. Bon, je comprends, toi cela fait longtemps que ton Etat n’est plus stratège et qu’il se rétrécit, avec ses intérêts, pour atteindre la taille d’un string. Il paraîtrait que Blondin aurait déclaré que le Russien se posait en défenseur de la souveraineté des Etat, encore une notion que tu as oublié, noyé que tu es dans le gloubiboulga européen, face aux peuples. Mazette ! Et cela ne te rappelle rien, chien de Pavlov ? 1815, cela te dit quelque chose ? Ben ouais, Bonap’ est défait par les monarques, les tyrans et parmi eux, Alexandre Ier pose les bases de la Sainte Alliance, qui veut que dès qu’un monarque a un problème avec son peuple, les autres le soutiennent pour mater la rébellion. Après, si tu vois ce qu’il est advenu des soulèvements de 1830, franchement, le système marchait plutôt bien. Ben, tu vois, Blondin est le digne héritier de ce système qui n’est ni plus, ni moins, que le système des gens qui aiment l’ordre, tu vois, des gens qui rangent leur chambre ou qui n’aiment pas beaucoup que des visiteurs non invités/désirés fassent irruption chez eux. Bref, Bondin en politique étrangère, c’est un réaliste, un conservateur. Drôle, ton président qui dit que la guerre en Syrie, c’est pas bien… Mais n’est-ce pas lui qui avait prévu d’y aller faire un tour à l’été 2013 et qui avait été lâché en rase campagne par l’ami américain ?

J’ai du mal à vous comprendre sur la Syrie quand même. Il y a des mercenaires russes au sol qui appartiennent à des sociétés russes de renseignement privées qui seraient guidés par des militaires russes pour leurs actions, bon, et alors, après tu peux gloser sur leurs liens ou pas avec les services russes. Et tu n’apprécies pas, oublieux que tu es que les Américains qui, avec la célèbre société Blackwater faisaient de même en Irak. Tu es ingrat, le Russien va se faire crever la paillasse en luttant contre le terrorisme, parce que quand même, la Syrie de 2016 n’est plus celle de 2011, et tu ne dis rien pour les Américains. Ah, j’oubliais, eux, c’est le monde libre, le Russien, c’est le méchant. C’est vrai qu’en Irak, il y avait des armes de destruction massive… Eh, un peu comme dans un film américain, le bon et le méchant. Et puis, le Russien est accusé de crimes de guerre en raison des bombardements sur Alep. Où as-tu vu qu’une guerre se faisait avec des roses ? Facile d’avoir les mains propres en ne faisant rien, plus dur quand tu les plonges dans la merde. Qui sait, peut-être qu’un jour tu remercieras le Russien ? Accessoirement, je te rappellerais qu’il tente de débarrasser le pays des bandits en babouches et je puis te dire que ces mecs-là, c’est pas Omar Khayyam.

Et au fait, tu as vu que le Russien avait voté le 18 septembre pour élire une nouvelle Douma. Bon, le parti de Blondin a tout raflé, suivi par les communistes et le partir libéral-démocrate de Jirinovski et des miettes pour Russie juste. Je ne vais pas commenter l’abstention, le fait qu’aucun parti d’opposition ne soit parvenu à aller au-delà des 5% requis pour être représenté, les fraudes (on ne refait pas, faut parfois corriger les défauts de la démocratie) je laisse tout cela à tes journalistes stipendiés par le grand Capital. Non, ce qui est intéressant, c’est que ça bouge. Le président de la Douma, l’excellentissime Sergueï Narychkine, qui est un fils de Félix, arrivé au grade de colonel du KGB, excusez du peu, supérieur à Blondin, qui était lieutenant-colonel, revient à ses premières amours et prend la tête du service de renseignement extérieur (SVR). Pas mal, non ? En fait, je ne sais pas si tu te souviens, à chaque fois que la Blonde fille de son père venait à Moscou, il se faisait un plaisir de la recevoir, c’était son traitant. Attention il est paillette, c’est pas n’importe qui, certains le disent descendant de Natalia Narychkina, la petite môman de Pierre le Grand, rien que ça !! Ben maintenant, il est chef de tous les traitants !!

Un peu de culture ne te fera pas de mal. Il y a de cela une semaine, je suis allé voir une exposition photo, Jock Sturges, traité de gras vicieux vieillard par une blogueuse russe. Tu connais ? Non ? Franchement, heureusement que les bolcheviks sont là pour forger ta culture, t’arracher à ta glaise et à ton Guillaume Musso et à ton Télérama… Jock Sturges est un photographe américain qui s’est spécialisé, le veinard, dans la photo de naturistes, généralement par chez toi, petit Frantsouz, à Montalivet, entre autres. Tu y vois de très jeunes femmes, ou plutôt filles toutes nues, jolies à croquer mais bon tu sens que si le modèle a plus de 17 ans, c’est un peu vieux pour ce coquinou de Sturges. Ben ouais, le vieux briscard ne se refait pas, il est un peu tendancieux, il est dans l’ambigu, dans le complexe. L’exposition avait lieu au centre des frères Lumière et présentait des photos pas trop tendancieuses, pas trop vicieuses et ben le dimanche 25 septembre, suite à une réaction de la protectrice des droits de l’enfant qui a qualifié l’exposition d’incitation à la pédophilie, les photos ont été décrochées par des nervis venus de Dieu sait où, pas vraiment officiels, les Officiers de Russie (une sorte d’ONG, d’assos’, mais pas comme chez toi, celle-là a à son actif, la chasse aux vendeurs à la sauvette ou la création et la garde d’un camp pour sans papires…) !! Il est fort ce Blondin, il a fait du Russien un bigot, bien sûr doublé d’un hypocrite comme tout bon bigot, car objectivement, il n’y avait rien de pornographique dans cette expo, si ce n’est parfois le regard des spectateurs, juste des nus, bon un peu jeunes, mais uniquement des nus. Personne ne penserait aujourd’hui à censurer la Vénus d’Urbino de Titien ou celle de Giorgione ou Olympia de Manet, ben chez le Russien, t’as toujours quelqu’un qui veut plaire au chef et qui veut tout faire plus et mieux. De sacrés hypocrites, ouais !! Rappelle-toi de nous, les bolcheviks historiques, la femme de Lénine, Nadejda Kroupskaya et sa copine Alexandra Kollontaï, qualifiée par certains de décadente, les chantres de l’amour libre et de la libération sexuelle et vas-y que ça partouze et que les couples se fassent et se défassent, que ça se prennent et déprennent, ah, on glissait sur le foutre à Petrograd, petit Frantsouz et on faisait la révolution en même temps !! Bon après, ça a été moins drôle avec Jo le Moustachu, un ancien séminariste, si tu vois ce que je veux dire… Après, les communistes sont devenus aussi bigots que des cathos, hyper moralistes… Bon ce qui me rassure, par chez toi, ça déconne pas mal mais dans l’autre sens. Un de mes informateurs, une source bien placée, m’a dit que la mairie de Paris envisageait l’ouverture d’un camp naturiste, dans Paris, à but récréatif !!! C’est fabuleux la post-modernité, tout est récréatif, camarade consommateur-jouisseur !! Ah, j’imagine des scènes « euh, vous pouvez ramasser ma savonnette », « Oups, pardon, c’était votre bouche »… Damné Frantsouz, tu deviens bien pitre… A mon humble avis, le Parisien, qui a de moins en moins tendance à être de base, a d’autres besoins (logement, propreté, transports, places en crèches…) qu’un camp naturiste récréatif. Remarque, j’y pense, c’est peut-être la solution pour les migrants !! Gaffe, y vont être nombreux à arriver… https://www.youtube.com/watch?v=ynDmiMoAUzQ

Voir aussi, les chroniques moscovites ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Chroniques Moscovites ARTICLES chroniques
commenter cet article
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 19:41
 Chronique moscovite (épisode 35) :« La paix n’est qu’un accident » (John Rambo) ‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Immense est la foules des imbéciles » (Saint Augustin)

« La paix n’est qu’un accident » (John Rambo)

Salut petit Frantsouz, je te reviens après plus de deux mois de repos bien mérité, tant Moscou est une ville dévorante et puis ce travail… Tchékiste, c’est tout simplement un boulot pas humain, tant il te faut abattre du travail, toujours pour dépasser la norme du Plan et surtout se dépasser soi-même.

Pour me reposer, je suis resté au pays, un peu de Moscou et beaucoup de Nord, j’aime le froid, la région d’Arkhangelsk, les îles Solovki. Tu connais ? Il y a un monastère, du 15ème siècle, qui est devenu un lieu saint de tous ces obscurantistes qui osent croire en une divinité. Mais, surtout, en 1923, c’est devenu le premier camp et comme les moines y étaient déjà, ben, nous les avons fait un peu trimer, parce que ça va bien de vivre aux crochets des gens qui bossent… Tu vois, le tchékiste est porteur d’une forme de justice sociale, je dis bien une forme, hein…

J’ai suivi de loin tous les événements malheureux qui ont traversé ton pays cet été et pour une fois, je me tairais, mais quand même, et dire qu’il y en a en Occident pour dire que la Russie est la principale menace, cela me laisse songeur… Et puis, tu as vu, tes amis américains ont espionné ton président en 2012… Cela me laisse aussi songeur, j’imagine ce qu’auraient hurlé tes chiens de garde si cela avait été les Russes. Tes amis américains ont une drôle conception de l’amitié, après un TAFTA qui initialement était une négociation commerciale destinée à rester secrète et qui va continuer. Tu es bien sûr de tes amis ? Au fait, je vais me permettre de te rappeler ton histoire. Tu te souviens lequel de tes ministres avait ordonné l’arrestation d’espions américains sur le sol frantsouz ? Allez chien de Pavlov, allez éternel jouisseur postmoderne qui a oublié qu’il y a eu un avant… Tu ne vois pas ? Eh bien, c’était entre 1993 et 1995 et le zigue en question, c’était Charles Pasqua…

Je voudrais profiter de cette chronique pour te parler du pays, de la Russie. La Russie n’est pas faite pour les tièdes, elle les vomit, c’est le pays des extrêmes, spatiales, climatiques, économiques et sociales. Passe ton chemin si tu es ami du genre humain ou adhérant PS, ce pays n’est pas pour toi. Il faut en supporter des choses dans ce pays : le climat, la distance et surtout, car je suis resté un authentique bolchevik, les inégalités. Tu as des très riches, une minorité, et des très pauvres, qui souvent cumulent un ou deux, voire trois emplois pour s’en sortir. La mythique classe moyenne, ce n’est pas grand-chose, comme par chez toi dans quelques années. Gaffe, vous allez finir par ressembler socialement à la Russie, qui a été guérie de ses maux communistes par les méthodes des Chicago boys, tu sais cette école libérale, chez nous, ça c’est appelé thérapie de choc. A voir par chez toi…

Je voudrais profiter de cette chronique pour te parler du pays. Tu vois, nous célébrons, chaque 9 mai, la victoire sur l’Allemagne nazie et c’est toujours plus grandiose comme si nous, les Russiens, avions quelque chose à prouver. Ben, j’vais te dire le fond de ma pensée. Si le Russien insiste autant sur la victoire, c’est tout simplement parce qu’il a été défait, et c’était en 1991, une sale défaite, la dégringolade finale, le grand badaboum, le pays découpé, vendu au plus offrant, ce que tu possédais ne valait plus rien le lendemain…

Je vais te rassurer sur le compte du Russien, cet été, j’ai pas mal arpenté mon Moscou, j’ai pris une partie de mes quartiers d’été au parc Gorki. Et qu’y a-t-il au parc Gorky ? Ben des individus, comme en Occident, des citoyens jouisseurs-consommateurs, tout pareil que chez toi, tu devrais te sentir rassuré, le Russien te ressemble, il est postmoderne, il a ses hipsters, ses lieux, ses cafés, ses restaurants, ses magasins hype, son vide… tout comme toi, tout pareil. Quoi ? Ta presse ne t’avait rien dit, tu croyais que la Russie était habitée par 140 millions de Blondin ?

Allez avant de te quitter, je voudrais te parler d’un de tes polémistes, Eric Zemmour. Il a dit que l’armée française se préparait à reconquérir les territoires perdus de la République avec l’aide des Israéliens. Bon, là faut dire, c’est des experts, y s’y connaissent. Mais bon, petit Frantsouz, sois partageux, invite tes copains russiens, tu verras, avec l’expertise qu’ils ont de la Tchétchénie, ils vont tout te remettre au carré, bon après question design des villes, après le passage du Russien, y aura du boulot pour tout relever, mais c’est le résultat qui compte et puis quand le bâtiment va, tout va comme disait MM. Bouygues et Vinci !

Les autres chroniques moscovites ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Chroniques Moscovites chroniques ARTICLES
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 15:46
Le quinoa: au shaker pas à la cuillère !
Le quinoa: au shaker pas à la cuillère !

Salut, j'm'appelle Ladislas et je suis citoyen du monde, tu vois. Peu importe d'où je viens, peu importe mon origine sociale, j'appartiens à l'universel. Tu vois, je me bats pour que des tas de gens aient des droits, les LGBT, les migrants, les nains (surtout s'ils sont LGBT ou migrants) et surtout le droit à la culture, à la vraie culture pas trop élitiste et pas barbante, comme pour la célébration de Verdun qui était tout de même pas mal. C'est vrai, quoi, cette course parmi les tombes, ça t'avait une autre allure que si tu avais invité un ténor à chanter un truc vieillot. Chuis un petit gars moderne, en costard l'hiver, je travaille pour une multinationale, en bermuda l'été ou l'hiver en Thaïlande ou en Afrique. Tremble, je suis l'ultime homme en bermuda!! Chuis eco-responsable et éco-solidaire. J'ai lu tout Paulo Coelho. Chuis a fond pour l'économie du partage, tu vois, j'pense que le salariat est un modèle à réinventer, plus ou moins, j'pense que la classe moyenne doit accepter l'évolution.

T'vois, le vrai combat d'aujourd'hui, c'est ce que tu as dans ton assiette (parce que c'est de la que tout découle, ton humeur ta tendance politique...) et c'est pour ça que j'ai lancé un vaste mouvement, que j'ai baptisé Le quinoa pour tous. J'ai un copain au PS qui m'a dit que ce serait pas mal pour nourrir un programme, ça. Clémentine Autain est aussi très intéressée. Cecile Duflot hésite, elle est plutôt portée sur les légumes anciens. J'me dis que tous ensemble nous allons dresser un mur de quinoa face aux fascistes du FN. F comme fasciste, N comme nazi, ouais, ouais, c'est ça.

En parlant de fascistes, chuis allé visiter le mémorial de Rivesaltes. Pour me mettre dans l'ambiance, dans la voiture, j'écoutais du Jim Morrisson, Riders on the storm, mais comme j'trouvais ça glauque, chuis passé sur Rire et chansons, y avait Florence Foresti puis ensuite Bigard. Bon, j'arrive, j'entre, je paie mon billet. T'sais, chuis un gars de mon siècle, chuis sensible à l'image, plus ou moins, à peu près. Et y a un auditorium dans lequel j'entre, je m'attends à un exposé historique sur le camp, un truc un peu barbant, et ben pas du tout, c'est des vidéos de gens qui dansent dans le camp, attention, de la danse contemporaine. Génial, chais pas qui y a pensé mais c'est beau et poignant, j'en ai les larmes aux yeux, t'vois, ces gens qui font revivre par la danse ce qu'ont vécu ces indésirables, espagnols, juifs et harkis. Et puis après, tu as des photos de migrants emmitouflés dans leurs manteaux sur des bancs ou des trottoirs. Franchement, à voir ça, tu te dis qu'on est pas vraiment accueillant, pas vraiment gentils... Surtout que les migrants, c'est presque tous des diplômés, des profs, des médecins, des architectes... Bon je sais, certains manient la hache comme en Allemagne, mais c'est pas la majorité, c'est des déséquilibrés, et puis, franchement, les Allemands, y nous donnent l'exemple comme terre d'accueil et puis faut pas me dire que c'est parce que les Allemands ont une démographie déclinante ou qu'ils ont besoin de main d'œuvre, c'est juste parce qu'ils sont devenus gentils et bons après les horreurs qu'ils ont commises. Et s'ils sont devenus comme ça, c'est grâce au quinoa.

Qu'il est bon d'être bon, d'être gentil, d'être hors sol...

Chronique d'un citoyen concerné (1): Rivesaltes, mieux qu'un muscat, un mémorial! par Lasdilas C
Chronique d'un citoyen concerné (1): Rivesaltes, mieux qu'un muscat, un mémorial! par Lasdilas C
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Chronique d'un citoyen engagé (1) chroniques
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 12:15
 Chronique moscovite (épisode 34) : Diplomatie à la sauce hollandaise...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Je suis un esclave, mais mon Tsar gouverne le monde » (Mikhaïl Lermontov)

Petit Frantsouz, je t’avais quitté lors de ma dernière chronique pour prendre des vacances bien méritées, mais un tchékiste ne dort jamais, c’est le métier qui veut ça, un métier totalitaire, pas pour des petits bourgeois installés dans leur vie confortable. Je voulais juste t’informer d’un événement qui passera probablement inaperçu dans tes médias, tout occupés par les grèves, l’Euro de football, les attentats… c’est le forum économique de Saint-Pétersbourg, la ville e Pierre le Grand, du Cavalier de bronze de Pouchkine, de Gazprom et de Blondin.

Tes élites éclairées avaient décidé d’envoyer à cet événement, qui est un peu le Davos russe, l’homme de Cro-Macron, jeune, moderne, numérique, plastique. Faut dire qu’il fallait dépêcher quelqu’un d’un peu visible vu qu’il y avait du lourd annoncé au forum, comme le président de cette mini URSS qu’est la Commission européenne, Jean-Claude Juncker (comme cela, il pourra expliquer en direct pourquoi les sanctions vont être reconduites) et Matteo Renzi, président du conseil italien et c’est bien normal car l’Italie était l’invité d’honneur, bref du lourd, faut quand même baiser un peu la babouche. Tout roulait pour ton Cro-Macron, un programme lui avait été concocté par ton ambassade, et en fin de semaine dernière, tout s’effondre, le Cro-Macron, qui avait promis il y a 6 mois de venir à Saint-Pétersbourg nous fait un refus de saut. Il veut plus y aller, rien à faire. Mais tapie dans l’ombre, il y avait l’ex, Ségolène, prête à débouler. Bon sang, les sanctions ne suffisent pas, mais que vous a fait la Russie ? Finalement, alors que d’autres pays européens seront représentés par des ministres ou sous ministres, tu seras représenté par ton ambassadeur… et par Nicolas Sarkozy, ton ex président…

Elle est pas belle la vie ? Il donnera une conférence lors du forum, intitulé « Europe : quo vadis ? ». Mais surtout, ce soir, il dîne avec Blondin et le lendemain matin avec des grands patrons de groupes russes, tels que Sberbank, Gazprom, Rosneft, rien que ça. Un déplacement préparé aux petits oignons, pas une faute de goût. Pas de doutes, il n’a pas perdu la main, il sait travailler son sujet et il est bien entouré, par contre les autres, ce qui sont actuellement au pouvoir, je crois qu’ils ne l’ont jamais vraiment eu la main, des gribouilles. D’ailleurs, tu te souviens de la racine latine du mot gauche, c’estsinistra, ben tu vois ce que cela donne… Sincèrement, tu voudrais abîmer la relation bilatérale, déjà mise à mal par les sanctions qui sont une rupture du contrat de confiance, tu ne t’y prendrais pas autrement. Parce qu’en plus, ton ex président, tu crois vraiment qu’il va défendre la ligne actuelle de ton gouvernement dans la relation franco-russe, tu crois vraiment qu’il y aura solidarité. Sûr, en termes d’images, tu en sors grandi petit Frantsouz et à mon avis, Blondin attend 2017 avec impatience… car Blondin est un bon camarade…

Allez, je te quitte en chansons, https://www.youtube.com/watch?v=-r7xBhJEmSA

Les autres chroniques moscovites ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans chroniques Chroniques Moscovites ARTICLES
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 14:54
Société: la brebis qui voulait changer un loup en chien! par Nicolas Caudeville

Il y a peu de temps une douce brebis de mes amis me disait : " Pourquoi te comportes tu en loup alors que tu pourrais faire un formidable chien de berger. Ainsi, je pourrais assumer ma relation avec toi et tu ne ferais plus fuir mes amis." La proposition semble attirante. Et c'était mettre la barre haute pour un animal sauvage. Cependant, se faire complice du berger comme perspective d'avenir, n'est pas en soi glorieux. D'autant que le berger n’élève des moutons et ne supporte leurs bêlemens que pour leur laine et leur viande. Le loup a cette franchise qu'il énonce en claquant des dents d'appétit . Mais le mouton n'as rien dans le fond contre le fait que son destin soit de finir égorgé. Il veut simplement qu'on lui raconte une belle histoire qui justifie ce qu'on lui a répété comme inéluctable.

Voir la fable le chien et le loup:

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/loupchien.htm

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans chroniques Mondeparallèle ARTICLES
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 23:15
L'euro de football: un complot pour faire des obèses?! par Nicolas Caudeville

"Le football est un sport collectif opposant deux équipes de onze joueurs dans un stade. L'objectif de chaque formation est de mettre un ballon sphérique dans le but adverse, sans utiliser les bras, et de le faire plus souvent que l'autre équipe. Apparu en Angleterre au Moyen Âge et ayant évolué jusqu'à la forme que nous connaissons aujourd'hui, ce sport incorpore de nombreux bienfaits. Parmi ceux-là on peut citer : l'amélioration de l’endurance cardio vasculaire grâce aux courses rapides, successions d’accélérations répétées, amélioration du rythme cardiaque et des fonctions respiratoires, résistance et équilibre : développement musculaire et amélioration du centre de gravité, et enfin travail sur la vitesse et l’adresse."

Nous dit le site Ligne en ligne. Et un match de 90 mn est sensé nous faire perdre 1282 calories!

Cela vaut donc la peine de s'intéresser au foot !

Mais attention au piège!

Et oui, ce sont les joueurs qui vont perdre des calories et se maintenir en bonne santé!

Les regardants devant leur téléviseurs, le cul enfoncé profondément dans leur divan (la variante fauteuil est valable aussi!) ne brûlerons rien. Mais qui plus est, le mode alimentaire de ces événements touche au domaine du trop gras, trop salé, trop sucré.

Biéres, chips, sodas...feront que ce seront le cholestérol et les triglycérides qui marqueront des buts contre leur camp. Tous les supermarchés vous préparent des vitrines tentatrices et corruptrices de l'esprit du sport et de votre alimentation!

Confère celle-ci trouvée en plein centre de Perpignan, pas de la nourriture locale...

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle chroniques
commenter cet article
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 10:35
Chronique moscovite (épisode 33): Oui, nous sommes des Scythes, des Asiatiques aux yeux de biais et insatiables !  par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Le monde n’est pas une nurserie. » (Sigmund Freud)

Cher petit Frantsouz, je voudrais te faire part de la tristesse d’un Russien. J’ai appris en ce mois de mai que tes gouvernants ont envisagé un rappeur pour célébrer le centenaire de la bataille de Verdun. Un rappeur pour célébrer le centenaire de la bataille de Verdun une des batailles les plus sanglantes de l’humanité, là, petit Frantsouz tu me troues, faut m’expliquer ! Tu viens d’inventer le recueillement/divertissement, ça, c’est du génie national ! Je savais qu’avec la volaille socialiste que Thorez voulait plumer, la culture c’était le nivellement par le bas (pour le populo, pas pour eux ou leurs enfants), mais je ne me souvenais pas que ces gens pratiquaient l’insulte. La vulgarité, oui, je m’en étais aperçu et d’ailleurs ce rappeur en est une bonne illustration, mais là, c’est du mépris total. C’est du mépris pour les combattants mais également pour ton Histoire. C’est Festivus-Festivus et la société du spectacle à Verdun ! Et pourquoi pas Nina Hagen à Auschwitz ? Je croyais que Verdun était désormais un lieu de recueillement… Pas grave, tu me diras, perdu que tu es dans le gloubiboulga de la postmodernité, tu es devenu amnésique, tu as la mémoire d’un poulet sans tête. Ce rappeur sait-il seulement ce qu’est Verdun ? Ah, et puis il me revient qu’il aurait tenu des propos antisémite, qu’il serait misogyne, mais baah, tout cela n’est point grave, c’est l’idole des jeunes… Toi qui es prompt à dénoncer le fascisme en Russie, regarde-toi un peu et surtout regarde le modèle que tu offres… J’aimerais bien avoir le nom du fonctionnaire, de l’élu et du ministre qui ont suggéré cette chose… Bon, tu le sais j’apprécie Blondin, il vient de ma maison, et tu devrais un peu t’inspirer de lui, il a un poil plus de classe. Il a tout de même envoyé son copinou Valéry Gergiev, un des plus grands chefs d’orchestre au monde, jouer à Palmyre. Bon, sans le faire venir à Verdun, je pense que tu aurais pu trouver quelqu’un par chez toi pour venir jouer quelque chose de beau et triste pour rendre hommage à ces soldats, français et allemands, perdus dans cette boucherie sans nom. Tu sais, nous, le 9 mai, nous faisons défiler le régiment des immortels, c’est-à-dire que chaque Russien qui a eu un des membres de sa famille qui a participé à la Grande guerre patriotique défile avec le portrait de cet ancêtre dans les rues de Moscou, idem en province. C’est silencieux, beau et émouvant, http://www.causeur.fr/russie-9mai-moscou-38290.html. Bon, heureusement, quelques Frantsouzy ont réagi et « ils » ont annulé la venue de cet âne, à la place des jeunes ont fait du jogging entre les tombes et simulé, tout près del’ossuaire, des combats. Que du bon goût ! Jadis, ton pays était un grand pays, envié notamment pour sa grande culture et justement apprécié pour cela par le Russien. Tiens, à ce propos, les statistiques des congés de mai, une semaine, des Russiens sont sorties. En tête, l’Italie, un pays qui reste encore un pays de culture, suivent ensuite la Grèce, Chypre, ces deux pays pour les amateurs de plages, puis l’Arménie et l’Ouzbékistan où j’étais et sur lequel je vais t’affranchir.





Pour te faire plaisir, tu te souviens, je t’avais affranchi sur ce couple de retraités de Florensac qui avaient remis les légions d’honneur de leurs aïeux, qu’ils avaient reçues pour faits de résistance, au jeune Prokhorenko, tombé à Palmyre alors qu’il guidait les avions russes et qu’il était encerclé par les bandits en babouches. Accessoirement, le soldat avait demandé à tirer sur ses propres positions. Ben Blondin les a invités pour la parade du 9 mai. Bon, maintenant tu as le choix, ou Black M ou des gens simples comme ça. A toi de choisir ton camp.





Ah, et puis j’oubliais, rapport à ma dernière chronique, petit complément de lecture. Lis Lev Goumiliev, que Jo le Moustachu avait envoyé au froid, fils de la poétesse Anna Akhmatova et du poète acméiste Nikolaï Goumiliev. Il est un des théoriciens de l’l’eurasisme. Avec ça, tu peux mieux comprendre la mentalité du Russien. Il dit des trucs intéressants sur la durée de vie d’une civilisation, qui à l’instar du vivant doit dépérir un jour. Il développe le concept d’ethnicité, lié au climat et au paysage, celui de passionarité, quand tu absorbes l’énergie extérieure et que la restitues dans le travail. Surtout, il établit une filiation entre les Huns, les Scythes et les Russiens. Sur ce sujet, un autre avait pas mal écrit, le baron fou Unger Von Sternbeg (relis Corto Maltese en Sibérie).





Bon retour sur mon séjour en Ouzbékistan. Tu connais le pays ? La route de la Soie ? La maison dorée de Samarkand ? L’ambassadeur du Roi d’Espagne, Ruy Gonzalez de Clavijo qui s’y rendu au début du 15ème siècle ? A l’origine, la terre de Tamerlan, Timour le Boiteux, grand conquérant mongol. C’est de là que serait descendu au 12ème siècle les Ottomans, qui vous causent tant de problèmes aujourd’hui. C’est Tamerlan qui est à l’origine de Samarkand, qu’il a souhaité voir rayonner culturellement et économiquement, Boukhara étant une ville plus religieuse. Samarkand, quand tu te balades au Registan, à Bibi Khanoum ou au Gour Emir, le tombeau de Tamerlan (Amir Timour) porte la marque du bonhomme, c’est beau, fait avec goût (il avait su attirer les meilleurs architectes et artisans, notamment perses), c’est monumental. A sa mort, une dynastie ouzbèke, les Shaybanides, prend le relais et transporte la capitale à Boukhara, capitale religieuse. Naqshbandi, le fondateur d’un courant du soufisme, y est inhumé, beau mausolée, à voir. C’est une ville magnifique, toute en finesse. Ces deux villes, avec Khiva en sus sont parmi les plus visitées par les touristes, souvent en groupe, notamment français et vieux. L’Ouzbékistan a été conquis par l’empire tsariste fin du 19ème, tout le pays a été soumis sauf le khanat de Boukhara, qui est devenu un protectorat du Tsar. La palais d’été du dernier khan, Alim Khan, a été construit par des architectes russiens et l’intérieur aménagé par des artisans locaux, c’est beau l’internationalisme, ça me laisse rêveur… Cette conquête a constitué un apport de modernité pour ces braves gens. Le Russien a mis un terme au commerce d’esclaves, a développé l’industrie, l’agriculture et le chemin de fer. Après, nous, les Rouges, nous sommes arrivés. Le petit Khan de Boukhara nous a résisté, avec ses Basmatchi, mais il a fini par céder devant Mikhaïl Frounze (je t’ai déjà parlé de lui et de son opération recommandée par Jo le Moustachu qui lui fut fatale dans les années 20). Nous, les Rouges, avons apporté à ce pays un surcroît de modernité et de développement. Après en 1991, ce pays est devenu indépendant. Attention, les mecs se sont pas battus pour ça, faut dire qu’ils recevaient pas mal d’argent de Moscou, non, les mecs ont été surpris quand l’Outre alcoolique a annoncé, avec le Biélorusse et l’Ukrainien, la fin de l’URSS fin 1991, après un repas bien arrosé. Les mecs ont pas beaucoup aimé la surprise, ben ouais, va falloir faire sans le grand frère… C’est drôle, par chez toi, il y avait une kremlinologue, qui avait table ouverte dans tous tes médias, du moment que c’était pour salir l’URSS, tu sais Hélène Carrère d’Encausse(tique, j’aime les jeux de mots foireux), qui annonçait la fin de l’empire sous les coups de boutoir des républiques musulmanes, tous les – stan… Ben, elle s’est plantée mais vous êtes polis, vous ne le lui avez jamais dit. Aujourd’hui, la gueuse est plus prudente, elle est un véritable afficionado de Blondin, bref, en langage tchékiste, elle a été retournée…





Mais revenons à ce magnifique pays, tenu par l’ancien Secrétaire du Parti depuis plus de 25 ans, Islam Karimov. Son modèle de développement, c’est la Corée du Sud. La Corée du Sud, tu connais, mais tu as probablement oublié par où est passé le pays pour atteindre ce niveau de développement et de prospérité, vu ta mémoire de poulet sans tête. C’était un régime fort et un pays fermé aux influences extérieures afin de développer son économie. Islam Karimov, il fait tout pareil, il limite les importations, il exporte à tout va, notamment son gaz tant et si bien qu’il y a des coupures de gaz ou d’électricité pour les locaux, il limite l’impression de monnaie pour maîtriser son inflation, tu as un cours officiel et un cours de marché noir pour changer la monnaie qui varie du simple au double, peu de dépôts dans les banques, les gens conservant leur liquide en dollars à la maison… bref, c’est au-delà des standards FMI-Occident et ça marche vaille que vaille et le pays n’ surtout pas besoin de toi, l’homme occidental. Tu as pas mal d’Ouzbeks qui travaillent en Russie mais le Russien maîtrise son immigration. Pour rentrer, il te faut un contrat de travail de 3 ans et après c’est retour à la maison. Il y aurait entre 2 et 3 millions d’Ouzbeks travaillant en Russie. En raison de la crise en Russie, plusieurs centaines de milliers d’entre eux seraient rentrés au pays. Rends-toi bien compte de la relation de dépendance : les transferts de ces migrants constituent 10 à 12% de la richesse nationale ouzbèke. Bon, depuis deux ans, ils sont en diminution, 3 Mds de dollars en 2015 contre 6 Mds de dollars en 2014. Donc, petit risque de tensions sociales mais le pays est bien contrôlé. Bref, tu l’as compris, quand le Russien s’enrhume, l’Ouzbek éternue… Et c’est un peu en raison de lien d’interdépendance que l’Ouzbékistan est un pays ami de la Russie et de Blondin. D’abord au niveau sécuritaire. Dans les années 2000, les pays a eu à faire à une rébellion islamiste hébergée par les talibans afghans. Et comme le Russien n’est pas loin, c’est un peu le seul à pouvoir te dépanner si tu es dans la panade (eh, à une époque, le Russien vendait même des armes à Massoud contre les talibans…). Et l’Ouzbékistan profite à fond de l’embargo décrété par Blondin sur les produits agroalimentaires européens, il exporte tous ses fruits et légumes vers la Russie et je peux te dire que la cerise ouzbèke, eh ben, elle est bien meilleure que celle de Céret, mais bon faut que tu sortes un peu pour faire la différence… C’est marrant, avec les circonstances actuelles, ce sont les liens de l’URSS qui se recréent. Ben ouais, avant, tous les fruits et légume de ce pays allait vers Moscou, à l’époque dénommée le Centre. En échange, le Centre te filait du pognon pour te développer. Il n’ en demeure pas moins que le pays est bien tenu. Papi Islam, 77 ans tout de même, n’a pas hésité à faire assigner à résidence sa fille, Gulnara, également chanteuse sous le pseudonyme Gogosha, car elle était devenu très, très et trop gourmande dans les affaires. Ah, primauté de l’intérêt collectif…





Après Samarkand, Boukhara et Khiva, tu pourras faire un passage à Termez, ville au Sud du pays. Il y a là-bas un site qui me remplit de nostalgie, le pont de l’Amitié qui reliait l’Ouzbékistan soviétique à l’Afghanistan et que nos troupes ont emprunté un soir de Noël 1979. Blague à part, c’est un pays magnifique, avec des gens fins et cultivés. Tu y trouves, surtout à Boukhara, un artisanat très développé notamment des miniaturistes et des brodeurs de suzani (http://www.rouge-garance.net/article-33045044.html).





Ah, au fait, j’avais oublié de te dire dans ma dernière chronique, que dame Ségolène, lors de son passage, ben comme son programme n’était pas très chargé, elle a fait un peu de tourisme et elle a visité la nouvelle Tretyakov (peinture russe du 20ème siècle) le lundi 30 mai. Habituellement, à Moscou, les musées ferment le lundi. C’est une vraie femme de gôôôôôôôôôche, avec des valeurs et tout et tout, déranger des salariés pendant leur unique jour de repos de la semaine, cela ne la dérange pas, sans vergogne. Elle a de la chance d’être en Russie, je n’imagine même pas en France… Thorez avait bien raison, il devient urgent de plumer la volaille socialiste, traître à la classe ouvrière…





Allez, ciao, пока, je t’écrirai en septembre… Je te quitte sur un long poème d’Alexandre Blok, du moins quelques extraits, à toi de le lire intégralement, c’est « Les Scythes », pour t’aider un peu à comprendre le Russien… si tu es encore apte et surtout, si tu en es digne car le Russien n’en a cure…


Vous êtes des millions. Et nous sommes innombrables comme les nues ténébreuses.


Essayez seulement de lutter avec nous !


Oui, nous sommes des Scythes, des Asiatiques


Aux yeux de biais et insatiables !





À vous, les siècles. À nous, l’heure unique.


Valets dociles,


Nous avons tenu le bouclier entre les deux races ennemies


Des Mongols et de l’Europe.





(…)





Ô vieux monde ! Avant que tu ne meures,


Pendant que tu languis encore, attaché à ta souffrance,


Arrête-toi, sage comme Œdipe,


Devant le Sphinx et son énigme ancienne !





La Russie est un Sphinx. Heureuse et attristée à la fois,


Et couverte de son sang noir,


Elle regarde, regarde à toi


Avec haine et avec amour !





(…)





Mais nous, dès maintenant, nous ne sommes plus votre bouclier,


Dès aujourd’hui, nous abandonnons la lutte ;


Nous regarderons de nos yeux étroits


Grouiller le combat à mort.





Nous ne bougerons pas, quand le Hun bestial


Fouillera dans les poches des cadavres,


Incendiera vos villes, logera ses chevaux dans vos églises,


Et fera rôtir la chair des frères blancs…





Une dernière fois ! — prends garde, vieux monde !


Au festin fraternel du travail et de la paix,


Au clair festin fraternel, — une dernière fois,


Te convie ma lyre barbare !

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans chroniques Chroniques Moscovites ARTICLES
commenter cet article
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 09:33
 Chronique moscovite (épisode 32) : 1941-1945, можем повторить (nous pouvons recommencer)par Félix Edmundovitch Dzerjinski‏

Petit Frantsouz, je me suis dit qu'il fallait que je perturbe le rythme habituel de mes chroniques pour te montrer cette image. Il s'agit d'un autocollant sur une voiture. Le dessin est explicite, tu y vois une créature avec une tête à croix gammée se faire sodomiser par une autre avec une étoile rouge. Et il y est inscrit, 1941-1945, можем повторить (nous pouvons recommencer).

Je t'envoie cette image pour que tu puisses sentir un peu le pays et pour t'aider. Ben ouais, depuis octobre 2015, tu nous envoies pas mal de ministres avec un résultat frisant le zéro absolu: Le Fol (en Christ), Royal, Cro-Macron, ZAyrault, Fekl et comme si la Russie avait beaucoup péché, de nouveau Royal le 30 mai!!! Tu crois que tu vas recoller les morceaux suite aux sanctions, tu crois préparer le jour d'après. Ben, tu te trompes. Déjà, parce que le Russien est persuadé que ces sanctions sont là pour durer et que le30 juin, les Européens vont les reconduire. Le Russien pense que les sanctions européennes suivent les américaines et comme les Américains ne sont pas prêts, pour des raisons géopolitiques que tu comprendras (ah non, j'oublias, tu n'as rien compris), à les lever, elles devraient durer entre 5 et 10 ans. D'ailleurs, le Russien a anticipé puisqu'il a décidé de prolonger l'embargo agroalimentaire, histoire d'en profiter pour structurer une agriculture nationale digne de ce nom. Alors, tu envoies tes ministres, mais comme ni eux, ni leur entourage ne sont des stratèges, ils disent qu'ils veulent aller à Moscou sans savoir vraiment pourquoi, hormis la Royal qui a une nouvelle fois tenté, sans succès une nouvelle fois, de voir Blondin (qui a un peu autre chose à faire). Leur visite à Moscou, c'est de l'occupationnel (d'ailleurs, il y a souvent de bonnes plages culturelles dans leurs programmes). C'est un peu comme si quelqu'un te déposait ses enfants et tu chercherais comment les occuper. T'es heureux quand ils repartent et tu espères qu'ils ne reviendront pas.

Si quelqu'un leur avait montré cette image, ils comprendraient un peu plus le pays. Cette image te renvoie à un nationalisme que le Russien a chevillé au corps, contrairement à par chez toi, noyé que tu es dans le gloubiboulga bruxellois globalisé. Tu vois, avec mon pote le Chauve-fondateur, nous étions de vrais internationalistes, nous voulions propager la Révolution. Puis est arrivé Jo le Moustachu qui, lui, a commis une vraie contre-révolution droitière, en éliminant notamment mes compagnons de route (j'ai eu de la chance de mourir d'une vilaine maladie, qui sait ce que Jo m'aurait infligé, peut-être un supplice à la Saint Sébastien?). Et Jo s'est pas mal appuyé sur le nationalisme, sentiment qu'il n'a fait que revivifier car le Russien, de par la construction de son Etat a toujours été un nationaliste. Regarde, la lutte contre les Mongols ou la conquête par les princes moscovites de Novgorod la marchande et la cosmopolite. Regarde la grande guerre patriotique ou plutôt les deux, celle contre Napoléon et celle contre Adolf. Et aujourd'hui, tu as les sanctions occidentales. C'est alors facile pour Blondin et ses séides de vendre leur soupe nationaliste au populo à grand renfort de propagande télévisée, ils jouent sur du velours. La Russie d'aujourd'hui a l'impression, mais est-ce une impression, d'être entourée d'ennemis qui veulent son éclatement (tu ne t'en souviens pas mais c'était le discours de l'Outre alcoolique lorsqu'il déclencha la première guerre de Tchétchénie en 1994). Avec les sanctions, vous avez renforcé le nationalisme en Russie et là, en bon tchékiste, je vous félicite pour cette intelligence de la situation.

Maintenant, par chez toi, ils se demandent comment en sortir, car en plus, les sanctions n'ont pas eu l'effet escompté. Tu te souviens, vous étiez persuadés qu'en frappant la Russie par des sanctions individuelles et sectorielles (sur le pétrole surtout), vous auriez une influence sur les oligarques, qui a leur tour demanderait à Blondin de se montrer plus coulant. Beau résultat!! En dépit d'une crise qui date de 2012, aggravée par les sanctions, la Russie montre une belle résilience même si de ci de là; il y a, très loin de Moscou, tu as des manifestations parce que les ouvriers ne sont pas payés depuis 6 mois... Ben ouais, comme dans les années 1990. Et à côté de cela, Moscou, qui est le cœur et la tête du pays, est toujours aussi belle, aussi pimpante dans ses habits estivaux, les gens sortent, font la fête, tant et si bien que tu te demandes où est la crise? Au final, je pense que le perdant, c'est toi! Allez, je te laisse à tes grèves, nuits debout/journées couchées et je te reviens bientôt.

Les autres chroniques moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans chroniques Chroniques Moscovites ARTICLES
commenter cet article