Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 13:41

Gildas Girodeau était en direct pour l'archipel contre attaque au café Pam's . Au regard des"événements" de Catalogne ,il s'inquiéte de ce qui est en train de se jouer au niveau de la démocratie en France et en Europe. (Notamment au travers du traitement de l'information, qui s'en être franchement neutre est quasiment subjectif.)

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS INTERVIEWS catalans Coup de gueule
commenter cet article
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 00:15

Le bruit bruissait dans la chaleur de l'été. Au fait, oui, une fois transférés au centre ville où faire les cours magistraux pour les étudiants en droit . Alors, le maire Jean-Marc Pujol a gentiment proposé de les mettre au théâtre municipal , puisqu'il trouve que celui-ci n'est pas assez productif .

Et qu'on pourrait combler la vacuité du théâtre par la "transmission de savoir " de l'université.

D'une: Jean-Paul Alduy maire, avait promis que le théâtre de l'archipel construis , le théâtre municipal serait mis à disposition des créateurs d'ici.

Deux: la mairie ayant peur de la concurrence entre les théâtre et ne pas casser la dynamique du théâtre naissant , on avait fait passer le mot que le théâtre municipal ne soit pas trop performant. Et qu'il était louable pour les compagnies locale à hauteur de 2000 euros par soir. Ceci n'aidant pas le remplissage.

Tercio, les normes de sécurité pour recevoir du public théâtre et un public étudiant ne sont pas les même, ce qui donnera lieu a des transformations qui n'auront rien à voir avec les normes de conservation de se patrimoine de 204 ans. Mais le maire Jean-Marc Pujol a déjà fait fermer l'école d'art qui allait avoir 200 ans: il n'est plus à cela prêt! 


Pour défendre le théâtre à l'italienne (il y l'équivalent construit par les français à Hanoï) possédant une acoustique merveilleuse, un collectif vient de se créer, il manifestait devant un soir de concert pour le festival Jazzébre .Le collectif sauvons le théâtre de perpignan s'est réuni ce soir devant le théâtre pour faire passer un message au maire de perpignan : ce théâtre est à nous, et bientôt ce sera toute la ville.
Bien sur les médias locaux ont boudé l'événement sauf France 3 qui s'accroche au vieux monde pour essayer de décrypter ce qui se joue sur cette scène populaire...

Jean-Bernard Mathon spécialiste du patrimoine et Philippe Assens haranguaient la foule et faisaient signer une pétition qui avait déjà 6000 signatures 
Jean-Bernard Mathon et Philippe Assens étaient en direct devant le théâtre municipal place de la république pour sa défense.

Signez la pétition ici https://www.change.org/p/ministre-de-la-culture-sauvons-le-the%C3%A2tre-municipal-de-perpignan-oui-au-th%C3%A9%C3%A2tre-non-%C3%A0-l-amphi-th%C3%A9%C3%A2tre/u/21680257

Inès Muriot était en direct pour l'archipel contre attaque :elle est la community manager du collectif de défense du théâtre municipal de Perpignan.
En contact avec des collectifs d'étudiants qui prépare des actions sur le campus , elle diffuse des informations sur les réseaux sociaux!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS INTERVIEWS Coup de gueule
commenter cet article
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 15:16

 

Voilà, 3 ans ont passé de Jean-Marc Pujol maire président d'agglo qui ont semblé compter double tant la lourdeur, la pesanteur de sa gestion a cuit la ville à l'étouffée. 

Lentement à petit feu, il a tué les commerces du centres ville (possibilité de se garer en ville trop cher ou menacé par la fourrière, même pour les riverains) , la culture pour lui c'est la construction de bâtiment(théâtre de l'archipel, conservatoire de musique, musée Rigaud, notez que il aime aussi la destruction pour peu que cela fournisse du travail au BTP)  pas les artistes. Enfin, les artistes déjà médiatisés qui peuvent lui faire redescendre un peu de la lumière sur son humble personne.

Notez qu'on prend même les morts: 

le musée Rigaud pour commencer , ne prend pas Rigaud (ça serait cliché) mais le peintre andalou à peine venu à Perpignan, Picasso (oui, mais quand il y aura une Citröen Rigaud, on en recausera!) . Et tout ces bâtiments culturels ne sont pas mis à la disposition des artistes d'ici. Si par hasard ils devenaient célèbres.Alors là, monsieur, on assurera vous avoir soutenu de "tot la vida" . L'artiste Jan Bucquoy un an passé à Perpignan décide de tourner en Belgique qui au moins reconnait son talent. Gageons que dans 100 ans, la ville de Perpignan affichera qu'elle était sa ville! http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/l-artiste-belge-jan-bucquoy-quitte-l-enfer-perpignanais-commente-le-referendum-catalan-et-le-bilan-mi-mandat-de-jean-marc-pujol-a-pe

Et pour le développement économique : pas mieux, ce qui ne  l'empêche pas de se goberger avec les organisations professionnelles . Il y aurait une fraternité de la médiocrité que cela ne m'étonnerait pas.

En même temps (comme dirait le président Macron) on ne peut pas l'accuser de mal gérer la ville et l'accuser d'être absent en même temps. Le bruit court qu'il est plus à Marrakech qu'à Perpignan et que ce serait son Vizir (qui est la vizirette?) Michel Sitja (à la fois son directeur de cabinet pour la mairie de Perpignan et pour l'agglo) qui ferait en fait la pluie et le beau temps en ville.

Il y a peu au prétexte de l'échec de la socialiste Hermeline Malherbe à se faire réélire comme sénatrice , donnant une interview au journal l'indépendant  au restaurant "La passerelle" il confiait après quelques verres de vin, qu'il prendrait volontiers le conseil départemental :étant donné l'affaiblissement de la majorité actuelle dudit conseil.

Mais la cerise sur le gâteux, c'est qu'au prétexte de ce mi-mandat , il pérore dans des conférences de quartier pour dire "qu'il à tenu toutes ses promesses" , il l'écrit même dans un cahier qu'il a fait distribuer dans toute la ville. Dans l'opuscule, il n'y a aucun secteur ou il aurait foiré! Il a tout bien fait. Auriez vous vu une ville différente que ce serait une hallucination (du genre collective quand même) .

La ville est propre, sécurisée...http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/01/perpignan-la-derniere-video-de-la-mairie-sur-la-ville-accredite-la-theorie-des-multivers-par-nicolas-caudeville.html

En même temps, en face, il n'y a plus d'opposition!

Aux élections municipales, après le premier tour , on nous le décrivait comme un rempart face à la barbarie NAZIE. S'il n'avait été là, les hordes de Gengis Aliot eussent défilées . On aura exagéré sur la barbarie du FN , les voilà endormi ou muets . Les socialistes eux considèrent que non élu puisqu'ils ont quittés le champs de bataille avec leur 11% à l'entre 2 tours, il n'ont aucune raison de s'opposer à Jean-Marc au moins jusqu'au prochaines municipales. Mais, il reste Clotilde Ripoull me direz vous. Certes, elle organise encore des kermesses paroissiales protestataires,  ça lui permet de parler au micro des "Axurits" sur France-Bleu Roussillon et c'est déjà pas si mal! 

Il faut une convergence des luttes!

Chacun dans son coin semble avoir à dire quelque-chose sur la saveur amère du bilan à mi mandat de Jean-Marc Pujol. Mais chacun dans son coin ne fera bouger quoi que ce soit !

Alors trois ans, ça va être long!

Voir aussi:

Perpignan: la dernière vidéo de la mairie sur la ville accrédite la théorie des multivers! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/01/perpignan-la-derniere-video-de-la-mairie-sur-la-ville-accredite-la-theorie-des-multivers-par-nicolas-caudeville.htmll

Perpignan: la mort des commerces du centre ville en trompe l'oeil ! où comment la mairie veut maquiller le cadavre des commerces avec adhésifs! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/04/perpignan-la-mort-des-commerces-du-centre-ville-en-trompe-l-oeil-ou-comment-la-mairie-veut-maquiller-le-cadavre-des-commerces-avec-a

Perpignan: Jean-Marc Pujol, politique de la ville et blague sur les gaz, reprendrait-i la tradition de Joseph Pujol, le fameux pétomane? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/05/perpignan-jean-marc-pujol-politique-de-la-ville-et-blague-sur-les-gaz-reprendrait-i-la-tradition-de-joseph-pujol-le-fameux-petomane

Perpignan:Jean-Marc Pujol nous met la tête comme un compteur à gaz! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/04/perpignan-jean-marc-pujol-nous-met-la-tete-comme-un-compteur-a-gaz.html

Perpignan:Jean-Marc Pujol veut fermer le marché Cassanyes 4 jours sur 7 pour faire des économies! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-jean-marc-pujol-veut-fermer-le-marche-cassanyes-4-jours-sur-7-pour-faire-des-economies-par-nicolas-caudeville.html

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Coup de gueule
commenter cet article
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 15:14


Philippe Deblauwe, l'associer de Mohamed Smini aux Passengers, s'énerve par les travaux non stop place Rigaud , même à l'heure du repas, quand on a un restaurant et une terrasse, ça peut énerver!
Place Rigaud, les travaux ne s'arrêtent jamais, même aux horaires des repas. Après, les travaux publics pour la réfection des conduites,les travaux de l'université, ce mettent places des travaux à usage privée qui veulent profiter de l'arrivée des étudiants en centre ville. Des appartements qui pourrissaient lentement dans leur jus sont rapidement remis en état pour faire, via une culbute sur les loyers, une rapide plus value ! Les commerçants de bouche ont beau protester ,à midi le menu reste le même :poussiére et bruit !

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS Coup de gueule
commenter cet article
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 17:33
 De gauche à droite, le jeune Philippe de Bourbon (actuel Philippe VI), Juan-Carlos de Bourbon (ancien Roi d’Espagne), et le Général Franco.
De gauche à droite, le jeune Philippe de Bourbon (actuel Philippe VI), Juan-Carlos de Bourbon (ancien Roi d’Espagne), et le Général Franco.

Alain Tarrius est professeur émérite de l’université Toulouse-Jean-­Jaurès et membre des laboratoires CNRS LISST et Migrinter. Il étudie depuis les années 1980 la genèse des migrations transnationales. 

Nicolas Caudeville journaliste et blogueur Master 1 d'histoire avec pour mémoire "Luttes propagantistes en Catalogne républicaine 1936/1939),master 2 histoire avec pour mémoire "Reconstruction de l'image de la Catalogne de 1975 à nos jours" (université de Pepignan) 

Barcelone /Madrid : qui reste, qui sort ?
 

A la mort de Franco, en 1975, Juan Carlos, jeune prince de 37 ans, que le caudillo avait choisi comme successeur en 1969, devient roi. En 1978 est adoptée la constitution, transition entre le franquisme et une certaine démocratisation, au prix de l’abandon de la mémoire républicaine, car l’Espagne a été République de 1931 à 1939, avant de sombrer sous le coup d’état fasciste/ franquiste.

Depuis 2011 et le mouvement des Indignés, une insatisfaction profonde se manifeste, dans les 17 régions autonomes espagnoles et non dans la seule Catalogne, contre les compromis de la constitution de 1978 et l’effacement des lieux et moments de mémoire républicaine. De plus en plus cette constitution apparaît pour ce qu’elle est : une falsification de l’histoire et une protection des politiques fascistes et de leurs filiations post- franquistes, y compris une frange du PPE, le parti actuellement au pouvoir à Madrid.
Rappeler ces faits c’est contribuer à la compréhension des enjeux du conflit actuel entre le gouvernement central de Madrid, et la région autonome de Barcelone : si celle-ci retrouve sa liberté et son histoire, c’est l’ensemble des 16 autres régions autonomes qui revendiqueront leur identité réellement post fasciste/ franquiste pour en finir avec une « transition constitutionnelle» qui s’arrête aux portes de la mémoire sociale et républicaine : exit les caciques du PPE et la lignée royale franco-compatible.
 

Le conflit n’est pas qu’une rivalité entre une région riche et égoïste,

la Catalogne (dernières nouvelles, les sièges des banques -y compris la Caixa- veulent s’enfuir de Barcelone), et une Espagne généreuse et moins pourvue ! entre des Catalans bornés des campagnes associés fugitivement à des capitalistes urbains barcelonais, et des Espagnols royalistes, européens et citoyens égalitaires !
L’enjeu est un post fascisme/franquisme libéré des transitions construites par Franco lui-même et ses affidés politiques.
Qu’a-t-on vu dès que le gouvernement de Catalogne a affirmé sa légitimité démocratique à avancer vers la « post-transition », à recouvrer sa continuité historique et mémorielle pré-franquiste ? les hommes en noir, envoyés par Madrid pour cogner et effrayer ; les leçons de « dignité » données à la télévision par le représentant du PPE, Rajoy, et le fils du roi Juan-Carlos, choisi par Franco, Philippe 6.

Catalans, la constitution de 1978 a fait des hommes des femmes libres, c'est pour cela que vous ne pouvez pas sortir de l'Espagne!

En fait, ce qu'il faut considérer, c'est l'inverse des signifiés des parties pour considérer les raisons subconscientes des plus forts (qui sont toujours les meilleures). Et derrière le maquillage sémantique et juridique, faire en sorte que "todo en orden" (voir film "La isla Minima" Espagne 2015)

On nous dit et fait répéter que le nationalisme catalan serait plus odieux que le nationalisme espagnol! Que les intérêts économiques de l'Espagne seraient moins égoïstes que ceux de la Catalogne. Mais Madrid est-elle l'Espagne? 

On nous parle de légalité (pas l'égalité, même s'il y a comme une assonance) à propos du référendum d'autodétermination et du processus 

Le gouvernement espagnol par la voix de premier ministre issu du PP (Partido popular) monsieur Rajoy, ainsi que le roi Philippe VI lui-même répètent à l'envie que la démocratie, c'est avant tout le respect de la loi et de la légalité. Ce qui peut-être paradoxal pour des pas si lointains descendants d'un "pronunciamento " réussi et qui se seraient auto-blanchi par la "transition démocratique" . On dénonce aussi la faiblesse du corps électoral catalan pour le référendum. Mais à ce compte, la plupart des dirigeants d'Europe, ont été mal élus. Et leurs électeurs n'ont pas eu à voter en esquivant les fourches caudines des matraques de la policia espagnole ou la guardia civile, ni à jouer à "cache cache" les urnes!Il ne fallait pas non plus retoquer le statut de la Catalogne voter pourtant par les cortes (le parlement espagnol) https://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_d%27autonomie_de_la_Catalogne  On a envie de dire au gouvernement espagnol: si vous êtes si sûr de vous, organisez de bon cœur un référendum dans des conditions optimales.

Ceci est une affaire intérieure espagnole: comme la guerre civile au début!

L'affaire est déjà assez grave, pour qu'on y ajoute pas les commentaires de ceux dont on aimerait qu'ils se taisent, et le silence de ceux dont on pourrait souhaiter qu'ils s'exprimassent. Des commentateurs patentés, dont on à pas vérifié la traçabilité, surgissent sur les plateaux de télévision pour nous expliquer à nous français, ce qu'il convient de penser. Ils brandissent leur posture, leur grille d'analyse prêts à être parachutés directement sur notre conscience collective. Le réel n'as pas d'importance . Le réel, c'est ce qu'ils ont à dire! Pour persuader, on utilise le feu nourri des chiffres: à chacun ses munitions. Mais comme disait Michel Audiard, dans "Le président" : "Le langage des chiffres à cela de commun avec celui des fleurs: on peut lui faire dire , ce qu'on veut!" Et puis encore Arthur Koestler dans "le yogi et le commissaire" : "Les statistiques ne saignent pas c'est cela qui comptent!" Et pour le moment sur les matraques, il n'y a que du sang de Catalogne...

Faire passer l'indépendance de la Catalogne pour un caprice d'enfant gâté!  

Le monde politique et médiatique français semblent vouloir expliquer l'affaire catalane comme une foucade,une toquade qui finira mal avant tout pour la Catalogne et les catalans eux-même, utilisant au passage un langage infantilisant (voir la majorité des interviews du président de la Généralitat de Catalogne Puigdemont lors de son passage à Paris dans les médias, la palme allant à Léa Salamé sur France Inter) . Toujours dans la posture de "la raison pragmatique" qui a terme renverrait la Catalogne dans les cordes avec mise sous tutelle.

Les nations européennes ont peur de la contamination : l’Europe irait vers un seul ensemble, alors pourquoi accepter de nouveaux morcellements ?

Précisément pour la raison qui fait que la Communauté Européenne reconnait les multiples euro-régions (par exemple Occitanie Catalogne) aptes à remplacer les contours nationaux…

Et puis, la devise de l'union européenne, c'est "concurrence libre et non faussée"  et pas " pas de nations sans état".En Europe, les marchandises et capitaux sont plus libres que les peuples.L’Europe, d’ailleurs joue aussi mal que Madrid, en ne récupérant pas le mouvement indépendantiste, c’est du pain béni qu’elle ne sait pas saisir : un futur petit État pro-fédéraliste, atlantiste, dirigé par la CIU et qui attire start-up, banques…

Et nous, Catalans de France, que faire devant ces troubles au sud ?

L’État central espagnol ne peut accepter une négociation longue de plusieurs mois, qui ferait bouger les autres régions autonomes. Il ne peut davantage accepter la solution brusque qui verrait la naissance d’une République comme sortie du royalo-franquisme de transition : retour à la case départ.
Alors il est bien possible, en cas de conflit violent, que l’on assiste à la fuite de nombreux concitoyens de Catalogne, accueillis par les mêmes cordons « sanitaires » de policiers qu’en 1939 à Cerbère et au Perthus. Ils n’iront pas sur les plages d’Argelès ni au camp de Rivesaltes, mais dans de nouveaux « lieux d’accueil ». Attention aux blablas de certains partis politiques (même s’ils ont « l’accent catalan ») qui déjà font semblant d’oublier les faits rappelés ci-dessus .Mais le catalanisme roussillonnais étant plus folklorique que culturel, on peut qu’escompter une protestation guignolesque.

Nous ne devrons pas accepter un quelconque isolement en France de nos proches du sud .

 il existe dans le département des associations mémorielles de la Retirade , par exemple celle, excellente, qui organise des manifestations annuelles à Argelès-sur-Mer. Il est urgent qu’elles nous conseillent.

La liberté ce n'est pas faire ce qu'on veut, mais assumer les conséquences de ses choix.

"Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir 

(...)

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront, 

(...)

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tout jamais tes esclaves soumis, 
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
Tu seras un homme, mon fils."

If de Rudyard Kipling (1910)

 

Vidéo de la conférence du sociologue Alain Tarrius 'réplique au collège de France' , 'Les routes européennes des nouvelles migrations : des mobilisations internationales aux mobilités transnationales' , animé et présenté par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/10/video-de-la-conference-du-sociologue-alain-tarrius-replique-au-college-de-france-les-routes-europeennes-des-nouvelles-migrations-des

Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/referendum-en-catalogne-el-imperio-contrattaca-une-journee-dans-les-bureaux-de-vote-a-figueres-interview-par-nicolas-caudeville-et-j

 

Après le référendum en Catalogne, bientôt des grands cimetières sous la lune des catalans? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/apres-le-referendum-en-catalogne-bientot-des-grands-cimetieres-sous-la-lune-des-catalans-par-nicolas-caudeville.html

 

Livre: 'Franco la muerte' que reste-il du franquisme des années plus tard? par Laurent Novart

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/08/livre-franco-la-muerte-que-reste-il-du-franquisme-des-annees-plus-tard-par-laurent-novart.html

vidéo,conférence/débat :"Prostitution et drogues : une nouvelle rente transfrontalière pour les Pyrénées-Orientales ?"à l'atelier d'urbanisme par Alain Tarrius et Dominique Sistach

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-video-conference-debat-prostitution-et-drogues-une-nouvelle-rente-transfrontaliere-pour-les-pyre-117107001.html

Repost 0
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 23:53

Jean Lhéritier était en direct de l'archipel contre attaque, après le référendum en Catalogne , du traitement de la presse française , qui fait la sourde oreille pour ne pas entendre!

Les autres moments Jean Lhéritier:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/jeanlheritier/

Les coups de gueule:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/coup%20de%20gueule/

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS catalans JeanLhéritier Coup de gueule
commenter cet article
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 10:41


Jean Lhéritier était en direct pour l'archipel contre attaque pour dénoncer la fin de France 3 pays catalan des le mois de janvier prochain. Comme pour Slowfood dont il président : il pense que pour l'information d'ici, il faut des circuits courts et pas des importations d'Occitanie qui n'en seraient que de lointain échos.

Voir aussi:

Le meilleur de Jean Lhéritier:http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/jeanlheritier/

Les coups de Gueules:http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/coup%20de%20gueule/

La fermeture de France 3 Pays Catalans pour 700 000 Euros!? Interview Joan Lopez par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-la-fermeture-de-france-3-pays-catalans-pour-700-000-euros-interview-joan-lopez-par-nicolas-caudevi-111214262.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS catalans Coup de gueule JeanLhéritier
commenter cet article
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 11:54

 

Jean Lhéritier était en direct pour l'archipel contre attaque pour son coup de gueule sur le festival PABLO CASALS, qui travestit le catalan Pau. Aussi bien nous dit il, à ce compte là, pourrait on l'appeller le festival Francisco Franco Casals

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS JeanLhéritier Coup de gueule
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 15:38

 

Le centre ville de Perpignan est tellement prospère, que la municipalité propose d'augmenter la Taxe locale sur les Publicités Extérieures pour 2018 et instaurer un tarif sur la publicité numérique (ladite taxe étant facultative depuis l'entrée en vigueur de la loi LME du 4 août 2008). Cette taxe locale grève certaines enseignes, pré-enseignes et les panneaux publicitaires
. Ce n'est pas un trompe-l'oeil

Perpignan:Pierre Parrat futur premier adjoint de JM Pujol veut augmenter la taxe locale sur les enseignes de magasins et autres publicité!
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Coup de gueule
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 11:40

L'auto-célébration du nouveau musée allait bon train, mais voilà qu'un grain de sable se glisse , Didier Rykner qui avait déjà dénoncé dans un autre article de la "Tribune de l'art" la politique de la municipalité Pujol de destruction patrimoniale  du centre ancien , récidive après sa visite du nouveau musée Rigaud et son exposition du peintre andalou Picasso!

"Deux hôtels particuliers largement dénaturés, des collections qui restent en réserves au profit de dépôts d’institutions extérieures, un accrochage raté, des encadrements pitoyables... L’échec du nouveau « Musée d’Art Hyacinthe Rigaud »1 est triste, et coûteux. Près de 9 millions d’euros pour en arriver à un tel résultat, c’est vraiment désolant."

Et il enchaîne dans cette article tout ce qui ne va pas malgré les trois ans de travaux et le coup de 9 millions du musée, qui comme le théâtre de l'archipel est censé déplacer les foules à Perpignan et faire oublier la fermeture de l'école des beaux-arts qui aurait eu 200 ans cette année! 

Son article ici

http://www.latribunedelart.com/le-ratage-du-nouveau-musee-hyacinthe-rigaud

 

Perpignan: le barbier de cette ville Jean-Marc Pujol rase tout au centre historique ! ? interview Jean-Bernard Mathon et Didier Rykner par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/02/perpignan-le-barbier-de-cette-ville-jean-marc-pujol-rase-tout-au-centre-historique-interview-jean-bernard-mathon-et-didier-rykner-par-nicola.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS Coup de gueule
commenter cet article