Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 18:19

vive-copie-1.png

Cela aurait pu s'appeler la "bona dona", mais Erick Cala (fan de cinéma) la bonne fée qui s'est penché sur le berceau de l'émission a décidé que ce serait "vive les femmes" link . Alors du lundi au vendredi, Edith Llatas et ses "Louloutes" (dans ch'nord, féminin de biloute) causent de 13h30 à 15 heure dans le poste, sur des sujets aussi variès que: la prostitution, le voile, les sex'toys, dormir avec son bébé...Dans les louloutes, il y a quelqu'un qu'on connaît bien: Stéphanie Jaeger qui vient tous les jeudis! 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 09:10

les-meues-universitats_joan-daniel-bezsonoff_libro-AVEN042.jpgjoan-daniel.jpgl'écrivain Joan-Daniel Bezsonoff

Après avoir écrit au ministre de l'intérieur, reçu un prix littéraire en Catalogne Sud (las-bas, il y est connu et reconnu) , l'écrivain franco/russo/ catalan revient avec un nouveau livre:" mes universités ". Il se réjouit de la marche vers l'indépendance de la Catalogne. Et constate que les politiciens locaux, sont aussi médiocres que les médias. Bref, il est en grande forme!

 

L'écrivain Joan-Daniel Bezsonoff, écrit en catalan au ministre de l'intérieur Manuel Valls! 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-l-ecrivain-joan-daniel-bezsonoff-ecrit-en-catalan-au-ministre-de-l-interieur-manuel-valls-intervie-105660453.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 21:59

traite-d-escrime.jpg

Olivier Patrouix-Gracia est maître d'armes, d'escrime classique et d'escrime médiévale. Il est aussi l'auteur d'un ouvrage: "Traité de combat médiéval, méthode catalane" Et d'un prochain qui sera bientôt terminé. Cet ouvrage est un manuel de combat tel qu’il se pratiquait en Europe, et plus particulièrement en Catalogne, au Moyen Âge.

À cette époque, le combattant fait sa propre expérience de la guerre puis, lorsqu’il obtient une reconnaissance pour son habileté au combat, enseigne ses acquis. Les guerriers d’alors n’ont pas d’instruction, celle-ci étant le propre des clercs. Les techniques se transmettent oralement, c’est pour cela que très peu de manuels sont parvenus jusqu’à nous. C’est grâce à l’étude de ces rares écrits (Talhoffer, Flos duellatorum in armis…) que nous avons pu “réinventer” les méthodes de combat d’antan.

epee-medievale.jpgOlivier Patrouix-Gracia et ses éléves

Ce livre présente des techniques efficaces mais aussi des techniques de spectacle. Elles n’ont pas la prétention de délivrer une vérité sur l’art des armes mais plutôt de proposer une manière d’aborder l’escrime médiévale. Cette méthode, empirique, se veut accessible à tous. Vous découvrirez, au fil de ces pages, les formes de combat à une arme, au bouclier et à l’épée, à deux armes, à la lance

epee.jpg

Olivier Patrouix-Gracia

Olivier Patrouix-Gracia, passionné par les arts martiaux orientaux, commence sa pratique martiale en 1989 par le taekwondo (école de maître Kang) et le viet-vo-dao (than long, école du Dragon vert) tout en s’initiant à la boxe anglaise, à l’aïkido et au judo. Il abandonne les arts extrême-orientaux pour l’art martial français et plus particulièrement l’escrime sous la tutelle des maîtres Bernard Marché et Marie-Chantal Demaille (championne du monde de fleuret en 1971). À la recherche d’une activité complète, il se spécialise dans le pentathlon moderne (tir au pistolet, escrime, natation, équitation et course), sport dans lequel il obtient le brevet d’État en 1999. Il se consacre alors à l’escrime moderne et, à partir de 2000, étudie la dague et la rapière. En 2001, il obtient la maîtrise d’armes (brevet d’État d’escrime) et devient ainsi le premier maître d’armes issu du civil et non escrimeur de compétition. Un des rares maîtres d’armes à s’intéresser à l’histoire de l’escrime et plus particulièrement au combat médiéval, il est demandé dans de nombreuses fêtes médiévales françaises pour superviser les combats de démonstration. Responsable technique et pédagogique à la Société d’escrime argelèsienne de 1999 à 2006, il est aussi membre de la Commission fleuret du Languedoc- Roussillon de 2002 à 2006. Enfin, s’inspirant des méthodes de combat des Almogavares, mercenaires catalans du XIIIe siècle, il fonde l’École catalane de combat médiéval établie à La Tour de France (Pyrénées-Orientales).

  
Voir aussi:
Interview de Thibaul Pasqual et Olivier Marchand, forgerons d'épées

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 19:13

logo-f13

"Cette année, il n’y aura pas d’édition locale du journal pendant les vacances de la Toussaint et de Noël.

Les éditions locales du pôle Sud-Ouest de France 3 (qui regroupent l’Aquitaine, le Languedoc-Roussillon, le Limousin, le Midi-Pyrénées et comptent près de 800 collaborateurs) seront fermées pendant trois semaines, à la Toussaint, puis à Noël. La raison ? Des économies.

“La direction du pôle Sud-Ouest a annoncé la fermeture de toutes les locales du pôle pendant les deux semaines de vacances de la Toussaint et une semaine à Noël (la dernière de l’année, nldr) afin de réaliser 700 000 euros d’économies”, apprend-on dans un communiqué des élus du personnel au Comité d’entreprise du pôle Sud-Ouest.

“Tous les compteurs sont dans le rouge”, a déclaré pour sa part à l’AFP le directeur du pôle Sud-Ouest Gerard Vallès en confirmant cette décision. “Les recettes publicitaires sont en baisse, la taxe d’Etat (taxe télécoms, ndlr) devrait être retoquée par Bruxelles, et il y a une situation interne propre à nos antennes qui nous met en difficulté en raison de l’accumulation d’une dette énorme liée aux droits à congés non pris, aux RTT etc.”, a-t-il ajouté. 

Concrètement, a expliqué le directeur “il n’y aura pas, pendant ces semaines, d’édition locale du journal” de France 3. Il y aura bien un journal régional, mais sans décrochage local, à Bayonne, Bordeaux ou encore Périgueux par exemple. Le téléspectateur aura cependant toujours, à travers le journal régional, les informations le concernant", a-t-il ajouté.

France 3 est divisée en quatre pôles régionaux, le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, le Sud-Est et le Sud-Ouest. “Les élus estiment que cette décision est une grave erreur stratégique qui risque non seulement de faire chuter les audiences des éditions locales mais également de préparer le terrain d’une suppression pure et simple de ces journaux de proximité déjà fragiles. Clairement, les locales vont subir de plein fouet la gestion de pôle”, indique cependant le communiqué signé par les élus au CE.

Selon la direction du pôle Sud-Ouest, des mesures similaires ont déjà été prises pendant l’été et sont à l’étude dans d’autres régions de France, notamment le pôle Sud-Est." (source Nouvel Observateur)

Joan Lopez est journaliste caméra-man à France 3 Pays Catalans, il est aussi l'auteur d'un documentaire de 2009: "La fraude à la chaussette" link. En tant que dernier titularisé, il est concerné en premier chef par la situation. Quel est l'enjeu de la décision du président de France Télévisions, Rémy Pflimlin? Ceci ne serait-il qu'un ballon d'essai vers plus de coupes budgétaires et de suppressions d'emplois pour le service public de la communication? Serons-nous plus ou moins biens informé sur notre territoire avec cette disparition. Le député PS Jacques Cresta, l'élue d'opposition municipale perpignanaise Socialiste, Jacqueline Amiel-Donat, l'agglomération Perpignan- Méditerranée (qui a voté une motion de soutien) se sont posés contre cette fermeture. Les autres députés, sénateurs et autres élus qui ne se sont pas positionnés sont-ils pour cette fermeture? Et dire que l'on "soutient" , qu'est-ce que cela signifie: juste un voeu pieux, ou un engagement dynamique qui les mènera jusqu'à Paris pour contrer cette décision? 

Signer la pétition contre la disparition de France3 pays catalan

http://www.petitions24.net/non-a-la-fermeture-de-france3-pays-catalan

Lire aussi:

Médias

France 3 Languedoc-Roussillon : grogne sociale au programme

http://www.lindependant.fr/2012/09/22/france-3-languedoc-roussillon-grogne-sociale-au-programme-pas-de-fermeture-de-nos-locales,166526.php

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 16:15

 

independance.jpg

La Catalogne Sud, se dirigeant vers une probable indépendance link, transforme CDC convergencia des Catalunya Nord, d'appendice politique du Sud, en interface agissante entre les deux Catalognes, dont une aurait bientôt son propre Etat. Cela modifie les rapports de force (déjà inégaux) entre les deux territoires, en terme politique et (qui plus est) en terme économique. Qui saura dans les PO anticiper ce grand changement: l'université, les politiciens, les catalanistes, les entrepreneurs, les habitants...? Le transfrontalier est un vieux discours, un article de la revue de géopolitique française de l'année 1979, nous apprend que, dés 1969, les deux territoires s'ils avaient eu un passé commun, auraient un avenir lié. L'UMP par l'entremise de son sénateur François Calvet, avait déjà pris l'initiative link, notamment en déclarant au micro de l'archipel contre attaque, qu'il était pour "une université de Perpignan bilingue", ce à quoi Christian Bourquin lui avait répondu que "l'avenir était au Nord à Montpellier et à Paris". François Calvet avait ,rapidement,  ensuite rencontré le président de la Généralitat Arthur Mas (le 9 mars dernier),  et l'UMP et CDC, ont fini par faire leur "coming out",  ce 8 octobre (avec en ligne de mire les municipales de 2014) . Jordi Vera, président de sa version nord catalane, nous fait "cinc centimes"  de la situation: l'indépendance catalane, les accords avec l'UMP, la propagande alduyste d'Open Cat link (des anciens de CDC)...

 

Voir aussi:

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-independance-catalans-encore-un-effort-si-vous-voulez-etre-citoyens-de-propre-etat-interview-d-ale-110428767.html

PO Litique: Pour le sénateur-Maire du Soler François Calvet: l'avenir de l'université de Perpignan passe par une vrai spécialisation en transfrontalier et un bilinguisme franco-catalan! 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-po-litique-pour-le-senateur-maire-du-soler-francois-calvet-l-avenir-de-l-universite-de-perpignan-pas-99545472.html

Politique 66:Le club de réflexion ,dit "Think tank", "Open Cat" fait son coming out: ils sont alduystes! 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-politique-66-le-club-de-reflexion-dit-think-tank-open-cat-fait-son-coming-out-ils-sont-alduys-110579952.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 11:23

jordi lebourg

Le nouveau directeur de la culture de la ville de Perpignan, Jordi Vidal et l'historien spécialiste l'extrème droite Nicolas Lebourg link

Dans la première partie, nous avons évoqué le personnage Jordi Vidal, et comment il était arrivé de théoricien à la direction de la culture de la ville de Perpignan. Dans cette partie, il nous présente l'exposition qui commence aujourd'hui, "Un monde invérifiable" au couvent des minimes à Perpignan, avec le FRAC du Languedoc-Roussillon, fond régional d'art contemporain, et Emmanuel Latreille son directeur. Ensuite, on arrive sur le film qu'il a réalisé avec sa femme Andreïna Mastio pour le compte du ministère de la culture et qui a été diffusé à l'institut français de Barcelone mercredi dernier: "History Minus Zero No Limit".  

Le texte qui suit est la présentation de l'exposition "un monde invérifiable"

 "L’exposition s’inscrit dans un espace reflétant, traduisant, prolongeant la thématique du caractère invérifiable du monde contemporain à partir d’œuvres artistiques de la collection du Frac Languedoc-Roussillon (Fonds régional d’art contemporain). Cette exposition a lieu au couvent des Minimes de Perpignan du 9 octobre au 24 novembre 2012.

Les artistes qui participent à l’exposition interrogent l’écart entre une réalité de moins en moins compréhensible et sa représentation trop facilement admise. Ils nous disent que le regard peut être abusé ; que des simulacres se sont substitués non seulement aux événements, mais à nos propres vies.

Par bien des aspects, la société contemporaine a des allures chaotiques. La surinformation masque toujours une perte de l’information centrale. Ce qui est érigé en système est la production d’un flux médiatique dont le fonction n’est plus de faire savoir ou d’instruire mais de distraire en occupant la totalité du temps réel. Ce temps réel se confond aujourd’hui avec le seul temps médiatique. En ce sens, Un monde invérifiable est un retournement des formes contemporaines de la falsification et une remise en cause du modèle qui domine depuis une trentaine d’années la question d’un réel vérifiable. 

Les œuvres qui composent Un monde invérifiable sont à la recherche d’un autre type de narration pour se rapprocher sinon du vrai, du moins du réel. Qu’il s’agisse d’installations, de sculptures, de dessins, de vidéos, etc., toutes ces œuvres remettent en cause notre rapport à la réalité, tant cette dernière est subordonnée au seul bruit de fond médiatique. Ce sont des témoignages sur l’époque, mais comme tout témoignage, elles sont elles-mêmes objet de suspicion. Comme le réel, elles doivent être soumises à l’épreuve du temps historique. De quelle vérité nous entretiennent-elles ? 

L’exposition Un monde invérifiable est un dispositif qui opère selon le principe du bon voisinage et du regard embrassant chers à Aby Warburg (1). On peut dire aussi que les contradictions ou complémentarités qui naissent entre les œuvres exposées répondent aux conditions de production de l’image dialectique chez Walter Benjamin. à l’inverse d’une tendance de l’époque à juger le passé selon les critères du seul présent, l’image dialectique chez Benjamin est une remise en cause du présent dans un moment fulgurant et figuratif, pour lui faire atteindre un niveau plus qualitatif et plus humain.

Un monde invérifiable fait le constat que les propositions humanistes, les interrogations sociales, culturelles et affectives sont aujourd’hui systématiquement sabordées de l’intérieur ; comme si un mouvement de corruption, un univers dégradé étaient la seule et unique réponse à apporter aux contradictions du temps présent. Pour lutter contre cet état de fait, pour donner à voir la complexité du monde, l’exposition signale donc des liens, des conflits et tente de susciter des rapprochements en s’appuyant sur la mise en place d’images dialectiques ; elle n’induit pas de point de vue prédéterminé, mais incite à un rapport critique et objectif à partir du dialogue entre les thématiques et les œuvres qui la composent. 

L’exposition Un monde invérifiable est organisée autour d’une série de thèmes auxquels collaborent les artistes." J V

 

(1) Le travail d’Aby Warburg (1866-1929) a servi de base au développement de l’iconologie. Son projet le plus ambitieux, l’Atlas Mnémosyne, se compose d’une collection d’images quasiment sans texte où il tente de raconter l’histoire de la mémoire de la civilisation européenne. Aby Warburg a influencé le travail d’Erwin Panofsky, Ernst Gombrich, Frances Yates et Walter Benjamin, entre autres.

Œuvres du Frac LR : Mathieu K. Abonnenc, Tjeerd Alkema, Édouard Boyer, Maurizio Cattelan, Philippe Decrauzat, Simone Decker, Omer Fast, Pierre Huyghe, Rolf Julius, Jean-Pierre Khazem & Éric Duyckaerts, Ange Leccia, Hamid Maghraoui, Fiorenza Menini, Pipilotti Rist, Christian Robert-Tissot, Dario Robleto, Jean-Claude Ruggirello, Sarkis, Chen Shaoxiong, Taroop & Glabel, Grazia Toderi

En savoir plus sur l'exposition : 04 68 66 33 18

 


Voir aussi la première partie de l'interview

Jordi Vidal: le théoricien est le nouveau directeur de la culture à Perpignan! entretien partie 1

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-jordi-vidal-le-theoricien-est-le-nouveau-directeur-de-la-culture-a-perpignan-entretien-partie-1-p-110978627.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 18:20

Photo1212.jpgPhoto1279.jpgavec Jean Lhéritier , le président de "Slow Food France"

Jordi Vidal (né en 1950) théoricien d'abord, puis professeur aux Beaux-Arts de Perpignan,puis son directeur, il vient d'être nommé par Jean-Marc Pujol, le maire de Perpignan, directeur de l'action culturelle de la ville. Fils et petit-fils de syndicalistes Barcelonais,  et au nom des Lumières dont il se réclame, il dénonce les stéréotypes et les effets politiques de l'idéologie postmoderne, « un monde où l'expérimentation et la raison n'ont plus cours ; un monde où les conquêtes de la science seront ravalées au rang du récit et du mythe ».

Auteur de Opéra Chymica, éditions Dérive 17, 1981

Révélations sur l'état du monde, éditions Dérive 17, 1984

Résistance au Chaos, éditions Allia, 2002

Traité du combat moderne : films et fictions de Stanley Kubrick, éditions Allia, 2005

Servitude et simulacre en temps réel et flux constant, réfutations des thèses réactionnaires et révisionnistes du postmodernisme, éditions Allia, 2007 (ISBN 978-2-84485-250-2)

La Otra, photographies de Bruno Serralongue, textes de Jordi Vidal et Joerg Bader, éd. Les Presses du réel, Dijon ; Centre de la Photographie, Genève.

En 2008 , dans la lignée du livre "Servitude et simulacre" il est le commissaire d'une expo du même nom à l'espace Agnès B de Paris, et à la Tate Triennal de Londres, ainsi que d'un doc vidéo avec le documentariste Stéphane Goxe.link Il a une triple actualité. Outre sa nomination en tant que directeur de la culture en succession à Marie Costa link, il est le commisaire de l'exposition "Un monde invérifiable" qu'on inaugurera mardi prochain au couvent des Minimes à 18h30, et d'un film ,commande du ministére de la culture qu'il a présenté à l'institut français de Barcelone mercredi dernier link. Il nous a accordé un entretien, voici la première partie

jordi-copie-1

Voir aussi:

Jordi Vidal:"La société du chaos est une mise en scène invérifiable!" interview partie 2 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-jordi-vidal-la-societe-du-chaos-est-une-mise-en-scene-inverifiable-interview-partie-2-par-nicolas-111043196.html

Lectures et débats : Un avant-goût de la servitude et du chaos.

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-lecture-de-textes-de-etienne-de-la-boetie-et-de-jordi-vidal-1ere-partie-42832253.html

Entretien avec le théoricien Jordi Vidal 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-e-62567381.html

http://www.3declic.net/FR/magazine/N10/jordi_vidal/jordi_vidal.php

Toulouse, les arts de la mémoire redécouverts! Interview du cinéaste François Boutonnet et du théoricien Jordi Vidal 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-toulouse-les-arts-de-la-memoire-redecouverts-interview-du-cineaste-fran-ois-boutonnet-et-du-theori-103420701.html

http://www.3declic.net/FR/magazine/N10/radio_zigomar/radio_zigomar.php

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 11:01

marie.JPGMarie Rouanet, Cécile Coulon au centre et Bernard Revel Ensuite

marie2.JPGMarie Rouanet reçoit le prix "Jean Ferrer"

 

marie3.JPG

Toujours samedi dernier, Marie Rouanet link à reçu le prix "Jean Morer" des vendanges littéraires pour son roman "L'arpenteur" chez Albin Michel 

BIOGRAPHIE MARIE ROUANET

Entrée à l'Ecole normale supérieure en juillet 1952, ce n'est que dix ans plus tard qu'elle écrit ses premiers recits en occitan tout en menant parallèlement une carrière de chanteuse occitane. Elle devient en 1976 déléguée au patrimoine à la mairie de Béziers. En 1990, elle publie son grand succès 'Nous les filles' au long duquel elle raconte son enfance dans le Sud. S'ensuit quelques ouvrages remarqués comme 'La marche lente des glaciers', une réflexion mélancolique sur le vieillissement, ou son 'Petit traité romanesque de la cuisine' où elle faisait partager son amour du terroir. Dans 'Les Enfants du bagne', elle évoque le quotidien de ces enfants maltraités. Elle écrit le pendant de 'Nous les filles' intitulé 'Du côté des hommes' en 2001. Elle revient ensuite à sa passion, la cuisine, avec 'Mémoires de gout', sorte de madeleine de Proust. Enfin, à l'âge de 70 ans, elle publie 'Luxueuse austérité' dans lequel elle raconte ses souvenirs d'enfance, par des petits détails du quotidien. 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 16:25

Echenoz2010-BAMBERGER-presse.jpgphoto : Hélène BAMBERGER

Le 29 septembre à Rivesaltes link, les vendanges littéraires, nous ont fait le cadeau (merci particulier à la famille Costepour leurs renseignements quant à l'auteur) de nous prêter le Goncourt Jean Echenoz link , une demi-heure passionnante autour de son dernier livre 14, où l'on ne confond pas littérature et mondanité. Mais avant que n'écoutiez l'interview, lisez le portrait qu'en fait l'écrivain Henri Lhéritier link "Fausse nonchalance, modestie travaillée jusque dans les capacités de production, technique désopilante, distance, glissements continus de sens, invention, art de se faire désirer, on attend Echenoz à chaque livre, chaque page, chaque ligne, chaque mot et chaque mot, chaque ligne, chaque page, chaque livre nous servent un Echenoz dans ses nouveaux habits et le sourire usuel qu’il arbore dans sa glace le matin, en se rasant...

Il ne faut jamais abandonner certaines manies, elles nous font vivre, celle-ci par exemple, lire et relire Jean Echenoz, jusqu’à connaître ses livres par cœur.

Plus simple et plus court de relire sans cesse l’œuvre complète d’Echenoz que la Comédie humaine ou la Recherche du temps perdu.

Echenoz, c’est à peine une dizaine de romans parus en une trentaine d’années aux Editions de Minuit, à la taille de la ligne haricot vert de cette maison : 150 à 200 pages écrites en gros caractères, dans un format original presque carré, 13,50x18,50, un carré assez rectangle somme toute, échenozien donc. Menuisier de l’édition, mon mètre rétractable ne me quitte plus. Je me demande s’il existe un format standard des Editions de Minuit, s’ils ne font pas comme leur auteur favori : prendre plaisir à surprendre, même géométriquement. Sur leur étagère, mes Éditions de Minuit ressemblent à un horizon vallonné, type Vosges blanches.

Attention, il y a une forme d’accoutumance à l’Echenoz qui frise l’alcoolisme. Alcoolisme littéraire dont on ne se relève pas, qui colle un hoquet définitif et une gueule de bois des îles.

Fausse nonchalance, modestie travaillée jusque dans les capacités de production, technique désopilante, distance, glissements continus de sens, invention, art de se faire désirer, on attend Echenoz à chaque livre, chaque page, chaque ligne, chaque mot et chaque mot, chaque ligne, chaque page, chaque livre nous servent un Echenoz dans ses nouveaux habits et le sourire usuel qu’il arbore dans sa glace le matin, en se rasant.


Lac, je viens de me refaire Lac, paru en 1989.

Je ne peux pas le lâcher.

Cette fois, je l’ai lu comme un pêcheur, le fil tendu, attentif au frémissement de la laine placée au sommet de la ligne, mettant dans ma musette toutes les prises rencontrées au fil des phrases. Quelques-unes parmi des centaines :

Sur les bancs des suivants, quelques brochettes d’intérimaires ingèrent de silencieux yaourts.

Ces silencieux yaourts, dont on ne saisit pas l’importance et dont on rit au premier abord, ne sont pas des fantaisies faciles, ils sont tout l’art d’Echenoz, l’originalité de son regard et la force de sa langue, il y a en effet, en eux, quelque chose d’un laitage acidulé et stupéfait. Qui grumelle.

Nous sommes au bas des Champs-Élysées. Lac est un itinéraire parisien dans les pas et les roues d’agents secrets complètement bidons.

On remonte un peu l’avenue : Depuis le trottoir, des voyageurs venus du Wisconsin ou du Schleswig-Holstein s’étaient risqués jusqu’au milieu de l’avenue.

Ces agents s’appellent Vito Piranese ou Frank Chopin ou par exemple Vital Veber, auteur d’un mémorable Perspectives du colloque d’Arkhangelsk qu’il compléta, quelques années plus tard, par un non moins inoubliable Les leçons du congrès d’Anchorage.

L’histoire on s’en fout un peu, elle est le pain du sandwich, c’est le pâté qu’on y trouve, odorant, persillé, lardé, salé, qui est infiniment digestible.

Je continue à garnir ma musette.

Ben moi, dit Chopin, c’est les mouches. Comme elle souriait il lui parla de quelques mouches qu’il étudiait, les brunes, rousses, rouges, orangées et violettes, les vitreuses et les ferrugineuses aux genoux jaunes, à l’œil vert ou bleu vif, et de ce qui est risible dans leurs mœurs.

Les mœurs risibles des mouches, ce n’est pas gratuit, Chopin est en effet un spécialiste des mouches d’espionnage, il les sélectionne, les élève dans des cages, les entraîne, leur colle un micro sur le poitrail et les envoie voleter autour de ses cibles, immanquablement, écouteurs sur les oreilles, au bout de quelques secondes, il n’ouit plus que le chant des oiseaux et le bruit de l’air, parce que sa cible a ouvert la fenêtre et que les mouches ont volé au-dessus des arbres à des kilomètres du type qu’elles étaient censées espionner ou bien il n’entend plus rien parce qu’un coup de journal plié (un journal économique de la veille) les a aplaties contre une vitre.

La mouche, ce n’est plus ça, dit-il.

Mortalité séculaire des mouches, leur fragilité de papier, pourtant depuis l’invention de l’imprimerie, cette race aurait dû assimiler les dangers du journal massue.

Le monde d’Echenoz est moderne et suranné à la fois et génétiquement inhabile.

Lorsqu’on prend une voiture cela peut-être une Fiat élémentaire ou alors une Karmann-Ghia, allez savoir pourquoi.

Voici le premier passage à Rungis, le pavillon des abats, lieu de rendez-vous avec le patron du service, le colonel Seck : On imagine bien que c’est pour faire des effets, qu’on se rend là-bas pour se poiler. Nous on ne demande que ça. Des hommes vêtus de blanc sanglant se passent un demi-bœuf, quinze poissons morts pour rien mordent la poussière à l’entrée du pavillon de la marée, un cariste charme seul un serpent de cent mètres de chariots.

Trente pages plus loin, on y retourne, on en veut encore, on est saisi par le tumulte infernal de la tripe puis par ces dizaines d’hommes…sculptant le viscère en proférant des chiffres autour de leurs étals bourrés de bacs de foies, de sacs de cœur à prendre, séminaires de cervelles et foules de pieds, lignes de langue tirées de l’invisible, poumons à la pelle et rognons à gogo, quintaux de ris, tonnes de mou, masses de rates et milliasses de joues rouges estampillées d’un tampon vert.

Un ventre de Paris comme la hotte d’un père Noël ordurier, un Zola de la triperie revu par un dessinateur humoristique.

Je vais m’arrêter avant que l’éditeur ne me secoue le paletot pour citations excessives et illicites.

Ah, oui, ça encore, ce couple embarrassé de son chien : pour se toucher et s’embrasser il leur fallait sans cesse éviter ce chien, repousser ce chien, se frayer un chemin dans le non-chien, prodige d’une écriture née d’une observation banale.

Echenoz c’est la transformation du monde en littérature, c’est un univers où il faut se frayer un chemin dans le non-chien et où on n’est pas assommé par des milliasses de pages.

Allez une dernière, cette fois pour le style et la construction. C’est une femme de ménage dans le couloir d’un hôtel (Echenoz l’appelle l’aspiratrice) : Vero fit la moue et puis rugir son engin.

Bon, je m’arrête, c’est trop bon."

Henri Lhéritier

Voir aussi

Vendanges Littéraires:Cécile Coulon, un écrivain sans avoir à mettre "jeune" devant son tatent! interview 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-vendanges-litteraires-cecile-coulon-un-ecrivain-sans-avoir-a-jeune-devant-son-tatent-interview-p-110823785.html

Michel Onfray à Rivesaltes: "Je n'ai pas voté pour Hollande, justement parce que je suis un homme de gauche!" interview 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-michel-onfray-a-rivesaltes-je-n-ai-pas-vote-pour-hollande-justement-parce-que-je-suis-un-homme-de-110782443.html

Rivesaltes, vendanges littéraires: le retour de Michel Onfray, le Goncourt Echenoz, la jeune Cécile Coulon...interview Bernard Revel 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-rivesaltes-vendanges-litteraires-le-retour-de-michel-onfray-le-goncourt-echenoz-la-jeune-cecile-110674656.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 12:43

Photo1225

Concert du Slobodan Salijevic Orkestar au Portail à Roulettes à Salses

Besh o DroM au Portail à Roulettes link  jeudi 4 octobre.

Le Portail à Roulettes à l'immense joie d’accueillir Besh o droM jeudi 4 octobre à 21h 30. Tout droit venu de Budapest, ils ne feront qu'un bref passage en France et descendront seulement à Toulouse, Paris et... Salses le Château. Événement à ne pas rater. Avoir un tel groupe dans la salle intime qu'est le Portail à Roulettes est vraiment une chance. Besh o Drom est un groupe hongrois dont la renommée grandit en Europe, et ils le méritent ! Son nom signifie « Trace la route » en romani. Le plus étonnant, c'est la variété de leurs influences. La liste semble déjà interminable et ne cesse de se prolonger, inspirés à la fois par la tradition musicale des Roms des Balkans et de Roumanie que par la musique du Proche-Orient. Ses joyeux lurons sont aussi tombés dans le punk, le funk et la musique électronique. Avec eux, le cimbalom – dulcimer martelé à la base du folklore hongrois – se marie aux platines du scratcheur. Dans les faits, cela sonne comme un groupe de mariage surréel avec plusieurs références traditionnelles, y compris quelques classiques, mais une façon de mordre complètement unique. Comme si la guitare électrique avait été créée en unisson avec la fanfare rom et que le synthé des années 1970 devait prendre les solos des cérémonies communautaires. Les huit membres du groupe y ajoutent également leur touche personnelle pour produire une musique qui ne se limite à aucune frontière ou époque et dont la seule constante est la bonne humeur qu’elle procure en spectacle. On chante, on sautille, on dérape joyeusement, on bouge d’un pas démesurément rapide, on ne relaxe que très rarement et on remixe. 

PAF : 8 euros (4 euros adhésion obligatoire).La fois précédente ce fut le trompettiste du Réalisateur serbe Emir Kusturictza link, Slobodan et son orchestre qui nous a régalé des musiques du "temps des gitans", "Underground", "Chat blanc, chat noir"....Interview et concert!


 

Concert du Slobodan Salijevic Orkestar au Portail à Roulettes à Salses

http://www.mixcloud.com/WEBRADIO_ZYGOMAR_PERPIGNAN/concert-du-slobodan-salijevic-orkestar-au-portail-a-roulettes-a-salses/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article