Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 23:17
180297_1763632804542_1050766069_2047717_4002349_n.jpg
Interview de Jean-Pierre Chevènement,entre la librairie Sauramps et l'aéroport à l'arrière d'un coupé sport les genoux dans le menton , lors de sa venue à Montpellier, à l'invitation d'Olivier Amiel le secrétaire général du MRC pour la dédicace de son livre : "La France est-elle finie ?".
Jean-Pierre Chevènement est né le 9 mars 1939 à Belfort, de parents instituteurs. Ancien élève de l'École Nationale d'Administration (promotion "Stendhal"), il adhère au Parti Socialiste SFIO en décembre 1964 et fonde en janvier 1966 -avec Georges Sarre, Didier Motchane, et Alain Gomez- le Centre d'Études, de Recherches et d'Éducation Socialistes (CÉRÈS). Le CÉRÈS deviendra l’un des principaux courants du PS à partir du congrès d'Épinay (juin 1971); il sera remplacé le 14 avril 1986 par Socialisme et République. Jean-Pierre Chevènement est l’auteur du programme du Parti Socialiste "Changer la vie" en 1972, le négociateur du programme commun de la gauche (1972) et l’auteur du projet socialiste (1980). 
Il est élu député sans discontinuer aux élections législatives de 1973 à 1997, et en 2000, dans le Territoire de Belfort. 
Ministre d'État, ministre de la Recherche et de la Technologie puis de la Recherche et de l'Industrie des deux premiers gouvernements de Pierre Mauroy (1981-1983), il refuse de participer au troisième gouvernement de Pierre Mauroy pour s'opposer au tournant libéral du PS et défend "l’autre politique". 
Il a été maire de Belfort entre 1983 et 2007. 
Ministre de l'Éducation nationale du gouvernement de Laurent Fabius (1984-1986), il met fin à la "guerre scolaire", fait le "pari de l'intelligence", et s'illustre par des mesures telles que la ré-introduction de l'instruction civique et l’objectif de 80% d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat. 
Ministre de la Défense des gouvernements de Michel Rocard (1988-1991), il démissionne le 29 janvier 1991 pour s'opposer à la guerre coloniale des Etats-Unis contre l'Irak. 
En juillet 1992, il quitte la direction du PS afin de faire campagne pour le NON au traité de Maastricht. Il fonde le 30 août 1992 le Mouvement des Citoyens et, en avril 1993, démissionne du PS. Il transforme alors le Mouvement des Citoyens (MDC) en parti politique, dont il devient président. 
En 1995, il appelle à voter pour Lionel Jospin dès le premier tour de l’élection présidentielle puis participe en 1997 au gouvernement de la "gauche plurielle" pour tenter de lui donner un axe républicain. Ministre de l'Intérieur, il essaye d'imposer une grande politique d'accès à la citoyenneté, crée la police de proximité et donne une nouvelle impulsion à la coopération intercommunale. Il démissionne le 29 août 2000 pour s'opposer au processus de Matignon visant à donner le pouvoir législatif à la Corse. 
Il déclare sa candidature à l'élection présidentielle de 2002 le 4 septembre 2001, et obtient 5,33% des suffrages exprimés au premier tour de l'élection présidentielle, soit plus d'un million cinq cent mille voix. 
Il est président d'honneur du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) qui a succédé au MDC, et président de la Fondation Res Publica, fondation de recherche reconnue d'utilité publique en 2005. 
Il est Sénateur du Territoire de Belfort depuis le 21 septembre 2008 et vice-président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat.
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 08:44
poulpe.jpg
François Darnaudet est auteur de polar, de romans historiques, d'horreur, voire même de science-fiction. 
Pour tout dire, il est prolifique. 
Récemment il a sorti un roman d'Héroïque fantaisie catalane avec Gildas Girodeau et Philippe Ward : "Xavi el valent", un roman historique "trois guerres pour Emma" et un poulpe "L'ignoble bordelais".

plus d'infos

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Darnaudet

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 23:51
Après de multiples péripéties locales, comme le départ de Clotilde Ripoull pour CDC, que reste-t-il du modem local ? 
Christine Espert, sa nouvelle responsable nous raconte
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 11:10

 

Photo0280.jpg
Jordi Vera est le président de CDC Catalogne Nord, la victoire d'Artur Mas à la Generalitat de Catalogne à déterminé un changement de Directeur de la Casa de la Généralitat de Perpignan. 
Un interméde de vacance assez long a généré une rumeur sur le nom 
du directeur, puis une crise menée par "La Clau" à coup d'articles lorsqu'on a connu celui de joan Gaubi. 
Explication de Jordi Vera...

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 10:08
francois-stifani-grand-maitre-a-la-glnf.jpg
L'ex grand Maître de la GLNF , François Stifani
Le grand maître François Stifani est contesté.
Lors de la réunion du 4 décembre, 25 membres du souverain grand comité de la Grande loge nationale française (GLNF), la deuxième obédience en France avec 42000 frères, se sont levés, ont quitté leur tablier maçonnique sur le "pavé mosaïque", et leur chef de file a lu une déclaration très critique à l'égard du grand maître, François Stifani, jugé trop autoritaire et impérialiste

voir la première interview d'Hervé Vigier

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-interview-de-herve-vigier-par-nicolas-caudeville-52971442.html

article sur le putch à la GLNF

http://www.lexpress.fr/actualite/indiscret/miniputsch-a-la-glnf_836442.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 17:23
louis41
Le plus grand coup du diable, c'est de faire croire qu'il n'existe pas. Louis Aliot est-il le diable?Qui est Louis Aliot? Tête d'affiches du FN dans les Pyrénées-Orientales ,candidat aux cantonales sur la bas-vernet, il est dans la lignée de Marine Lepen, sa compagne, une image adoucie de l’extrême droite ( dont il ne se considère pas faire partie, il préfère, le terme de "droite patriotique"). Il se dit monarchiste de coeur. On aurait préféré avoir en face un  skin en bombers qui sent la bière. Le garçon est courtois , cultivé et d'un commerce agréable, ce qui le rend plus dangereux politiquement. Parce que derrière un discours sociale, anticapitaliste, contre l'Europe fédérale et libérale, pour la nation et la laïcité, il conserve ce même point de vue du FN sur l'émigration et la préférence nationale. Dans cette interview, il parle du local et du national...
envoyé par Loeildupharynx. - L'actualité du moment en vidéo.

Interview de Louis Aliot par Nicolas Caudeville pt 1
envoyé par Loeildupharynx. - L'actualité du moment en vidéo.

Fiche parcours politique de wikipédia

"Louis Aliot est né d’un père originaire d'Ax-les-Thermes en Ariège et d’une mère rapatriée d’Algérie du quartier de Bab El-Oued à Alger, issue d’une famille ayant basculé de la gauche vers la droite nationale dans une période difficile marquée par la tragédie algérienne et le rapatriement.

Il a suivi ses études secondaires au collège d’Ax-les-Thermes en section ski-études puis tennis-études. C’est un amateur de rugby à XV, sport qu’il a pratiqué pendant plus de dix ans. C’est au lycée et lors de la première cohabitation qu’il a fait son choix politique. Ecœuré par ce qu’il considère alors comme les reniements de la droite chiraquienne et le cynisme de la gauche mitterrandienne, il observa avec attention le parcours du groupe parlementaire FN et de son chef.

Louis Aliot explique ce qui l’a décidé à s’engager un soir de 1988 : « À Lavelanet, dans mon département, lors d’un meeting de Jean-Marie Le Pen, j’ai croisé la haine : celle de la gauche « humaniste », « tolérante » et « progressiste » qui braillait dans la rue, le poing levé en chantant l’Internationale ».

Il est ainsi élu, en 1998, conseiller régional de Midi-Pyrénées sur la liste de Haute-Garonne. Il est remarqué par Jean-Marie Le Pen, qui le nomme directeur de cabinet en janvier 1999. Il quitte le cabinet du président du Front National en septembre 2000 pour terminer sa thèse de doctorat de droit, dont le jury sera présidé par Jean Foyer, ancien ministre de la Justice du général De Gaulle.

Il devient docteur en droit le 18 juin 2002 et sa thèse fait l’objet d’une publication aux éditions François-Xavier de Guibert. Il a été chargé d’enseignement à l’université de Toulouse I en droit constitutionnel et droit public (1998-2005).

En mai 2001, Jean-Marie Le Pen le nomme coordinateur de la campagne présidentielle aux côtés de Bruno Gollnisch. Il sera à l’origine d’un des axes fondamentaux de la campagne Le Pen 2002 : « La République référendaire » ainsi que d’un projet sur le co-développement avec l’Afrique.

Après la présidentielle, il est envoyé à Perpignan pour relancer le FN dans une fédération difficile. Il sera candidat aux législatives sur la circonscription de Perpignan 1 et sera contraint de démissionner de son poste de Secrétaire Départemental pour mener la liste régionale en Midi-Pyrénées en septembre 2003 à la suite de la défection de Bernard Antony. Sa liste obtient le score de 12 % au second tour, améliorant ainsi son score du premier tour, tant en voix qu’en pourcentage. Il assurera dans le même temps la direction des campagnes régionales et européennes en Ile-de-France, partageant son temps entre la région Midi-Pyrénées et Paris. Il est élu depuis 2010 au conseil régional Languedoc-Roussillon.

À partir de juin 2002, il rédigera, chaque semaine, un billet politique dans National-Hebdo qui a fait l’objet en 2005, sous forme de recueil, d’une publication intitulée Mes billets pour la France.

Aux élections municipales de mars 2008, il prend la tête de la liste Perpignan, ville libre et obtient 12,28 % au premier tour et 10,42 % au second, faisant ainsi revenir le Front National au conseil municipal de Perpignan.

Il quitte son poste de secrétaire général le 2 mai 2010 pour soutenir la candidature de Marine Le Pen à la tête du parti et est remplacé par Jean-François Jalkh3.

Il est devenu avocat le 5 mai 2010."

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:22
Rémy Michelin est Photographe, spécialiste de l'avion et de ce qui vole... (voir "livre de plumes et de fer"). Ce coup-ci, il change son fusil d'épaule et photographie au quotidien la catalogne nord sur 365 jours : c'est "66 sang et or", livre auto-produit.

 

biographie

http://www.airphotographique.com/index.php?option=com_content&task=view&id=14&Itemid=45

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:35
La-Jonquera-club.jpg
Le Paradise, le Dallas, le Madam's , en Catalogne Sud l'enfer est pavé de bonnes intentions, derrière ces noms évocateurs de "détente" et "relaxation" se cache l'esclavage moderne des femmes, une industrie et tous les trafiques annexes. Les Puti's club sont devenu un must du loisir masculin totalement déculpabilisé. On s'y rend comme on irait au cinéma, boire une bière entre copains...Personne ne semble s'en inquiéter.Personne? Non! Ségoléne Neuville, femme, médecin et conseillère générale des Pyrénées-Orientales, dénonce cette situation. "si c'est un métier comme les autres, qu'attendez-vous pour mettre vos enfants en formation!?"
à lire aussi
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 09:23

tableaugav2.jpggarde-a-vue.jpgchiffres des gardes à vue

 En 2010, les violences aux personnes ont encore augmenté de 2,5% en un an. Une tendance lourde puisqu’en 2009, la hausse était de 2,8%. Enfin, le nombre de policiers et gendarmes blessés est également en hausse. Sur les trois premiers trimestres de 2010, 12 984 fonctionnaires ont été blessés, contre 12 921 sur la même période de 2009.Il y aussi l'explosion des gardes à vue. La garde à vue à la française est quasiment hors la loi. La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), le Conseil constitutionnel et la Cour de cassation ont estimé tour à tour qu'elle n'était pas conforme au droit commun et au respect des libertés individuelles. De son côté, le gouvernement, après avoir prôné une politique du résultat, a admis que le nombre de personnes placées en garde à vue était trop important (790.000 en 2009, y compris les délits routiers nouvellement comptabilisés). Un chiffre qui a explosé ces dernières années. François Fillon a également reconnu que certaines pratiques - comme la fouille au corps - avaient un côté inutilement humiliant. Face au discours sécuritaire de l'UMP et du président Sarkozy, qui n'est que le cache misère des lamentables résultats en matière de sécurité, l'illusion fond à vue d'Oeil. Ce peut-il une autre politique en matière de police, ou alors comme le confiaient le maire de Perpignan, Jean-marc ujol et son adjoint à la sécurité aux commerçants de la rue des trois journées cette été: "On y peut rien, c'est le monde qui est devenu plus violent. La dernière fois que j'ai fait la réflexion à un type qui faisait chier son chien, il m'a traité de con!"

Non, il y a d'autre solutions. Robert Folcher témoigne.Robert Folcher à en 1990 été nommé à Perpignan par le ministre de l'intérieur Pierre Joxe pour mettre en place "la départementalisation". 

De ce fait, il a été le patron de toutes les polices dans le 66, RG compris.

Plus tard , il expérimentera à Saint Jacques la police de proximité...Il sera aux dernières municipales sur la liste de Gauche dirigée par Jacqueline Amiel-Donat. Et a rejoint le MRC de Chevénement.

 

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 08:39
orgrrg.jpg
Clotilde Ripoull est dans le groupe d'opposition municipale, cette sectatrice Bayrou mais en cause la création de la SPL par la mairie parce que "prétexte" à se faire payer des jetons de présence, le lendemain elle se fait matraquer par Josianne Cabanas dans son compte rendu du conseil municipal dans le journal "'indépendant" . peu de temps après , on apprenait qu'elle avait obtenu une place au conseil d'administration du théâtre de l'archipel: explications...Elle nous raconte aussi, les voeux surréalistes de Jean-Marc Pujol. Ce qu'elle ne nous raconte pas , c'est son probable à transfert à CDC sous l'égide de Jordi Vera!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article