Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 19:45

Ce document sonore est la conférence de presse du lendemain des émeutes du 29 mai, soit le 30 mai 2005, par le maire de l'époque Jean-Paul Alduy, qui transforme ce qui aurait dû être la conférence de presse de Visa pour l'image avec Jean-François Leroy.

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 13:31

CDC, Jordi Vera : Quand "La Clau" prend son cas pour des généralités.

Les élections législatives approchant en Catalogne Sud, certains appétits et rancœurs commencent à s'organiser au Nord et au Sud.

La petite souris du nord se rêve ombre portée du sud.

Et commencent à surgir des commentaires autorisés de certains milieux qui s'autorisent à penser et à écrire choses plus dictées par l'orgueil blessé de génies méconnues que par la mesure de personnes ayant pesé leurs propos.
Bref le web-fanzine La Clau, s'est permis d'écrire ceci :

« Le parti a perdu ses élites, de l'argent et de la crédibilité.
Vers une dissolution du parti politique CDC à Perpignan.
Mardi 27.4.2010. 17:00h
Quatre ans après son installation en territoire français et un échec à tous les scrutins, le prestigieux parti politique Convergence Démocratique de Catalogne (CDC), qui détient la plupart des 946 mairies sud-catalanes, pourrait se retirer des Pyrénées-Orientales.

Ce mardi, le très autorisé Diari de Girona rend compte d’une annonce interne au parti centriste, déterminé à fermer sa délégation de Catalogne du Nord à l’issue des élections du Gouvernement catalan, prévues cet automne.

Suite aux démissions en cascade de ses élites, la fédération CDC de Perpignan, dirigée par un caméléon politique, Jordi Vera, lui-même d’origine sud-catalane, un sujet duquel le média gironais affirme à l’imparfait « ningú no hi volia tenir cap tracte », a disparu de la scène politique territoriale.

Depuis son siège national, à Barcelone, CDC anticiperait un suicide politique à Perpignan et serait lassé de perdre de fortes sommes dans le discrédit.

Le parti du grand président catalan Jordi Pujol réglerait donc le sort du Roussillon, après sa possible victoire électorale au sud.

Le Diari de Girona croit savoir que cette issue bénéficierait alors à M. Vera, qui « a toujours été un problème », mais serait nommé délégué de la Generalitat de Catalogne à Perpignan. »

Bref ce qu'il faut comprendre entre les lignes, c'est que messieurs Estéves Vaills et Vincent Dumas, cadre du parti CDC et membre de la délégation nationale de celui-ci , n'arrivant pas à s'imposer face à la figure de Jordi Vera, ont décidé de démissionner !

D'où la phrase: «  Le parti a perdu ses élites, de l'argent et de la crédibilité »

Ils sont tout ça à eux deux.

Voici ce que répond le berger à la bergère, à savoir Jordi Vera, président de CDC Catalogne Nord.


Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 20:18

A l'occasion de la troisième exposition d'envergure depuis son décès, où une soixantaine d'œuvres sont exposées, Galerie des Hospices à Canet en Roussillon jusqu'au 22 mai (Tous les jours de 15H à 18H), L'équipe de "L'œil du pharynx" a réalisé un « sonorama » pour donner 32 minutes supplémentaires de persistance rétinienne du sculpteur catalan qui fut médaillé de bronze et d'argent du salon des artistes français.

Écoutez le témoignage de ceux qui furent ces amis raconter l'homme et l'artiste : ce n'est qu'un au revoir. ..

Nicolas Caudeville


Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 20:13


Ramon Faura est un jeune activiste culturel et politique qui malgré sa jeunesse a déjà deux élections cantonales et une municipale à son compteur.
Créateur de l'association et du magazine "Les Angelets de la Terra" cela fait plusieurs années qu'il organise en mai la semaine de la langue :
Concerts, théâtre, poésie, cinéma et débats pendant une semaine pour s'interroger et se divertir du 1er au 8 mai.



La Setmana per la Llengua est une manifestation culturelle et festive organisée, depuis 2007, par l’association des Angelets de la Terra. Elle met en avant la création artistique d’expression catalane au travers du théâtre, de la poésie, du cinéma et de la musique. Elle a pour objectif de faire découvrir aux catalans, d’adoption ou d’origine, et à ceux qui ne comprennent pas le catalan, une culture catalane ouverte et actuelle. Cette année, elle aura lieu à Elne, Perpignan, Rivesaltes et Salses, du 1 au 8 mai (toute l’information sur www.setmanallengua.com).
Elle commencera le samedi 1er mai, au Centre Culturel d’Elne « Espace Gavroche », à 20h, avec le retour des « Sis Hores de Cançó » qui avaient lieu en Roussillon dans les années 70. Ce sera l’occasion de présenter la nouvelle génération d’auteurs compositeurs d’expression catalane venus du Pays Valencien (Pau Alabajos i Sergi Contrí), des Terres de l’Ebre (Montse Castellà) et de Lleida (Meritxell Gené). Joan Pere qui chantera lors de ce concert, fait parti des musiciens de la Nova Cançó, mouvement artistique qui donna son essor à l'utilisation du catalan dans le monde de la chanson, tout en dénonçant la dictature franquiste. Avant le concert, à 18h, Cinémaginaire projettera le film « Le Colonnel Macià », en catalan, sous-titré en français, sur l’un des personnages les plus importants de Catalogne, le président qui a proclamé la République Catalane, en 1931.
Le mardi 4, à 18h30, un débat sur l’économie en Catalogne Nord, intitulé « Du catalan folklore, au catalan facteur de développement économique », aura lieu au centre d’art contemporain « A Cent Mètres Du Centre Du Monde ». Différents acteurs de la vie économique des deux côtés des Pyrénées y participeront, parmi eux Llorenç Planes, ex-président d’Unitat Catalana, et des membres de l’association « Fem Feina ». Cette association nous présentera le label « Fet Aquí » qu’elle a créé pour regrouper un maximum d’entreprises de tous les secteurs d’activité derrière un concept de développement et d’initiative économique du pays, où la langue catalane joue un rôle déterminant.
Le mercredi 5, dans le cadre de son projet « Cine’Cat », le cinéma Castillet présentera le dernier film de Marc Recha, « Petit Indi » (« C’est ici que je vis »), en catalan avec des sous-titres en français. Marc Recha donne un regard ouvert sur l’univers d’un garçon, Arnau, au travers d’un rite initiatique sur la perte de l’innocence. Le film suit les pas d’un adolescent abandonné qui essaie de réunir de l’argent pour payer l’avocat qui pourrait sortir sa mère de prison. Au travers de son oncle Ramon, interprété par l’acteur catalan Sergi Lopez, l’adolescent, avec l’objectif de gagner de l’argent, sera initier aux paris dans les courses de chiens. A la fin du film, le chanteur anglais Ben interprètera quelques chansons du regretté Joan Pau Giné.
Le jeudi 6, la Setmana per la Llengua proposera, pour la première fois, une œuvre de théâtre en catalan, à 20h30, au Couvent des Minimes de Perpignan. L’œuvre nous explique comment, peu de temps avant la représentation de Hamlet, la salle est vide et seul deux représentants de la compagnie sont présents. C’est dans ce cadre de solitude et de tension que se réveillent tous les vieux démons de la relation des deux personnages entre eux et avec le monde du théâtre. Dans l’après-midi, aura lieu un débat sur la création théâtrale dans l’espace catalan transpyrénéen et deux compagnies de Catalogne Nord et Sud présenteront un travail commun.
Le vendredi 7, à 20h30, le Théâtre des Hautes Rives de Rivesaltes accueillera la « Nit de Poesia ». Dans ce lieu convivial vous pourrez écouter des poètes de tous les Pays Catalans et, particulièrement de Catalogne Nord avec des personnalités comme Gérard Jacquet, Renada Laura Portet, Jaume Queralt i Coleta Planas. Ces soirées poétiques génèrent toujours de belles rencontres autour des langues et des cultures présentes sur le territoire catalan et cela en fait des moments magiques. Pour finir, nous assisterons à un concert en kabyle de Samir.
Le samedi 8, à 21 h, la dernière activité de la Setmana aura lieu à Salses, à l’extrême Nord des Pays Catalans que nous délimitons par la fameux « de Salses a Guardamar i de Fraga a Maó ». Ce sera un concert très festif, au local du « Portail à Roulettes ». « Belda i el conjunt Badabadoc » venus de Barcelona et les roussillonnais de « Llamp te Frigui » seront les deux groupes reggae et folk de la soirée. Cette ancienne grange est le repère de nombreux musiciens du coin qui finissent toujours par faire un « bœuf » et la musique est jouée jusqu’aux aurores.


Selon le président des Angelets, Ramon Faura, cette quatrième édition « est le meilleur exemple de la vitalité et de la diversité de la catalinité. Une catalanité populaire et sans complexes qui intéresse les jeunes. »

« L’énergie pour faire connaître de nouveaux lieux, projets artistiques, ou réflexions sur notre réalité en tant que catalans du Nord, est ce qui nous a permis, une année encore, de continuer à faire vivre la Setmana per la Llengua », confesse Ramon Faura.


contact : 06 68 89 82 71 / setmanaperlallengua@gmail.fr


Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 19:15



C'est l'un des plus brillants écrivains de la langue catalane, primé dans tous les pays catalans. Il y a trois ans, la foire du livre de Francfort avait la Catalogne comme thème et il avait fait partie du voyage. Comme les médias locaux ne savent pas lire, ils oublient de parler de ses livres : comme un déni d'existence. Son dernier essai vient de sortir, exercice de style à la Raymond Quenaud...



Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 20:15



Jordi Fernandez I Cuandrench est directeur de la Casa de la Généralitat à Perpignan, qui est mécène de la Nit de Sant Jordi Omnium Cultural nord du 30 avril. Il annonce aussi la création d'une bourse de 3000 euros pour les jeunes écrivains en catalan, et nous présente le bref guide de littérature catalane que la Casa vient d'éditer.



Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 20:11



Montserrat Biosca, présidente d'omnium cultural nord, nous présente le programme de la cérémonie Nit de Sant Jordi du 30 avril prochain.


Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 20:03



L'UPE 66 est un syndicat patronal. Par la voix de leur chargée des relations adhérents, Véronique Auger, on nous explique pourquoi l'UPE 66 soutient la nit de Sant Jordi du 30 avril et quelle est son action, en particulier en terme de transfrontalier.


Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 23:46


Olivier Amiel est conseiller municipal d'opposition à Perpignan.

Apprenant que le maire nommé, Jean-Marc Pujol a décidé de raser les baraques de la place Cassanyes sans les

reconstruire, pour montrer qu'il n'est pas Jean-Paul Alduy, il a décidé de se positionner pour la mixité de la place.



Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 23:43

 

Henri Lhéritier est vigneron à Rivesaltes et écrivain, un personnage à découvrir.



Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS
commenter cet article