Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 14:08

 

Né à Paris en 1960, Emmanuel Varle a toujours été passionné, dès sa plus tendre enfance, par les faits divers. Il est donc logiquement entré dans la police dont il est sorti avec le grade de Commandant Fonctionnel. Retraité depuis quelques mois, il consacre désormais l’essentiel de son temps à l’écriture de romans. Il entend mettre sa riche expérience professionnelle conjuguée à son amour de la littérature, des arts, du monde animal, de l’histoire, des faits de société et de tant d’autres domaines au service de ses lecteurs. Dernier virage avant l’enfer est son troisième roman.

Rencontre à la cour du Baron, on parle de son dernier roman, du banditisme, le monde de la prostitution, la taule, de la révolte des flics ...

Emmanuel Varle: le polar d'un ex flic sorti de l'enfer! interview par Nicolas Caudeville
Emmanuel Varle: le polar d'un ex flic sorti de l'enfer! interview par Nicolas Caudeville
Emmanuel Varle: le polar d'un ex flic sorti de l'enfer! interview par Nicolas Caudeville
Emmanuel Varle: le polar d'un ex flic sorti de l'enfer! interview par Nicolas Caudeville
Emmanuel Varle: le polar d'un ex flic sorti de l'enfer! interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS Mondeparallèle
commenter cet article
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 20:24

  L'archipel contre attaque vous propose la conférence que le sociologue Alain Tarrius va donner au collége de France - (réplique Collège de France) : Nouvelles routes des migrations européennes et de l'exode moyen-oriental. -- une tentacule euro-méditerranéenne de la mondialisation criminelle ; les trafics de drogues opiacées et de femmes de la mer Noire au Levant espagnol : dynamiques mafieuses de l'espace La Junquera- Sitges- Andorre- Perpignan.  -- les mobilités et migrations populaires marocaines : une chance pour le désenclavement local ? La conférence sera présenté et animé par Nicolas Caudeville

 
L'archipel contre attaque vous propose la vidéo de la conférence que le sociologue Alain Tarrius va donner au Collège de France à Perpignan au centre d'art "à cent mètres du centre du monde"
- (réplique Collège de France)
le 13 octobre était donné pour la première fois la conférence : Nouvelles routes des migrations européennes et de l'exode moyen-oriental.
-- une tentacule euro-méditerranéenne de la mondialisation criminelle ; les trafics de drogues opiacées et de femmes de la mer Noire au Levant espagnol : dynamiques mafieuses de l'espace La Junquera- Sitges- Andorre- Perpignan.
-- les mobilités et migrations populaires marocaines : une chance pour le désenclavement local ?
La conférence a été présenté et animé par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS conférence Mondeparallèle
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 21:11
Occitanie: quand la sorcière Delga ramène à la vie l'armée des ténèbres! par Nicolas Caudeville

Voltaire dans Le Siècle de Louis XIV, publié en 1751, écrivait : « La Catalogne est un des pays les plus fertiles de la terre, et des plus heureusement situés. Autant arrosée de belles rivières, de ruisseaux, et de fontaines, que la vieille et la nouvelle Castille en sont dénuées, elle produit tout ce qui est nécessaire aux besoins de l’homme, et tout ce qui peut flatter ses désirs (…). La Catalogne, enfin, peut se passer de l’univers entier, et ses voisins ne peuvent se passer d’elle. » évidemment Voltaire faisait référence à la partie encore espagnole . Cependant, sa partie nord française a aussi du potentiel bien que saboté par ceux qui sont sensés la potentialiser . Et comme un malheur n'arrive jamais seul., Carole Delga s'amuse (ça ressemble à une vengeance) , prétend que mettre le mot catalan , dans occitanie en guise de région, serait un repli sur soi https://www.mmmieux.fr/mieux-dans-ma-vie/vie-sociale/le-repli-sur-soi/le-repli-sur-soi-le-reconnaitre-et-le-combattre.html . Mais à cela se rajoute la loi de Murphy dite loi de l'emmerdement maximum http://www.e-scio.net/cqfd/loi.php3 puisque les zombies du catalanisme ressortent de leur sépulcre pour défiler telle l'armée des morts. Les 10 000 grands enfants (voir le dénouement du film "sixième sens") qui les ont suivis , et la presse qui en a fait caisse de résonance , les ont fait s'enhardir! Et de mouvement citoyen , ils se sont transformés en parti politique . Ils ambitionnent pour eux des places électives et les prébendes qui vont avec. Alors que certains sont déjà élus ou l'on été et ne brillent, ni n'ont brillé par leur efficacité...

Lorsqu'on discute avec eux, en arguant qu'un nom ce n'est pas suffisant , qu'un projet de société ce n'est pas mal non plus, voir que pratiquer son identité et sa culture "al dia dia" ça pourrait rendre crédible leur mouvement. On vous répond que "la culture , les gens n'en ont rien à foutre!Et que cette vision est élitiste!"

Comme disait el Duce Bénito Mussolini à propos du projet fasciste: "Notre seul programme, c'est de prendre le pouvoir!"

Maudite Delga qui a l'insulte à rajouter le retour de l'armée des ténèbres!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Mondeparallèle ARTICLES catalans
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 22:07
"Tragicomico.the devil is in the detail" Freddy Pena-Puig
"Tragicomico.the devil is in the detail" Freddy Pena-Puig

J'aime pas juger, mais là quand même, c'est flagrant !Les camarades de l'Indépendant, journal de référence d'ici concoctent des Une de premier choix! En général l'hybridation entre le gros titre et la photo dessous peut être drôle, mais là, ils ont mis le paquet. Et comme les camarades sont aussi des confrères, on doit leur dire lorsqu'ils ont la braguette ouverte et qu'ils s'exposent devant tout le monde!

Aujourd'hui le titre "accusé de viol, le rugbyman relâché" en dessous une photo qui n'était pas là à priori pour illustrer le "gros titre" montre un pack de rugbymen avançant frontalement avec ce texte : "Et maintenant gagnez!"

C'est digne de "bal tragique à Colombey" Hara-Kiri ou des "Unes auxquelles vous avez échappé" de Charlie Hebdo, à ce détail que c'était involontaire de leur part (sans quoi, y aurait un changement de ligne éditoriale!) Monsieur Jourdain, personnage central du "bourgeois gentilhomme" de Molière faisait de la prose sans le savoir. Peut-être que l'Indépendant fait de l'humour noir sans le savoir!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 12:58
https://www.janbucquoy.be/janbucquoy/Home.html
https://www.janbucquoy.be/janbucquoy/Home.html

Tremblez perpignanais l'enfant terrible de l'art belge a jeté son dévolu sur votre ville! Il veut y exposer ses collages d'hommes et femmes politiques en slip , et quelques slips "portés mais lavés" . "On est tous des frères parce qu'on a tous un slip !"

Comment décrire Jan Bucquoy https://fr.wikipedia.org/wiki/Jan_Bucquoy, si ce n'est qu'il n'a pas rompu la tradition de son ancêtre picard le comte de Bucquoy, qui mourut dans les bras de Descartes (oui,oui le gars de "Cogito ergo sum") d'une indigestion de lances après une furieuse bataille du coté de Prague: c'était déjà la vie de Bohême!

Pour Jan, l'art est un moyen de faire la guerre par d'autres voix. Voyez plutôt: des films, des bandes dessinées, des peintures, des collages, des happenings (c'est un fervent républicains, en son temps, il écrivit au roi des Belges Baudoin afin qu'il abdiqua en faveur d'une république, puis n'ayant pas de réponse, il tenta de renverser son buste: mais la poice l'attendait), il est aussi le créateur du musée du slip, du musée de la femme...Après l'entartage de BHL (un des multiples) par Noël Godin (un autre coreligionnaire belge https://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl_Godin) , il sauve la mise à l'entarteur à qui le philosophe voulez "casser la gueule" en surgissant et déclarant: "je suis l’ambassadeur de Belgique!" https://www.youtube.com/watch?v=F36OXrrO3Fc .

Il joue un rôle dans le Aaltra film de Benoît Delépine et Gustave Kervern.

Il est aussi le seul à avoir gagné un procès contre la fondation Hergé (par ailleurs, il est le dessinateur de la vie sexuelle de Tintin)

Le New-York Times dit de lui, qu'il n'a pas trouvait son accomplissement parce qu'il n'a pas encore atteint son "coté obscurs" (à Perpignan, il est sûr de rencontrer le coté aux secours de la farce!)

Il faudrait un livre pour décrire qui est en réalité le foisonnant belge dont l'agent Christine Lemmens nous a contacté un matin pour organiser sa réception en pays catalan (orgueilleux nous sommes)

Il nous a accordé une interview (heureux nous sommes)

Voir aussi son site:

https://www.janbucquoy.be/janbucquoy/Home.html

https://www.janbucquoy.be/janbucquoy/Home.html

https://www.janbucquoy.be/janbucquoy/Home.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Mondeparallèle VIDEOS INTERVIEWS institutJeanVigo
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 00:14

Un écrivain peut-il être un lanceur d'alerte? Le lanceur d'alerte est-il condamné comme une punition éternel dans le Tartare des grecs à ne jamais être entendu? Quand bien même, il serait écouté.L'écrivain Algérien Boualem Sansal sera-t-il condamné à revivre ce qu'il a vécu dans l' Algérie des années de plombs dans le pays qui vit naître les lumières: la France?

Et pourtant,il y a quelques chose d'un Géronimo chez Boualem Sansal. C'est long cheveux et même ses bésicles qui accentue un regards malicieux, comme un enfant. Mais un enfant sage, comme l'aurait décrit Lao Tseu. Mais, contrairement à Lao Tseu, il ne croit pas que "le non agir, c'est aussi agir". "Agir" il le faut bien . Ne pas rester impassible face à la conjuration des imbéciles. Il faut dire par la voix et l'écriture , comme disait l'autre algérien Tahar Djahout :"“Le silence, c'est la mort, et toi, si tu te tais, tu meurs et si tu parles, tu meurs. Alors dis et meurs !”

Tahar Djahout ,poéte et romancier d'expression française, en 1993, il fut l'un des premiers intellectuels victime de la « décennie du terrorisme » islamiste..

Le nom de Boualem Sansal resurgit à l'esprit des français un 29 août 2015 par l'entremise de l'écrivain Michel Houellebecq, dans la queue de la comète de son roman qui fit polémique "soumission" (Paru le 7 janvier 2015, le même jour que l'attentat de Charlie Hebdo,et dont il se vend 120 000 exemplaires en seulement cinq jours).

Dans l'émission télé nocturne de Laurent Ruquier "On est pas couché", où on lui demande s'il pense vraiment si à l'instar de l'histoire de son dernier livre les français finiraient par se convertir à l'islam par volonté de vie tranquille, Michel Houellebecq répond que le livre 2084, que vient de publier l'écrivain algérien Boualem Sansal est un ouvrage "bien pire" que "Soumission" qui décrit "un vrai totalitarisme islamique", tandis que Soumission évoque "un régime islamiste doux".

Là, ça se corse, la polémique sur le thème de racisme et islamophobie est plus compliquée à imputer à un algérien . Raciste sûrement pas. "islamophobe" ?, ça oui, l'is lame et ses rigueurs lui font peur: c'est qu'il a vu de ses yeux vu, ce qu'il s'est passé en Algérie.

En effet,le 26 décembre 1991 a eu lieu le premier tour des élections législatives. Le FIS obtient 188 sièges sur 231, soit près de 82 %, le FFS 25 sièges et le FLN 15 sièges, les candidats indépendants remportent 3 sièges. Prenant acte de la situation qui prévalait, et qui risquait de tourner à son désavantage, l'armée décide le 11 janvier 1992 de pousser le chef de l'État, le président Chadli Bendjedid à la démission et d'interrompre le processus électoral. Les assemblées communales et départementales dirigées par les élus du FIS sont par ailleurs dissoutes et les militants et sympathisants de la formation qui vient de remporter le premier tour du scrutin législatif sont emprisonnés ou expédiés dans des camps établis dans le sud saharien.Le Fis, puis le GIA contre attaqueront causant une guerre civile de plus 10 ans qui fera 100 000 morts.

Boualem Sansal qui était jusqu'alors ingénieur, et haut fonctionnaire au ministère de l'industrie se fait écrivain. Son journal qu'il tient à cette époque grossit, jusqu'à faire 300 pages: c'est "le serment des barbares". Un livre qui raconte comment la désagrégation d'un pays par une classe dominante corrompue la rendu mur pour la prise de pouvoir des islamistes.

Mais le pire arrive pour lui, lorsque le 8 juillet 1999. est voté qui a été soumise par le président algérien Abdelaziz Bouteflika avec l'assentiment de l'armée au parlement,une loi de « grâce amnistiante »dite "Concorde civile ou la Charte pour la paix et la réconciliation nationale"

Cette loi vise au début à réintégrer dans la vie civile ceux qui ont manifesté leur volonté de renoncer à la violence armée et à amnistier ceux qui ont été impliqués dans les réseaux de soutien aux groupes terroristes durant la tragédie nationale de la décennie noire: Boualem Sansal se retrouve à cohabiter au sein du ministère avec ceux-la même pour qui il est une abjection.

Alors lorsque lorsque les premiers attentats arrivent avec Mohamed Méra,puis Charlie Hebdo, puis le Bataclan et l'hypercacher, il voit que ses appelles et ses mises en garde ont été en vain.

"La France a été légère, elle n'a pas voulu voir que ce qui c'était passé en Algérie finirait par arriver en France", ne serait-ce parce qu'elle ne faisait pas le tri dans les réfugiés politiques entre les victimes des islamistes et les islamistes poursuivis par le gouvernement algérien (comme en Amérique du sud où les juifs qui avaient fuit la guerre, se sont vu rejoindre par les nazis qui l'avaient perdu) "Ce qui nous arrive aujourd'hui, finira par vous atteindre un jour ou l'autre: malgré cela, les pouvoirs français sont restés silencieux.J'avais posé la question à Jacques Chirac: pourquoi la France ne soutient pas les démocrates? Le président français répondit:" parce qu'il n'existe pas de de démocrates chez vous!Dans vos pays, il y a les islamistes et les militaires. Le jour où vous serez organisés et capable de...à ce moment, on s'intéressera à vous"

Alors, il s'interroge :" quand allons-nous unir face à l'islamisme.C'est comme le réchauffement climatique, c'est une affaire pour tous!"

Pour lui il faut cesser de tergiverser et au nom des libertés individuelles, douter des valeurs collectives de la république et de l'esprit des lumières.

"Dans la mondialisation, la "real politique" consiste à relativiser ses valeurs. Alors qu'en face, les islamistes sont des certitudes absolues. Ils sont dans une énergie phénoménale et à coté on a plus d'idées et en plus, on est devenu mou!"

Boualem Sansal, vit toujours à Boumardes en Algérie. En 2003, il a été limogé en raison de ses écrits et de ses prises de position. Il reçoit souvent des lettres d'insultes, de menaces de mort, le qualifiant de traître ou de sioniste. Est-ce un prix trop lourd à payer pour "dire" . Ainsi donc, il ne comprend pas "la bien-pensance" de l'occident et se demande "comment aurait-été reçu "les versets sataniques de Salman Rushdi, s'ils était sortis maintenant?"

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 17:38

"La chute d'Icare"  Bruegel l’Ancien

L'association promesses des sources édite un journal pour offrir des repas aux sans logis et aux précaires dans le cadre d'un restaurant associatif, de paniers de nourritures ...

Perpignan: pour les pauvres, la promesse des sources a été tenue! interview Grégoire Géa,Francis Renault http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/08/perpignan-pour-les-pauvres-la-promesse-des-sources-a-ete-tenue-interview-gregoire-gea-francis-renault-par-nicolas-caudeville.html

Je contribue par mes articles à ce journal, voici mon premier billet

"Le problème avec les pauvres, c'est que le simple fait de les évoquer suggère l'ennui. Et puis, il faut s'y faire, des riches et des pauvres, il en existe depuis le commencement de l'humanité! "

Ha qu'en termes délicats, c'est choses là sont dites. Et qu'en ce moment les préjugés communs parce que banaux, tiennent lieux de pensée.

N'oublions pas n'ont plus l'indignation, qui lorsqu'elle n'est pas contre eux et les dénonce, est pour eux, et ne vaux que ce que les indignations valent!

L'indignation est à l'action ce que l'éjaculateur précoce est au coït.

La pauvreté est la rencontre de deux faiblesses.

La première, celle d'un individu qui a un parcours chaotique qui finit par le pousser au suicide social. Et de l'autre une société avec des règles explicites où implicites qui pardonnent plus ou moins l'échec selon que l'individu est placé dans la hiérarchie social (si je m'avisait de parler de "luttes des classes" on pourrait me prendre pour un marxiste, #archaïsmehasbeenisant)

Après, il reste le fait que le type de société et son système détermine le taux de production de scories sociétales qui s'accumulent à la marge: les pauvres!

Une société de marché régulé, produit, si elle est efficace, toutes une série de gardes-fous qui limitent la pauvreté à son taux résiduel. Alors qu'une société de plus en plus libéral ,qui ne freine pas le marché et qui l'encourage, au prétexte que "c'est le marché qui crée la richesse et pas la plus-value du travail collectif des individus entre eux", génère du pauvre en veux-tu en voilà! Bref, ça tombe comme à Stalingrad(ha, la douceur du Front de l'Est!)

C'est la thérapie de choc, administrée comme un lavement à la classe moyenne occidentale depuis la chute du mur!

Le capitalisme n'ayant plus besoin du village Potemkine de la classe moyenne et de son confort tiède (à monter soi-même) ,face aux rouges, elle devra être la première à tomber: et tous ses déclassés avec.

La voila, la légion de tous ceux qui hier encore étaient des citoyens, puis des consommateurs, puis enfin des individus "lambdas"

Et puis, au tragique de la situation s'ajoute celui des regards des autres. Ceux qui croit que, excluant le pauvre de leurs regards et se barricadant de leurs préjugés, se maintiendront à l'écart de ce qui n'est plus dans leur esprit un été social, mais une maladie. Chaque pauvre est alors un titan à qui la société dévore un foi qui repousse sans cesse (le pauvre a sûrement volé le feu pour le donner aux autres), où porte le monde comme Atlas.

 

Avant la révolutionfrançaise, le philosophe Rousseau (L'homme du "contrat social) écrivait ceci à monsieur Bordes:"Il faut des jus dans nos cuisines ; voilà pourquoi tant de malades manquent de bouillon. Il faut des liqueurs sur nos tables ; voilà pourquoi le paysan ne boit que de l’eau. Il faut de la poudre à nos perruques ; voilà pourquoi tant de pauvres n’ont point de pain."

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 20:02
Le quinoa au shaker pas à la cuillère
Le quinoa au shaker pas à la cuillère

Salut, c’est encore moi Ladislas, faut que je te parle mon vieux, y a urgence, y a le fascisme qui monte, tu le sens, tu te rends compte un peu, non ? D’abord, y a eu le Brexit, puis après, tu imagines Trump à la tête des Etats-Unis et Marine Le Pen en France et puis Poutine en Russie. Et tu paniques même pas ?? Mais la situation est méga grave, tu comprends, tu peux pas rester sans bouger, sans rien faire. C’est l’axe du mal et il se construit sous tes yeux !! Moi, je pousse un cri de révolte, Hoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooouuu !

Tout ça, cette menace, que je sens, c’est quand même la faute des classes populaires. Tu sais, y sont pas bien instruits, y sentent un peu, y z’ont pas toutes leurs dents, y sont mal habillés, ben ouais, y connaissent pas Maje, Kooples, Zadig et Voltaire et puis y mangent mal, de la viande de chez Lidl, des pâtes, des patates, y voyagent pas donc y connaissent pas le monde, y sont jamais allés en Thaïlande ou à Dubaï… Ils sont un peu primaires. Tu te rends compte que cette horde de crétins décérébrés menace notre édifice économique et social mais surtout notre liberté ! J’en viens à me demander s’il faudrait pas rétablir le suffrage censitaire, tu vois, tu paies des impôts, tu votes et si tu n’en paies pas, tant pis pour toi, fallait travailler à l’école, chais pas faire HEC ou l’ENA ! C’est vrai quoi, je paie des impôts, chuis un peu l’actionnaire de l’Etat !! Comme le dit ce philosophe contemprain, Didier Super, « Y en a marre des pauvres ».

Vraiment, j’ai peur. Heureusement, y nous reste Guy Bedos, Renaud et Yannick Noah. Parce que faut te préparer à revivre ce qui s’est passé le 21 avril 2002 !! Je me souviens à cette époque, j’étais étudiant en dernière année à Sciences-Po, je revenais d’un stage aux States chez Lehman Brothers, et j’ai manifesté contre le fascisme, t’vois un peu. T’vois, j’ai pris des risques, chuis devenu résistant, ah ouais. Après Sciences-Po, qui m’a donné le goût du sacrifice pour mon prochain, j’étais alors membre d’une assos’ de lutte contre la faim dans le monde grâce au quinoa, j’ai fait HEC, et là encore, je me suis senti proche de mon prochain, j’ai été membre d’une assos’ défendant notre mère la terre, Gaïa, contre le changement climatique, passque là, chui vachement concerné, j’fais du vélo, je mange bio et j’trie mes déchets. Et aujourd’hui, toujours animé par l’amour de mon prochain, chuis banquier d’affaires, j’arrête pas de travailler, sur des fusions-acquisitions, c’est fou ce que l’amour de mon prochain me fait faire. Les fusions-acquisitions, c’est fait pour aider les ouvriers, mais comme y sont bêtes et pauvres, y comprennent pas ce qu’est la compétitivité et le progrès. Je milite toujours contre le changement climatique et aujourd’hui pour l’accueil des migrants. Passque ce qu’ils vivent, c’est terrible tout de même, t’as vu la Syrie, Alep, les pôôôôvres. Ce Poutine et ce Bachar, c’est vraiment des fascistes. Tu te rends compte quand même, c’est les musulmans les premières victimes du terrorisme, faut pas oublier et faut pas croire ceux qui te disent que en fait, c’est d’abord les chiites, ensuite les chrétiens d’Orient et enfin les Européens. Ce genre de comptabilité macabre, c’est pas pour moi. Allez, je te laisse, j’ai une soirée Sauternes-foie gras dans notre jardin de quartier où je suis maître-composteur. Trop dur ce monde avec du gluten, ouais, trop dur…

Chronique d'un citoyen concerné (1): Rivesaltes, mieux qu'un muscat, un mémorial! par Lasdilas C

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/08/chronique-d-un-citoyen-engage-1-par-lasdilas-c.html

Repost 0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 22:49
Michel Rocard, son vrai nom , c'est Fantomas!
Michel Rocard, son vrai nom , c'est Fantomas!

Et voilà, encore un scoop et une révélation dut au procès de Jérôme Cahuzac, qui n'est que l'homme qui cache la forêt de l'histoire parallèle de la France.Carole Delga, la présidente de la région OCCitanie, n'aurait pris la décision de ce nom qu'à la demande de Michel Rocard. L'inventeur de la seconde gauche, le Poulidor de François Mitterrand emporte ses secrets dans la tombe. On parle aussi de lui cependant quant à une prochaine révélation sur l'assassin de Kennedy ! Comme toujours, la vérité est tailleur (Channel)!

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans PARODIES Mondeparallèle catalans ARTICLES
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 21:47
OCCITANIE: les kings de l'économie n'ont rien à foutre, en grau, qu'y ait du catalan dedans! par Nicolas Caudeville

"Le milieu économique s'agace de la "bataille" pour le nom de la région et préférerait une bataille pour l'emploi. Alors qu'une nouvelle manifestation est programmée samedi et que la secrétaire d'État Ségolène Neuville vole au secours de "Pays catalan", se disant "blessée" par le choix du nom "Occitanie", le monde économique local s'agace."

Nous indique l'indépendant dans un article d'aujourd'hui http://www.lindependant.fr/2016/09/06/economie-le-nom-de-la-region-un-sujet-secondaire-532-000-chomeurs-en-occitanie,2252880.php

à cela ils rajoutent

"Hier, en marge d'une rencontre avec le président du Conseil économique et social régional (lire ci-dessous), le président de la CCI régionale Bernard Fourcade et le premier adjoint perpignanais Romain Grau ont clairement manifesté leur agacement. "S'il y a bien un sujet secondaire en ce moment, c'est le nom de la région ! On s'en moque !, a ainsi lâché Romain Grau. Le vrai sujet c'est : on crée des emplois ou pas ? On fait venir des entreprises ou pas ? Moi, en tant que politique, c'est là-dessus que je demande à être jugé"

En Gros, en gras et Grau cela veut dire, on va pas se fâcher avec la région et se priver de subventions régionales pour un nom à la con et un peuple qui n'existe plus. Et nous parlez pas de culture et encore moins d'identité : quand on nous parle de culture, on sort nos bétonnières et notre seul identité, c'est le fric (parce que le fric c'est chic)!

Toujours la vieille rengaine de ceux "qui que si" , y feraient vachement de choses!

C'est messieurs du "milieu économique" qui squattent le territoire d'ici depuis un certains n'ont pas fait monts et merveilles en la matière, si ce n'est continuait à s'enrichir avec la vieille stratégie de "l'économie de la rente" que décrivait déjà il y a plus de 20 l'économiste Henri Solens

"essai sur l'économie des Pyrénées-Orientales" (Le Publicateur, 1993). Ce traité d'économie régionale nous révélait scientifiquement ce que beaucoup murmuraient : hier comme aujourd'hui, la culture économique des Pyrénées-Orientales se fonde sur la rente, qui domine tant le système productif que la gestion de la force de travail. L'objectif, au travers du thème choisi , clientèle et rentes est, sur la base de l'enquête statistique proposée par Henri Solans, de reprendre cette étude, vingt ans après, pour tenter d'investir ce territoire tel qu'il s'est développé, ou pour être plus précis, tel qu'il est resté économiquement en l'état, et sociologiquement pour constater ce qu'il en reste. L'idée centrale que nous retenons de cet espace roussillonnais se fixe dans ce paradoxe qui en fait simultanément un lieu perdu de la modernité nationale et un lieu exemplaire

de son développement mondial. Perpignan et ses alentours, abandonnés au sud de nulle part, se trouvent en rupture du territoire national, tant en terme économique que social, et constituent un espace singulier de la mondialisation des flux financiers et humains. La ville est donc un laboratoire économique et social de la récession française, un lieu social exemplaire de la débrouillardise, un espace de négoces singuliers, l'un des centres de passage de tous les commerces. Le monde entier se soumet à la loi du marché, Perpignan vit encore de ses rentes. Partout, la politique ne peut rien, ici, elle dit tout. L'individualisme fait oeuvre, ici, les communautés fleurissent. Bref, vous l'avez compris nous tenons là un espace où la circulation du spécifique et de l'universel n'est pas plus maîtrisée qu'ailleurs, mais où son ralentissement, résultant de son inversion et du rétropédalage constant de ces élites, permet de la visualiser, au moins quelques instants."

https://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/sistach-dominique/voir-perpignan-d-ici-et-d-ailleurs-clienteles-et-rentes,60127577.aspx#product-details-and-summary

Bref, ils ont besoin de l'argent public, encore et encore, et dans ce cas précis celui de la région parce qu'il ne sont pas foutu de développer des entreprises et emplois par leur propre force . Ils sont pour le libéralisme soutenu par l'économie public: les risques pour les contribuables et les bénéfices pour eux. A ce titre ils sont prêts à vendre le nom, le titre, le sous-titre de l'identité locale pour un plats de saucisses lentilles Toulousaine!

Pour les "partenaires économiques" d'ici, ils voient en Carole Delga, une partenaire particulière!

Voir aussi:

France 2, envoyé spécial à l'agglo de Perpignan: Alduy, Romain Grau et cie tombent le masque! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-france-2-envoye-special-a-l-agglo-de-perpignan-alduy-romain-et-cie-tombe-le-masque-par-nicolas-c-121242661.html

Perpignan: où sont passées les délégations renforcées de Romain Grau?par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/05/perpignan-ou-sont-passees-les-delegations-renforcees-de-romain-grau-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: où sont passées les délégations renforcées de Romain Grau?par Nicolas Caudeville

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans ARTICLES Mondeparallèle
commenter cet article