Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 21:52
"Love... Ce qu'il en est, ce qu'il en reste ou ce que l'on en espère, ce que l'on aurait espéré, ce qui..., ceux qui....Quand les mots étouffent il reste les notes" crédit photo Marie Paule Lyczko.
"Love... Ce qu'il en est, ce qu'il en reste ou ce que l'on en espère, ce que l'on aurait espéré, ce qui..., ceux qui....Quand les mots étouffent il reste les notes" crédit photo Marie Paule Lyczko.

Pascaline est une rockeuse passionnée, avec un fort tempérament . Cette auteure-compositeure est révoltée aimante Émerveillée et tellement femme....On s'est retrouvé à la Casa Musicale où elle répéte pour interview . Elle nous a parlé de son dernier titre "One by one" , ça parle d'amour. "Love... Ce qu'il en est, ce qu'il en reste ou ce que l'on en espère, ce que l'on aurait espéré, ce qui..., ceux qui....Quand les mots étouffent il reste les notes" ma création et mon art sont une expérimentation de mes sentiments et des sons... je prône le Do It Yourself.... à mon sens l'art doit naître à l’écart dans un état de renfermement sur soi même. Même si il se doit d être ouverture sur le monde...à quel point j ai voulu refermer cette porte sur moi pour aller chercher cette chose tout au fond...

Elle a aussi enregistré une chanson de Joan Pau Giné sur la dernière compil hommage produite par Ramon Faura :12 - Pascaline - Els Contrebandistes

Par ailleurs Pascaline est aussi l'initiatrice du "Festinpia" en juillet , le festival de la création musical d'ici

Elle sera prochainement place Verdun face au Castillet à 22h pour la fête de la musique à Perpignan

Voir aussi:

CAVALE musique à imagination libre, sort son nouvel album "Partir" interview Prêle Abelanet,Olivier Chevoppe par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/cavale-musique-a-imagination-libre-sort-son-nouvel-album-partir-interview-prele-abelanet-olivier-chevoppe-par-nicolas-caudeville.htm

Perpignan:Col•lectiu Joan Pau Giné: la chanson peut sauver une langue! interview Ramon Faura par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-col-lectiu-joan-pau-gine-la-chanson-peut-sauver-une-langue-interview-ramon-faura-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:Col•lectiu Joan Pau Giné: la chanson peut sauver une langue! interview Ramon Faura par Nicolas Caudeville

crédit photos Sylvie Caballero (robe bleu) Nicolas Caudeville (fond rouge)
crédit photos Sylvie Caballero (robe bleu) Nicolas Caudeville (fond rouge)
crédit photos Sylvie Caballero (robe bleu) Nicolas Caudeville (fond rouge)
crédit photos Sylvie Caballero (robe bleu) Nicolas Caudeville (fond rouge)
crédit photos Sylvie Caballero (robe bleu) Nicolas Caudeville (fond rouge)

crédit photos Sylvie Caballero (robe bleu) Nicolas Caudeville (fond rouge)

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS INTERVIEWS
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 16:00
https://www.facebook.com/agissons66/?fref=ts
https://www.facebook.com/agissons66/?fref=ts

Constatant le potentiel de notre territoire et simultanément son verrouillage par quelques-uns , le collectif agissons s'est créé li y a environs un an. Des jeunes qui nous disent "Unissons le bon sens des citoyens, mettons nos compétences en commun afin de porter de réelles actions dans et pour notre département. #Agissons !" https://www.facebook.com/agissons66/?fref=ts

Mais ils savent qu'il ne suffit pas de dire pour que les choses se fassent, alors ils font!

Voir aussi:

Conseil départemental 66:pour Nicolas Garcia, les gens qui mettent leurs enfants dans des écoles catalanes, c'est un acte de résistance! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/05/conseil-departemental-pour-nicolas-garcia-les-gens-qui-mettent-leurs-enfants-dans-des-ecoles-catalanes-c-est-un-acte-de-resistance-i

Barcelone: Pierre-Olivier Bousquet, président de l'UFE, interface essentielle du marketing territorial Franco-catalan! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/04/barcelone-pierre-olivier-bousquet-president-de-l-ufe-interface-essentielle-du-marketing-territorial-franco-catalan-interview-par-nic

Barcelone: Pierre-Olivier Bousquet, président de l'UFE, interface essentielle du marketing territorial Franco-catalan! interview par Nicolas Caudeville

Catalogne nord:le collectif #agissons, la propagande par l'action! interview Quentin et Alexandre par Nicolas Caudeville
Catalogne nord:le collectif #agissons, la propagande par l'action! interview Quentin et Alexandre par Nicolas Caudeville
Catalogne nord:le collectif #agissons, la propagande par l'action! interview Quentin et Alexandre par Nicolas Caudeville
Catalogne nord:le collectif #agissons, la propagande par l'action! interview Quentin et Alexandre par Nicolas Caudeville
Catalogne nord:le collectif #agissons, la propagande par l'action! interview Quentin et Alexandre par Nicolas Caudeville
Catalogne nord:le collectif #agissons, la propagande par l'action! interview Quentin et Alexandre par Nicolas Caudeville
Catalogne nord:le collectif #agissons, la propagande par l'action! interview Quentin et Alexandre par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 12:18
Conseil départemental 66:pour Nicolas Garcia, les gens qui mettent leurs enfants dans des écoles catalanes, c'est un acte de résistance! interview par Nicolas Caudeville

Aujourd'hui c'est le premier mai! Quoi de mieux qu'un élu communiste pour illustrer la journée. Et comme on est pas si loin de la Sant Jordi, on vous en a pris un qui milite pour la diffusion de la langue et la culture catalane: le conseiller départemental Nicolas Garcia. L'ex maire d'Elne, doit se battre pour le soutien à l'enseignement du catalan malgré les coupes budgétaire de l'état aux collectivités territoriales. Et avec moins d'argent, on doit faire des choix, et donc entre l'enseignement et la diffusion du catalan et la sardane, il a choisir, c'est la langue qui gagne. Parce qu'il faut de toutes manières sortir en la matière sortir du folklorisme ! C'est pourquoi, il faudrait que les médias n'en soit pas un des majeurs agents promoteurs. Et qu'ils agissent comme des vulgarisateurs du catalan, pas des grossiésateurs. Le catalan et le territoire mérite qu'on dépasse les clivages politiques pour travailler ensemble. Nicolas Garcia y est prêt!Faire aussi une vrai politique du transfrontalier, qu'y n'a été jusqu'à présent selon la thèse de Jordi Gomez "coopération transfrontalière et fabrication identitaire" , juste un discours. Il est aussi pour le soutient à la création et la diffusion musicale d'ici en tant que "marketing territorial" . Entretien pour prendre enfin le catalan au sérieux!

Voir aussi:

élections départementales/deuxième tour: le communiste Nicolas Garcia garde l'oeil du tigre sur le canton plaine Illibéris! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/03/elections-departementales-deuxieme-tour-le-communiste-nicolas-garcia-garde-l-oeil-du-tigre-sur-le-canton-plaine-illiberis-interview

Le communiste Nicolas Garcia, nouvel élu du conseil départemental! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/04/le-communiste-nicolas-garcia-nouvel-elu-du-conseil-departemental-interview-par-nicolas-caudeville.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans VIDEOS INTERVIEWS
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 14:34
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville

Le photographe Gregory Herpe est de nouveau sur la brèche aujourd'hui il se bouge pour l'éducation des petites filles au Cambodge http://fr.ulule.com/reportage-photo-cambodge/

Participez au financement du reportage photographique qui sera réalisé à l’occasion des dix ans de l’association « Toutes à l’école », créée par la journaliste Tina Kieffer et soutenez la visibilité d’un projet d’éducation des jeunes filles au Cambodge.

Pourquoi j’ai besoin de votre aide :

Je suis photographe et le projet que je vous présente tourne autour d’une noble cause : celle de petites et de jeunes filles au Cambodge qui ont besoin de notre aide.

Je dois partir à côté de Phnom Penh, réaliser un reportage artistique sur des écoles entièrement financées par l’association « Toutes à l’école », pendant deux semaines environs.

Présentation de "Toutes à l'école":

L’Association « Toutes à l’école » a été créée en 2006 par la journaliste Tina Kieffer, alorsdirectrice du magazine MARIE-CLAIRE.

La marraine de l’association est Claire Chazal, qui s’est engagée sur le long terme, profondément touchée par le bonheur retrouvé de ces petites filles avides d’instruction.

Moins du tiers des enfants scolarisés dans le monde sont des filles. Face à ce terrible constat, Tina Kieffer a fondé l'association dont la mission principale est de proposer unescolarisation de haut niveau aux petites filles les plus démunies, afin de les conduire à un métier qui leur apportera liberté et dignité.

L'école, située à 12 km de Phnom Penh, scolarise aujourd’hui 1080 élèves !

100 nouvelles petites filles sont inscrites chaque année.

Un centre de formation professionnelle a également ouvert à la rentrée 2013. Les jeunes filles sont accompagnées tout au long de leur formation universitaire ou professionnelle jusqu’à leur premier emploi.

L'école possède aussi un centre médico social, un cabinet dentaire et un planning familial!

Enfin, un internat d'une capacité de 130 places accueille les fillettes les plus démunies.

Ce qui exige de trouver des financements, malgré la crise !

L'objectif de l’école est de former les jeunes filles aux postes de réflexion et de décision de demain. Certaines deviendront médecins, enseignantes, juges, entrepreneures…

Les autres suivront un apprentissage professionnel et seront soutenues jusqu’à avoir un métier qui leur apporte liberté et dignité. Elles pourront se bâtir ici un avenir de femme libre et instruite, et participeront demain à la vie économique et à la reconstruction du Cambodge.

Pourquoi le Cambodge ?

Le Cambodge est un pays dont la moitié de la population a moins de 18 ans, et qui a perdu 90% de ses intellectuels lors du génocide par les Khmers Rouges.

La pauvreté est énorme et de nombreux parents n’ont souvent pas d’autre choix que de faire travailler leurs filles dès le plus jeune âge. Beaucoup de familles vivent dans une très grande précarité : logements insalubres, promiscuité, très faibles revenus (entraînant des carences alimentaires, des problèmes d’addiction ou des actes de maltraitance).

Les écoles publiques sont surpeuplées et ne donnent cours qu’à mi-temps. Les filles sont souvent évincées du système scolaire dès la fin du primaire pour aider leur famille. La prostitution fait des ravages parmi les très jeunes filles.

Pourquoi aider ces petites filles ?

Comme dans de nombreux pays pauvres, c’est souvent la femme qui doit faire face à des inégalités et à une condition précaire.

Aujourd’hui, 30% des femmes cambodgiennes âgées de 15 ans et plus, ne savent ni lire et ni écrire (pour 15% des hommes).

Les filles ne représentent que 36% des enfants scolarisés au Cambodge.

Plus de 65% des femmes vivant en zones rurales travaillent la terre sans être rémunérées(production de subsistance).

Seulement 21% des législateurs, fonctionnaires et directeurs sont des femmes.

40% des femmes vivant en zones rurales accèdent difficilement aux soins médicaux.

Ce voyage étant prévu pour le mois de juin 2016,

Il est donc urgent de trouver les fonds nécessaires.

La mousson, particulièrement impactante au Cambodge, viendra juste après l’été, ce qui rendra

impossible tout reportage photo à la rentrée scolaire.

En finançant ce reportage, vous ferez ferez un beau geste qui m'aidera à réaliser de belles images qui elles-mêmes serviront à aider ces jeunes filles!

Je compte sur vous !

A quoi va servir le financement ?

Dans quel but ?

Pour fêter les dix ans de « Toutes à l’école », ce reportage donnera lieu à une exposition à Paris, puis une autre à Bruxelles.

Lors du vernissage (sans frais pour l'association)de Paris regroupant de nombreuses personalités de la culture et de la télévision, toutes les photos seront mises aux enchères et la totalité de la recette sera reversé à l’association, au profit de ces petites filles (frais de scolarité, tenues vestimentaires, repas, etc.).

En m’aidant à monter ce projet, vous m’aidez bien sûr, mais vous aiderez surtout ces enfants qui, sans scolarité, n’auront jamais la chance d’avoir un avenir meilleur.

Le rôle des écoles construites et financées par l’association est déterminant pour l'avenir des petites filles de la région.

Le reportage mettra en valeur les écoles construites grâce à l’association, les + de mille jeunes filles scolarisées, et bien entendu, le Cambodge, pays sublime où + de la moitié de la population a moins de 16 ans.

A quoi servira l’argent récolté ?

Effectuer un tel voyage et réaliser ce genre de reportage coûte cher.

L’argent servira à payer les différents déplacements (avions, trains, bus, voiture), les repas, les différentes taxes (visa, etc), le matériel photo, et l’assurance, mais aussi les tirages photos qui sont très coûteux..

Je serais logé sur place donc, pas de frais d’hôtel.

Pourquoi ça me tient à coeur?

Depuis toujours, je garde une place importante dans mon activité professionelle pour m'occuper des autres, partager, aider, dans la mesure de mes moyens.

Actuellement, j'apprends la photographie à des trisomiques, des patients psychiatriques, des personnes âgées au sein d'une maison de retraites, et à de jeunes gitanes à qui on ne propose rien.

C'est si gratifiant de voir à quel point ils sont heureux de ce partage, à quel point ils sont dans la sincérité, et même l'émotion lorsque l'on s'interesse à eux, et qu'on les valorise autour d'un beau projet artistique.

Alors bien sur, le sort de ces petites filles au Cambodge m'a touché, et j'ai voulu apporter ma pierreen faisant ce que je sais faire de mieux: des photos.

A propos du porteur de projet

Qui suis-je ?

Je m’appelle Gregory Herpe et je suis un photographe éclectique, autodidacte et professionnel.

Je me suis spécialisé dans la photo d’art (surtout en noir & blanc), surtout de voyages, et ai eu la chance de réaliser des reportages sur Paris et la France, les Pays-Bas, l’Ecosse, les animaux d’Afrique, du Kenya à la Tanzanie, le patrimoine religieux, les bus vintage maltais, la communauté gitane, Barcelone et la Catalogne, et plus récemment la belle ville de Bruxelles.

L’an dernier, j’ai eu la chance de gagner deux prix pour mes photographies :

-Prix de la Meilleure Photo de Presse 2015 (Club de la Presse)

-Primé à la Biennale Internationale d’Art Contemporain de Gênes, Italie, 2015

J’ai aussi réalisé les portraits de nombreuses célébrités, de Gérard Depardieu à David Bowie, Iggy Pop, Omar Sharif, Jack Nicholson, ou encore Beyonce, pour une agence de presse…

Mais comme j’aime les gens, partager ma passion de l’image, et aider ceux qui souffrent, j’ai créé unatelier photographique dans le sud de la France dans lequel j’apprends à des trisomiques, des patients psychiatriques, des résidents de maisons de retraite, ainsi à des adolescents issus de minorités, à faire des photos en s’amusant beaucoup !

Mes photos ont été publiées en France, aux Etats-Unis, en Russie, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Italie, Espagne, Pologne, Grèce, Slovaquie, Thaïlande, Suisse…et exposées à Paris, Boston, San Diego, Bristol, Porto, Bruxelles, Spa, Cannes…

Journaliste pour différents magazines à Paris et à Londres, j’ai aussi été rédacteur en chef sur NRJ, Fun Radio & TV où j’ai pu interviewer George Clooney, Will Smith, Arnold Schwarzenegger, et d’autres stars du rock et du cinéma.

Elève de Francis Huster aux Cours Florent avec mes amis Jean-Paul Rouve et Edouard Baer, j’ai joué et mis en scène plusieurs pièces de théâtre en Europe, quelques films pour Jean-Pierre Mocky, André Téchiné, Pierre Etaix, et je fus directeur artistique d’un studio de production cinéma, d’un label.

Vous pouvez me retrouver sur mon site officiel:

www.gregoryherpe.fr ou www.gregoryherpe.com

ainsi que sur mes comptes instagram et twitter:

https://www.instagram.com/gregoryherpephotographe/

https://twitter.com/GregoryHerpe69

Voir aussi:

L'hommage à la Catalogne du photographe Grégory Herpe! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/12/l-hommage-a-la-catalogne-du-photographe-gregory-herpe-interview-par-nicolas-caudeville.html

Photographie: Grégory Herpe expose, de la maison rouge à Perpignan, jusqu'à Moscou, en passant par Gênes! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/photographie-gregory-herpe-expose-de-la-maison-rouge-a-perpignan-jusqu-a-moscou-en-passant-par-genes-interview-par-nicolas-caudevill

http://fr.ulule.com/reportage-photo-cambodge/

Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Le photographe Gregory Herpe bouge avec Tina Kieffer, pour l'éducation des petites filles du Cambodge! interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS INTERVIEWS
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 17:09
Pierre-olivier Bousquet, Patrick Duparchy, Francis Huss Seltensperger, Olivier Cadic et Rafael Giménez Capdevila à MACBA Museu d'Art Contemporani de Barcelona.
Pierre-olivier Bousquet, Patrick Duparchy, Francis Huss Seltensperger, Olivier Cadic et Rafael Giménez Capdevila à MACBA Museu d'Art Contemporani de Barcelona.

Installé depuis 5 ans à Barcelone, Pierre-Olivier Bousquet occupe depuis février dernier la présidence de l'Union des Français de l'Etranger (UFE) en Catalognehttp://catalogne.ufe.org/. Son dynamisme, il le partage entre son métier de consultant et son implication au sein de la communauté française expatriée.Il a au sein de la communauté française un rôle de soutien économique et sociale au sein des français de l'étranger de cette zone. Il est aussi une interface de "soft power" et "marketing territorial" entre France et Catalogne. Homme de culture, il pense que celle-ci est indispensable comme outil de son activité.

Interview dans les bureau de l'UFE à Barcelone

voir aussi:

Transfrontalier: la revue Culturae efface les frontières entre Gérone et Perpignan! interview Ana Maria Cabero par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/04/transfrontalier-la-revue-culturae-efface-les-frontieres-entre-gerone-et-perpignan-interview-ana-maria-cabero-par-nicolas-caudeville

Barcelone: Pierre-Olivier Bousquet, président de l'UFE, interface essentielle du marketing territorial Franco-catalan! interview par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS INTERVIEWS catalans
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 21:24
Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville

Extension du restaurant du restaurant la révolution verte, rue du théâtre à Perpignan, le numéro 5 bis en est sa version "fast" slowfood mangez bon, bio et sain et végétarien. Justine Bascou qui fut serveuse et devenu associée de Florence Ricaud (on lui a spécialement réparé l'ascenseur social) et est la patronne du 5 bis. Celui-ci est la vulgarisation de la cuisine végan, pour ainsi dire, "ses dessous chics" .Interview

Voir aussi:

Perpignan/restaurant végétarien: la révolution verte de Florence Ricaud! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-restaurant-vegetarien-la-revolution-verte-de-florence-ricaud-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville
Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville
Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville
Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville
Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville
Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville
Perpignan/restauration végétarienne: le 5 bis, les dessous chics de la cuisine végan! interview Justine Bascou par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans Gastronomie VIDEOS INTERVIEWS
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 15:55
Perpignan: des nouvelles du DU Photojournalisme, communication et images aériennes! interview Melissa Guérerro, Marc Mannetti par Nicolas Caudeville

Le diplôme apportera une culture, une méthodologie et une approche métiers qui s’avéreront précieuses dans une carrière. Le choix d’associer photojournalisme et communication est destiné à favoriser une adaptation maximale au monde professionnel. Dans sa stratégie d’insertion, le photojournaliste peut ainsi proposer un regard nouveau en communication des entreprises ou des collectivités (corporate).

C’est pourquoi ce DU est pensé comme une formation complémentaire de 150 heures et d’un stage.

L’un des apports importants du DU est de permettre aux différents corps de métiers (journalistes, communicants, pilotes, photographes, etc.) de mieux se comprendre lors de collaborations (les vocabulaires et les exigences sont différents) pour gagner en qualité, optimiser les circuits de diffusion et la professionnalisation.

Le photojournalisme n'est pas seulement de la photographie. Il est compris comme un mode de reportage où l’on informe avec de l'image. Les bases relèvent donc du journalisme et d’une manipulation experte des outils de captation audiovisuels. Ces approches techniques sont nécessaires mais pas suffisantes. Des apports juridiques (protection de soi et des sources, droit à l’image, etc.) et l’analyse des pratiques et usages du métier (formats, circuits, etc.) sont abordés. Le partenariat avec VISA POUR L’IMAGE, référence mondiale, permet de se rapprocher de photojournalistes de renom international qui feront profiter de leur expérience aux apprenants. L’ensemble des enseignements est dispensé par des professionnels reconnus dans leur domaine.

Ce diplôme s’adresse aussi bien aux étudiants qu’aux professionnels.

L’adaptation professionnelle est consolidée par une formation inédite en France dans l'enseignement supérieur à la captation d’images aériennes, par drones (dont préparation de l’examen théorique) pour lesquelles la demande explose.

Du côté des professionnels ou des personnes en reconversion, ce DU est adapté :

Au journaliste et au photojournaliste souhaitant étendre ses compétences vers le secteur de la communication et intégrer la vision aérienne (drones, ULM) dans son activité,

Au communicant désireux d’étendre ses compétences à l’image, à l’editing et aux possibilités de la captation aérienne, notamment en entreprise et collectivités territoriales,

Au pilote ou futur pilote cherchant à acquérir un professionnalisme photo et vidéo,

Au professionnel ou futur professionnel des métiers de la communication, du journalisme et de l'image, soucieux de faire connaître et mieux vendre ses travaux,

Au photographe ou au vidéaste intéressé par la maîtrise d’un « pied mobile » en captation (drone ou ULM) dans le respect de la réglementation.

Il peut également intéresser tout étudiant souhaitant se diriger vers les métiers du journalisme et de la communication. En complément d’un cursus universitaire, et dans la perspective d’intégrer une école, il soutient la préparation de concours comme l’ESJ, le CFJ ou l’EFAP.

Pour comprendre mieux le sens de ce diplome nous avons interviewé deux représentants de la deuxième promo du DU Mélissa et Marc qui sont en train de réaliser un doc sur les circuits courts alimentaire: entretien

Voir aussi:

Perpignan:Le président de l'université, Fabrice Lorente, veut que celle-ci soit plus implantée et agissante sur son propre territoire. interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-le-president-de-l-universite-fabrice-lorente-veut-que-celle-ci-soit-plus-implantee-et-ag-114942580.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 12:08
Perpignan:Le patrimoine c'est du vivre ensemble! interview Olivier Poisson par Nicolas Caudeville

Le patrimoine bâti , les monuments sont notre bien commun qui nous relient à l'histoire du territoire sur lequel nous vivons. Pour que ceux-ci ne soit pas une forêt de symbole inaudible et fassent de notre vie, une vie en réalité augmentée

Olivier Poisson est Conservateur général du Patrimoine, service de l'Inspection, direction gén. des Patrimoines (min. de la Culture, Paris) et par ailleurs perpignanais, nous parle de son métier et de sa ville.

Voir aussi:

Perpignan:Ce matin des 6 heure, Jean-Marc Pujol a fait détruire le presbytère! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/12/perpignan-ce-matin-des-6-heure-jean-marc-pujol-a-fait-detruire-le-prsbytere-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: destruction du presbytère suite et gravât, la trouée vers l'Ouest!

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/12/perpignan-destruction-du-presbytere-suite-et-gravat-la-trouee-vers-l-ouest.html

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans mémoire INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 12:14
Le coup de gueule de Jean Lhéritier contre le nom de la nouvelle région sans traçabilité catalane!

La nouvelle région, issue de l’union de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, lance une grande consultation sur son futur nom.

La première phase de cette consultation (voir le calendrier de la consultation) a permis à chacune et à chacun de proposer un nom.

Les membres du « Comité du Nom de la Région » adressent leur résolution finale à Carole Delga

Les élu-e-s régionaux arrêteront, le 15 avril, une liste de quelques noms.

C’est sur la base de cette liste que s’ouvrira le 9 mai la seconde phase de la consultation. Chacune et chacun pourra alors exprimer sa préférence, parmi les noms sélectionnés.

Vous pourrez alors le faire par Internet sur ce site ou en remplissant des bulletins imprimés et largement diffusés, notamment par le journal de la région distribué dans vos boîtes aux lettres début mai.http://www.regionlrmp.fr/le-nom-de-ma-region

Jean Lhéritier est toujours meurtri qu'on fasse pas cas de sa catalanité dans le nom de la nouvelle région . Et un homme meurtri ça brame !

Voir aussi les autres brams de Jean Lhéritier:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/coup%20de%20gueule/

Nom de la région, le catalan évacué pourquoi!?(on a évité la région Midi-Languedoc-Rugby-Cargolade! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/04/nom-de-la-region-le-catalan-evacue-pourquoi-on-a-evite-la-region-midi-languedoc-rugby-cargolade-par-nicolas-caudeville.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_facebook&utm_campaign=_ob_header_bar

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS catalans INTERVIEWS
commenter cet article
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 15:05
" target="_blank" title="ob_b35eb6_dsc00467.JPG" > http://carnetsdart.com/
http://carnetsdart.com/

Aline Filipp s'expose à la chapelle de la Funéraria à coté du Campo Santo (merci du soutient de Jean-Louis Maso) La question que l'on se pose lorsqu'on rencontre Aline Filipp et qu'on a en tête le roman initiatique de Léwis Caroll "Alice in wonderland" , est: est-elle Alice, le lapin blanc ou le chat?

Le personnage intrigue et nous guide dans son univers qui fait référence à l'enfance, non dans son mode espiègle, ou plutôt oui, le rapport à la souffrance et à l'humiliation mais avec espièglerie (entre les malheurs de Sophie et la vie de Candy, je crois que maintenant c'est clair!voir son site http://carnetsdart.com/)

Mais pour pousser l'analyse avant que de lire Aline à livre ouvert dans la vidéo et son interview "décalée" lisons ce que Met Baran en a écrit

"

ALINE FILIPP INAUGUE CE IER AVRIL

Qui ne connaît l'artiste illibérienne Aline Filipp? En peu d'années, elle est devenue une artiste à suivre. Et pourtant rien de provoquant, de criard, de scandaleux chez elle! Du style: vous ne voyez donc pas que j'arrrive, écartez-vous? Hier, brillante étudiante d'école d'art, aujourd'hui artiste assurée, elle ne s'est jamais départie de la force de sa figure, silencieuse et souriante. Le regard autour d'elle et sa pensée fouillant au plus profond du songe émancipateur, coffres et tiroirs. Elle aurait pu être styliste, ou top model... Elle est engagée en dessin et en peinture... Mais comme une barque qui glisse sur l'eau, non comme un soc qui éventre l'argile. Même si elle a un jour affiché que "pour aller au ciel il faut courir vite", elle n'a jamais dépêché ses pas. Humble au point de ne se considérer que comme une illustratrice, faiseuse d'images, elle qui, sait si bien charpenter ses croquis avec la vigueur du trait qui n'en dissipe aucune sensualité, elle, chez qui la couleur, ne fait pas tache mais note, oui une note musicale, au sens plein et aérien du terme. Songez à sa sa série des "Nus bleus"? Réclamez d'en voir -pour en avoir: Leur compagnie enveloppe de bien-être. Aline Filipp ne nous tombe pas des nues. Mais dans la vie comme au théâtre tout ne se passe pas sur scène. Il y a un backstage. Et si notre artiste peut paraître sautillante, c'est qu'elle n'a jamais voulu se laisser ensorceler par la certitude gravée dans le marbre fondant de fades générations. Artiste, elle l'est pleinement, par sa formation, son "ancienneté dans le métier", par son attachement poétique aux petits riens du patchwork qui compose une vie, par sa fidélité à l'irréel -ou au trop réel- des contes, par cette part d'Alice qui persiste en elle (faite de fascination, de crainte et de...dépassement), par son sérieux avec des galons de désinvolture. Aline Filipp n'est pas de celles qui font un pas de côté ou un pas en arrière. Le réel (celui que l'on croit repousser et qui vous revient parfois, bing, sur le nez!) ne l'intimide pas. Elle l'affronte. Elle est quelquefois (souvenez-vous encore de son "Lâche prise", de 2012, au palais des des rois de Majorque, à Pepignan) au bord de se rendre, de déposer les armes: à quoi bon crayon, aquarelle, encre, "cuisine mixte"! Puis le sourire revient, telle la lumière d'un phare. Une fois de plus, elle a tenu bon. Elle a mis au tapis (ce sera le plus souvent une simple bâche) l'"animal" (fauve ou petit rongeur -à la langue pointue ou crochue- qui s'est mêlé d'interrompre son idéal de fantaisie, son goût de la frivolité, son besoin de gratter pour voir...ce qu'il y a, ce que cela donne... et si ça vaut le coup de continuer à poser des graphismes à organiser des chromatismes (rassurez-vous, même si dans les bleus sa musique y est parfaite, elle donne écho à d'autres nuances!), à composer une planche qui arrête notre oeil et met en marche notre imagination. Écrire, croquer, colorier...dérouler une aventure, la faire progresser, pédagogue et espiègle, dans le suspense, et le mystère. Aline Filipp, je me souviens du bonheur qui fut celui d'un Richard Meier de Voix Editions à la découverte...Eurêka! oui Eurêka!... d'un trésor de carnets -disons de voyage pour aller vite et faire dans le genre- de cette plasticienne, comme lui illibérienne. Le rapport aux mots et la picturalitéd'Aline Filipp le séduisirent et il ne tarda guère vouloir la glisser dans une "Boîte d'Allumettes" (FireBox- c'est ainsi qu'il est plus fashion de dire). Une belle capture que ce "cambrioleur émotionnel" d'Aline Philipp.Quel beau rêve accompli d'Aline Filipp, que de se retrouver, elle leader élu par ses admirateurs des "petits bonheurs" dans ce tout petit éden parrallipipédique. Je sais également le plaisir éprouvé par la Licorne d'Hannibal (autre orgueil illibérien) en offrant hospitalité à plusieurs de ses oeuvres, fruits d'une moisson sans prise de tête, dans l'un de ses numéros (aujourd'hui on commence à s'arracher les exemplaires-papier d'une revue convertie à la culture du numérique). Qui ne connaît pas Aline Filipp est bien déconnecté d'une région au point d'ignorer qu'elle fut l'une des "Huit Femmes d'Exception" en couverture du magazine "Terres catalanes" (N° 5-2011), que c'est une citoyenne investie dans le travail humanitaire etl'écologie, et qui ajoute cette année à son arc des intérêts, le sacré, puisqu'elle propose, dans le cadre du Festival Musique Sacrée, une exposition à la Funeraria du Campo Santo, intitulée: "Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose?". Cette exposition sera inaugurée (tel un poisson d'avril qu'elle n'est pas) le Ier avril à 18 h et restera ouverte au public jusqu'au 15 mai 2016. Une belle occasion pour celles et ceux à qui le nom d'Aline Filipp n'est pas encore familier, d'en découvrir le travail et les bonnes raisons de l'aimer.

xxx

L'entretien fait suite

Voir aussi:

Pour le Mexique, c'est cap au resto le Sud avec Charlotte Welfling! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/05/pour-le-mexique-c-est-cap-au-resto-le-sud-avec-charlotte-welfling-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Perpignan/expo de peinture la funéraria: Tu crois qu'ils se doutent de quelque chose? interview Aline Filipp par Nicolas Caudeville
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans VIDEOS INTERVIEWS Mondeparallèle
commenter cet article