Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 16:11
Athéna et sa chouette
Athéna et sa chouette

Verdun, c’est le chef d’œuvre d’une guerre, l’hymne à la joie d’une symphonie saturée de bruit et de fureur, si c’était de l’amour, ce serait un orgasme, cet orgasme monstrueux que l’on ne cesse de chercher, auquel on croit arriver un jour, sinon hein ! on n’insisterait pas. Les militaires, eux, s’en sont approchés, à coups de canons, dans des rugissements bestiaux, des mouvements forcenés de pénétration ou des reculs mesurés, la belle qu’ils servent va connaître l’incandescence de la chair, elle va crier à en perdre la raison, ils veulent aller jusqu’au bout, jusqu’au relâchement céleste, jusqu’à ce sentiment que quelque chose vient de se produire qui marquera définitivement un territoire et son histoire, jusqu’au moment où Athéna, pantelante, cheveux raides, robe déchirée, ruisselante, seins griffés, l’air d’un géranium décoiffé par une violente tramontane, réclamera qu’on ne la touche plus, qu’on décrète un armistice du sexe, une cessation de palpation, qu’on laisse ses flancs tranquilles, qu’on n’investisse pas son centre, elle doit respirer, se refaire. Qu’on l’oublie !
Or non !
Ou plutôt oui et non !
Comme l’amour, le sens de la guerre est immuable : on la fait pour pouvoir la refaire. Elle résulte de vagues causes plus mauvaises les unes que les autres, mais n’est régie que par le désir. Sa raison d’être est de succéder indéfiniment à elle-même sans résultat et sa force est de ne pas avoir d’antidote. La paix n’est pas son contraire, c’est sa respiration.
Il en est ainsi des orgasmes, on met toutes les chances de son côté pour atteindre le point culminant, cette perfection que l’on imagine, dont on rêve, puis au bout, une fois de plus, ce moment où devraient arriver d’ébouriffantes cabrioles, cela ne tient pas ses promesses, encore raté, se dit-on, ou à peine suffisant, alors il faut remettre ça et le plus vite possible. Si la guerre ou l’amour atteignaient un jour leur perfection, ils n’existeraient plus.
J’en ai connu d’autres, vous savez, j’ai fait Crécy, Marignan, Wagram, je n’ai jamais joui d’un tel spectacle, me dit Athéna, en tentant de remettre de l’ordre dans sa tenue, ils y vont fort, ils ne m’ont laissé aucun moment de répit, ma chair est encore meurtrie de leurs assauts, ils se sont accrochés au moindre relief de mon corps, pas un téton, pas une fesse, pas un espace de mes cuisses ne leur a échappé, ils ne m’ont pas honoré, ils m’ont déchiqueté. J’ai pourtant bataillé d’un bout à l’autre de la terre, Les Thermopyles, Hastings, Borodino, Gettysburg, mais chaque combat, je le constate, devient de plus en plus sanglant, je m’y épuise. Dans le mal, les hommes sont plus forts que les dieux et les guerres de demain seront plus échevelées encore, je le sais, continue-t-elle en passant sa langue sur ses lèvres humides. À ce point, je préfère devenir déesse des moissons, ou de la sexualité, mais pas de la leur, de la mienne ! Mon plaisir ? S’en sont-ils préoccupés une seule seconde ? Ils ont pris le leur, ça oui, fait-elle. Et du coup elle se colle à moi dans sa robe blanche dont les plis laissent deviner de pacifiques attraits.

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Henri Lhéritier
commenter cet article

commentaires

Articles Récents