Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

5 juillet 2020 7 05 /07 /juillet /2020 18:47

J’en reviens pas, t’as vu ce qu’il s’est passé à Perpignan la semaine dernière. Louis Aliot a été élu maire de la ville. Putain de ville de fachos, je te gazerai tout ça moi ! Dingue, les nazis sont au pouvoir en France, dans une ville ! Moi, ça me révolte, va falloir faire front commun et comprendre un peu ce qui se passe dans la tête des gens. Merde, j’avait tout misé sur le parti de notre Dieu-qui-guérit, sur Romain Grau. Le pauvre, il a été trahi par les siens ou plutôt, le pervers Aliot avait ses agents au sein de la liste de Romain qui ont faitun travail de sape. En fait, je te le dis à toi, mais Aliot est manipulé depuis l’étranger, je peux pas te dire encore par qui, parce sinon, je serai en danger de mort !

 

Franchement, moi, ça me desespère, la France part mal. Tu vois, il y a les gilets jaunes, les syndicats pas d’accord sur la réforme des retraites qui est tout bénéf pour tout le monde. Je crois que je vais partir, mais je peux même pas aller aux States, avec le facho Trump. Sûr, il va venir passer des vacances à Perpignan celui-là. Et puis franchement, tu veux que je te dise. Je suis persuadé que la gauche a fait exprès de laisser passer Aliot, ils n’ont pas joué le jeu. En plus, le bilan du sortant, Pujol, il était pas si mal, c’était tranquillou. Tu peux quand même pas lui reprocher la situation économique du département, digne d’un pays du Tiers-Monde, il est pas tout seul, c’est une ville, pas une PME, faut pas tout confondre !

 

Quand tu viendras à Perpignan, ça sera ça : https://www.youtube.com/watch?v=Rxzl7utj0j4

 

Non, il s’est passé quelque chose dans la tête des gens, ils se montent le bourrichon avec l’insécurité, les points de deal et tout ça. Les points de deal, tu vois, les mecs comme moi qui bossent dans la finance et qui sont sous pression 7 jours sur 7 et 24h/24h, eh bien, on en a besoins et c’est du gagnant-gagnant. Ils nous aident, nous les aidons. Merde, les gens à Perpignan sont pas cools. Putain, ils ont voté pour des nazis, les gros réacs. Heureusement, à Paname, l’air est plus sain, pas vicié comme à Perpignan ! Putain, les gogols de Perpignan, faut suivre la voie que vous montre Paname, sinon, les mecs, vous allez rester longtemps encore hors jeu, hors de la mondialisation.

 

Franchement, j’ai peur pour mon pays. Heureusement, notre Dieu-qui-guérit a nommé un illustre catalan comme Premier ministre. Le mec, il va dépoter, il va assurer et nous n’entendrons bientôt plus parler du RN ou des gilets jaunes, tu vas voir.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2019 7 27 /10 /octobre /2019 13:58

 

Hello ! Bon finalement, j’ai quitté le bureau des légendes. J’avais pas trop envie de devenir une légende de bureau, en plus, le salaire fais pas rêver. J’étais appointé 1700 euros !! Tu te rends compte, moi qui viens de la finance, le king des fusions-acquisitions !! 1700 balles… Putain, mais j’ai des frais moi, mon loft dans le 8ème, mes vacances à Maurice, à Courchevel, aux States. Bref, je me suis cassé, je suis retourné à ce que je sais faire de mieux, le fusac. Alstom/Genetral Electric, c’est moi ! Technip et FMC Technologies, c’est moi ! C’est le pied et le chèque à la fin du mois est plutôt voluptueux…

 

Bon, je devine que pour toi qui vis à Perpignan, tout cela t’est un peu étranger. Pas grave, il y a quand même des petites choses qui nous rapprochent, sinon, nous ne formerions pas un peuple et une nation comme le dit Emmanuel, notre dieu-qui-guérit. T’as peut-être pas vu, parce que ta lorgnette est courte, mais j’ai deux bons potes qui étaient à l’Elysée, qui on quitté et qui se sont trouvés des tafs sympas. D’abord, Sylvain Fort. Il était la com’. Il est parti en janvier, il s’est un peu reposé parce que l’Elysée, quand tu es à ce niveau, tu te donnes à fond, c’est pas le conseil départemental des P-O… E ben, Sylvain, qui aime la grande musique et le baroque, bref, il est arty, s’est trouvé un job sympa chez LVMH où il est en charge de la collection d’art, autre chose que le musée Rigaud. Top moumoute, je suis vraiment content pour lui. Et ensuite, tu as Ismaël Emelien, lui, il est plus brillant que la moyenne, c’est le théoricien du progressisme, attention, du vrai progressisme ! Pas celui des cocos. Eh bein, Ismaël, lui aussi, il va chez LVMH mais comme consultant parce qu’il tient à son indépendance.

 

J’entends d’ici les esprits chagrins et les petits intellos de province dire « bouh, c’est pas beau cet entre-soi ». Sauf que eux, s’ils en sont là, c’est parce que c’est juste des tronches et qu’ils savent lire et parler. Et puis comme entre-soi, c’est pas toi qui viens de Perpignan qui va me donner une leçon. Y a plein de mecs de par chez vous qui font rentrer leur femme ou leurs enfants, qui à la Mairie, qui au Conseil départemental. Vrai, y a des dynasties familiales à la Mairie ou au Conseil départemental. C’est dingue ! C’est un peu le sport par chez vous. De toutes façons, j’ai toujours pensé que le Sud sentait un peu trop fort la corruption. Au fait, Perpignan est jumelée avec Palerme ?

Voir aussi les autres chroniques d'un citoyen concerné:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chronique%20d%27un%20citoyen%20engage%20%281%29/

 

Partager cet article

Repost0
2 juin 2019 7 02 /06 /juin /2019 20:32

Chronique santorinienne par Félix Edmundovitch Dzerjinski : Tchéka is back !

Salut mon petit Frantsouz. Je te l’avais dit, je te reviendrais sous forme de cartes postales. On se connaît depuis quatre ans et tu sais ce que j’aime le plus après mon pays, la Sainte Russie, c’est vitupérer l’époque et rendre service à Blondin Vova. Bon sang, cette île est émolliente, mais en bon tchékiste, je veille. Un tchékiste ne dors jamais, toujours un œil ouvert.

Je te l’ai dit, il a du mal à comprendre les Frantsouzy et surtout son partenaire de jeu, le jeune Micron, cette sorte d’enfant ; A l’occasion d’une de vos fêtes obscurantistes, vous faites, ce que vous appelez le pont. Eh bien Vova Blondin a découvert que son copinou Micron faisait le pont. Mince alors, Vova Blondin croyait que président c’était  un job à plein temps, toujours à fond, pas le temps de débander, et voilà que Micron lui démontre le contraire. Re-mince, Vova Blondin croyait que la France était menacée par les terroristes barbus et par la subversion jaune, ben, non, faut croire, tu peux te la couler douce. En plus Vova Blondin, il a bien analysé vos élections européennes, il a bien vu que Micron se la jouait, mais qu’en fait, il est tricard. Bon, objectivement Micron sera probablement réélu en 2022 puisqu’il fait tout pour affronter la Marine, qui joue un rôle d’affreux jojo dans l’inconscient collectif de ce peuple moutonnier qu’est devenu le peuple de France. Raaah, êtes-vous révolutionnaires et communards qui avaient inspiré la géniale révolution bolchévique ? Je ne vois que des zombis.

Par contre Vova Blondin a été surpris quand le Che, je parle de Chevènement, envoyé spécial pour la Russie nommé par Mhollande et prolongé par Micron, grand ami de mon pays et de mon peuple, lui a apporté une lettre de Micron lui demandant de reprendre des relations normales. Vova Blondin a été un poil surpris que ce Micron lui écrive ça, je parie que tu l’es aussi, non ? Parce que Micron n’a de cesse de critiquer nos médias, Sputnik et RT, et en plus, il ose parler d’influence russe sur les élections européennes. Alors là, on Vova Blondin en a perdu son slavon !! Il m’appelle, me dérange alors que je m’attaquais à un poulpe grillé, arrosé d’un blanc de l’île, et je tente de le rassurer. Je lui dis, tu sais, j’ai passé quelques mois au pays de Micron et ce mecton, en fait, il n’a pas d’idées. Il n’a aucune idée sur rien, c’est un hédoniste, il aime la vie, le luxe…. Et comme le Che, niveau intellectuel, c’est un mastard, il n’a eu aucun mal à convaincre notre Micron, parce que Micron, je te le répète, n’a aucune idée, c’est une page blanche. C’st pas moi qui le dis, c’est mes sources recrutées lors de mon passage par chez, plutôt proches des cercles du pouvoir et toujours sensibles à l’appel du billet ou du cul d’une dévergondée Russienne… Ah, la nature humaine, c’est sur elle que le tchékiste prospère. L’humain, c’est notre matériau, pas question là-dedans d’impératif kantien. Quelle fiotte ce Kant, et dire que sa ville s’appelle Kaliningrad depuis 1945…

Et tiens, tu sais qui vient au forum économique de Saint Pétersbourg ? Non, il n’y aura pas un représentant du gouvernement micronien, ni Micron puisqu’il y était l’année dernière, ce sera Sarko, le nain malfaisant, à la plénière avec le PDG de Total, entre autres. Pas mal non ? Bon, il vient probablement chercher des sous, mais lui, c’est un vrai copain de Vova Blondin qui a su le dresser en 2008, lors d’un G8.

Ah, au fait, c’est qui ce gommeux de Ladislas. Encore une de vos fiottes bobo, incapable de faire et de gagner une guerre. Tu décades, camarade…

Voir aussi:

Les chroniques Moscovites

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Partager cet article

Repost0
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 11:37

J’y crois pas, c’est la misery, la misère (je traduis parce que tu ne maîtrises pas vraiment la langue de la mondialisation), c’est la défaite et coup sur coup !

La semaine dernière, c’est Bilal Hassani qui ne parvient pas à gagner l’Eurovision, probablement en raison de l’homophobie régnante parmi les juges des pays de l’Est, Russie et Biélorussie en tête, et ce 26 mai, jour de la fête des mamans, LREM, le parti d’Emmanuel, notre dieu-qui-guérit, est battu par le parti fasciste, le RN.

J’y crois pas ! Je crois entendre les panzers sur les Champs-Elysées… Tu te rends compte, les séides de Poutine en tête, c’est la cata ! Ah, il doit bien se marrer le Poutine et son pote crapoteux, le Dzerjinski, depuis Santorin où je ne retournerais plus jamais et que je boycotte… Les fascistes sont aux portes du pouvoir mais je suis sûr qu’Emmanuel notre dieu-qui-guérit saura trouver la parade et préserver nos intérêts. Faut vite que je me prenne un p’tit cocktail à base de quinoa, parce que le quinoa, c’est au shaker, pas à petite cuillère. Et à mon avis, une des premières mesures du parti fasciste, le RN, sera d’interdire le quinoa et forcer les gens, même les vegans, à manger du saucisson et à boire du Pastis. J’ai vraiment peur des fascistes, c’est juste flippant. Pourtant, Emmanuel, notre dieu-qui-guérit, il a essayé de se mettre au niveau du bas peuple avec les funérailles nationales à Johnny Halliday, alors que lui son kif, c’est Ricoeur (n’essaie pas de lire, tu ne comprendrais pas, tu n’as pas le niveau de notre dieu-qui-guérit)…

Faut que je me rende utile ! Je vais devenir fonctionnaire, mais attention, un fonctionnaire d’élite ! Je vais rejoindre la DGSE, j’ai vu tout le Bureau des légendes moi, je suis prêt à devenir une légende de bureau. Bon, y a qu’un truc qui m e refroidit un peu, c’est le salaire. Parce que moi, dans la finance, je ne suis pas un gagne petit, je suis à 20000 balles par mois et encore, sans les bonus… Alors que fonctionnaire d’élite ça tourne à 3-5000 balles par moi et encore, pour les plus chanceux, et moi j’ai des gros besoin et un train de vie à maintenir (Thaïlande en décembre, Courchevel en février, les States tous les étés…). Mais j’ai quand même envie de les rejoindre pour me battre contre les Russes de Poutine, qui est très, très méchant. Tremblez suppôts du fascisme de l’Est, vous allez voir. Parce que si tu t’attaques aux Russes, ben c’est le RN qui est mal. Faut que j’informe notre dieu-qui-guérit, j’ai une super idée !

Voir les autres chroniques:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chronique%20d%27un%20citoyen%20engage%20%281%29/

Partager cet article

Repost0
10 mai 2019 5 10 /05 /mai /2019 16:16

Non, mais je n’y crois pas. Tu as lu la dernière chronique de Félix Dzerjinski dans l’Archipel contre-attaque ?http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2019/05/chronique-moscovite-par-felix-edmundovitch-dzerjinski-l-ultime.html

J’hallucine ! Mais comment Nicolas qui est un être de culture peut-il publier cela ? J’y crois pas. En plus, le 26 mai c’est les élections européennes et voici que la parole est donnée aux crypto-fascistes. F comme fascistes, N comme nazis !

Mais tu as bien lu cette chronique. Ce mec fait juste l’apologie d’une dictature fasciste, parce qu’en Russie, si tu es homosexuel ben t’as pas de droits e tue pourchassé et assassiné. Quoi, c’est pareil en Arabie Saoudite, oui peut-être mais eux nous achète un peu d’armement ! Et au passage, le mec insulte notre Président, Emmanuel, notre Dieu qui guérit, et c’est plein de sous-entendus dégueulasses. Tu vois, je vais te dire, ça ne m’étonne pas de l’Archipel, parce que Nicolas aime bien frayer avec la canaille fasciste. Tu as vu le nombre d’interviews de Louis Aliot, ce Pinochet du Rassemblement National !! Et pas une interview d’Hermeline Malherbe, ce Danube de la pensée politique qui marquera à jamais l’histoire des idées politiques de la nation. Pas une tribune donnée à Jean-Marc Pujol qui est l’innovation faite homme. En fait, l’Archipel c’est comme Félix Dzerjinski, c’est la censure des démocrates qui ont du cœur et du courage à revendre. Et le Félix, faut pas oublier, c’est le fondateur d’une redoutable police politique qui s’appelle aujourd’hui le FSB et ils sont pas très gentils.

En plus, cette chronique, avec ses sous-entendus à peine voilés sur la corruption, la cooptation et le copinage, c’est une véritable incitation à la haine et au populisme. Eh ouais, le conseil départemental et la mairie embauchent des clients, des copains ou des conjoints mais où est le mal à rendre service et surtout, dans ce département qui est une sorte de tiers-monde, c’est quand même les premiers employeurs et ça, y a personnes pour leur dire merci ! Comme y a personnes pour remercier ces courageux fonctionnaires locaux qui luttent en donnant de leur temps pour faire de ce département un territoire prospère et d’avenir car il y a tout : la neige, le sable, la mer, des routes, des trains, des avions !

Franchement, une chronique pareille, c’est une incitation à la haine. Moi, je vais te dire ce qu’est la Russie, c’est l’antre du fascisme, regarde ce qu’ils ont fait en Géorgie en 2008 et à l’Ukraine en 2014. Ce sont des barbares !! Alors aux Européennes, tous ensemble, tous les progressistes, faisons barrage au fascisme et à Félix Dzerjinski et aimons-nous les uns les autres et vivant comme le chantait le poète François Valéry !!

 

Partager cet article

Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 17:13

 

« Les Occidentaux ont tendance à prendre leurs désirs pour des réalités, alors nous allons leur donner exactement ce qu’ils désirent. » (Le Chauve fabuleux, comprends le génial Lénine, à mézigue)

 

Priviet petit Frantsouz. Cela fait bien longtemps non ? Combien d’hivers, combien d’années comme il se dit de par la très Sainte Russie. Il s’en est passé des événements depuis fin 2017 et début 2018. Tout d’abord, j’ai été convoqué par Vova Blondin (comprends l’excellentissime Vladimir Poutine) un soir de janvier, le 25 plus exactement, dans sa datcha de Novo Ogarevo. Je me souviens très bien. C’était le soir, entre chien et loup, un méchant blizzard balayait les rues de Moscou la belle et le passant se hâtait vers son foyer, le regard morne. Vova m’explique qu’il me convoque pour une mission très spéciale, hors de Russie, en France, chez toi petit Frantsouz. Vova me dit qu’il ne comprend plus rien à ces Frantsouzy, que nous sommes très loin de la France du général de Gaulle, le classique pour le Russien et Vova, et qu’il a besoin d’y voir clair dans les réseaux et jeux de cours autour du roitelet Micron. Donc, je prends mes cliques et les claques et saute dans le premier avion, davaï !

 

Pauvre Vova, en près de deux années, il a été servi avec mes rapports. D’abord l’affaire Benalla et ensuite la crise des joltye jiletki (gilets jaunes). Merdre comme dirait Ubu, comment vais-je pouvoir lui expliquer tout ce bordel. Bon, objectivement Vova ne se faisait aucune illusion sur Micron qui adore attaquer nos médias RT et Sputnik, qui en ce moment font leur miel des gilets jaunes et de tout ce qui cloche en ton beau pays. C’est de bonne guerre, tes journaleux du Monde ou du Figaro ne sont pas franchement objectifs sur la Russie.

 

D’abord Benalla, incroyable l’influence qu’a pu avoir ce mastard sur ton roitelet ou enfant roi ou roi enfant. Le truc comique c’est que Benalla était en bizness (comme on dit dans la téci, t’as vu j’ai réussi mon immersion chez toi) avec Iskander Makhmudov, un homme d’affaire russe soi-disant pour assurer la protection de bobonne et de ses filles à Monaco. A mon avis, vu le prix qu’Iskander a payé, il a acheté autre chose., qui est aujourd’hui entre de bonnes mains. Tu me suis ? Non, ben tant pis… En Russie, un Benalla n’aurait jamais pu avoir un tel ascendant, les gens savent rester à leur place et s’ils en sortent, ben, le FSB l’aurait fait disparaître, tu vois, l’accident bête…

 

Et après, tu as les gilets jaunes. Alors là, que ce soit Vova ou le Russien de base, personne ne comprend en Russie. De tels désordres, comment est-ce possible ? Moi, je t’aurais envoyé tout ça au Solovki (au fait lis le dernier Prilepine sur le sujet) ou à la Kolyma pronto !! Ah et puis courant 2018, y a eu de drôles de photos de ton président, d’abord la fête de la musique à l’Elysée, puis ensuite à Saint Barthélémy avec ce jeune noir musclé et huileux… hum… Bref, j’ai dû expliquer à Vova que la France en ce moment c’est du gratiné mais je l’ai vite rassuré sur un point. J’ai dit à Vova, t’inquiète, les Frantsouzy, y sont bizarres sur le plan moral, mais en fait, ils sont comme les Russiens. Ils ont leurs propres oligarques, les Arnault, les Drahi, les Niel… Et puis les Frantsouzy sont sensibles à une forme de corruption, ils aiment l’entre-soi et adorent se coopter entre eux que ce soit à l’échelle nationale ou locale (Eh, Nicolas, regarde ton conseil départemental, chargé de gérer sa clientèle à coup d’aides sociales où ils sont tous dans le fromage et ta mairie, pas mal aussi), un peu comme le Russien. Et même, les Frantsouzy sont corruptibles (lors de mon passage par chez toi, j’ai recruté tout un tas d’idiots utiles, hommes d’affaires de haut niveau, parlementaires… favorables à la trois fois Sainte Russie. Et puis Micron, en fait, il n’a aucun corpus idéologique, il n’a pas d’idées à lui. Alors Vova a souri et a semblé tout rassuré.

 

Pour me remercier, il m’a offert une retraite bien méritée et dotée, en Grèce, à Santorin. Je ne me suis pas installé à Thira ou Oia, trop envahies par les touristes, notamment chinois, mais à l’intérieur des terres, à Pyrgos. J’y coule des jours heureux depuis début 2019, loin du tapage et du bruit du monde et de tous ces individus jouisseurs. Le vin, notamment le blanc, y est délicieux, les habitants charmants et comme c’est une île volcanique, je fais le plein d’énergie. Ainsi s’achèvent les chroniques moscovites, je te reviendrais peut-être sous forme de cartes postales. Do svidania petit Frantsouz et bonne chance car tu n’as pas le cul sorti des ronces, crois-moi (mais c’est méchamment ta faute) !

 

Allez, je termine sur une citation de tchékistes : « za uspiekh nashevo beznadiojnovo dela », ce qui veut dire « au succès de notre cause/affaire désespérée ».

 

Et quelques chansons :

https://www.youtube.com/watch?v=3ZZJJ1k8xAE Celle-ci, c’est un chœur de gamins qui sont en écoles patriotiques, ils disent que Vova Blondin peut compter sur eux en cas coups durs. Tout y est, l’armée, l’hommage aux morts de la Grande Guerre Patriotique (le 9 mai !), l’église orthodoxe et les grands espaces (toi, ton pays est un nain !). Le Russien aime les racines, il est nationaliste, bref, tout ton contraire, toi qui es hors sol. Bon, je te confesse que les gamins qui fréquentent ces écoles se destinent ou à l’armée ou aux services spéciaux et en général, c’est pas les gamins de la bourgeoisie russe… Un peu comme chez toi, le patriotisme, le nationalisme, c’est pour le peuple, c’est d’ailleurs lui, qui en cas de guerre, est en première ligne. Souviens-toi de la première guerre mondiale…

 

https://www.youtube.com/results?search_query=%D0%BC%D1%8B+%D0%BD%D0%B5+%D0%B2%D1%81%D1%82%D0%B0%D0%BD%D0%B5%D0%BC+%D0%BD%D0%B0+%D0%BA%D0%BE%D0%BB%D0%B5%D0%BD%D0%B8 Chanson hommage à nos desantniki, nos paras. Ils ont été pas mal engagés en Syrie qu’ils ont libéré de l’islamisme radical. Ils n’y ont pas beaucoup croisé de Frantsouzy là-bas… Et pas beaucoup de mercis non plus… Clip amusant, Trump, les sanctions et le Russien qui te dit « même pas mal et descends, viens me chercher, tu vas me trouver ». Bon courage !

 

Et pour finir, quelques photos de ma retraite. Mais un tchékiste se retire-t-il un jour…

Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 17:31

 

"Le test de Turing est une proposition de test d’intelligence artificielle fondée sur la faculté d'une machine à imiter la conversation humaine. Décrit par Alan Turing en 1950 dans sa publication Computing machinery and intelligence, ce test consiste à mettre un humain en confrontation verbale à l’aveugle avec un ordinateur et un autre humain.

Si la personne qui engage les conversations n’est pas capable de dire lequel de ses interlocuteurs est un ordinateur, on peut considérer que le logiciel de l’ordinateur a passé avec succès le test. Cela sous-entend que l’ordinateur et l’humain essaieront d’avoir une apparence sémantique humaine.

Pour conserver la simplicité et l’universalité du test, la conversation est limitée à des messages textuels entre les protagonistes."

 

Me rendant aux voeux de la presse de l'élu RN du coin , je retrouvais des confrères en journalisme , les classiques Indépendant, France Bleu Roussillon et France 3  Roussillon , ainsi que des porteurs d'autres blogs .

Le fait que ce soit Louis Aliot, n'était pas un "détail" . Ce qu'il y avait de plus intéressant finalement n'était pas ce qu'il avait à nous dire ( pour une personne renseigner un repas de presse n'a de valeur que par la qualité des plats qu'on y consomme, pas les informations qu'on y retire #labonneinfoestcommecafardellenaimepaslalumière), mais le comportement de la presse à son égard, les questions et leur contenu, pas leur contenant .

Les questions ne se portaient pas sur les idées politiques et le contenu programmatique, mais sur la place des candidats, les scores. Ainsi, il semblait que l'on demandait plus à Louis Aliot des pronostics de résultats de course ou de commentaire, la forme du cheval , si le terrain sera lourd ou pas, que ce qu'il comptait faire "Lui, maire de Perpignan" .

 

La plus performante dans le style était la porteuse de blog qui copiait à merveille les interviews en creux de la presse parisienne: une Léa Salamé de province.

Les réponses à ce genre de questions sont du style "comment je vais décorer ma campagne comme le plus bel arbre de Noël pour qu'au soir, les enfants soient impatients de déposer leur bulletin dans la chaussette auprès de la cheminée pour voir ce qui sortira de l'urne le lendemain." Mais tous les candidats en sont contents, puisqu’ils n'ont pas à se perdre en explications compliquées.

 

C'est pour cela qu'après avoir lu une interview, on a toujours faim ...

 

Mais n'accablons pas la province, pour ne pas désespérer Bille en tête et Billencourt. Ainsi :" Embrassons nous Folleville!"

 

Le modèle de" je mets un dispositif qui met en avant que je suis un vrai professionnel (et pas un faux Gilet Jaune), pragmatique, neutre et efficace, juste le bras armé de l'information au service du public, objectif, impartial (mais sans pépéroni) est venu de Paris qui singer le monde anglo-saxon qui font de la presse sans idéologie et sans gluten. L'interview est sans idéologie, parce que l'idéologie c'est le mal, comme le nationalisme, c'est la guerre. Il y a comme quelque-chose de sécrétionnelle dans l'idéologie. Et dans les sécrétions, il y a toujours des odeurs et des bactéries. Pour tout dire, ce n'est pas sain! Les normes européennes d'hygiène du fromage, ont été adoptées par le journalisme politique: pas de lait cru, pas de langue crue, de langue de bois, si elle est lyophilisée!

 

Le journalisme politique deviens alors écologique trie et recycle ses déchets par couleurs de poubelle.

 

On alors à faire à des "producteurs de contenus", et l'intelligence humaine est dès lors remplacée par l'IA , l'intelligence artificielle. Mais dans l'intervalle, il nous faudra consommer de l'intelligence artificieuse. La presse cybernétique n'a qu'une seule odeur, celle du savon et vous dira tout sur ce que vous n'avez pas besoins de savoir.

 

Alors pour ceux qui sont encore intéressés par une information et pas sa version ersatzique, il faudra faire passer le test de Voight-Kampff ou Voigt-Kampffnote. C'est un dispositif imaginaire, utilisé dans le roman de science-fiction de Philip K. Dick, "Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?"

 

Le Voight-Kampff apparaît également dans le film Blade Runner, inspiré du livre.

 

"Le Voight-Kampff est un appareil inspiré des détecteurs de mensonge et du célèbre test de Turing. Il est employé par les « Blade Runners », des policiers chargés du retrait des réplicants illégaux, pour déterminer si un individu est un réplicant ou un être humain. Ce dispositif mesure les réactions biologiques à des stimuli afin d'évaluer le potentiel d'empathie des répliquants :

 

    les variations de la respiration ;

    les variations du rythme cardiaque ;

    les variations de tension des muscles internes de l'œil, c’est-à-dire la dilatation de la pupille, couplées à un petit rougissement ;

    la dilatation capillaire dans la région faciale, résultant par un rougissement du visage (lié aux réactions émotionnelles) ;

    le dégagement de phéromones.

 

Les stimuli sont des questions sciemment choquantes, écrites à l'avance et supposées provoquer des réactions émotionnelles immédiates chez le sujet. Le sujet doit répondre aux questions mais les réponses verbales n'ont pas d'importance. Il s'agit de la seule façon d'être sûr de découvrir de subtiles différences empathiques entre humains et réplicants." https://fr.wikipedia.org/wiki/Voight-Kampff

 

"Plus humain que l'humain! Telle est notre devise à la Tyrell Corporation" (Non, ce n'est pas le nom d'une agence de communication)

 
Avec la révolution en Jaune et ses fameux gilets, il y a une volonté de revenir aux fondamentaux de la démocratie. Et s'il y a un des deux piliers de la démocratie, dont la pratique est remise en cause par le péril jaune, c'est la presse.

 

Deckard indique à Eldon Tyrell (Joe Turkel) qu'il lui faut habituellement de 20 à 30 questions pour distinguer un réplicant d'un être humain. Avec Rachel, il en faudra plus d'une centaine. Pour le fabricant d'androïdes, Eldon Tyrell, comme pour Deckard, pouvoir repérer un réplicant avec un test est crucial. Même si Tyrell se dit espérer que le Voight-Kampff désignera Rachel comme un réplicant pour respecter la loi, il semble cependant espérer qu'un jour aucun test ne pourra faire la distinction sur la nature du sujet.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2019 6 12 /01 /janvier /2019 16:17
Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol aujourd'hui pour l'acte 9, plus Gilet Jaune que France audacieuse en marche vers 2020
Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol aujourd'hui pour l'acte 9, plus Gilet Jaune que France audacieuse en marche vers 2020

Un camarade "gilet jaune" nous a envoyé ce texte, à propos de l'acte 8 samedi dernier et des fameuses "violences" au tribunal et au journal l'indépendant . C'est une autre version de l'histoire par une personne qui suit les Gilets Jaunes depuis le début et écrit dans des revues par ailleurs. La rédaction

"Ça se passe comment quand l'Indépendant rend compte d'un mouvement social dont les membres sont tour à tour éborgnés, mutilés, tabassés ou embarqués manu militari par la police ?

Ça se passe que ses journalistes reprennent les communiqués de la dite police, sans procéder à un minimum d’investigation parce qu’après tout parole flicardière ne saurait mentir. Dans l’édition du 11 janvier, on apprend donc page 2 l’arrestation de quatre Gilets jaunes accusés de « violences avec armes et en réunion », « menaces de mort » et « outrages ». Dans la ligne de mire de la justice : l’investissement par une quarantaine de Gilets du palais de justice samedi 5 janvier en fin de manif’.

Rappelons que l’acte 8 s’est déroulé à Perpignan sans accroc notable – notamment l’occupation de la gare avec ses joutes débonnaires sur le ballast et le face à face avec les bleus sur les marches du commissariat où les Gilets glapissaient, taquins, à des flics plutôt détendus : « Vous ne serez pas payés ! » et « La police avec nous ! ». Un élan fraternel mort dans l’œuf qui témoigne d’un optimisme béat des jaunes mais après tout pourquoi pas ? Pasolini voyait bien dans les flics des fils du peuple plutôt que des cogneurs assermentés.

Il y eut aussi l’épisode du tapage sur les vitres fumées de l’Indépendant, auparavant décorées du tag « menteur ». La colère journalophobe avait flambé suite à la mise en ligne d’un article mentionnant des effectifs maigroulets de Gilets (200) alors que nous avions dépassé le millier. Le journal eut beau rectifier la donne, la réactivité physique des manifestants surpassa le temps numérique. On alla gueuler notre nombre boulevard des Pyrénées. On appelle ça un retour de réel.

Le tribunal donc. On y vient. Fin d’aprem, grilles et portes du palais de justice sont ouvertes. Un Gilet s’y engouffre. Il y a là un vigile floqué Prosegur et un flic en tenue. « C’est pourquoi ? » demande le vigile en voyant entrer un dossard fluo. Réponse : « C’est rien, c’est les Gilets jaunes ! » Ni une ni deux, ils sont quelques dizaines à investir la salle des pas perdus. On occupe le tribunal comme on a occupé la gare : parce que c’est à nous. Parce que ces lieux sont des symboles de la puissance publique. On n’occupe pas pour casser mais pour se réapproprier. Pour imposer sa légitimité. Un peu comme ce jeune Gilet qui, sur une vidéo, lit un extrait de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen à un flic en faction :

Le Gilet faisant lecture : « Cette force [de police] est donc instituée pour l’avantage de tous et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. Ça veut dire quoi, monsieur ? Ça veut dire quoi ? »

Le flic, cancre : « Ça veut dire ce qui est écrit ».

Le Gilet, dépité par tant d’ignorance crasse : « Oui mais ça veut dire quoi ?! Ça veut dire que vous devez être contre l’État qui envoie de mauvaises choses contre le peuple, c’est tout. Vous êtes à nous, vous êtes notre armée, je tiens à vous le dire, vous êtes notre armée ! C’est réel, les gars. C’est réel. Lisez, c’est écrit je mens pas. On est d’accord ? On est d’accord. »

Il n’y avait pas de Gilets armés dans le tribunal. Si ce n’est armés de leur détermination et conviction. Essentiellement pacifistes. Parce que si le mouvement était violent, intrinsèquement violent comme le présentent des politiques aux abois, le pays n’aurait vraiment pas la même gueule deux mois après. Le soussigné peut se tromper mais il a croisé pas mal de témoignages (un travail d’investigation assez sommaire que n’importe quel pigiste doté d’un cerveau moyen peut accomplir) et les faits vont dans ce sens : c’est au moment de l’évacuation musclée par les flics du tribunal qu’a lieu la casse (en l’occurrence une ou des portes vitrées brisées) et qu’ont plu les coups. La bataille rangée qui suit entre bleus massés sur les marches du palais de justice et jaunes sur la place Arago - soit une intifada de quelques bouteilles de bières contre lacrymos et flashball - n’est jamais rien d’autre que la conséquence directe des brutalités policières.

Depuis le 17 novembre, on attend d’ailleurs leurs premières recensions dans les colonnes de L’Indépendant."

 

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2018 6 13 /01 /janvier /2018 14:07


 
Salut, petit Frantsouz, alors, les fêtes sont passées ? Tu as bien mangé ? Tu as bien bu ? Tu as la peau du ventre bien tendu ? Et maintenant, tu replonges dans ton quotidien…
 
Quelques nouvelles de la capitale, j’ai nommé Moscou. Plein d’expos fabuleuses, El Lissisky, peintre de l’avant-garde, Malevitch et une drôle d’expo, intitulé « Super Putin ». Tu pourrais croire qu’elle a été sponsorisée par le Kremlin, il n’en est rien. C’est une expo, je te fais parvenir quelques images, pleines d’ironie sur la figure de Blondin, qui s’apprête à être réélu cette année, en mars, dès le premier tour. D’un point de vue sociologique, je dirais que la contestation se limite plutôt aux grandes villes, essentiellement Moscou, où tu as quelques bo(no)bos made in Russia et Saint Pétersbourg. Le reste du pays, la province, la glubinka, c’est-à-dire la Russie profonde, adhère à fond à Blondin ; il est vu comme celui qui a redressé le pays, qui a récupéré les terres perdues, la Crimée, et celui qui tient tête à une foule d’ennemi, l’Occident coalisé, et surtout, il est un nouveau conquérant, avec la Syrie, qui est désormais même s’il va falloir partager le gâteau avec le grand Turc et les Iraniens. Bref, pour l’ensemble de la population, Blondin est l’homme de la situation. Et toi, avec tes sanctions, tu es la cause de tous les malheurs de la sainte Russie…
 
Tu as fait quoi pendant tes vacances ? Moi, je suis allé en Grèce, voir nos frères orthodoxes. Enfin perso, je ne suis pas trop religieux, l’opium du peuple, c’est pas mon truc, pas comme Blondin, qui joue sur le religieux. J’ai plutôt visité et me suis rempli de beauté, un peu comme Stendhal en Italie, trop ému face à tant de beauté. Je vous trouve un peu salaud, les Européens, avec la Grèce. Franchement, ce pays vous a tout donné, c’est le berceau de la civilisation et de la culture européenne. Remarque, c’est peut-être à cause de ça que vous leur faites manger chaud, aux Grecs. Vous les enviez, hein ? Franchement, rien qu’en regardant les sculptures antiques, tu vois qu’elles annoncent  la Renaissance, les Michel-Ange et autres Donatello, Pisano… Pas étonnant que les Teutons soient jaloux. D’ailleurs, ils t’ont apporté quoi, les Goths et leurs descendants teutons ? Des guerres, l’extermination des Juifs, l’austérité pour préserver leur qualité de vie. Franchement, je trouve que l’Allemagne est historiquement une nation moins utile que la Grèce ou l’Italie. Ya quoi voir les Allemands en vacances… Et puis les Teutons, ils ont beua te dire qu’ils on changé, qu’ils sont « chentil », ils n’ont pas changé leurs buts de guerre. Pour eux, l’Est, c’est les matières premières, le gaz (ils sont un peu spécialistes dans ce domaine), ce qui fait qu’ils entretiennent commerce avec la Russie, car cette fois, ils l’achètent, ils ne volent plus. L’Est, c’est aussi une main d’œuvre abondante et qualifiée. Important pour un pays qui voit sa démographie filer… Dans les année çà, cela a été les Polonais, aujourd’hui, c’est au tour des Ukrainiens de rejoindre le STO. Non, franchement, je ne voudrais pas d’un allier pareil. Petit Frantsouz, tourne-toi plutôt vers les Latins, les Espagnols et les Italiens, puis les Grecs. D’ailleurs, t’as vu, ton président, il est tout gentil avec les Italiens, normal, il a eu une bonne éducation et il connaît ces classiques, lui.
 
Allez, je te laisse, je t’ai pris quelques photos de la reine des villes, pour te donner envie de venir me voir. Il y aura toujours pour toi un petit coin dans une cave de la Loubianka.
 

 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (47)  : Davaï, davaï ! par Félix Edmundovitch Dzerjinski

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 20:21


 
Nooon, j’y crois pas, t’as vu ce qu’ont fait ces cochons de Russes à 4 jours avant le One Planet Summit d’Emmanuel, notre Dieu qui guérit ? Et bien, ils ont inauguré un projet qui s’appelle Yamal LNG qui consiste à faire voyager du gaz liquéfié à bord de méthaniers pour aller dans les quatre coins du monde, au plus offrant.

Bon, ça, j’ai rien contre, le plus offrant, c’est toujours forcément le meilleur d’entre nous. Le problème est que ce Yamal, qui fait du mal, ben il est situé en Arctique. Du coup, dans le coin, t’as plus un ours blanc, t’as plus un renne et les populations locales, les Nenets, elles sont obligées d’aller chercher très loin leur nourriture, les rennes.

Bref, ce projet est un désastre écologique et humain et ça, y a personne pour le dire. J’ai envie de crier face à tant d’injustice.

Parce qu’en plus, aujourd’hui , le Russe, il se vante. Déjà, il se vante d’avoir pu faire le projet Yamal (Y a pas bien) alors qu’il y avait les sanctions américaines et européennes et en plus il se vante d’avoir restaurer la paix en Syrie !!! Vraiment, ces Russes, ils étaient pas sympas avant, et ils ne sont pas sympas aujourd’hui. Le seul moment où ils sont été sympas et accueillants, surtout leurs femmes et leurs filles, c’était dans les année 90. J’en ai les larmes aux yeux, je m’ne souviens comme si c’était hier. Tu pouvais tout acheter, tout se vendait, surtout les culs et les matières premières, remarque, c’est la même chose. Et aujourd’hui, tout est devenu plus difficile, l’étranger n’est plus le bienvenu, même blanc comme toi et moi… Et puis, tu as vu leur président qui se présente pour un nouveau mandat !!! Franchement, tout ça a des relents de fascisme et de dictature et en plus leurs services secrets sont hyper actifs : Brexit, élection de Trump, indépendance de la Catalogne… Et la liste est longue. Franchement, ces gens là me font un peu froid dans le dos, ils ne respectent rien, ni la vie humaine (bon, quand c’est la leur, moi, ça m’est égal), ni la vie animale, ni la flore… Ils sont très, très méchants !!!

Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !
Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !
Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !
Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !
Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !
Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !
Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !
Chronique d’un citoyen concerné 7, par Ladislas C. : Saleté de Russes !

Partager cet article

Repost0