Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 16:46

Plus, c'est gros plus ça marche. Dans le cadre de la guerre des réseaux sociaux dans le cas de la marche de l'indépendance de la Catalogne, le gouvernement PP de monsieur Rabajoy "alerte" l'EU (l'union européenne ) que la diffusion de l'opinion pro-indépendantiste catalane serait issue et propager par des comptes de hackers russes.

"Les ministres espagnols des Affaires étrangères et de la Défense ont alerté lundi, lors d'une réunion avec leurs homologues de l'UE, sur des "désinformations" sur internet concernant la crise catalane, originaires selon eux du "territoire russe". entamer le journal belge Le vif dans son article http://www.levif.be/actualite/international/catalogne-madrid-alerte-l-ue-sur-des-manipulations-depuis-la-russie/article-normal-754075.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=social_vif&utm_source=Twitter#link_time=1510584428

Il ne s'est rien passé en Catalogne le jour du référendum , pas de violence policière de l'état Madrilène , et dire que ce que je croyais être un ami qui me répondais depuis l'hôpital de Gérone qui me racontait avoir été tabassé par la police pour avoir défendu une urne. Ou cet homme qui venait de Garrigue que je trouvais à Figuere qui me racontait l’assaut de la police en pleine Festa Major: toujours pour récupérer des urnes .

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/referendum-en-catalogne-el-imperio-contrattaca-une-journee-dans-les-bureaux-de-vote-a-figueres-interview-par-nicolas-caudeville-et-j

Toutes ces vidéos de portables qui ont fait basculer l'opinion dans le monde entier, ne seraient donc que des créations de hackers russes : sont_ils diaboliques!

Le péril rouge est de retour et le tout sous le couvert de l'anniversaire des 100 ans la révolution russe.

Mais que fait James Bond?

"Il a été prouvé" que la Russie a tenté d'interférer dans la crise catalane sur les réseaux sociaux, a assuré M. Dastis.

Il a été prouvé par qui? Il ne suffit pas d'affirmer, pour faire la démonstration.

En général , dans ce cas là , on raconte que la source vient du FBI ou de la CIA, comme dans le cas de l'influence de hackers russes aux élections aux états unis qui ont fait voter Trump: les russes encore!

Ce qu'il y a de bien avec les russes, c'est qu'on peut tout leur coller sur le dos! #balancetonrusse. C'est le peuple méchant, cruel et vicieux par excellence pour qui toute opportunité de nuisance est bonne .

""Il y a certaines entités, qui peuvent être publiques ou privées, qui essaient d'interférer dans les politiques nationales, qui essaient d'affecter et de créer des situations instables en Europe, nous avons l'obligation de le dire clairement, pour que l'opinion publique le sache, et de lutter contre cela", a-t-elle estimé.

Puigdemont a du faire une messe noire où il a éventré des enfants madrilène (tirés d'une couveuse) pour invoquer Poutine.

Je sens que la presse française se fera l'échos de "l'information" en toute objectivité!

Lorsque les services allemands espionnaient l'élisée pour le compte de la NSA http://www.lefigaro.fr/international/2015/04/30/01003-20150430ARTFIG00135-accusations-d-espionnage-berlin-aurait-aide-la-nsa-a-surveiller-l-elysee.php, on n 'en a pas fais un scandale, où bien lorsque s'était directement la NSA.

La phrase du moment , s'était que tout le monde espionne tout le monde, le tout au shaker pas à la cuillère avec un zeste de hihihi!

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/espionnage-des-etats-unis-des-faits-inacceptables-pour-la-france-486727.html

La question est: quel est le chien dont veut que la "démocratie d'opinion" pense qu'il a la rage: la concordance russo-catalane est parfaite!

Et puisque c'est le gouvernement espagnole qui nous invite à le croire: installons nous confortablement dans le fauteuil de notre paresse intellectuelle et mangeons du pop-corn :comme au cinéma!

Encore un effet Houdini , détourner l'attention collective pour faire disparaître l'objet gênant! 

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/referendum-en-catalogne-el-imperio-contrattaca-une-journee-dans-les-bureaux-de-vote-a-figueres-interview-par-nicolas-caudeville-et-j

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans catalans Mondeparallèle ARTICLES
commenter cet article
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 09:47

         

      
 
Ouf, en ce moment, l’actualité est terrible. Après avoir évité le fascisme en France, grâce à Emmanuel, nous avons évité le séparatisme en Catalogne. L’autre Puichedémon, mal coiffé, mal habillé, mannequin de chez Célio, est en exil chez les Belges, bonne blague. Et tu as vu cet attentat à New-York, la ville que j’adooooooore. Et bien malgré cela, les Newyorkais restent sympas, souriants, ouverts sur le monde et sur leur prochain… Un exemple pour les Français, ouais !
 
L’hiver arrive à Paris, alors j’ai décidé d’aller vers le soleil et pas trop loin, à Athènes. Tu vois, je suis un humaniste, je vais chez eux parce que je me dis que les aider, c’est nous aider. Et encore, je suis sympa d’aller aider ces tricheurs. Ben ouais, ils avaient maquillé leurs chiffres pour entrer dans l’UE et la zone euro. Quelques mauvais esprits te diront que c’est Goldman Sachs qui avait fourni le maquillage et les crèmes mais, crois-moi, moi qui suis dans la finance, Goldman Sachs, c’est le nec le plus ultra de la finance (durable et éco-responsable), pas possible qu’ils aient fait cela.
 
Bon désormais, le pays est gouverné par la troïka, Commission européenne, BCE et FMI et ça envoie le bois, le Tsipras, il exécute et il mord l’oreiller en silence. Des salaires moyens, enfin, c’est une notion qui n’existe pas, pas de Smic là-bas, le rêve libéral chimiquement pur, autour de 400 à 600 euros. Des baisses de salaires drastiques pour les fonctionnaires, ces gros fainéants. Des trentenaires ou quadras qui retournent vivre chez leurs parents. Tu vois, la crise ça a du bon dans les pays méditerranéen, cela permet de raviver les solidarités familiales, qui servent d’amortisseurs sociaux. Quelque part, ça fait du bien à une société de se débrouiller toute seule sans rien attendre de l’Etat, hein, t’es d’accord ? Eh, c’est drôle, plus personne ne parle de la Grèce dans nos médias, pourtant, ça continue grave. Les Grecs, tu vois, y z ont pas le cul sorti des ronces…
 
J’ai croisé une manif de jeunes qui protestaient contre la baisse des moyens dans l’éducation et l’achat de mirages F-16 aux Américains. Bande d’ingrats, faut pas oublier combien de boys sont morts pour libérer l’Europe du nazisme !!
 
Par contre, vraiment, seul problème à ce séjour, c’est que j’ai fait de la mauvaise graisse, je suis revenu enceint, c’est mon côté innovant et égalité hommes/femmes.

 Chronique d’un citoyen concerné  6 par Ladislas C. : Retour de graisse !
 Chronique d’un citoyen concerné  6 par Ladislas C. : Retour de graisse !
 Chronique d’un citoyen concerné  6 par Ladislas C. : Retour de graisse !
Repost 0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 12:11

 

Inès Muriot était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenterla parade de s artistes du 5 novembre de 15H à 19h avec prise de parole pour défense du théâtre municipale menacé d'être transformé en amphithéâtre pour les besoins de l'installation de l'UPVD au centre ville. Les citoyens se mobilisent près de 8000 signatures pour la pétition https://www.change.org/p/ministre-de-la-culture-sauvons-le-the%C3%A2tre-municipal-de-perpignan-oui-au-th%C3%A9%C3%A2tre-non-%C3%A0-l-amphi-th%C3%A9%C3%A2tre/u/21867190?recruiter=676580189&utm_source=share_update&utm_medium=facebook&utm_campaign=facebook_link

L'équipe municipal dont le maire Jean-Marc Pujol est le faux nez (puisqu'il semblerait que ce soit Michel Sitja son directeur de cabinet qui tienne les rênes réelles du pouvoir) est toujours dans l'improvisation chevauchant de lubie en lubie comme l'acteur burlesque Harold Lloyd passant de véhicule en véhicule pour aller à un mariage . Là, pour complaire au "petit prince" de l'université Fabrice , elle n'arrête pas de s'agiter détruire, construire, parce que le président Lorente lui a dit "dessine moi une université au centre ville!" 

Dans cette épisode on pense transformer un vieux théâtre de 204 ans en amphithéâtre . Ben, oui, ya théâtre dedans , du coup, ya pas grand chose à faire pour le transformer et y mettre des étudiants en droit (#complétementintoxiquéàlapostmodernité) 

Mais, la politique et l'université sont des choses trop sérieuses pour la laisser aux politiciens et aux président d'université! 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 15:52

La déclaration d'indépendance par la catalogne et ce qui l'a précédé ( le référendum et le matraquage par la police et la guardia civil espagnoles des citoyens souhaitant voter) est un événement majeur de l'histoire de l'Europe. (On reconnaît un moment historique à ce qu'il est un point de basculement d'un état de la civilisation à un autre) .

Mais l’atonie des réactions de et en Europe  (mis à part le gouvernement espagnol évidemment) considérant que cet événement était du ressort "d'affaires internes à l'Espagne" , tient du déni de réalité.

Dans les Pyrénées-Orientales, mis à part les catalanistes, le conseillé régionales communiste Nicolas Garcia et le député FN Louis Aliot (qui se plaint plutôt que cela puisse réanimer des pulsions indépendantistes en Catalogne Nord), le silence fait un "boucan d'enfer" . 

Et l'université de Perpignan, lieu où à priori  il y a réflexions, analyses et débats, et bien le silence est aussi assourdissant!

L'université de Perpignan depuis la présidence Fabrice Lorente,semble ne communiquer que par son dynamisme en matière "d'incubation d'entreprise" et de sports! 

C'est un peu court sil 'on songe à toutes les autres disciplines enseignées à l'intérieur de celle-ci pour proposer analyses et débats sur un sujet qui se trouve à une encablure de sa position géographique.

N'y a-t-il pas des départements d'espagnol, de catalan, d'économie, de droit (dont du droit constitutionnel et des sciences-politiques) ?

Ne fait-elle pas partie du réseau des universités de langue catalane "l'institut Joan-LLuis Vives?

https://www.vilaweb.cat/noticia/841977/20040422/rector-universitat-perpinya-director-linstitut-joan-lluis-vives.html

http://www.vives.org/

C'est peut être que l'université de Perpignan, en tant qu'université est un astre mort!

Dans le terme d'université, il y a ce rapport étroit à l'universalité. Je sais que certains d'entre vous , me rappellerons aussi au passage que "l'eau sa mouille" . Mais, les évidences d'hier, ne sont plus celles d'aujourd'hui. La post-modernité, c'est insinuée dans tout les secteurs de l'activité humaine jusqu'à l'enseignement supérieur. Pour l'université, tout à commencé par les accords de Bologne en 1999 (666 à l'envers)

 https://campus.attac.org/IMG/pdf/dossier_strategie_de_Lisbonne_-_processus_de_Bologne.pdf

La compétitivité doit s'installer partout y compris dans les universités.

Ainsi donc, l'état devait petit à petit ne plus mettre d'argent et les universités devenir face à celui-ci "autonomes". Ce qui en langage clair signifie qu'elle devrait à terme s'auto-financer. Et comme qui paye décide, "quin paga, mana" en catalan. Les futurs investisseurs ne vont pas payer pour des matières comme es lettres modernes ou les lettres classiques parce que le rendement direct de celles-ci est insuffisants directement.

Ainsi donc l'université de Perpignan, communique et n'organise d'événement qu'autour de l'entreprise! 

L'entreprise rend libre plus la connaissance! Pour faire moderne, de son temps, le président de l'université monsieur Lorente entend gérer l'université comme une entreprise, parce qu'en bon sportif il aime la compétition.

Sauf que ce n'est pas le métier de l'université bien au contraire. Le métier de l'université est d'éveiller les esprits à la connaissance pour mieux les émanciper. Et ses esprits émancipés formeront une communauté de citoyens au service de leur pays, pas d'employés soumis au service d'entreprises. 

L'université est une affaire trop sérieuse pour la confier aux entreprises!

L'essentiel de l'argent qui finance l'université est encore celui des citoyens, qu'ils soient étudiants ou contribuable. Ainsi donc, les entreprises qui en sont les plus petits investisseurs au travers de la fondation de l'UPVD , ne devraient pas en avoir le plus grand retour sur investissement. Les véritables actionnaires qui devraient recevoir la majorité des dividendes sont les citoyens et le territoire sur lequel elle est située.

L'université de Perpignan est silencieuse sur les "événements" de Catalogne parce que son métier n'est plus de rechercher et diffuser sa recherche.

La pensée et sa dynamisation n'est plus son objectif , mais être un rouage " de la concurrence libre et non faussée" du conglomérat marchand que forme par tous ses traités l'union européenne. Mais venez à parler d'un sujet "non marchand" alors l'université de Perpignan n'a plus rien à dire: il ne lui viendrait même pas à l'idée de faire commerce de mugs ou de T-shirt république catalane!

 

Voir aussi:

 

Perpignan Université:Pour le président Lorente,"il faut garder le cap entre tradition et modernité" interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-universite-pour-le-president-lorente-il-faut-garder-le-cap-entre-tradition-et-modernite-122061734.html

 

Perpignan/Université: la campagne de dénigrement n'était que le premier volet pour une campagne de promotion anti-préjugés pour l'image de la fac! interview Fabrice Lorente par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/05/perpignan/universite-la-campagne-de-denigrement-n-etait-que-le-premier-volet-pour-une-campagne-de-promotion-anti-prejuges-pour-l-ima

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES catalans Coup de gueule
commenter cet article
24 octobre 2017 2 24 /10 /octobre /2017 18:55

Le titre est abracadabrantesque , mais la situation l'est tout autant. Mais ce n'est pas parce que le moment est historique que les gens doivent être à la hauteur. Enfin, pas les catalans du Sud dont on vanter la dignité, la patience et la volonté et le tout dans calme. Non, je veux parler de ce coté si de la frontière (pour des questions de respect, on ne le nommera ni la France, ni la Catalogne Nord) où tout se finit dans la franche-bouffonnerie!

Et quand bien, certains feraient de bons gestes (comme garder des unes et fabriquer les bulletin de vote  pour le référendum pour l'auto-détermination de la Catalogne), il faut qu'ils sabotent tout en s'en vantant à qui veut l'entendre 2 secondes plus tard!

Là, ils récidivent en plastronnant dans le journal d'ici, qu'ils recevront dans une villa de standing située à Théza (bon, là, la discrétion prend directe une balle dans la nuque, veuillez communiquer aussi, les points d’accès, le plan de la maison, et points en hauteur: c'est pour le sniper des service de renseignement espagnol : ça lui fera gagner du temps!) .

Mais revenons à la soit-disant information. Donc, l'indépendance de la répblique catalane n'est pas dé-suspendue que déjà, on spécule sur l'échec de cette possibilité. Et, on se dit comme comme la Catalogne nord est elle-même indépendante, les représentant de cet état indépendant peuvent inviter des gouvernements en exil, même non issus de dictature africaine! Ben, non. La Catalogne Nord à ce que je sache n'est pas indépendante, elle est située sur le département des Pyrénées-Orientales #66 sur le territoire français qui posséde un gouvernement centrale géographiquement situé à Paris. Et compte tenu de la posture de celui-ci, quant à "l'indépendance de la Catalogne" et de son soutient inconditionnel au gouvernement (comme il le dit lui-même) central de Madrid dirigé par Mariano Rajoy, il n'en semble pas question (si et seulement si, il y a nécessité d'un exil, ce qui serait un événement grave dans une Europe démocratique) un seul instant!

Pourquoi donc alors, certaines personnes annoncent de manière péremptoire ce qui aurait du paraître à ceux qui ont en charge de nous informer "une fake new", "un bobard", "une contre-vérité", "une fanfaronnade" ," connerie bien épaisse" . Comme on dit dans les brasseries, un prétexte pour se faire mousser en donnant l'impression qu'on fait partie de l'histoire avec un grand H. Mais, là c'est le H qu'on fume !

C'est toujours le syndrome de l'éléphant et de la petite souris qui frappe encore!

C'est l'histoire d'une éléphant et d'une petite souris qui marchent cote à cote . Et la petite souris dit à l'éléphant : "qu'est-ce qu'on fait comme poussière!"

Et pourquoi, la presse reprend l'information et donne la parole aux imbéciles, lorsque comme à Paris, ils ne sont ignorants du réel, c'est parce qu'elle sait qu'avec ce genre de titre type grosse cavalerie, le journal fera le buzz!

C'est l'histoire d'un type qui ayant perdu , ses clefs la nuit, plutôt que refaire le chemin pour les retrouver, s'affaire sous un lampadaire. Et lorsqu'on lui demande si c'est bien là qu'il les a perdu, répond: "non, mais là, il y a de la lumière!"

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Mondeparallèle catalans Coup de gueule
commenter cet article
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 17:28


 


« Je cherche mes racines, ma mère c’est Bécassine. » (Jean-Pierre Marielle, dans Les deux crocodiles)
 
Rrrraaaaah, l’hiver est là à Moscou, du 1°, du ciel bas et gris, du moche, avec un peu de neige mesquine. J’aime, c’est la saison du bania qui commence !!! Et puis, ce n’est pas le froid qui empêche le moscovite de sortir et de faire la fête. Ah, le bania, c’est un peu la fabrique de l’homme nouveau, tu te sens régénéré…
 
Au fait, tu te souviens de Piotr Pavlenski, cet histrion qui se dit artiste, qui avait cramé la porte de mon illustre maison, à la Loubianka, qui abrite désormais le FSB et qui surtout s’était cloué les couilles sur les pavés de la Place Rouge, tu vois, un artiste total. Eh bien, petit Frantsuoz, tu n’en as pas été informé mais le Piotr est réfugié politique en chez toi !! Euh, perso, gardez-le c’est comme l’Ukraine, pas fâché d’en être débarrassé. Et comme Piotr a l’âme artiste, il ne peut pas s’empêcher de faire un happening ou une performance, et bien, il a foutu le feu à une antenne de la Banque de France, quel anar, quel foldingo !! Franchement, une bien jolie terre d’accueil pour ingrats, la France. Et s’il n’y avait que ce genre de pistolero…
 
Bon, côté politique entre nos deux pays et entre la Russie et l’Occident, c’en est au point mort. C’est presque comme un vieux couple, l’auberge du cul tourné, tu vois ? Le Russien se fait de nouveaux amis, les Chinois, les Qatari… Certes, le Russien aimait bien l’Européen, notamment le Frantsouz ou le Rital dont il est proche culturellement et émotionnellement, surtotu émotionnellement, car le Russien est un affectif, il n’a pas l’air comme ça…
 
Je me marre en ce moment avec cette affaire Harvey Weinstein, qui délie les langues (slurp, slurp, slurp). Une ci-devant chanteuse à la voix criarde, une barbare du grand Nord, Bjork, dénonce à  son tour un cinéaste danois sans le nommer mais tu comprends que c’est Lars Von Trier. Eh bien moi, ces histoires qui agitent le landernau médiatique me font marrer car tout le monde passe à côté du vrai sujet. Bon, que le mec ne puisse pas s’empêcher de sortir son zizi, c’est un fait, mais le plus important est qu’il fait partie de cette élite intellectuelle et artistique autoproclamée qui te dicte ta conduite, fais pas ci, fais pas ça, et qui prend fait et cause pour les grandes causes, migrants, homos, quinoa et gare à toi si tu ne suis pas… et qui en fait est plutôt de l’internationale des gorets. En parlant de leurs causes, le doux Harvey Weinstein fut un des soutiens du so smart Barack Obama et de l’Hilarant Clitoris battue par la Trompe de la Mort. Et ça, y a plus personne pour le rappeler tant l’omerta entre les puissants est forte mais ce goret a fait des gros chèques à ses petits copains. Trop drôle.
 
Allez, rubrique culture. Deux belles expos notables en ce moment à Moscou, l’une consacrée à Egon Schiele et Gustav Klimt, avec une présentation de leurs dessins. Bon, perso, j’ai une préférence pour Schiele et son érotisme un brin morbide. Ensuite, exposition consacrée à Chaïm Soutine, dont j’adore le bœuf écorché.
 
Culture toujours, ma révolution, le grand badaboum a 100 ans cette année. J’en suis tout ému. Mon bien cher pays a bien changé, il est désormais capitaliste en diable et ton pays, petit Frantsouz, fait désormais office de petite Union Soviétique notamment en raison de sa protection sociale. Et la célébration du grand badaboum divise un poil les Russiens, entre nostalgiques de la juste et noble cause et nostalgiques des ploutocrates et autres adorateurs de Nicolas II, qui en bon autocrate a eu ce qu’il méritait. Quand même, ce grand badaboum a foutu un sacré gros bordel et ça, tu vois, ça me plaît, ce doit être mon petit côté anar qui me reprend moi qui fut un homme d’ordre… Relis John Reed ou quelques Kessel sur la guerre civile, comme « Les temps sauvages », « La nuit sibérienne » et « La steppe rouge ». Cultive-toi un peu, ne te laisse pas engloutir par la médiocrité ambiante.

Voir aussi les autres chroniques Moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES chroniques Chroniques Moscovites
commenter cet article
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 15:16

 

Voilà, 3 ans ont passé de Jean-Marc Pujol maire président d'agglo qui ont semblé compter double tant la lourdeur, la pesanteur de sa gestion a cuit la ville à l'étouffée. 

Lentement à petit feu, il a tué les commerces du centres ville (possibilité de se garer en ville trop cher ou menacé par la fourrière, même pour les riverains) , la culture pour lui c'est la construction de bâtiment(théâtre de l'archipel, conservatoire de musique, musée Rigaud, notez que il aime aussi la destruction pour peu que cela fournisse du travail au BTP)  pas les artistes. Enfin, les artistes déjà médiatisés qui peuvent lui faire redescendre un peu de la lumière sur son humble personne.

Notez qu'on prend même les morts: 

le musée Rigaud pour commencer , ne prend pas Rigaud (ça serait cliché) mais le peintre andalou à peine venu à Perpignan, Picasso (oui, mais quand il y aura une Citröen Rigaud, on en recausera!) . Et tout ces bâtiments culturels ne sont pas mis à la disposition des artistes d'ici. Si par hasard ils devenaient célèbres.Alors là, monsieur, on assurera vous avoir soutenu de "tot la vida" . L'artiste Jan Bucquoy un an passé à Perpignan décide de tourner en Belgique qui au moins reconnait son talent. Gageons que dans 100 ans, la ville de Perpignan affichera qu'elle était sa ville! http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/l-artiste-belge-jan-bucquoy-quitte-l-enfer-perpignanais-commente-le-referendum-catalan-et-le-bilan-mi-mandat-de-jean-marc-pujol-a-pe

Et pour le développement économique : pas mieux, ce qui ne  l'empêche pas de se goberger avec les organisations professionnelles . Il y aurait une fraternité de la médiocrité que cela ne m'étonnerait pas.

En même temps (comme dirait le président Macron) on ne peut pas l'accuser de mal gérer la ville et l'accuser d'être absent en même temps. Le bruit court qu'il est plus à Marrakech qu'à Perpignan et que ce serait son Vizir (qui est la vizirette?) Michel Sitja (à la fois son directeur de cabinet pour la mairie de Perpignan et pour l'agglo) qui ferait en fait la pluie et le beau temps en ville.

Il y a peu au prétexte de l'échec de la socialiste Hermeline Malherbe à se faire réélire comme sénatrice , donnant une interview au journal l'indépendant  au restaurant "La passerelle" il confiait après quelques verres de vin, qu'il prendrait volontiers le conseil départemental :étant donné l'affaiblissement de la majorité actuelle dudit conseil.

Mais la cerise sur le gâteux, c'est qu'au prétexte de ce mi-mandat , il pérore dans des conférences de quartier pour dire "qu'il à tenu toutes ses promesses" , il l'écrit même dans un cahier qu'il a fait distribuer dans toute la ville. Dans l'opuscule, il n'y a aucun secteur ou il aurait foiré! Il a tout bien fait. Auriez vous vu une ville différente que ce serait une hallucination (du genre collective quand même) .

La ville est propre, sécurisée...http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/01/perpignan-la-derniere-video-de-la-mairie-sur-la-ville-accredite-la-theorie-des-multivers-par-nicolas-caudeville.html

En même temps, en face, il n'y a plus d'opposition!

Aux élections municipales, après le premier tour , on nous le décrivait comme un rempart face à la barbarie NAZIE. S'il n'avait été là, les hordes de Gengis Aliot eussent défilées . On aura exagéré sur la barbarie du FN , les voilà endormi ou muets . Les socialistes eux considèrent que non élu puisqu'ils ont quittés le champs de bataille avec leur 11% à l'entre 2 tours, il n'ont aucune raison de s'opposer à Jean-Marc au moins jusqu'au prochaines municipales. Mais, il reste Clotilde Ripoull me direz vous. Certes, elle organise encore des kermesses paroissiales protestataires,  ça lui permet de parler au micro des "Axurits" sur France-Bleu Roussillon et c'est déjà pas si mal! 

Il faut une convergence des luttes!

Chacun dans son coin semble avoir à dire quelque-chose sur la saveur amère du bilan à mi mandat de Jean-Marc Pujol. Mais chacun dans son coin ne fera bouger quoi que ce soit !

Alors trois ans, ça va être long!

Voir aussi:

Perpignan: la dernière vidéo de la mairie sur la ville accrédite la théorie des multivers! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/01/perpignan-la-derniere-video-de-la-mairie-sur-la-ville-accredite-la-theorie-des-multivers-par-nicolas-caudeville.htmll

Perpignan: la mort des commerces du centre ville en trompe l'oeil ! où comment la mairie veut maquiller le cadavre des commerces avec adhésifs! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/04/perpignan-la-mort-des-commerces-du-centre-ville-en-trompe-l-oeil-ou-comment-la-mairie-veut-maquiller-le-cadavre-des-commerces-avec-a

Perpignan: Jean-Marc Pujol, politique de la ville et blague sur les gaz, reprendrait-i la tradition de Joseph Pujol, le fameux pétomane? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/05/perpignan-jean-marc-pujol-politique-de-la-ville-et-blague-sur-les-gaz-reprendrait-i-la-tradition-de-joseph-pujol-le-fameux-petomane

Perpignan:Jean-Marc Pujol nous met la tête comme un compteur à gaz! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/04/perpignan-jean-marc-pujol-nous-met-la-tete-comme-un-compteur-a-gaz.html

Perpignan:Jean-Marc Pujol veut fermer le marché Cassanyes 4 jours sur 7 pour faire des économies! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-jean-marc-pujol-veut-fermer-le-marche-cassanyes-4-jours-sur-7-pour-faire-des-economies-par-nicolas-caudeville.html

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES Coup de gueule
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 10:59


 
Ouf, la France a évité l’hydre fasciste au mois de mai, et ça, c’est bien, nous pouvons enfin respirer et nous mettre à la préparation des prochains Gay Olympic Games de Paris, https://www.paris2018.com/fr/. Moi, chuis hyper mais hyper mobilisé sur ou par la cause LGBTQPXYZABCDEF…, dernier rempart face au fascisme.
 
Mais là n’est pas le sujet. Tu as vu ce que font les Catalans ? Non, mais tu as bien vu ? Ces salopards sont en train ruiner nos prochaines vacances à Barcelone, la ville où il fait bon dire bonjour à Gaudi, aller déguster du pata negra à la Boqueria, boire des mojito jusqu’à la fin de la night comme à Paris ou à Berlin ou à Londres… et se faire euh.. se faire euh.. du côté de Montjuich, tu vois ce que je veux dire,faut bien que le corps exulte, évacuer le trop plein d’énergie qui nous habite.
 
Les salauds de Catalans, ils ne pensent qu’à leur gueule, de vrais égoïstes ces Catalans, des radins !! Et merde, que vont devenir les claques de la Jonquères s’ils deviennent indépendants. Je vais te dire, ils feront comme les entreprises ou les banques, il déménageront et peut-être en France !! Moi, ce qui se passe là-bas me révolte. Et puis tu as vu à quoi il ressemble Puigdemont, mais bon dieu, aucun style, il se sape chez Jules ou Célio à Perpignan ? Que vont devenir Rosas, Palamos, Port Lligat sans nous ? Avec ces indépendantistes, sûr, tu as un nouveau tiers-monde à nos portes. Les mecs, ils n’ont pas compris dans quel monde nous vivons, les Catalans, c’est les prochains migrants en Europe. C’est un monde globalisé où il faut voir grand comme le dit notre génial président. Ils faut en finir avec ces égoïsmes nationaux parce que comme le disait ce grand penseur du 21ème siècle, François Hollande, le nationalisme c’est la guerre. Ordures de Catalans, vous ne pouvez pas vivre repliés sur vous-mêmes, hors du monde, d’ailleurs, le monde, non seulement il va chez le coiffeur, M. Puigdemont (dans son nom, il y a démon !!!! Rrrahhh !!), mais en plus, il va te rattraper le monde !!
 
Franchement, je ne sais plus quoi faire, où aller en vacances cet automne… Merde, chuis révolté !!

Bientôt sur vos écran OSS 117 Barcelone ne répond plus!

Repost 0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 17:33
 De gauche à droite, le jeune Philippe de Bourbon (actuel Philippe VI), Juan-Carlos de Bourbon (ancien Roi d’Espagne), et le Général Franco.
De gauche à droite, le jeune Philippe de Bourbon (actuel Philippe VI), Juan-Carlos de Bourbon (ancien Roi d’Espagne), et le Général Franco.

Alain Tarrius est professeur émérite de l’université Toulouse-Jean-­Jaurès et membre des laboratoires CNRS LISST et Migrinter. Il étudie depuis les années 1980 la genèse des migrations transnationales. 

Nicolas Caudeville journaliste et blogueur Master 1 d'histoire avec pour mémoire "Luttes propagantistes en Catalogne républicaine 1936/1939),master 2 histoire avec pour mémoire "Reconstruction de l'image de la Catalogne de 1975 à nos jours" (université de Pepignan) 

Barcelone /Madrid : qui reste, qui sort ?
 

A la mort de Franco, en 1975, Juan Carlos, jeune prince de 37 ans, que le caudillo avait choisi comme successeur en 1969, devient roi. En 1978 est adoptée la constitution, transition entre le franquisme et une certaine démocratisation, au prix de l’abandon de la mémoire républicaine, car l’Espagne a été République de 1931 à 1939, avant de sombrer sous le coup d’état fasciste/ franquiste.

Depuis 2011 et le mouvement des Indignés, une insatisfaction profonde se manifeste, dans les 17 régions autonomes espagnoles et non dans la seule Catalogne, contre les compromis de la constitution de 1978 et l’effacement des lieux et moments de mémoire républicaine. De plus en plus cette constitution apparaît pour ce qu’elle est : une falsification de l’histoire et une protection des politiques fascistes et de leurs filiations post- franquistes, y compris une frange du PPE, le parti actuellement au pouvoir à Madrid.
Rappeler ces faits c’est contribuer à la compréhension des enjeux du conflit actuel entre le gouvernement central de Madrid, et la région autonome de Barcelone : si celle-ci retrouve sa liberté et son histoire, c’est l’ensemble des 16 autres régions autonomes qui revendiqueront leur identité réellement post fasciste/ franquiste pour en finir avec une « transition constitutionnelle» qui s’arrête aux portes de la mémoire sociale et républicaine : exit les caciques du PPE et la lignée royale franco-compatible.
 

Le conflit n’est pas qu’une rivalité entre une région riche et égoïste,

la Catalogne (dernières nouvelles, les sièges des banques -y compris la Caixa- veulent s’enfuir de Barcelone), et une Espagne généreuse et moins pourvue ! entre des Catalans bornés des campagnes associés fugitivement à des capitalistes urbains barcelonais, et des Espagnols royalistes, européens et citoyens égalitaires !
L’enjeu est un post fascisme/franquisme libéré des transitions construites par Franco lui-même et ses affidés politiques.
Qu’a-t-on vu dès que le gouvernement de Catalogne a affirmé sa légitimité démocratique à avancer vers la « post-transition », à recouvrer sa continuité historique et mémorielle pré-franquiste ? les hommes en noir, envoyés par Madrid pour cogner et effrayer ; les leçons de « dignité » données à la télévision par le représentant du PPE, Rajoy, et le fils du roi Juan-Carlos, choisi par Franco, Philippe 6.

Catalans, la constitution de 1978 a fait des hommes des femmes libres, c'est pour cela que vous ne pouvez pas sortir de l'Espagne!

En fait, ce qu'il faut considérer, c'est l'inverse des signifiés des parties pour considérer les raisons subconscientes des plus forts (qui sont toujours les meilleures). Et derrière le maquillage sémantique et juridique, faire en sorte que "todo en orden" (voir film "La isla Minima" Espagne 2015)

On nous dit et fait répéter que le nationalisme catalan serait plus odieux que le nationalisme espagnol! Que les intérêts économiques de l'Espagne seraient moins égoïstes que ceux de la Catalogne. Mais Madrid est-elle l'Espagne? 

On nous parle de légalité (pas l'égalité, même s'il y a comme une assonance) à propos du référendum d'autodétermination et du processus 

Le gouvernement espagnol par la voix de premier ministre issu du PP (Partido popular) monsieur Rajoy, ainsi que le roi Philippe VI lui-même répètent à l'envie que la démocratie, c'est avant tout le respect de la loi et de la légalité. Ce qui peut-être paradoxal pour des pas si lointains descendants d'un "pronunciamento " réussi et qui se seraient auto-blanchi par la "transition démocratique" . On dénonce aussi la faiblesse du corps électoral catalan pour le référendum. Mais à ce compte, la plupart des dirigeants d'Europe, ont été mal élus. Et leurs électeurs n'ont pas eu à voter en esquivant les fourches caudines des matraques de la policia espagnole ou la guardia civile, ni à jouer à "cache cache" les urnes!Il ne fallait pas non plus retoquer le statut de la Catalogne voter pourtant par les cortes (le parlement espagnol) https://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_d%27autonomie_de_la_Catalogne  On a envie de dire au gouvernement espagnol: si vous êtes si sûr de vous, organisez de bon cœur un référendum dans des conditions optimales.

Ceci est une affaire intérieure espagnole: comme la guerre civile au début!

L'affaire est déjà assez grave, pour qu'on y ajoute pas les commentaires de ceux dont on aimerait qu'ils se taisent, et le silence de ceux dont on pourrait souhaiter qu'ils s'exprimassent. Des commentateurs patentés, dont on à pas vérifié la traçabilité, surgissent sur les plateaux de télévision pour nous expliquer à nous français, ce qu'il convient de penser. Ils brandissent leur posture, leur grille d'analyse prêts à être parachutés directement sur notre conscience collective. Le réel n'as pas d'importance . Le réel, c'est ce qu'ils ont à dire! Pour persuader, on utilise le feu nourri des chiffres: à chacun ses munitions. Mais comme disait Michel Audiard, dans "Le président" : "Le langage des chiffres à cela de commun avec celui des fleurs: on peut lui faire dire , ce qu'on veut!" Et puis encore Arthur Koestler dans "le yogi et le commissaire" : "Les statistiques ne saignent pas c'est cela qui comptent!" Et pour le moment sur les matraques, il n'y a que du sang de Catalogne...

Faire passer l'indépendance de la Catalogne pour un caprice d'enfant gâté!  

Le monde politique et médiatique français semblent vouloir expliquer l'affaire catalane comme une foucade,une toquade qui finira mal avant tout pour la Catalogne et les catalans eux-même, utilisant au passage un langage infantilisant (voir la majorité des interviews du président de la Généralitat de Catalogne Puigdemont lors de son passage à Paris dans les médias, la palme allant à Léa Salamé sur France Inter) . Toujours dans la posture de "la raison pragmatique" qui a terme renverrait la Catalogne dans les cordes avec mise sous tutelle.

Les nations européennes ont peur de la contamination : l’Europe irait vers un seul ensemble, alors pourquoi accepter de nouveaux morcellements ?

Précisément pour la raison qui fait que la Communauté Européenne reconnait les multiples euro-régions (par exemple Occitanie Catalogne) aptes à remplacer les contours nationaux…

Et puis, la devise de l'union européenne, c'est "concurrence libre et non faussée"  et pas " pas de nations sans état".En Europe, les marchandises et capitaux sont plus libres que les peuples.L’Europe, d’ailleurs joue aussi mal que Madrid, en ne récupérant pas le mouvement indépendantiste, c’est du pain béni qu’elle ne sait pas saisir : un futur petit État pro-fédéraliste, atlantiste, dirigé par la CIU et qui attire start-up, banques…

Et nous, Catalans de France, que faire devant ces troubles au sud ?

L’État central espagnol ne peut accepter une négociation longue de plusieurs mois, qui ferait bouger les autres régions autonomes. Il ne peut davantage accepter la solution brusque qui verrait la naissance d’une République comme sortie du royalo-franquisme de transition : retour à la case départ.
Alors il est bien possible, en cas de conflit violent, que l’on assiste à la fuite de nombreux concitoyens de Catalogne, accueillis par les mêmes cordons « sanitaires » de policiers qu’en 1939 à Cerbère et au Perthus. Ils n’iront pas sur les plages d’Argelès ni au camp de Rivesaltes, mais dans de nouveaux « lieux d’accueil ». Attention aux blablas de certains partis politiques (même s’ils ont « l’accent catalan ») qui déjà font semblant d’oublier les faits rappelés ci-dessus .Mais le catalanisme roussillonnais étant plus folklorique que culturel, on peut qu’escompter une protestation guignolesque.

Nous ne devrons pas accepter un quelconque isolement en France de nos proches du sud .

 il existe dans le département des associations mémorielles de la Retirade , par exemple celle, excellente, qui organise des manifestations annuelles à Argelès-sur-Mer. Il est urgent qu’elles nous conseillent.

La liberté ce n'est pas faire ce qu'on veut, mais assumer les conséquences de ses choix.

"Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir 

(...)

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront, 

(...)

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tout jamais tes esclaves soumis, 
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
Tu seras un homme, mon fils."

If de Rudyard Kipling (1910)

 

Vidéo de la conférence du sociologue Alain Tarrius 'réplique au collège de France' , 'Les routes européennes des nouvelles migrations : des mobilisations internationales aux mobilités transnationales' , animé et présenté par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/10/video-de-la-conference-du-sociologue-alain-tarrius-replique-au-college-de-france-les-routes-europeennes-des-nouvelles-migrations-des

Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/referendum-en-catalogne-el-imperio-contrattaca-une-journee-dans-les-bureaux-de-vote-a-figueres-interview-par-nicolas-caudeville-et-j

 

Après le référendum en Catalogne, bientôt des grands cimetières sous la lune des catalans? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/apres-le-referendum-en-catalogne-bientot-des-grands-cimetieres-sous-la-lune-des-catalans-par-nicolas-caudeville.html

 

Livre: 'Franco la muerte' que reste-il du franquisme des années plus tard? par Laurent Novart

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/08/livre-franco-la-muerte-que-reste-il-du-franquisme-des-annees-plus-tard-par-laurent-novart.html

vidéo,conférence/débat :"Prostitution et drogues : une nouvelle rente transfrontalière pour les Pyrénées-Orientales ?"à l'atelier d'urbanisme par Alain Tarrius et Dominique Sistach

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-video-conference-debat-prostitution-et-drogues-une-nouvelle-rente-transfrontaliere-pour-les-pyre-117107001.html

Repost 0
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 15:11

"La réforme des institutions vient trop tard, lorsque le coeur des peuples est brisé."
Les Grands Cimetières sous la lune (1938) de Georges Bernanos

J'avais toujours été atterré par le déclenchement de la guerre civile espagnole, ses protagonismes, sa fin et la deuxième guerre mondiale sur laquelle elle a abouti. Tout ces événements, ces enchaînements, ses violences qui ont abouti à une tragédie humaine si bien dépeinte par Picasso dans Guernica n'ont pu advenir, pas tant par la haine des uns contres les autres, que par la non intervention du reste de l'Europe dite démocratique de l'époque .

Dans "Comment je vois le monde" (1934)  Albert Einstein écrit :"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

Et que ce passe-t-il après le référendum d'auto-détermination de la Catalogne, qui a fait mostre de sa volonté pacifique, mais qui a reçu en retour la violence et verbale et physique du gouvernement espagnole, et l’assentiment du roi Philippe 6 de Bourbon qui dans son discours ne dénonce que "la trahison de la Généralitat" et pas la violence subit par les catalans.https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=5K0iqrFW_pg

Que l'union Européennes prompt à écraser les grecs, se retrouve comme un lapin pris dans les phares de l'histoire à ânonner un vague soutien à l'Espagne.

Quant au président jupitérien, il se fige dans la posture du gars qui dit que "c'est une affaire interne à l'Espagne" et qu'il n'a de seul interlocuteur que monsieur Rajoy" le premier sinistre espagnol!

Tant que ça n'éclabousse pas la France et l'Europe, vous pouvez faire ce que vous voulez des catalans. Les intérêts bancaire de la France et la stabilité des marchés sont supérieurs à des dérangements intestinaux: les catalans veulent disposer d'eux même qu'ils mangent de la fibre, ça finira bien par sortir!

Mais lorsque on ne se parle plus, qu'il n'y a personne pour intercéder entre  2 parties qui se font face: il ne reste que la violence. 

Qu'il était facile de se positionner sur l'attitude du lointain Venezuela si lointain, pour convenir aux intérêts pétroliers américains par tropisme atlantiste. Mais là, c'est à nos portes.

C'est ainsi que l'on bascule dans les guerres civiles. Ne demandes pas pour qui sonne le glas, probablement celui de l'Union Européenne

"Les mythes sur lesquels nous vivons sont contradictoires; pacifisme et nécessité de défense, organisation et mythes chrétiens, efficacité et justice et ainsi de suite. Nous devons les ordonner, transformer notre Apocalypse en armée ou crever. C'est tout." écrivait André Malraux dans "L'Espoir" (1937) 

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES catalans chroniques
commenter cet article