Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

9 novembre 2019 6 09 /11 /novembre /2019 15:51

 

Esteve Riambau était un pour l'archipel contre attaque pour présenter le cycle cinéma catalan qui commence ce soir à 19 h 30 à l'Institut Jean Vigo https://www.inst-jeanvigo.eu à PerpignanCarte blanche à la Filmoteca de Catalogne https://www.filmoteca.cat/web/ca

INVITES :  Esteve Riambau, directeur de la Filmoteca et Francesc Bertriu, Réalisateur

« La Filmoteca de Catalunya a inauguré, en 2012, deux nouveaux sites présentés internationalement lors du congres de la FIAF, a Barcelone, en 2013. Depuis cette date historique, nous avons proposé des rétrospectives de nos collections à d’autres cinémathèques pour montrer ce qu’est notre patrimoine cinématographique. C’est un grand plaisir d’avoir été invités par l’Institut Jean Vigo, nos voisins du Nord, à programmer une carte blanche qui inclut des grands classiques du cinéma catalan.
Vous y trouverez un parcours en tramway dans Barcelone à l’époque du cinéma muet ainsi que des documents de propagande pendant la Guerre d’Espagne produits par Laya Films. On y découvrira aussi Une vie dans l’ombre (1949), un poétique chant d’amour au cinéma, récemment restauré, ainsi que La Peau brûlée (1967) le chef- d’oeuvre de Josep Maria Forn qui parle de l’immigration, un sujet toujours actuel et enfin, La Place du Diamant (1982), adapté d’un roman classique de la littérature catalane sous la forme d’un mélodrame historique tourné dans notre langue. »
Esteve Riambau, directeur de la Filmoteca de Catalunya.

Esteve Riambau présentera le programme Guerre civile en Catalogne. Il a choisi aussi les long-métrages, devenus des classiques du cinéma catalan qui les uns à la suite des autres, dressent un portrait de l’Histoire de la Catalogne.
Francesc Betriu, réalisateur, présentera son film La Place du diamant

 

Catalogne :Esteve Riambau directeur de la filmotéca''Programmer , c'est construire un récit de l'histoire!''! interview par Nicolas Caudeville featuring Michel Cadé

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 18:31

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Et Jean-Marc Pujol, c'est loin d'être un imbécile, aux vues des retournements d'avis qu'il a pu avoir sur le temps court .

En 2013 , il fait la manif pour tous, contre le mariage homosexuel, dans une réunion de campagne il explique à des homosexuels qu'ils ont mal interprété sa présence dans cette manif, puis élu maire, il marie son directeur de cabinet avec un autre monsieur. 

En 2015, suite à un article de l'archipel contre sur la probable fermeture par la mairie du marché de la place Cassanyes 4 jours sur 7 par l'incompétence de la municipalité à résorber les ordures, Jean-Marc répond dans une vidéo où, il commence par dire que la décision n'a pas été encore prise, puis à 1mn30 de dire qu'aucun jour le marché ne serait fermé http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-place-cassanyes-jean-marc-pujol-repond-par-une-video-par-nicolas-caudeville.html

De même qu'il manifeste en 2016 contre le nom de la région Occitanie

pour faire une vidéo le lendemain , en disant que finalement, il serait bête d'insulter les futures subventions de la région: qu'elle soient dirigée par la socialiste Carole Delga ou pas.

En 2018 pour les prisonniers politiques en Catalogne,

il faisait enlever les rubans jaunes sur les quais de la basse et ailleurs par les employés municipaux , jusqu'à ce qu'il rencontre le président de la Généralitat Quim Torra et qu'il se fasse passer à son revers et à son tour un ruban jaune (déclanchant au passage les foudres de l'ambassadeur d'Espagne en France). http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/09/perpignan-jean-marc-pujol-le-malgre-lui-du-catalanisme-affronte-a-mains-nues-les-foudres-de-l-ambassadeur-d-espagne-par-nicolas-caud

Et puis deux heure moins le quart avant le 17 novembre

, voilà qu'il publie sur son blog officiel (je serai heureux de lire le blog pas officiel, ça doit valoir son pesant de cachous #lajaunieheinhein) "Gilets jaunes": j'y serai!" 

http://www.jeanmarcpujol.fr/2018/11/gillets-jaunes-j-y-serai.html

Est-ce le comptable, le maire de Perpignan ou le citoyen qui parle? Mais c'est un cri du cœur (le même que Munch, mais en plus fiscale) 

"Ce samedi 17 novembre 2018, je serai aux côtés des « Gilets jaunes », car je suis sensible à l’inquiétude de toutes celles et de tous ceux qui vont manifester ce jour-là contre la hausse des taxes des carburants. La fiscalité ne peut plus être une variable d’ajustement en France" 

Oui, parce que Jean-Marc maire de Perpignan, il est contre la hausse de la fiscalité, des taxes... même si dans sa ville s'il augmente tout ce qui peut être augmenté, ce n'est que par obligation de gestion de bon père de famille et non par variable d'ajustement systématique!

Et puis, se ralliant au mouvement des gilets jaunes, il mord la main de Macron qui ne lui donnera pas l'étiquette hybride pour les municipales "La rep en Marche/ les reps de la France audacieuse". A moins, qu'il pense que les sondages macroniens et leur chute vont se confirmer . Qu'ainsi l'étiquette "en marche" soit une enclume avec laquelle, il ne fera pas bon nager en 2020!

A la fin de cette article, vous allez juger Jean-Marc sur le coup de l'émotion et dire qu'en matière de position politique, il ne serait pas du genre (pas du sexe) fiable. Je vous vois déjà brandir le cliché de la phrase d'Edgar Faure: "ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent!" 

Mais voyez plutôt, l'emportement du méditerranéen, sur la froideur de l'homme née en Afrique du nord... 

j'aime l'orthograf

j'aime l'orthograf

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2018 6 13 /10 /octobre /2018 19:01

La cinémathèque de Perpignan projette des films d'ampleurs toute l'année http://www.inst-jeanvigo.eu/ sans compter leur acmé de chaque année le festival "confrontation" . Mais leur fin du fin, ce sont les leçon de cinéma des réalisateurs invités du franco/tunisien Karim Dridi au français Stéphane Breton l'archipel contre attaque était là pour que vous ne soyez pas en reste de grand moment de culture à Perpignan. 

Karim Dridi parle du cinéma dans les quartiers et les banlieues, de l'importance de voir les films en salle et pousse un coup gueule contre le CNC pour qui un transsexuel marocain n'est un bon représentant de la diversité et de la culture marocaine.

  Stéphane Breton de retour du Kurdistan encore sous le charme des femmes rebelles kurdes qui font vivre l'enfer à DAESH

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 11:47
Tony Gatlif au cinéma le Castillet
Tony Gatlif au cinéma le Castillet

Tony Gatlif (http://www.tony-gatlif.com/) est de retour à Perpignan pour la présentation de son dernier opus Géronimo. Il a filmé les tziganes, les gitans, les roms dans le monde entier de l'Inde à l'Andalousie et son dernier il l'a tourné entre St étienne et les Pyrénées-Orientales (voir la plage...)

L'histoire:Geronimo est une jeune femme de 30 ans, qui est une éducatrice intègre et respectée depuis des années par les jeunes de son quartier dans une ville du sud de la France. Sa vie va basculer quand Nil Terzi, une jeune fille de 16 ans va s’échapper de son mariage arrangé pour retrouver son amoureux Lucky Molina. Leur fuite va mettre le feu aux poudres entre les familles des deux amants et lorsque l’affrontement éclatera Geronimo sera la seule à vouloir se battre pour arrêter la folie qui embrasera le quartier.

Tony Gatlif porte un regard sur une jeunesse, celle des quartiers, par extension des banlieues, laissé à l'abandon par une société qui ne l'accepte pas. Que va faire cette jeunesse si des personnages comme l'éducatrice Géronimo n'intervienne pas? Voir un autre film "La Haine", "jusqu'ici tout va bien" Mais avec ses gamins qui partent pour le "Jihad" en Syrie où ailleurs, il semble que nous soyons arrivés "à atterrissage"

Tony Gatlif qui a fait les maisons de correction et qui a été marqué par la vision du film de Bunuel "Los Olvidados" est inquiet pour cette jeunesse qu'il sent en danger (réécouter la chanson des Beruriers Noirs "Mineurs en danger" https://www.youtube.com/watch?v=PvLAl8IwNpg)

"Je fais un film pour que les éducateurs, les juges, les flics, les méres le voient"

Espérons que le film qui est simultanément un film plein de joie et de musiques, parce que dans tous les films de Tony Gatlif, c'est toujours la musique et sa transmission qui sauve!

Il nous accordé une interview (la troisième pour nous), et nous étions heureux de le revoir!(Le début de l'interview, c'est la fin de celle de notre aimable confrère Julien Marion de l'indépendant)

Voir aussi:

Interview de Tony Gatlif par Nicolas Caudeville et Gaël Roé

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-interview-de-tony-gatlif-par-nicolas-caudeville-et-gael-roe-53765197.html

Partager cet article

Repost0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 14:39

Partager cet article

Repost0