Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 00:07

Le Directeur du Cabinet du Conseil Général, Aldo Rizzi, ne connaît pas la crise du logement

Aldo Rizzi

Le cumulard Christian Bourquin n’a pas seulement gardé son bureau, sa décoration, sa douche et le reste de son mobilier au sein du Conseil Général des Pyrénées-Orientales auquel pourtant il n’appartient plus… Il a également maintenu ses « hommes de main » (ce qui est toujours utile quand on s’embourbe dans des affaires judiciaires à répétition… Prochain délibéré le 30 octobre pour l’appel de sa condamnation pour délit de favoritisme). Chez les sbires restés en place au Conseil Général on trouve bien placé Monsieur Aldo Rizzi, Directeur de Cabinet qui n’aime pas trop la lumière, mais préfère l’ombre des officines … Ce goût de la discrétion n’empêche pas à ce socialiste (à jour de ses cotisations à la section de Perpignan après avoir abandonné celle de Prades) d’aimer le confort et le luxe.

Aussi, par une délibération du 19 décembre 2011, la Commission Permanente du Conseil Général (qui se réunit sans journaliste et sans public) a décidé :« de prendre à bail un logement de type F5 d’une superficie de 140m2 environ situé n°*** bd Wilson à Perpignan moyennant un loyer mensuel de 1290 € … auquel se rajoutent 100 € de charges mensuelles … une garantie de 1290 € … et encore 1290 € de frais d’agence… »

Monsieur le Directeur de Cabinet du Conseil Général ne connaît donc pas la crise du logement que traverse notre pays grâce au financement par les contribuables locaux de son logement de grand standing… Une nouvelle manière d’appréhender la doctrine du partage socialiste

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 10:06

images.jpgloup_agressif.jpg

Il n'y a pas que les politiques qui soient amateurs de fables, certains de nos lecteurs aussi. Cela renouvéle le genre, et l'on croit distinguer entre les lignes des allusions à des personnages qui ont une existence probablement réelle. A nos lecteurs de découvrir ce qui ce cache entre les lignes

"Le loup et le perroquet nain..

 

En pays catalan non loin de celui où naqui Cervantès,

Un loup venant d'Ariège ici vint se poser, Dans la cité des rois, habitués des ors,

Une caste héritière ne le supporta pas,

De ces privilégiés, de cette auguste équipe,

Pointe un perroquet nain qui se veut un condor,

Du haut de ses ergots et de ses plumes teintes,

Il se croit tout permis et donne des leçons à qui voudra l’entendre,

Ce planeur à l’ego de la France d’en haut,

A repris pour propos le vomi d’un toquard,

Le raté, faible en tout, de sa plume fielleuse, avait pourtant ourdi dans un passé récent, un écrit corrosif sur le vilain oiseau,

Mais depuis quelques temps, en besoin de pitance, Il alla à la soupe et vendit son honneur,

Des casseroles qui teintent ? Des clients qu’on achète ? Allons donc citoyens, de vulgaires ragots qu’il ne faut écouter sous peine d’échafaud,

Pauvre homme et triste oiseau, qui comme deux âmes en peine, n’ont plus qu’à nous offrir une sinistre haine, À Saint Jacques, Saint Mathieu, aux Vernets et ailleurs,

On souffre leurs politiques depuis déjà longtemps,

Les pauvres et les modestes, incrédules et soucieux, lorgnent le dit condor à plus d’un sens du nom, vaniteux d’insolence et coupé de la rue,

A-t-il perdu la tête, sait-il de quoi il parle, lui qui hier encore dépensait sans compter ?

Le bobo charognard et son curieux théâtre, courtisait les puissants en ignorant la plèbe,

Des quartiers et des rues croupissaient dans l’ennui, pendant que jouissait l’arc en ciel volatile,

Que diable les barbares qui souillent la cité, pour peu que ne parade ce nain de perroquet,

Tous ses projets sont vains, toutes ses idées oiseuses, il ne sait plus que faire pour nuire à la cité,

Au loup, au loup, crie-t-il comme ce pauvre Pierre,

Point de loup, de danger, mais de qui parle-t-il ?

De ce nouveau venu, contestant ses agapes ?

Celui dont le bon peuple reconnaît la présence ?

Qui écoute et qui va, au milieu du désastre, n’hésitant pas à poindre ceux qui nuisent à la ville,

Il n’y a pourtant ni fable, ni histoire, ni chaperon, ni même dents ou loups, simplement des idées,

Au service des gens et non pas d’une caste, le faux loup en patience se prépare à l’obstacle,

De cette fable là, que retenir de bon ?

Que d’un perroquet nain qui s’agite en coulisse il ne faut retenir que son pouvoir s’éclipse et que montré du doigt par ce piaf coloré, son adversaire hilare se sent réconforté"

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 21:53

HEART-Pop-Club-29-mars.jpglea.jpgle Pop Club de la Haute école d'art dans son annexe qui va devenir une salle d'art contemporain à plein temps

Projet souhaité par le nouveau Directeur de la culture perpignanaise Jordi Vidal. Il a été présenté au conseil municipal aujourd'hui par l'élu à la culture Maurice Halimi. L'annexe en face de l'école des beaux arts, du patrimoine ancien qui sera "revalorisée" et qui au passage va revaloriser le quartier (ST Mathieu) . L'annexe sera transformée en salle d'exposition pour l'art contemporain. Tout le conseil municipal à approuvé opposition y compris. La communiste Nicole Gaspon s'est plainte que l'exposition "un monde invérifiable" au couvent des minimes jusqu'à mi novembre soit trop peu signalée! La socialiste Jacqueline Amiel Donat a souhaité qu'on ouvre une porte vitrine pour que le public la voit de loin. Le vert Jean Codognès de même. Il n'y avait que CDC qui était contre, et en particulier Clotilde Ripoull, trouvant la dépense "superflue en période de crise", et qui aurait préféré que l'on donne plus de moyens au centre d'art privé de Vincent Madramany "à cent mètres du centre du monde". Ce que Clotilde Ripoull (qu'on a pas vu à l'inauguration d'"un monde invérifiable" semble ignorer, c'est que c'est le même Jordi Vidal qui s'est battu auprès du maire Jean-Marc Pujol afin que la subvention du centre d'art soit préservée(20 000 euros par an), mais il a fait de même pour Jazzébre ou l'institut Jean Vigo. La future salle d'art contemporain, marchera en complémentarité avec celle située à cent mètres de la gare, ainsi qu'avec les futures expos au couvent des minimes! CDC ayant rejoint l'UMP le 8 octobre dernier, mais techniquement encore dans l'opposition municipale, surjoue-t-il l'opposition. A moins que leur président Jordi Véra est omis de le préciser à Madame Ripoull! Comme l'a remarqué le MRC Olivier Amiel

Précision, Romain Grau link était présent cette fois-ci au conseil municipale! Dans le cas contraire: il nous aurait manqué...

Précision, Romain Grau link était présent cette fois-ci au conseil municipale! Dans le cas contraire: il nous aurait manqué...

 

Voir aussi:

Perpignan:Après 30 ans l'art contemporain ne baisse pas son FRAC! interview Henri Talvat et Emmanuel Latreille 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-perpignan-apres-30-ans-l-art-contemporain-ne-baisse-pas-son-frac-interview-henri-talvat-et-emmanuel-111468071.html

Jordi Vidal: le théoricien est le nouveau directeur de la culture à Perpignan! entretien partie 1 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-jordi-vidal-le-theoricien-est-le-nouveau-directeur-de-la-culture-a-perpignan-entretien-partie-1-p-110978627.html

Jordi Vidal:"La société du chaos est une mise en scène invérifiable!" interview partie 2 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-jordi-vidal-la-societe-du-chaos-est-une-mise-en-scene-inverifiable-interview-partie-2-par-nicolas-111043196.html

Perpignan, l'école des beaux arts n'est pas morte: elle "Pop" encore 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-perpignan-l-ecole-des-beaux-arts-n-est-pas-morte-elle-pop-encore-interviews-par-nicolas-caudevil-102822245.html

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 20:23

orgrrg

Question écrité déposée par le groupe "Nouvelle Union avec la Gauche" à l'ordre du jour du Conseil Municipal de Perpignan du 25 octobre 2012 : 

Le passage de la rocade ouest sur le site de la Clinique Saint Pierre ampute trois pôles de santé de leurs emplacements de stationnement (la Clinique Saint Pierre, le Centre d’imagerie, et le Pôle de santé Pascal Marie Agasse où est développé notamment le Centre catalan d’oncologie).

La Commune a vendu en 2009 au groupe financier propriétaire de la Clinique Saint-Pierre un terrain permettant la création d’un parking.

La commune a rappelé à plusieurs reprises que par un accord écrit avec le groupe financier, le parking serait laissé libre à tout utilisateur patient ou visiteur de l’ensemble des établissements de santé du site.

Or, le groupe financier acquéreur du terrain affirme vouloir rendre le parking payant avec une exploitation par une société privée. Le contrat de concession serait même déjà signé.

Le Groupe Nouvelle Union avec la Gauche souhaite connaître la position de la municipalité sur cette décision qui violerait délibérément les termes de l’acte de vente passé entre la commune et ce groupe financier, et surtout porterait atteinte à l’intérêt des usagers de chacun des trois établissements de santé du site.

 

Voir aussi

Jacqueline Amiel-Donat, la plus que probable tête de liste socialiste pour les municipales de 2014! Interview 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-jacqueline-amiel-donat-la-plus-que-probable-tete-de-liste-socialiste-pour-les-municipales-de-2014-111429797.html

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 16:48

LEcole-numerique---Jacques-Cresta-290x290.png

Martine Ruiz et Frédéric Gonano, conseillers municipaux PS d’opposition de Perpignan, liste Nouvelle Union avec la Gauche, communiquent :

- « Nous appreons que le 1er secrétaire fédéral du PS’66, Jacques Cresta, se déclare favorable au cumul des mandats. Nous sommes étonnés de cette prise de position rigoureusement contraire à la ligne du PS définie par ses militants et ses statuts. En outre, elle contredit clairement les engagements pris devant les citoyens au moment des dernières élections présidentielle et législatives. Nous renouvelons donc notre soutien au président de la République, François Hollande et au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui ont confirmé l’instauration d’une loi contre le cumul des mandats, premier pas nécessaire vers une modernisation des pratiques politiques ».

Voir aussi

Municipale 2014: Jacques Cresta, The Dark Socialiste Rises! 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-municipale-2014-jacques-cresta-the-dark-socialiste-rises-par-nicolas-caudeville-109880797.html

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 13:30

mach-et-grau-3317.jpgdegauche à droite Jean-Marc Pujol, Romain Grau, Nathalie Beaufils, Daniel Mach

Dans l'Indépendant du 16 octobre, on nous fait le portrait d'un Romain Grau candidat à la gamelle 2014, heu 2020

(c'est qu'il attend que son maître Jean-Paul Alduy, lui fasse signe. Fabrice Villard en 2009, au moment où Jean-Paul faisait semblant d'hésiter à se représenter après l'invalidation via "l'affaire des chaussettes", s'est dit qu'il pourrait surseoir au grand urbaniste de l'archipel... Depuis, il a disparu de la vie politique. Romain Grau ne sera-t-il qu'une variable d'ajustement de plus du Moloch Alduy?)

:"Romain Grau « pense assez souvent » à Perpignan. Son nom court la ville. Romain Grau, vice-président de l’Agglo en charge de l’Economie, ex-suppléant de Daniel Mach aux dernières législatives, ex-collaborateur parlementaire des socialistes Jean Codognès et Henri Sicre (ouf !) devrait servir la droite aux municipales perpignanaises de 2014. Mais à quelle place ? Colistier du maire sortant Pujol ? D’un challenger ? Candidat tout court et donc tête de liste ? « J’y pense assez souvent », confie-t-il sans complexe, mais avec un peu de malice… « La ville m’intéresse », ajoute cet avocat d’affaire même pas quadragénaire. Président du think tank ‘Perpignan 2020′, Romain Grau pense-t-il à Perpignan 2014 ou 2020 ? « L’heure n’est pas à une candidature sur une personne mais sur un projet qu’on s’emploie à faire émerger avec ‘Perpignan 2020′ », botte-t-il en touche. Bon d’accord, mais pourrait-il prendre la tête d’une liste dès 2014 ? « C’est envisageable, oui ». C’est dit. "

Depuis la bête s'est montré ça et là ( d'ici 2020, il va falloir occuper le terrain, il va se fatiguer l'animal!) ,  on l'a même vu à la paëlla de Jean-Marc Pujol, J M P, j'aime Perpignan (Ouah le jeu de mot). Mais là où voudrait le voir plus souvent, (il n'y a pas d'amour, il n'y a que des actes d'amour) c'est au conseil municipal! Voyez son absentéisme link!

Quatre absences sur cinq en 2012 (présent 20%)

Quatre absences sur sept en 2011 (présent 43%)

Quatre absences sur neuf en 2010 (présent 55%)

Deux absences sur quatre en 2009 (présent 50%)

Jeudi prochain, il y a conseil municipal, on souhaite l'y voir!

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 20:10

sylvain.jpgsylvain Huet http://www.lexpress.fr/styles/minute-saveurs/sylvain-huet-sacre-sake-samurai-a-kyoto_1175089.html

Sylvain Huet  vient d'être nommé saké samouraï! Ceux suivent l'archipel contre attaque se rappelleront que nous l'avions rencontré et fait son interview dans le cadre d'une dégustation qu'il fit link en avril 2012 dernier. Aujourd'hui toute la presse française en parle de Libération, lire article ci-dessous, jusqu'au Nouvel observateur, en passant par les pages nationales de L'indépendant, l'Express

"Depuis deux ans, c'est sa vie, sa passion exclusive. Sylvain Huet, expert du sado (la cérémonie du thé), maître d'aïkido, vient de recevoir à Kyoto la consécration dans le monde du saké: il est le premier Français à être "saké samuraï".

Ce titre est accordé par la très respectable Association des brasseurs de saké du Japon en reconnaissance d’une expertise exceptionnelle dans le domaine de cet alcool de riz, de son histoire, ses modes de fabrication.

"C'est pour moi plus une reconnaissance qu'une récompense. Après tout, samuraï signifie serviteur", dit à l'AFP Sylvain Huet, 42 ans, juste avant d'être intronisé vendredi au sanctuaire shinto Shimogamojinja de Kyoto, l'ancienne capitale impériale.

Apparemment rien ne le destinait ou prédestinait à entrer dans cette "religion" du nihonshu, le nom japonais du saké. Il n'est pas tombé dans la marmite comme un célèbre Gaulois de bande dessinée. Encore que: "je me souviens que, quand j'étais petit, je collectionnais à tout va des images sur le Japon".

Il ne fait pas non plus "Langues O", la faculté parisienne où l'on apprend le chinois, le japonais et d'autres langues asiatiques, mais des études de mathématiques, physique-chimie à l'université d'Orsay, en région parisienne.

Parallèlement, il danse. Et pendant près de dix ans, il sera professionnel dans des petites compagnies de danse contemporaire, avant de fonder la sienne propre, qu'il baptise "l'Heure du thé". Comme si le Japon lui trottait dans la tête.

Vient alors pour ce natif de Poissy (ouest de Paris) le temps de l'aïkido. "Avec 10 ans de danse dans les pattes, je progresse vite avec mon maître", raconte Sylvain qui enseignera à son tour jusqu'en 2009 cet art martial dans l'école de son professeur.

Il travaille dans le dessin graphique sur ordinateur, ou la consultance en marketing et publicité, mais le Japon est toujours là. Son blog, "la Passion du saké", en atteste.

Dès son premier voyage au Japon en 2001, il commence à s'intéresser à "ce merveilleux et élégant vin japonais", comme il dit lui-même. Il dévore toute la littérature qui en traite. Depuis lors il a fait une quinzaine de séjours au Japon, dont une année entière (de 2009 à 2010). Grâce à une bourse, il part à Kyoto étudier dans une "urasenke", une école de la cérémonie du thé, "le sado, la voie du thé", précise-t-il.

Plus proche du vin qu'on ne l'imagine

Autre passion, autre maître: le "petit Français" étudiera le nihonshu avec John Gauntner, qui est au saké ce que, selon certains, Robert Parker est au vin. Installé au Japon depuis 24 ans, Gauntner, un Américain de l'Ohio, est considéré comme le meilleur expert mondial non japonais. Auteur de plusieurs ouvrages de référence il est "saké samurai" depuis 2006.

Avec le "Sake guy" comme on l'appelle au Japon, Nicolas apprend, progresse: degré de polissage des grains de riz, filtrage ou pas, processus de fermentation, qualité de l'eau. Il passe ensuite aux dégustations à l'aveugle: Ginjoshu, Junmaishu, Honjozoshu, etc. Il progresse aussi en japonais qu'il parle aujourd'hui "assez pour surmonter cette peur de l'autre".

En 2010, de retour en France, il décide de tout plaquer pour se consacrer totalement à la boisson symbole du pays du Soleil Levant: "Avant, j'étais plus un amateur éclairé, aujourd'hui c'est 100% de mon temps", raconte Sylvain qui projette d'ouvrir un "petit bar à saké" à Paris, "tel que je les connais au Japon".

"Je suis en train d'écrire un livre de référence sur le sujet", dit-il, précisant avoir visité une quarantaine de sakakura (fabriques de saké) aux quatre coins du Japon, pour observer les mille et une façon de fabriquer ce qui pour lui est bien plus qu'un produit: "en buvant du saké, c'est un peu la culture du Japon" qui coule, "c'est ça que je veux faire passer".

Malgré le thé, l'aïkido, sa passion pour le saké, sa bonne pratique du japonais, tous les amis et connaissances qu'il a dans l'archipel, Sylvain se sent "avant tout français".

"J'ai une culture, je sais qui je suis, mais à chaque voyage je me découvre et j'apprends sur moi-même".

La meilleure passerelle est probablement celle qu'il lance lui-même: "le saké est beaucoup plus proche du vin qu'on ne l'imagine".

Dégustation de Saké en Roussillon, le vin de riz japonais: interview Sylvain Hué par Nicolas Caudeville, article Philippe Meunier

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-degustation-de-sake-en-roussillon-le-vin-de-riz-japonais-interview-sylvain-hue-par-nicolas-caudevi-104163088.html

Dégustation de Saké en Roussillon, le vin de riz japonais: conférence Sylvain Hué

http://www.mixcloud.com/media/swf/player/mixcloudLoader.aHR0cDovL3d3dy5mYWNlYm9vay5jb20vbC5waHA/dT1odHRwJTNBJTJGJTJGd3d3Lm1peGNsb3VkLmNvbSUyRm1lZGlhJTJGc3dmJTJGcGxheWVyJTJGbWl4Y2xvdWRMb2FkZXIuc3dmJTNGZmVlZCUzRGh0dHAlMjUzQSUyNTJGJTI1MkZ3d3cubWl4Y2xvdWQuY29tJTI1MkZXRUJSQURJT19aWUdPTUFSX1BFUlBJR05BTiUyNTJGY29uZmVyZW5jZS1zdXItbGUtc2FrZS1hdmVjLXN5bHZhaW4taHVldC1wYXItbmljb2xhcy1jYXVkZXZpbGxlJTI1MkYlMjZlbWJlZF91dWlkJTNEMjJhOTZhOWYtMjRiMC00YTYxLTkxNDAtY2YxM2Y3OWY2YjgzJTI2c3R5bGVjb2xvciUyNmVtYmVkX3R5cGUlM0R3aWRnZXRfc3RhbmRhcmQmaD1VQVFHaGlLZmY=.swf?feed=http%3A%2F%2Fwww.mixcloud.com%2FWEBRADIO_ZYGOMAR_PERPIGNAN%2Fconference-sur-le-sake-avec-sylvain-huet-par-nicolas-caudeville%2F&embed_uuid=22a96a9f-24b0-4a61-9140-cf13f79f6b83&stylecolor&embed_type=widget_standard

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 13:31

inverifiable.jpgexposition Frac Languedoc-Roussillon, jusqu'à mi Novembre, couvent des minimes à Perpignan http://www.fraclr.org/

Depuis 1982, la collection du Frac Languedoc-Roussillon s’enrichit tous les ans de nouvelles acquisitions. Elle comprend, fin 2011, près de 1 200 œuvres réalisées par 425 artistes. Elle est représentative de la création artistique actuelle aussi bien par ses problématiques que par la diversité de ses médiums (peinture, photographie, sculpture, dessin, installation, vidéo et multimédia). Révélateur des tendances de la création contemporaine, le Frac offre aux artistes la possibilité de développer leurs démarches mais également de les faire connaître par l’organisation d’un circuit de diffusion local, national, et international.

Les oeuvres de la collection sont présentées lors d’expositions temporaires dans les locaux du Frac ou hors les murs à l’initiative du directeur ou en réponse à des demandes d'institutions, de structures culturelles, d’organismes publics et de collectivités, sous forme de prêts ou de dépôts. Les projets sont examinés par le directeur, qui valide les prêts ou les dépôts en fonction de leur intérêt.

Le régisseur assure la gestion et la bonne conservation de la collection ainsi que la transmission d’informations concernant les œuvres et leurs conditions de présentation.Le Comité technique d’acquisition est composé de spécialistes de l’art contemporain (directeurs d’institutions, critiques d’art, commissaires indépendants, etc.), du directeur du Frac et, à titre consultatif, d’un représentant du ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et de la Région Languedoc-Roussillon. Il se réunit régulièrement, définit les orientations d’acquisitions, analyse les dossiers reçus et statue sur l’entrée de nouvelles pièces dans le fonds. Les propositions retenues par le comité technique doivent être ensuite entérinées par le Conseil d’administration.Le FRAC fête ses 30 ans à Perpignan avec l'exposition "Un monde invérifiable", Jordi Vidal link et Emmanuel Latreille ont choisi dans les fonds, des oeuvres diverses autour de la thématique "un monde invérifiable" , l'apparence, l'illusion la désinformation, la manipulation ...Henri Talvat président du FRAC, et Emmanuel Latreille nous font la visite...

Voir aussi:

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-jordi-vidal-le-theoricien-est-le-nouveau-directeur-de-la-culture-a-perpignan-entretien-partie-1-p-110978627.html

Jordi Vidal:"La société du chaos est une mise en scène invérifiable!" interview partie 2 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-jordi-vidal-la-societe-du-chaos-est-une-mise-en-scene-inverifiable-interview-partie-2-par-nicolas-111043196.html

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 11:31

jacqueline.jpg

C'est la baston à droite à moins de deux ans des municipales de 2014,  Alduy en embuscade derrière qui encore, de Pujol ou de Grau, il ne le sait pas encore, pour garder la présidence de l'agglo. Mais il se trouve que François Calvet se voit aussi président de l'agglo de Perpignan. Et à gauche? On nous raconte que les communistes pour marquer le coup de la trahison de Jacques Cresta face à Jean Vila au dernières législatives link, et du fait qu'ils ne sont pas d'accord avec la politique de François Hollande link, feront une leur propre liste en 2014. De son coté Ségoléne Neuville crie trés fort (trop) qu'elle ne se présentera pas pour prendre la mairie de Perpignan. On laisse croire que Jacques Cresta se présenterait. Le bruit court même, qu'Agnès Carayol, chargée de mission auprès du conseil général ( et de ?Bourquin, à coté de son bureau toujours) ex-directrice d'école, qui était sur la liste de Jacqueline Amiel-Donat "Nouvelle Union avec la Gauche", qui devrait quitter son poste de chargée de mission pour pouvoir se présenter. Ceci dit à gauche, il y a Jacqueline Amiel-Donat . Comme dit, tête de liste "Nouvelle Union avec la Gauche" , qui avait obtenu du conseil d'Etat qu'il annule l'élection municipale de 2008 entachée par "la fraude à la chaussette" link , elle se déméne au conseil municipale pour mettre en exergue les excès de la gestion Alduy (qui après sa campagne avec son scooter jaune, ne s'est plus intéressé à ses concitoyens et crottes de chiens, pour ne s'occuper que de la présidence de l'agglo) , puis celle de Jean-Marc Pujol. Bref, elle a toujours été là à Perpignan. Dans cette interview, elle parle de Jean-Marc Pujol et de sa candidature, se place contre le cumul des mandats, annonce qu'elle va monter à Paris pour défendre France 3 Pays Catalans...

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 18:19

vive-copie-1.png

Cela aurait pu s'appeler la "bona dona", mais Erick Cala (fan de cinéma) la bonne fée qui s'est penché sur le berceau de l'émission a décidé que ce serait "vive les femmes" link . Alors du lundi au vendredi, Edith Llatas et ses "Louloutes" (dans ch'nord, féminin de biloute) causent de 13h30 à 15 heure dans le poste, sur des sujets aussi variès que: la prostitution, le voile, les sex'toys, dormir avec son bébé...Dans les louloutes, il y a quelqu'un qu'on connaît bien: Stéphanie Jaeger qui vient tous les jeudis! 

Partager cet article

Repost0