Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 15:44
Musique/Motörhead/Thierry Grillet: On a construit beaucoup de scènes dans le 66, mais pas pour les groupes d'ici! interview par Nicolas Caudeville

Le journaliste et photographe de l'indépendant Thierry Grillet est un fan de musique sort un livre plein d'image et de texte sur la joyeuse bande de Motörhead aux éditions Alliance :

"TOUT, Plus fort que tout le monde ! De 1975 à 2015, Motörhead a fait plier la planète rock avec une détermination furieuse, laminant tous les conduits auditifs se présentant devant le groupe. En 40 ans de carrière et sans jamais dévier de sa trajectoire, le rouleau compresseur de la bande à Lemmy n’a épargné aucun speedfreak.
C’est donc en l’honneur de cette longévité et de cette philosophie de vie que peu de personnes, excepté Lemmy, n’ont eu le cran de mettre en pratique sur une si longue distance, que l’auteur vous invite à une plongée délirante dans les entrailles du monstre à trois têtes.
Recherche d’interviews perdues dans les limbes des rédactions ou dans les backstages abandonnés, passage à la loupe de tous les albums du groupe, quasiment titres par titres sur les vingt dernières années discographiques du trio, jusqu’au dernier né “Bad Magic”, tourbillon d’anecdotes ahurissantes et de confidences inavouables de Lemmy, la carrière de Motörhead est une histoire hallucinante qui laisse le lecteur en apnée, dans un incroyable cataclysme, amené sur un ton acide, cru et vif.
Un bel hommage pour tous les fans du trio démentiel."

Mais encore l'interview aborde le sujet de la création d'ici, qui aussi de qualité et ne trouve pas assez de scène et de lieux de répétition, et d'organe de promotion à l'extérieur du département, comme on le fait pour les fruits et légumes. Pel méle, il site pascal Comelade, Les Liminanas ou Cavale comme musique vivante et debout...Il appelle à un grand débat sur le sujet de tous les créateurs musicaux .

Voir aussi:

CAVALE musique à imagination libre, sort son nouvel album "Partir" interview Prêle Abelanet,Olivier Chevoppe par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/cavale-musique-a-imagination-libre-sort-son-nouvel-album-partir-interview-prele-abelanet-olivier-chevoppe-par-nicolas-caudeville.htm

Pascal Comelade: Je ne suis jamais passé par les institutions! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/07/pascal-comelade-je-ne-suis-jamais-passe-par-les-institutions-interview-par-nicolas-caudeville.html

Jacques Manya, maire de Collioure, développement territorial, ITW Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/08/jacques-manya-maire-de-collioure-developpement-territorial-itw-nicolas-caudeville.html

Vidéo de la conférence:Redéfinition des territoires : pour qui, pourquoi ? avec le politologue Olivier Rouquan, le pratitien culturel Hervé Parent, le directeur du festival Musique Dels Monts Florent Pujuila et animé par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/08/video-de-la-conference-redefinition-des-territoires-pour-qui-pourquoi-avec-le-politologue-olivier-rouquan-le-pratitien-culturel-herv

Musique/Motörhead/Thierry Grillet: On a construit beaucoup de scènes dans le 66, mais pas pour les groupes d'ici! interview par Nicolas Caudeville

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 14:15
Vidéo/conférence:Journalisme/franc-maçonnerie sont-ils deux mondes parallèles? par Nicolas Caudeville,Julien Marion, Fabrice Thomas, introduit par le frère Hervé Vigier

Trois journalistes (Julien Marion L'indépendant, Fabrice Thomas Créme Catalane, C PO litque, Nicolas Caudeville L'archipel contre attaque) exprimeront leur vision de l’avenir de la presse écrite et du rôle des différents médias, le samedi 17 octobre à 18h15, temple Ramon Llull, 454 Rue Pierre Pascal Fauvelle à Perpignan.
L’actualité immédiate échappe de plus en plus à la presse écrite, du fait de la rapidité d’information apportée par Internet, la radio et la télévision. Perdant son levier dans l’instantané, la presse écrite ne s’est-elle pas ainsi débarrassée du risque de myopie, pour inscrire sa marque dans une réflexion approfondie ? La Franc-Maçonnerie amène les Maîtres

Maçons à proposer leurs réflexions sous forme de travaux appelés au Rite Français « Morceaux d’Architecture ». Le rituel a provoqué de l’émotion ouvrant sur l’intellection.

Le journaliste peut-il aussi vivre des moments d’émotion ou se veut-il rédacteur à la technique neutre et impartiale, maitrisant l’ensemble du sujet ? N’est-il pas celui qui sait écouter chaque parti, chaque acteur, et apporter une image contrastée d’une vérité qu’il appartient à chacun de regarder avec sa propre sensibilité ?



Cette conférence est ouverte aux profanes et au grand public



La Loge maçonnique mixte Le Laurier et l’Olivier se réunit au temple Ramon Llull à Perpignan. Elle travaille selon le Rite Français qui correspond à l’image de la Maçonnerie française au siècle des lumières, dont la synthèse intervint en 1785.

La Loge adhère à l’Alliance des Loges Symboliques (A.L.S.) qui est elle-même membre de la Maçonnerie Universelle de Loges de Tradition (MULT), dont l’objet est de proposer sur le plan international une Maçonnerie qui respecte l’ouverture et l’indépendance qui fit rayonner l’Art Royal au 18e siècle, avant qu’en France l’Empire n’en fit sa chose, en exigeant qu’elle se soumette à l’autorité obédientielle, chargée d’en faire une structure « politiquement correcte ». Pli que les obédiences historiques ont malheureusement conservé dans leurs gènes, et qui sévit au travers de bon nombre de leurs dirigeants !

En proposant des conférences ouvertes à tous et à toutes, en précisant comment la Franc-Maçonnerie entend apporter aux questions de chaque époque une réflexion qui évite les conflits, ouvre les esprits à des dimensions que beaucoup auraient pu ignorer ou trop vite balayer, offre une large place à la lumière apportée par toutes les civilisations à travers leur rayonnement puis leur décadence et leur chute, la Loge Le Laurier et l’Olivier n’impose aucune thèse ni synthèse mais répond à son devoir de proposer à ceux qui cheminent, des éléments supplémentaires pour jalonner la voie et les bifurcations qu’ils se choisissent.

La Maçonnerie régulière n’a en effet pas pour objet de régenter la vie de ses membres, ni de les couper du reste d’une humanité jugée profane et bancale, mais au contraire de permettre à chacun d’apprécier la richesse de l’autre, en acceptant de s’oublier un peu ! L’humilité est considérée « comme le vrai chemin de la perfection maçonne ».

La presse écrite s’inscrit dans la présentation par le journaliste

d’un Morceau de son Architecture.

Voir aussi:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/franc-maconnerie/

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 18:36
Conférence:Journalisme/franc-maçonnerie sont-ils deux mondes parallèles? samedi 17 octobre au temple Ramon Llull à Perpignan

Trois journalistes (Julien Marion L'indépendant, Fabrice Thomas Créme Catalane, C PO litque, Nicolas Caudeville L'archipel contre attaque) exprimeront leur vision de l’avenir de la presse écrite et du rôle des différents médias, le samedi 17 octobre à 18h15, temple Ramon Llull, 454 Rue Pierre Pascal Fauvelle à Perpignan. Réservation obligatoire auprès d’Yves Chicheportiche mailto: yveschicheportiche@orange.fr prix conférence seule 5 €, avec le dîner-débat qui suit 14 €.
L’actualité immédiate échappe de plus en plus à la presse écrite, du fait de la rapidité d’information apportée par Internet, la radio et la télévision. Perdant son levier dans l’instantané, la presse écrite ne s’est-elle pas ainsi débarrassée du risque de myopie, pour inscrire sa marque dans une réflexion approfondie ? La Franc-Maçonnerie amène les Maîtres

Maçons à proposer leurs réflexions sous forme de travaux appelés au Rite Français « Morceaux d’Architecture ». Le rituel a provoqué de l’émotion ouvrant sur l’intellection.

Le journaliste peut-il aussi vivre des moments d’émotion ou se veut-il rédacteur à la technique neutre et impartiale, maitrisant l’ensemble du sujet ? N’est-il pas celui qui sait écouter chaque parti, chaque acteur, et apporter une image contrastée d’une vérité qu’il appartient à chacun de regarder avec sa propre sensibilité ?



Cette conférence est ouverte aux profanes et au grand public



La Loge maçonnique mixte Le Laurier et l’Olivier se réunit au temple Ramon Llull à Perpignan. Elle travaille selon le Rite Français qui correspond à l’image de la Maçonnerie française au siècle des lumières, dont la synthèse intervint en 1785.

La Loge adhère à l’Alliance des Loges Symboliques (A.L.S.) qui est elle-même membre de la Maçonnerie Universelle de Loges de Tradition (MULT), dont l’objet est de proposer sur le plan international une Maçonnerie qui respecte l’ouverture et l’indépendance qui fit rayonner l’Art Royal au 18e siècle, avant qu’en France l’Empire n’en fit sa chose, en exigeant qu’elle se soumette à l’autorité obédientielle, chargée d’en faire une structure « politiquement correcte ». Pli que les obédiences historiques ont malheureusement conservé dans leurs gènes, et qui sévit au travers de bon nombre de leurs dirigeants !

En proposant des conférences ouvertes à tous et à toutes, en précisant comment la Franc-Maçonnerie entend apporter aux questions de chaque époque une réflexion qui évite les conflits, ouvre les esprits à des dimensions que beaucoup auraient pu ignorer ou trop vite balayer, offre une large place à la lumière apportée par toutes les civilisations à travers leur rayonnement puis leur décadence et leur chute, la Loge Le Laurier et l’Olivier n’impose aucune thèse ni synthèse mais répond à son devoir de proposer à ceux qui cheminent, des éléments supplémentaires pour jalonner la voie et les bifurcations qu’ils se choisissent.

La Maçonnerie régulière n’a en effet pas pour objet de régenter la vie de ses membres, ni de les couper du reste d’une humanité jugée profane et bancale, mais au contraire de permettre à chacun d’apprécier la richesse de l’autre, en acceptant de s’oublier un peu ! L’humilité est considérée « comme le vrai chemin de la perfection maçonne ».

La presse écrite s’inscrit dans la présentation par le journaliste

d’un Morceau de son Architecture.

Voir aussi:

Vidéo de la Conférence:« Quand la Franc- Maçonnerie connait des inversions du champ magnétique » Présentation par Hervé Vigier et animation par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/12/video-de-la-conference-quand-la-franc-maconnerie-connait-des-inversions-du-champ-magnetique-presentation-par-herve-vigier-et-ani.htm

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 15:12
OBSCURE CLARTÉ par l'écrivain Henri Lhéritier

Il pleuvait dru. Des gouttes virulentes tapaient contre les vitres de la porte-fenêtre.
À travers la buée nous regardions les géraniums en pot et la gamelle du chien flotter sur la nappe d’eau qui noyait la terrasse. Elle commençait à ressembler à une mangrove.
Ecoutez, me dit-il :
« Ce lieu me plaît, dominé de flambeaux,
Composé d'or, de pierre et d'arbres sombres,
Où tant de marbre est tremblant sur tant d'ombres;
La mer fidèle y dort sur mes tombeaux! »
Il ne décrivait pas sa terrasse, il faisait référence à un cimetière, à Sète, au sommet du Mont St. Clair, d’où vivants et morts aperçoivent comme un « toit tranquille », la mer qui « palpite entre les pins, entre les tombes ».
C’est une chose que j’admire ce « Cimetière marin », me dit-il, j’ai toujours été tenté d’apprendre par cœur les vingt quatre strophes de ce poème, mais qui écouterait aujourd’hui cent quarante quatre vers de Paul Valery, surtout lus par moi. D’ailleurs, Paul Valery ne revendiquait-il pas de pouvoir écrire « l’obscur », et dans nombre de ses textes il ne s’en est pas privé. Hé bien !, voyez-vous, je crois que l’espace naturel de l’écrivain est l’ellipse, le difficile, le voilé et même le tu, mais jamais l’obscur.
Un texte est un iceberg, la partie supérieure est parfaitement visible, l’inférieure immense et insondable. Dessus, une glace crevassée et bleue sculptée par le vent et l’océan est le domaine de l’écrivain, dessous c’est celui du lecteur. Faire de l’obscur un attribut de la littérature est un jeu, un rébus, une sorte de sudoku, ce n’est pas écrire, car écrire ne consiste pas à dire l’obscur ou la clarté, mais seulement à diffuser une lumière à laquelle est naturellement attachée son ombre. L’écrit fait exister le non écrit.
Vous ne faites pas un peu d’obscur, là ? lui dis-je.
Non, d’ailleurs tout ce que l’on peut énoncer au sujet de la littérature, tout attribut que l’on veut lui coller, policière, d’aventure, érotique, sentimentale ou je ne sais quoi me paraît être comme une étiquette sur un aliment désossé ou pré mâché, présenté sous cellophane. La littérature n’est rien de cela et tout cela à la fois. Lire ce n’est pas contempler un glaçon dans un verre, c’est se confronter à un iceberg. Il me jetait des définitions à la figure, qu’il me restait à digérer.
Pendant ce temps, la gamelle du chien était en train d’obstruer l’évacuation de la piscine et l’eau commençait à devenir menaçante.

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier!

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 12:39
10 octobre à Cerbère, venir pour 19 heure avec 10 euros, et 20 de plus sur réservation : 04 68 88 41 54 si vous souhaitez manger.
10 octobre à Cerbère, venir pour 19 heure avec 10 euros, et 20 de plus sur réservation : 04 68 88 41 54 si vous souhaitez manger.

A l'occasion du concert de 3 groupes au Belvédère du Rayon Vert à Cerbère le 10 octobre, (http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/09/concert-de-3-groupes-oniriques-au-rayon-vert-a-cerbere-octobre-la-revolution-au-belvedere-interview-prele-abelanet-boris-netzer-laur), nous avons rencontré le propriétaire de l'hôtel Jean-Charles Sin pour interview.

L'hôtel est situé au sein du village de Cerbère, entre la voie ferrée et l'ancienne route de Perpignan, avec vue directe sur la mer.D'un style art déco et style « paquebot », il a été construit sur les plans de l'architecte perpignanais Léon Baille (1862-1951) entre 1928 et 1932 afin de permettre aux touristes devant attendre le changement d'essieux de leur train de passer la nuit. Il comprenait une salle de restaurant, une salle de cinéma et son bar, une scène de théâtre à l'italienne, un court de tennis sur le toit, Construit en ciment armé, il est actuellement en cours de restauration. Ses façades, sa salle de cinéma et sa terrasse supérieure sont inscrites le 9 avril 1987 aux Monuments Historiques1. Autrefois, il comptait 30 chambres, de nos jours 9 appartements pouvant accueillir de 2 a 6 personnes par appartement.et ascenseur.

Ses heures de gloire furent brèves : la guerre d’Espagne, provoquant la fermeture de frontières, empêcha la manne que constituait le trafic ferroviaire et entraîna son déclin. Récemment en février 2015, la fin d'un téléfilm pour France télévision, intitulé Capitaine Marleau, qui sera diffusé à l'automne 2015 sur FR3 de Josée Dayan a été tourné dans ce bâtiment, avec comme acteur principal Gérard Depardieu[réf. nécessaire].Jean Benguigui, Jean Claude Douot, Corine Masiero.Épris d'amour pour une habitante de Cerbère et espérant gagner sa main, un artiste résidant à l'hôtel s’acquittait du loyer en peignant des fresques sur les murs intérieurs du bâtiment ; une des peintures représente la femme aimée. Ce peintre, illustrateur, dessinateur et écrivain, dont quelques livres érotiques, José de Zamora, né à Madrid en 1889, est décédé à Sitges (Espagne) en 1971.Au Belvédère chaque premier week-end du mois d'octobre (à partir du jeudi) depuis 2005, les « Rencontres Cinématographiques de Cerbère-Portbou » s’organisent à partir de sept séances proposées par des festivals ou des cinéastes différents. Projections uniques et différentes qui associent à chaque fois un court et un long métrage, qu’il s’agisse de documentaires ou de fictions, de films anciens ou récents, français, espagnols ou d’ailleurs. Les Rencontres permettent de désigner deux lauréats qui bénéficient alors d’une résidence destinée à l’écriture et/ou aux repérages d’un film à venir (sur un territoire allant de Portbou à Collioure) la responsabilité de proposer chacun une séance.

Voir aussi:

Concert de 3 groupes oniriques au rayon vert à Cerbère, octobre, la révolution au Belvédère! interview Prêle Abélanet, Boris Netzer,Laurent Sales par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/09/concert-de-3-groupes-oniriques-au-rayon-vert-a-cerbere-octobre-la-revolution-au-belvedere-interview-prele-abelanet-boris-netzer-laur

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 12:03
Chronique moscovite (épisode 19) : Octobre sera rouge!‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski


« Je tiens à rappeler à tous ceux, qui complotent quelque chose contre notre pays, que la Russie a de dignes fils, prêts à exécuter n'importe quel ordre, à tordre le cou à tout ennemi dans son antre, où qu'il soit. Et nous pensons que ce serait un honneur pour nous de purifier le monde de telles ordures ». (Ramzan Kadyrov à propos de Daech et du reste…) J’adore son style néo-platonicien, genre la philosophie est un sport de combat, pas toi ? Ah, il est motivé le petit, il veut en découdre, contre Daech, les US et tutti quanti… Bon je te donne cette citation pour te faire une idée du bonhomme et de l’ambiance.

Allez, je ne résiste pas au plaisir, tu vas voir que Ramzan Akhmadovitch est un visionnaire : « les terroristes de Syrie, se nommant "Etat islamique", ne disent que ce que leur ordonnent leurs maîtres des agences de renseignement de l'Occident ». Hum… (ça, c’est ma citation préférée de la bd « Philémon » de Fred)

« L’administration est une vieille fille, elle aime pas qu’on la prenne en levrette ». C’est pas Ramzan qui dit ça, il est pourtant porté biquettes, c’est André Dussolier dans « 36, quai des Orfèvres ». je te passe cette citation, comme ça, gratuitement, parce qu’elle me fait bien rire vu que ton pays est très… administré.

Le 5 septembre, c’était la fête de la belle entre les belles, j’ai nommé Moscou. Bon, un peu festivus-festivus comme événement avec des trucs pour les gamins, des vieux rockers occidentaux sur le retour, Aerosmith, bref, de quoi amuser le populo. Moi, j’ai fêté ma ville en m’y perdant, en y vaguant et en y voguant entre les badauds qui se pressaient pour participer à l’événement. Contrairement à Saint Pétersbourg, ville sortie du néant sur la volonté d’un homme, à Moscou, tu n’as pas d’unité architecturale. Tu as une superpositions de styles, gothique Narychkine, classicisme et néo-classicisme, Art nouveau, époque stalinienne, époque khroutchevienne, brejnévienne et consorts. C’est une ville du mouvement et en mouvement perpétuel, du vertige et je l’aime. C’est une ville qui bouillonne culturellement, pas un jour sans pièces de théâtre ou opéras, des expositions à foison pour satisfaire un appétit culturel digne de votre Pantagruel.

Météo capricieuse en ce mois de septembre, pluie, pluie, pluie. Je me serais cru dans le roman de Maurice Pons, « Les saisons ». Et puis, le froid, déjà, alors que dans d’autres contrées, les gens savourent l’été indien. Je suis convaincu que le climat, au même titre que la géographie, façonne la mentalité d’un peuple. Heureusement, pour compenser cette méchante grisaille, il y les Italiens. Eux, je les aime, relis pour me faire plaisir « Le voyage du condottiere » d’André Suarès. J’ai été invité à admirer, à la résidence de l’Ambassadeur d’Italie, un Caravage, « Le garçon mordu par un lézard », qui doit être exposé au musée Pouchkine dans le cadre d’une exposition sur Caravage et ses suivants, qui fait une large place aux collections permanentes du musée, le Caravage étant le seul tableau venant de l’étranger. Un régal. Une fois passée la bruyante et démocratique presse, j’ai pu goûter en quasi solitaire à ce tableau, un verre de Sangiovese à la main. Mais quel est le sens de ce tableau ? Il m’a été donné par un carabinier qui gardait le tableau. Le doigt mordu serait un pénis et il s’agirait en fait, non pas d’une morsure, mais d’une sorte de fellation. Et vois ce visage, cette fleur dans les cheveux, cette épaule si féminine, la bouche sensuelle, l’incarnat délicat des lèvres, cette angoisse que procure la volupté… Caravage aurait vécu en Russie, il lui serait arrivé des bricoles…

http://www.giotto-caravage.com/sites/default/files/styles/oeuvre_zoom/public/oeuvres_visuels/jeune_garcon_mordu_par_un_lezard_retouche_affiche_-_caravage_-_fondation_longhi.jpg?itok=UexXNCZn


C’est drôle, sur la Syrie, vous vous émouvez de la présence de conseillers et d’instructeurs militaires russes et de livraisons d’armes. Bon, je te l’accorde, nous savons ce que recoupe ces appellations, nous aussi les Russiens, nous avons le sens de la litote. Mais mon gars, te plains pas si d’autres vont se salir les mains, te plains pas si c’est d’autres petits gars qui vont se faire trouer la paillasse. C’est drôle, le Russien comme défenseur des valeurs européennes, occidentales, démocratique et tout le frichti, non ? Bon, si le Russien y va c’est surtout pour mater ses Caucasiens, environ 2 000, au sein de l’Etat islamique, ben ouais faut prendre le problème à la racine et éviter leur retour. Encore plus drôle, les Saoudiens et autres bouffres (relis Ubu) qatari se plaignent, d’ailleurs comme les Caincains qui ne comprennent rien à l’Orient compliqué, de l’activisme russe en Syrie arguant que le Russien ne fera qu’une bouchée de l’armée syrienne libre, vos copains. Bon, ils oublient juste que Daech, est un peu leur créature… Et puis ces deux pays, pas de doutes, des champions des valeurs démocratiques… Bon, comme le Russien est honnête, il a avoué, par la voie du MID (le Ministère des Affaires étrangères) la présence de conseillers militaires (tiens, ça te rappelle pas les conseillers militaires américains au Viêt-Nam ?)et les livraisons d’armes et de matériels militaires… Cette implication nous a coûté le bombardement de notre ambassade. Marrant, les Saoudiens, qui se plaignent des frappes aériennes russes, à ta place, je me méfierais de ces faux amis comme on dit quand on commence à étudier une langue étrangère… Bon, le Russien, il est fair play, il explique qu’il poursuit en Syrie ses buts de guerre à lui, tu comprends… Tu peux comprendre, je l’espère, qu’un Etat ait ses propres buts ? Eh Frantsouz, faut atterrir, voir le monde en face, faut descendre de ton piédestal… Ah c’est vrai, j’oubliais, je suis un fasciste, un national-bolchevik comme ce décadent de Limonov, les Saoudiens ou les Qatari sont plus fréquentables, eux qui matent la révolte houtiste au Yémen mais personne n’en parle… C’est vrai, je ne suis pas Charlie, sans vouloir t’offenser, nous n’avons pas la même culture, nous ne venons pas du même monde. Moi, je suis tchékiste et je te laisse être Charlie, j’ai pas le bon ADN… bon, d’accord, t’as quelques petits gars de chez nous, un peu comme les tiens, c’est-à-dire, ils ne veulent pas y aller, ils n’ont pas envie de mourir en Syrie, http://www.gazeta.ru/politics/2015/09/16_a_7760297.shtml, mais bon, pour Blondin, qui incarne le primat du collectif et de l’Etat, « me ne frego », ce seront un peu des copeaux de l’histoire. Et des copeaux de l’histoire, tu le sais comme moi, la Russie n’en a jamais été avare. Mais peut-être à la décharge de ces soldats, qui sont des kontrakniki, qu’ils n’ont envie de mourir que pour leur patrie, la Sainte Russie, et non pas pour un lointain pays arabe… Eh, ça va pas la tête, mourir pour des Arabes !!! Pour du pétrole, à la limite, je dis pas, look at the Caincains… Faudrait que les Arabes meurent pour des Arabes, ou à la limite des Turcs, histoire de rappeler aux Arabes qui dominaient, avant… Moi, j’aime bien le grand Turc, il est un peu comme le Russien, fortement imprégné de la notion d’empire… Bref, toute cette histoire de Syrie, c’est un truc d’Arabes, qui doit se régler entre Arabes. Je vois pas bien ce que le Caincain ou le Frantsouz viennent faire là et 69% des Russes pensent à peu près comme moi, ils disent qu’ils faut pas y aller et ne pas accueillir de réfugiés (ça, c’est le légendaire sens de l’hospitalité du Russien, dont je t’ai parlé dans ma précédente chronique)… En tout cas, Blondin, sur la Syrie, a été plutôt bon, genre, je mène la danse et vous, vous êtes dans les choux, vous me suivez ? N’oublie jamais que le Russien est un joueur d’échecs. Même Angela dit aujourd’hui qu’il faudrait peut-être discuter avec le gentil Bachar. Et t’as vu comment ton Grollande a accueilli Blondin, pleins de sourire. Il est fort Blondin, il a été à bonne école, celle de la Tchéka, du KGB, des manipulateurs…


Ah et sur la Syrie, je ne résiste pas à Ramzan, http://www.kommersant.ru/doc/2823941, qui dit en substance que les terroristes ne savent pas pour l’instant ce qu’est la véritable guerre. Tout en finesse et pleins de promesses le Ramzan ! Et évidemment, il a fait la demande à Blondin d’envoyer des détachements tchétchènes en Syrie. Moi, perso, si j’étais le patron de Daech, Abou Bakr Al Bagdadi, je prendrais le premier bateau et je demanderais l’asile politique à l’Allemagne où je deviendrais un paisible maçon… Je rigole, je rigole mais je me demande, ne serait-ce pas le début d’une 3ème guerre mondiale en Syrie ? T’en penses quoi, toi ? Ben rien, je comprends, l’immobilier, les prêts, l’école des enfants, les courses du dimanche, où trouver la meilleure saucisse pour bien réussir la grillade…

Ah, et puis à toi qui traite Blondin et sa clique, voire même le Russien de fasciste, j’espère qu’il ne t’aura pas échappé que Blondin a inauguré le 23 septembre la grande mosquée de Moscou, la plus grande d’Europe, en présence de Mahmoud Abbas et de l’Ottoman (fourbe) Erdogan. Pas mal, hein ? Mets ça en creux avec l’implication russienne en Syrie, ajoute à cela que ce n’est ni plus, ni moins la reconnaissance d’une Russie multinationale et multiconfessionnelle, et cerise sur le gâteau, que dit blondin ? et bien que « l’orthodoxie russe était plus projet de l’islam que du catholicisme », là c’est cadeau pour Ramzan. Là, normalement, tu admires, parce que Blondin, il est trop fort, parce que par chez vous, il me semble que vous avez des problèmes avec les ouvertures de mosquée, non ? Eh, Frantsouz, tu ne sens pas un peu seul, tu n’as pas l’impression d’avoir raté des épisodes. Je vais te dire, j’ai l’impression que toi et tes dirigeants, vous n’êtes pas taillés pour le monde d’aujourd’hui, c’est une peu comme si c’était la France de 1975… Un vieux pays croulant. Heureusement, tu as Macron et ses bus qui devraient te sauver. Moi, il me plaît bien ce jeunot. Il a son utilité avec ses petites provocations destinées à voir jusqu’où peut aller le curseur libéral dans un pays soviétique. Franchement, un ticket DSK-Macron, ça aurait de la gueule, de quoi faire bander la France et sans viagra !


Tu as vu, tout se tasse dans le Donbass et crois-moi ce n’est pas ce détail, car le temps médiatique passe vite, qui empêche de faire des affaires. Tu as vu, quelques compagnies européennes, dont une française, ont signé un accord pour le gazoduc Nord Stream 2. Tranquille… Pour le Russien, le statu quo dans le Donbass, c’est l’idéal, la femme fontaine, le pied quoi… Ben ouais, chez nous, ça s’appelle un conflit gelé. Tu le mets au congélateur et tu le ressorts quand tu veux, tu le réchauffes, tu le mitonnes, comme l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud en 2008, quand tu le juges opportun pour des raisons de politiques intérieures, parce que la guerre, ça distrait toujours le populo, ou de politique internationale, tu montres tes muscles et tu fais peur. T’as compris, ben faut croire que non… Et tu as vu, le patron du Comité d’enquête qui affirme que le Premier ministre ukrainien était chez les séparatistes tchétchènes dans le début des années 1990. C’est super drôle, surtout quand tu vois comment est taillé le bonhomme, moi à part faire giron, je vois pas ce qu’il aurait pu faire parmi ces rudes montagnards… http://www.8rpima.fr/modules/news/article.php?storyid=61. Tu vois, tu passes à autre chose, l’Ukraine ne fait plus la une, tu zappes sur les migrants/réfugiés et après, ce sera quoi ? Ah oui, tu sa des élections à venir…, t’avais presque oublié.

Mais cessons de parler politique et parlons lieux. Le dernier dans lequel je me suis rendu se nomme le Mendeleiev, connu pour son tableau et qui a donné son nom à un bar qu’il faut savoir déniché puisqu’il est logé dans les sous-sols d’un noodle bar un poil crasseux, http://www.mendeleevbar.ru/. Des cocktails en veux-tu en voilà, Dark Haze, Zombie… Tout un programme, digne du PCUS !! Sauf que là, tu es là pour t’enivrer, oublier, te décharger de ton fardeau d’homme blanc fatigué, le temps d’une soirée. Le lieu est fréquenté par la jeunesse dorée moscovite, quelques expatriés étonnés, tout ce beau monde ne cherchant que l’ivresse et la rencontre, l’aventure, la chair forcément triste et parfois avariée…




http://s.inyourpocket.com/gallery/57384.jpghttp://www.themoscowtimes.com/upload/iblock/b25/5054-16-bars.jpghttp://www.modalitademode.com/blog/wp-content/uploads/2013/11/332190.png

MOSCOW BY NIGHT Secret underground bar: Mendeleev. image

Continuons sur les dernières tendances de la Moscou capitaliste, consumériste (surtout en humains) et post-moderne : la balade nocturne en cheval… Tu sors de ton lieu, vers les 3h00 du matin, et tout à coup, tu entends des bruits de sabots sur le bitume. Tu te dis que tu as abusé des cocktails, voire de substances prohibées ,mais pas pour tous, je te rassure, (à l’instar de la France, la Russie est une oligarchie, qui contrairement à ton pays ne se pare pas dans les oripeaux d’un égalitarisme et dans une justice/ascenseur social illusoires et inexistants, faut juste être du bon côté, celui des gagnants), et là, tu as la révélation, une belle jeune femme à cheval à 3h00 du matin. C’est bon, tu peux rentrer te coucher en te disant que tu vis décidément dans un pays pas comme les autres, un peu chez les fous, mais des fous bien sympathiques, pas les fous d’une quelconque divinité, non des fous, des esthètes décadents, qui attendent la chute finale. Et tu es là, parmi eux, tchékiste égaré, tu n’as plus tes repères et tu contemples, car c’est tout ce qui te reste à faire, la ruine, la putréfaction, le cadavre…

Plus que jamais je crois que ce continent va couler très vite. Il est minuit passé et il n’y aura jamais assez de chaloupes (ni de pédalos) pour tous. Et cette fois, je ne sais pas, petit Frantsouz, si tu pourras compter sur le Russien pour sauver tes miches…

Les autres chroniques moscovites ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 00:23
Les vendanges littéraires, ça commence aujourd'hui à Rivesaltes! interview Bernard Revel par Nicolas Caudeville

Les Vendanges littéraires 2015

Du 03/10/2015 au 04/10/2015 - Rivesaltes

Les Vendanges littéraires 2015. Cette manifestation est signataire de la Charte des manifestations littéraires en Languedoc-Roussillon.

3 et 4 octobre – Rivesaltes

> Programme :

Samedi 3 octobre

• 14h-18h : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs régionaux, de la librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly.
• 15h : Rencontre avec Hubert Haddad, prix des Vendanges littéraires.
• 15h-17h : Ateliers créatifs pour enfants (3-6 ans).
• 17h : Rencontre avec Mathias Rambaud, prix Coup de foudre.

Dimanche 4 octobre

• 10h -18h : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs régionaux, de la librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly.
• 10h-13h : Animation musicale par la Fanfarfelue et présentation des stands des éditeurs, auteurs et vignerons.
• 14h 30 : Remise des prix aux quatre lauréats.
• 15h : Rencontre avec Régine Detambel, prix Jean Morer.
• 15h-17h : Ateliers créatifs pour enfants (3-6 ans).
• 17h : Rencontre avec Vincent Couture, prix Odette Coste.

Les rencontres sont animées par le jury des Vendanges littéraires de Rivesaltes.

Téléchargez le programme complet

Médiathèque municipale – Tél. 04 68 38 51 71

Découvrez le communiqué de presse !

www.vendangeslitteraires.com

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 01:18
Boris Netzer du Unknown Project, Laurent Sales de L'impasse Humaniste et Prêle Abélanet Cavale. avec Jean-Charles Sin, le propriétaire de l'hôtel
Boris Netzer du Unknown Project, Laurent Sales de L'impasse Humaniste et Prêle Abélanet Cavale. avec Jean-Charles Sin, le propriétaire de l'hôtel

Connaissez-vous ce vieil hôtel mystérieux des années 30, dans un village au bout du bout du monde ,qui est Cerbère, et qui se jette sur la mer? C'est l'occasion de venir s'imprégner d'un lieu unique en écoutant 3 concerts un brin cinématographiques... dans une salle de cinéma années 30! Non non c'est pas du reconstitué, c'est du vrai...The unknown project,l'impasse humaniste,Cavale. Des groupes avec du talent, créateurs de leur musique, qui ont en commun une musique onirique et évocatrice d'images, comme au cinéma. Comme une persistance rétinienne de l'oreille, ils instillent des images dans votre cerveau pour déchaîner os et coeurs et vos jambes. Un moment unique à vivre le 10 octobre à Cerbère, venir pour 19 heure avec 10 euros, et 20 de plus sur réservation : 04 68 88 41 54 si vous souhaitez manger.

En préparation sur le terrain, nous les avons rencontré et interviewé Boris Netzer du Unknown Project, Laurent Sales de L'impasse Humaniste et Prêle Abélanet. Entretien

Voir aussi:

CAVALE musique à imagination libre, sort son nouvel album "Partir" interview Prêle Abelanet,Olivier Chevoppe par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/cavale-musique-a-imagination-libre-sort-son-nouvel-album-partir-interview-prele-abelanet-olivier-chevoppe-par-nicolas-caudeville.htm

L’impasse humaniste http://www.lesinrocks.com/lesinrockslab/artistes/limpasse-humaniste/

The Unknown Project http://www.lesinrocks.com/lesinrockslab/artistes/theunknownproject/

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 14:17
PISTEUR DE MOTS FLÉCHÉS par l'écrivain Henri Lhéritier

Proclamant que la presse « people » est une honte, il se précipite en général sur le « Paris-Match », souvent froissé, qui traîne sur la table basse d’une salle d’attente, en compagnie de quelques « Figaro Madame » (genre illisible dont on ne sait jamais si on tente, dans les pages intérieures, de vous vendre une culotte « Chantal Thomass » ou le programme politique poissard de Nadine Morano) et de la collection complète de « Valeurs actuelles » s’apitoyant sur le sort malheureux des Français de souche, blancs, catholiques, aisés, dont la civilisation se meurt à cause des Arabes.
Il n’est pas encore tombé aussi bas, et d’ailleurs, changerait-on de civilisation comme de chaussettes, il s’en contreficherait.
Se saisissant du numéro disponible de « Paris-Match » et prenant à chaque fois, à témoin les patients qui attendent, il lâche à haute voix: « Ah, ces professionnels de la santé, dire qu’on leur confie la nôtre et qu’ils sont capables de lire des machins aussi immondes ».
Il y a les photos tout de même, des photos de vacances heureuses et ensoleillées, dans des pays dont les civilisations sont encore vivantes, et accueillantes aux nantis : princes déchus de familles royales dégénérées, jet setters cocaïnés à mort, hébergés par un industriel de la biscotte ou du préservatif, sur quelque yacht immatriculé dans une île à palmiers bourrée de requins, de rhum blanc et d’avocats fiscalistes, chanteuses nues, hommes politiques, en short et lunettes « Thom Browne » préparant leur rentrée devant des cocktails glacés et des serveuses noires en minijupe.
Mais ce qu’il aime surtout, c’est le mot fléché, dépucelé par quelqu’un avant lui et abandonné en chemin. Son grand plaisir est de le terminer, ricanant alors sur l’inculture des patients précédents et éprouvant ce sentiment de supériorité, naturel chez lui mais qui s’alimente à de bien modestes nourritures. Il arrive parfois qu’un gamin, à qui il a envie de flanquer des baffes, lui marche sur les pieds et bave sur son pantalon, tandis que la mère, inconsciente des méfaits de son rejeton, lit, passionnée, dans « Closer », son horoscope où elle apprend qu’elle risque de rencontrer le nouvel homme de sa vie ou bien un autobus en pleine poire, selon que Mercure passera ou pas devant Jupiter.
Lorsqu’il pressent que vient son tour, il se lève, triomphant, repose l’hebdo, et, une fois dehors, sur le boulevard, se met à la recherche d’une plaque de cuivre quelconque où il pourra récupérer un nouveau numéro de « Paris Match » et un mot fléché abandonné en cours.
C’est sa conception du bonheur, laissons le faire !

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 10:02
http://www.fredvennarecci.com/
http://www.fredvennarecci.com/

Né en 1975 à Perpignan, il a débuté la photo en 1992 , alors jeune apprenti. Ses voyages en Afrique , aux Caraïbes et en Europe du Nord ,lui ont permis d'acquérir une expérience du terrain et surtout des rencontres riches en émotions qu'il a immortalisé. Durant toutes ces années son travail était essentiellement le portrait et l'environnement social des personnes. Pendant 7 ans , il a travaillé en tant que photojournaliste pour le journal L'Indépendant , il traitait des sujets d'actualité , le sport , la politique , les portraits d'artistes , faits divers etc... Il a également collaboré avec la presse quotidienne régionale et nationale . L'avantage quand on a été photographe de presse , c'est que l'on peut traiter n'importe quel sujets ou spécialité dans la photographie. Depuis fin 2012 , il travaille en freelance et continue sa profession entre la France et les Pays-Bas .
Il propose des reportages comme les books entreprises , événementiel , les galeries d'arts , l'architecture et design d'intérieur , les mariages naissances et baptêmes ,et tout ce qui se rapproche de l'actu. Il a exposé durant Visa pour l'image un travail sur les gitans aux fêtes des saintes Marie de la mer. Il est toujours un des artistes associés à la galerie l'engrenage, rue du théâtre à Perpignan.Entretien

Voir aussi:

http://www.fredvennarecci.com/

http://www.fredvennarecci.com/

Perpignan:Frederic Vennarecci photographe, le doigt dans l’Engrenage de l'image! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan:Frederic Vennarecci photographe, le doigt dans l’Engrenage de l'image! interview par Nicolas Caudeville

Partager cet article

Repost0