Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  •  L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 19:14

Dimanche 5 Mars 2017   Le quatrième  PETIT  MARCHE  SLOW  FOOD  ROUSSILLON     à Château Roussillon    (Ancienne école, « Casa del Bon Menjar » siège de Slow Food Roussillon)de 9h30 à 17h00  venez nombreux   

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque !
commenter cet article
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 18:16

Dimanche matin, place Hyacinthe Rigaud au restaurant "les épicuriens" à 10H30 jusqu'à 12H aura lieu le quatrième opus des débats d' "En Vie de POlitique" avec pour titre (selon l'ambiance du moment) " La Campagne sauvage ou de la politique spaghetti " 

Animé par Nicolas Caudeville et Eric Rémy, notre nouveau débat tentera d’aborder les différentes personnalités des candidats. Le caractère conflictuel de la campagne entre ces candidats, mais aussi de plus en plus vis-à-vis des médias ou du « système ». 

Avec le politologue Dominique Sistach, le cinéaste et artiste belge Jan Bucquoy, la blogueuse Maïté Torres, Sophie Baron Laforêt ...

Le public pourra intervenir 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES VIDEOS chroniques
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 15:44

Ruffus

Le chat. Cet animal que tout le monde dit "indépendant" mais qui en réalité :

1/ couine inlassablement quand il a faim mais que tu n'as pas mis dans sa gamelle exactement ce qu'il souhaitait, 
2/ fouine un peu partout si tu ne le sers pas assez vite quand c'est l'heure du dîner, finit par trouver le sac de croquettes, le renverse et en fout partout,
3/ exige des câlins à toute heure de la nuit et vient, à cette fin, te miauler dans le canal auditif jusqu'à ce que tu lui grattouilles mollement le museau, à trois heures du matin,
4/ te flanque des coups de boule tel un bélier en rut parce que tu ne grattouilles pas assez fort. Le cas échéant, te mord,
5/ s'assoit sur toi en te mettant bien son cul sur la joue pendant ton sommeil,
6/ bouffe tes plantes,
7/ les vomit sur le parquet,
8 / s'endort paisiblement au petit matin après avoir ruiné ta nuit, et se permet de refuser ton amour lorsque tu vas lui faire un petit bisou cependant que LUI a décidé que c'était pas le moment,
9/ en plus de tout ça, est roux.

Le chat. Cette sale engeance.

Voir son blog beauucoup plus sérieux:

http://l-arene-nue.blogspot.fr/

Le chat. Cet animal que tout le monde dit "indépendant"!? par Coralie Delaume
Le chat. Cet animal que tout le monde dit "indépendant"!? par Coralie Delaume
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque !
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 15:08

Si le maire de Perpignan Jean-Marc Pujol avait été poinçonneur des lilas, il eut au moins fait des petits trous dans le centre historique. Mais il serait plutôt du genre barbier de cette ville et lui, semble vouloir tout raser!

Un collectif c'est donc mis en place pour s'opposer aux déprédations de celui qui semble avoir pris pour exemple DAESH à Palmyre. Pétion signée de Paris à Barcelone en passant par des perpignanais par des experts dans le domaine, des habitants et des citoyens indignés. Parmi eux Jean Bernards Mathon (par ailleurs conservater de profession) et Didier Rykner (rédacteur en chef de la fameuse revue "la tribune de l'art" http://www.latribunedelart.com/) que nous avons interviewé

N'oubliez pas de signer la pétition https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-stop-%C3%A0-la-destruction-du-centre-historique-de-perpignan

Perpignan est une cité millénaire qui a su conserver au fil des âges l'essentiel de sa structure et de son parcellaire médiéval, ce qui est d'un intérêt exceptionnel.

Dans la seconde moitié du XX e siècle, les municipalités successives ont laissé se dégrader le centre ancien (logements dégradés, insalubres, marchands de sommeil, population en difficulté, ...). Aussi, après plusieurs années d'études très fines, un secteur sauvegardé du centre ancien a été délimité, et un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) a été adopté en 2007 par la ville et L’État, afin de définir ce qui devait être conservé au niveau du bâti.


En 2014, estimant que ce plan de sauvegarde était trop contraignant, le Maire actuel, Monsieur Jean-Marc Pujol, décide de sa révision. L'objectif affiché est de "dé densifier". Sous ce prétexte et sans attendre l'approbation d'un nouveau plan de sauvegarde, il a été procédé à des opérations de démolitions irréversibles et dans la précipitation  (presbytère, quartier Saint-Jacques, patrimoine arboré centenaire, ...). Ceci en infraction totale avec le PMSV réglementaire et en contradiction avec l'idée de faire de ce patrimoine un atout pour le rayonnement et le développement de la ville de Perpignan, comme cela a été fait dans la ville voisine de Girona, par exemple.

Plus de 100 ans après la destruction des remparts de la ville, à partir de 1904 (pour ouvrir alors la ville à la modernité... ), il est aujourd'hui envisagé une chirurgie lourde à base de destructions massives ou de projets surréalistes ou carrément délirants !

 

Pourquoi ce manque d'information, de concertation et cette précipitation ?
Les habitants de Perpignan doivent être informés des projets, du devenir du centre ancien et pouvoir dire leur mot. Il y a un besoin réel et urgent de rénovation, de réhabilitation, de lutte contre l'insalubrité, de maintien des populations en place ; le bâti ancien et le parcellaire médiéval doivent être préservés ; Perpignan ne doit pas être livrée aux promoteurs et aux démolisseurs !

NOUS AFFIRMONS :

Que le centre ville historique de Perpignan doit faire l'objet d'un plan ambitieux de rénovation, prenant également en compte la question sociale de ses habitants ;

Que ce plan doit se baser sur l’expertise la plus actuelle en matière de conservation et de réhabilitation du bâti, avec le souci d’en préserver l’authenticité ;

Que la valorisation du patrimoine bâti du centre ancien de Perpignan peut être le socle d'une véritable stratégie de dynamisation économique de notre ville 

Que cette rénovation et cette mise en valeur doivent être conduites sans jamais porter atteinte de manière irréversible à notre patrimoine historique ;

Que pour cela, le strict respect du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) actuel est une précaution incontournable ;

Que toute actualisation de ce PSMV doit être menée sans aucune précipitation, dans la finesseet la totale concertation.

NOUS DEMANDONS :

La mise en ligne sur le site internet de la municipalité de l'intégralité du projet de révision du secteur sauvegardé, pour que les habitants soient pleinement informés ;

La prolongation de la durée de consultation de la population, jusqu'à fin mars, avant toute décision irréversible;

La mise en place d'une véritable concertationpour un plan de protection de de valorisation de l'ensemble du centre ville ancien et pas seulement de quelques bâtiments emblématiques ;

La protection du patrimoine arboréindispensable à la respiration et à la régulation thermique du centre ancien.


NOUS EXIGEONS UN MORATOIRE sur tous les projets de démolition du patrimoine bâti et arboré de la ville de Perpignan.

Contacts :

Email : sauveperpi@gmail.com

Twitter : @PerpignanPat

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES INTERVIEWS VIDEOS catalans
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 12:52

 

Hier à la librairie Torcatis à Perpignan le politologue présentait son livre "en finir avec le président" livre qui réfléchit à l'amélioration de la cinquième république. Dans le contexte d'une élection présidentielle le débat et la présentation furent éclairant (notamment, le moment des questions/réponses avec un public très impliqué) 

Retrouvez donc l'intégralité de ce moment en vidéo et en photos 

Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Vidéo, conférence débat 'en finir avec le président' par le politologue Olivier Rouquan animé par Nicolas Caudeville à la librairie Torcatis
Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque !
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 16:50

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans INTERVIEWS VIDEOS
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 15:13

DIMANCHE : jour de la semaine que l'on adore haïr. Dernier jour de la semaine pour les européens premier jour de la semaine pour les anglo-saxons ( un bon anglais est un anglais mort) le dimanche est un des plus grands mystères de l'humanité. Sorte d'exception météorologique (en effet, il peut faire très mauvais un dimanche alors qu'il a fait très beau toute la semaine) le dimanche se caractérise également par sa capacité à rendre impossible la grasse matinée dont on a rêvé toute la semaine. Contrairement à une idée reçue fort répandue, le fait de se rendre à Orly ne le rend pas plus agréable. Le dimanche est également le jour de la semaine où on pense le plus au lendemain, sans aucune autre raison que celle de se gâcher....son dimanche. Le dimanche est également un défi pour les scientifiques et une énigme pour les tenants de la théorie de la relativité puisque le temps s'y écoule de manière totalement différente au reste de la semaine. Enfin, s'il n'y avait qu'un seul motif pour détester les dimanches se serait celui la : c'est le jour des repas de famille. Le repas de famille étant aux repas ce que Jul est au philharmonique de Londres. Mais ceci fera l'objet d'un autre billet. En attendant : bon dimanche !

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 13:23

Perpignan, crève, lentement, par ses commerces du centre ville, la fermeture de l'école des beaux arts qui aurait eu 200 ans cette année, par la destruction de son centre historique avec en vue la gentrification qui viendra derrière pour vendre plus chère ce qui ne valait plus grand chose. Parce que l'obsession de la mairie de Perpignan, ce n'est pas la politique mais l'immobilier et les affaires qui vont avec. C'est un peu court en matière de vision, mais ces gens ont besoins de leurs mandats pour pouvoir continuer à être florissant quand tout pourrit autour! 

La culture à Perpignan n'est plus que vitrine culturelle achetée sur catalogue. On ne met en vitrine que ce que l'on pense qui a déjà du succès pour être plus vu sur la photo ensuite. A Perpignan, on appelle cela le syndrome Sheyla...Même la radio locale de Paris France-Bleu Roussillon est la caisse de résonance de cette insignifiance! Pseudo débats sur des sujets parisiens, musiques d'ascenseur (mais pas social), invités qui ne mettent pas en doute le ronron de la vie d'ici (la pâté pour bons clients), des jeux à grosses ficelles, le tout arrosé d'aççant catalan qui fleure bon le sirop sucré de la province (Parce qu'il n'y a qu'à Paris qu'on pense bien) 

Pas d'opposition non plus, les socialistes à Perpignan ont disparu . Ils ne se positionnent plus sur rien, cachés derrière leurs mandats comme d'autres se cachent derrière leur doigt (le majeur en général). On les reverra sûrement en 2020. Ho oui, aussi pour les législatives dont le découpage électorale, fait que la plupart des territoires sont reliés à Perpignan. "Votez pour nous" viendront-ils nous dire "voyez notre bilan, comme nous avons su améliorez votre quotidien, donner des perspectives à vos vies, ré-enchanter vos vieux jours...Et puis, si ce n'est pas nous, c'est le Front National" C'est vrai que la dernière élection régionale à pu réjouir les catalans.

Heureusement l'université est le dernier îlot de résistance. Ben non plus, c'est aussi la vitrine magique du catalogue de l'homme moderne. L'université de Perpignan n'est plus un lieu de la pensée, si ce n'est la pensée désormais commune qu'il faut valoriser l'entreprise parce que l'entreprise c'est la vie, la vrai.

Alors, moi au petit déjeuner, je prend "cluster" et j'injecte directement de la technologie dans mon développement local. 

C'est cela l'insipitude, se sentiment de ne pas être ébloui parce ce qui ne brille que par une lumière terne. Que ne tintinnabule que le son du coté au-secours de la farce! 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES PARODIES Coup de gueule
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 11:30

Sale temps pour l'histoire, science humaine sujette certes à la subjectivité, mais lorsqu'elle est impartialité peut nous éclairer sur notre présent et notre futur! Mais, voilà que la post-modernité (autre nom pour le chaos) vient tout chambouler et remplacer la mise en perspective de faits par l'émotion. Ainsi sommes nous passé de l'histoire de l'humanité  à sa mémoire. Peut être parce qu'on dit souvent que se sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire (après tout Vae Victis comme disait Brennus, pas le bouclier, le gaulois qui a saccagé Rome).

Mais la mémoire et faillible et peut-être reconstruite au grès (50 nuances plus sombres) de la fantaisie ou des intentions de ceux qui la font ressurgir.  Elle n'est pas neutre. Elle nous dit laisses toi déborder par tes émotions, là où je t'emmène la raison ne te sera pas nécessaire! Lâches prise, tu verras ça fait du bien! Pleures la colonisation,la fin de l'empire, la retirada espagnole...

A ce propos, s'il est un moment historique que l'on prise par chez nous, parce que notre territoire en a était un point de passage et un des points de stockage principaux: c'est la retirada!

De nombreux enfants, on fait souche ici. Mais, on ne s'interroge que peu, sur les mécanismes qui ont abouti à cette "retirada". Déjà parce  parce que si on l'appelait la défaite, ça raconterait plus de choses. Cela permettrait d'évoquer qu'après des élections en Espagne, on met en place une république. Qu'après un putch de généraux pas en retraite, il y a une guerre civile qui voit s'affronter les républicains,des anarchistes, des Poumistes et des staliniens, faces à des franquistes, des fascistes et des Nazis. Celle-ci sera le prologue de la seconde guerre mondiale. D'abord la trahison des "démocraties bourgeoises " qui derrière la guerre civile ne veulent pas voir pointer plus tard une révolution prolétarienne, celles-là vont prôner la "Non-intervention" (Un Munich avant Munich), puis ensuite la Russie de Staline, qui était plus encline à faire la guerre aux anarchistes et aux POumistes qu'à faire front face à l'international fasciste qui elle comprenait bien "le sens de l'histoire" 

Ainsi donc, ceux qui avait bien leurs intérêts, ont gagné sur le dos de l'espoir de ce qu'aurait pu être une république espagnol (avec notamment les avancées que les anarchistes avaient mis en place sans attendre la fin de la guerre, notamment à Barcelone). 

Après la défaite, la fuite. Et le parcage de la population civile et militaire sur des plages pleines de paludisme, battu par une tramontane glacée, qui feront plus de morts encore.

Alors maintenant, on va faire avec des millions d'euros des mémoriaux, des livres et expos pour pleurer sur cette histoire. C'est bon, on a fait acte de contrition, on se dédouane. Je ne ferai pas partie de la cohorte des pleureuses. Et les livres (et particulièrement ceux-là) ne doivent pas être des livres de messes,  et les manifestations des processions . Puisse la république espagnole ressusciter comme le Christ après la croix! Ay Carmela !

Pour recadrer le propos en 2017, deux interviews 

avec Joël Mettay l'histoire des archives du camp de Rivesaltes, du mémorial pieds noirs de la mairie de Perpignan et on s'interroge sur l'utilité d'un quatrième lieu de mémoire de la "retirada" dans les PO au regard de la qualité scientifique de celui "l'Algérie française "?!

Roger Coste devant la Librairie Torcatis nous faisait la bande annonce des livres qui compose le chemin qui nous mène à Argeles sur mer le 18 février 
"Dans le cadre des désormais traditionnels " Chemins de La Retirada " organisés en partenariat avec FFREEE, le Mémorial du Camp d’Argelès-sur-Mer met cette année en avant l’engagement des Républicains Espagnols dans la Résistance.
Les Réfugiés Républicains Espagnols furent parmi les premiers à s'engager dans la résistance française. N'étaient-ils pas, mieux que d'autres, conscients du péril totalitaire qui s’annonçait ?
Le lourd tribut qu'ils ont payé dans leur lutte contre l'occupant nazi, il le fut sans regret, avec le courage et la détermination qui les caractérisait aux côtés de leurs camarades français.
Pour honorer ces Résistants de la première heure - qui luttèrent pour porter haut et aider à garder les idéaux universels de Liberté, d'Égalité et de Fraternité - une exposition leur est dédiée au Mémorial du Camp d’Argelès-sur-Mer, ainsi qu’un cycle de conférences.
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h.

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES catalans Mondeparallèle
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 14:35

Le candidat de la droite complexée, n'ose pas parler de son programme, parce que son seul programme, c'est de prendre le pouvoir, pour pouvoir laisser libre champ à ses plus libéraux et finir ce que les Macrons et El khomri (c'est son fax nez) ont déjà mis en place . Il a avec lui les grands patrons qui sont aussi propriétaires de journaux, de radios, de télévisions dont les journalistes et les experts sont objectifs au point de nous présenter les faits autour du candidat Macron toujours en" marche" tels qu'ils sont et pas d'essayer de nous influencer afin que nous sachions faire le bon choix le moment venu à l'élection présidentielles (c'est pas comme s'il y avait des marchés à la clef) .

Et voilà que dans l'entourage du tovarich Macron, on s'émeut du fait que d'odieux agent subversifs russes manipulent la toile via des réseaux sociaux et des sites d'informations Made in Russia .

Et voilà, que ressurgit la théorie du complot, par ceux-là même qui la dénonçaient dans les séquences précédentes. Ceux qui nous disaient que parler de complots tenait plus de la pathologie où d'un état de fragilité personnelle que d'une de l'analyse structurée d'une manipulation afin d'instiguer de grande transformation dans les sociétés à l'insu des peuples. Il semble que la vulgarité soit toujours la manière dont se comportent les autres , que l'érotisme chez les uns soit la pornographie chez les autres! 

Déjà que ces salauds de russes avaient fait élire Trump! 

Ils s'attaquent désormais à l'élection présidentielle de la cinquième puissance du monde et candidat près à rencontrer son peuple parce qu'il nous "aime très fort" 

L'équipe du candidat "en marche" pour ne pas à avoir expliquer ce qu'ils comptent faire, se mettent à élucubrer sur un "complot russe" : pendant que l'on parle de celà, on ne parle pas d'autre chose. "Servitude et simulacre en flux constant", il faut occuper le terrain de la guerre de tranchées médiatiques, coûte que coûte! 

Où, la guerre d'influence de nations étrangères existe partout et tout le temps parce que l'histoire de l'humanité a toujours eu ce genre de soubresaut qui est le corollaire des volontés expansionnistes des uns et autres. Où, ce n'est que de l'hypocrisie qui consiste à être plus susceptible pour les que pour les autres (voir quand les services secrets allemands espionnaient il y a peu la présidence de la république française pour le compte de la NSA américaine, cela n'a pas été un cas de casus belli alors que... voir http://www.tdg.ch/monde/europe/Les-services-secrets-ont-systematiquement-espionne/story/10444551

 

Repost 0
Published by L'archipel contre-attaque ! - dans ARTICLES
commenter cet article

Articles Récents